10 bonnes résolutions pour 2014

Pour vous mesdames, mes suggestions de résolutions à prendre pour l'année. En réalité ce sont plutôt des idées à garder en tête

1/ N'utilisez plus  le terme "Hommes" lorsqu'il s'agit de désigner les humains. Dire les humains, les gens, les personnes, les hommes et les femmes. Ce n'est pas qu'un détail ; lorsqu'on lit, ou à fortiori qu'on entend "hommes" on visualise ... un homme. ex : les Droits de l'homme. Vous remarquerez que l'expression anglaise est "Human rights"

2/ Acceptez une bonne fois pour toutes que votre conjoint, dont le QI est probablement normal, est capable de faire tourner la machine à laver le linge seul. Si vous avez vraiment besoin d'être rassurée expliquez lui 2 fois, davantage serait  inutile et infantilisant. (valable pour le four, l'aspirateur etc..)

3/ Ne riez pas aux blagues sexistes lorsqu'elles vous mettent mal à l'aise. Exprimez votre gêne.

4/ Acceptez toutes les occasions de prendre la parole : séminaires, colloques, sollicitations de journalistes. Sauf si vous n'en tirez aucun avantage. Ne refusez pas aux motifs que vous n'êtes pas assez compétente, que vous ne savez pas parler en public ou que d'autres le feront bien mieux. Si on vous le demande c'est qu'on pense que vous êtes la bonne personne.

5/ Si vous refusez de rester tard au travail parce que vous avez les enfants à récupérer, ou le diner à préparer, n'hésitez pas à en faire connaitre la raison. Actuellement, les femmes préfèrent souvent rester discrètes sur le sujet, craignant d'apparaitre comme peu disponibles, voire peu motivées. En réalité, il serait bon que votre chef en arrive à se poser la question de savoir comment font, pour rester, vos collègues hommes, qui ont eux aussi des enfants,  et que les-dits collègues culpabilisent un peu.

 6/ Consultez les rapports que doit obligatoirement remettre votre employeur (si plus de 50 salariés) au CE sur l'égalité hommes/femmes. C'est toujours très intéressant. Attention, c'est une lecture qui va probablement vous mettre en colère.

7/ La prochaine fois que vous penserez d'une personnalité, d'une collègue "Pour qui elle se prend celle-là ?" ou "Elle n'aura pas les épaules assez solides pour..." demandez- vous si vous penseriez la même chose d'un homme

8/ Si ce n'est pas dans vos fonctions  refusez de faire le café ou de faire le compte rendu de la réunion. Sauf  si c'est à tour de rôle. C'est le genre de tâches que les femmes font plus volontiers que les hommes, même à coefficient égal, une façon de se sentir utile en participant à l'oeuvre collective. Mais outre que c'est très chronophage cela ne vous met pas dans une position de leader.

9/ Asseyez vous à la bonne place. Je ne peux pas dire mieux que Sheryl Sandberg dans cette conférence TED

10/ Plutôt que de vous demander si on vous regarde (à moins que vous n'ayez des visées sentimentales ou sexuelle sur une personne) demandez vous  si on vous écoute.

image 

Commentaires

1. Le 07/01/2014, 20:36 par Babé

C'est excellent tout ça.
Et je vois que j'ai encore du boulot ;)
Merci.

2. Le 07/01/2014, 20:57 par Ploppinette

Le 10 mérite d'être plus haut sur la liste ! :D

3. Le 07/01/2014, 21:50 par nathalie

Pour le 4 : comment savoir si on en retire un avantage substantiel ? Si on n'apprécie pas ce genre d'exercice, est ce que le rapport avantages-hypothétiques/se-rendre malade-à-force-de-stress-et-d'heures-de-préparation est valable au bout du compte ? Je l'ai fait étant jeune et maintenant je n'ai vraiment plus envie de me donner tant de peine.

4. Le 08/01/2014, 09:37 par Snödroppe/Sophie

Pour ce qui est des tâches [café, compte-rendu, etc...], j'ai pris l'habitude, quand un homme demande en ma présence à une femme de le faire, de répondre "pourquoi, c'est trop dur/difficile pour toi? Tu as peur de ne pas y arriver?", avec un grand sourire... Effet radical.
[je n'ai pas eu à le tester en milieu professionnel, mais dans le monde associatif, qui n'est pas exempt de ce genre de situations...]

5. Le 09/01/2014, 07:29 par Elisa

Je lis les rapports éga pro en CE, y étant élue et les commente à la "direction" de l'entreprise. C'est effectivement une source de colère. Les chiffres sont partiels, les pires indicateurs ne s"y trouvent pas, les chiffres qui y sont fallacieux si si...
Par exemple, il y est comparé les primes que reçoivent les femmes par rapport à celles que reçoivent les hommes : les femmes reçoivent 50% de moins que les hommes.... c'est beaucoup mais si c'était correctement présenté on verra juste que les hommes reçoivent 100% de plus que les femmes!
De plus on s'acharne dans ce genre de "rapport" à comparer l'échelon les hommes à l'échelon X avec les femmes à l'échelon X hors primes bien sur et miracle c'est le même salaire.....sauf que les femmes à l'échelon X ont deux fois plus de diplomes que les hommes à l'échelon X plus d'ancienneté et j'en passe. Interdiction d'en parler.
Il manque bien sur les vrais éléments de comparaison : à diplome égal et ancienneté égale quel salaire ( tout compris)?

Et les commentaires de la "direction" affligeante de langue de bois de "confitement" dans le j'y suis j'y reste. Manifestement "la direction" n'a aucun objectif personnel sur la réduction des inégalités entre femmes et hommes.

6. Le 09/01/2014, 07:29 par Elisa

Je lis les rapports éga pro en CE, y étant élue et les commente à la "direction" de l'entreprise. C'est effectivement une source de colère. Les chiffres sont partiels, les pires indicateurs ne s"y trouvent pas, les chiffres qui y sont fallacieux si si...
Par exemple, il y est comparé les primes que reçoivent les femmes par rapport à celles que reçoivent les hommes : les femmes reçoivent 50% de moins que les hommes.... c'est beaucoup mais si c'était correctement présenté on verra juste que les hommes reçoivent 100% de plus que les femmes!
De plus on s'acharne dans ce genre de "rapport" à comparer l'échelon les hommes à l'échelon X avec les femmes à l'échelon X hors primes bien sur et miracle c'est le même salaire.....sauf que les femmes à l'échelon X ont deux fois plus de diplomes que les hommes à l'échelon X plus d'ancienneté et j'en passe. Interdiction d'en parler.
Il manque bien sur les vrais éléments de comparaison : à diplome égal et ancienneté égale quel salaire ( tout compris)?

Et les commentaires de la "direction" affligeante de langue de bois de "confitement" dans le j'y suis j'y reste. Manifestement "la direction" n'a aucun objectif personnel sur la réduction des inégalités entre femmes et hommes.

7. Le 09/01/2014, 10:16 par Scharlotte

Ah merci de me donner des alternatifs – le mot ‘Mensch’ en allemand me manque dans la langue française. Ça me fait mal à l’aise à chaque fois quand je prononce le mot ‘homme’ pour la signification ‘humain’ parce que je pense : Ah mince, ils ne peuvent pas savoir de quoi je veux parler..

8. Le 09/01/2014, 23:46 par phypa

Rédiger le compte-rendu est aussi une prise de pouvoir : on y écrit les décisions prises, les actions à réaliser , qui les réalise et pour quand.
Si un compte rendu ne contient ni décision, ni plan d'action, se poser la question de la nécessité de participer à la réunion !

Je pense qu'on a le droit de refuser de passer son temps au travail même si on n'a pas d'enfants.
Les managers qui vivent au boulot sont coupés des réalités de la vie, ce qui finit par les rendre incompétents, hommes ou femmes.

J'aurais envie d'ajouter une 11e résolution : ménager du temps pour une activité pour soi qui nous fait plaisir, prendre soin de soi

Oui c'est vraiment troublant qu'en français on ne parle que "Droits de "l'Homme""