le plafond de verre

depuis la citation de mon blog dans le Monde, beaucoup de gens me demandent ce que signifie l'expression plafond de verre. Je pensais que ce terme était courant mais ce n'est visiblement pas le cas.

J'ai trouvé sur le site de l'université de Lausanne (les univesités Suisses semblent très actives sur les thèmes liées aux inégalités hommes/femmes), des explications et un shéma clairs. Il ajoute au plafond, des parois de verre.

L'expression «glass celling» a été utilisée pour la première fois en 1986 par deux journalistes du Wall Street Journal pour désigner les barrières excluant les femmes des niveaux hiérarchiques les plus élevés. Le «plafond de verre» désigne donc la frontière invisible que les femmes ne parviennent pas, ou que très rarement, à franchir. Il qualifie une forme de ségrégation verticale dans le déroulement des carrières des femmes qui fait qu'à compétences égales, avec les mêmes diplômes que leurs collègues masculins, elles n'accèdent que très difficilement aux positions hiérarchiquement les plus élevées.

plafond_verre.jpg

les "parois de verres" traduisent un autre mécanisme, plus sournois : quand les femmes parviennent à atteindre des postes de haut niveau, elles se retrouvent souvent dans des filières ou des services considérés comme moins centraux, moins stratégiques pour l'organisation (RH, administration, etc.). Elles ne peuvent donc emprunter l'allée centrale, la seule donnant accès aux plus hauts niveaux hiérarchiques.

Commentaires

1. Le 17/06/2008, 23:59 par dikti

c'est décourageant c'est vrai, les femmes n'accèdent pas à la même activité que les hommes et sont moins rénumérées quand il s'agit d'une profession libérale. Un tiers de temps est dévolu à la famille et aux enfants et en plus cette double activité est épuisante et ne permet pas de loisir ni de vie personnelle. Ces Messieurs n'ont pas de repas à préparer ni de ménage ni de suivi scolaire de leurs enfants après le travail sauf exception je l'espère.

2. Le 18/06/2008, 08:46 par olympe

Dikti, c'est donc une montagne en Crète. Près de l'Olympe .

3. Le 16/08/2008, 09:17 par fanchon

bravo pour l'explication, claire et précise. Ne t'étonne pas qu'il faille la re-donner : les arguments féministes ne sont généralement connus que des ... féministes. Les autres ne lisent pas, tout simplement ; donc ne peuvent pas savoir.
Même les femmes en général ne connaissent pas l'histoire des femmes !
Ne lâchons pas. C'est pourquoi il faut être plusieurs à taper sur le clou....

4. Le 18/08/2008, 17:37 par oupsman

Ah bon, les RH ne sont pas stratégiques pour l'organisation ? Première nouvelle ...

C'est vrai qu'une entreprise, sans politique RH cohérente n'est absolument pas dans de sales draps. Tout comme une entreprise sans politique de communication tiendra le cap pendant un bout de temps. Et ne parlons pas de tâches administratives, qui sont sans importances. C'est clair que ne pas faire sa déclaration de TVA ou sa déclaration d'échanges de biens (exemples au hasard ... ) est sans importance.

J'estime pour ma part, et bien au contraire, que ce genre de services "transverses" sont de première importance pour une société.

5. Le 03/09/2009, 05:05 par Julie

Ouais, c'est ça un plafond de verre et quoi encore un plancher de sucre d'orge! Je m'excuse mais je ne crois pas une seconde à c'est fadaise. Non mais qui décide de choisir la qualité de vie et les loisirs plutot que les heures supp et les dollards qui vont avec? J'en ai vraiement mare d'être décrite comme une pauvre petite chose victime des méchants hommes. Il serait peut être temps les filles qu'on arrête de pleurnicher et qu'on assume NOS choix.

Je suis une batante, je décide toute seule, et j'assume toute seule les conséquence de mes choix. Avec vos reproches permanent et votre mani à blamer les hommes pour tout vous allez finir par faire de la majorité des hommes prêts à mourrir pour nous des misogynes convaincus.

Wake Up Girls!