a qui faisons nous confiance ?

je suis assez fan de la collection "petites expériences de psychologie" alors bien sûr j'ai lu le livre "pour mieux comprendre l'autre sexe".

A ne pas prendre au 1er degré car aucune expérience de psychologie ne pourra jamais rendre compte de toute la complexité de l'humain. Il n'est pas rare d'ailleurs que 2 expériences qui semblent identiques aboutissent à des résultats différents. Cela parce que des paramètres n'ont pas été suffisamment maitrisés : ce peut-être le sourire du chercheur, la chaleur du lieu, un énoncé de consigne légèrement différent... Et puis bien sûr il ne s'agit que de statistiques. On montre que les réactions des hommes et des femmes différent mais cela ne signifie jamais que tous les hommes font ainsi et toutes les femmes autrement.

Mais ça permet de réfléchir.510Fz_2B8BobL__SL160_.jpg

Un exemple : la différence dans la confiance attribuée aux étrangers,

d'où il ressort que les hommes ont tendance à faire confiance aux personnes qui font partie de leur groupe, ( les hommes, les supporters de l'OM, les compatriotes lorsque on les rencontre à l'étranger) ce groupe peut-être très large alors que les femmes feront confiance à un étranger si celui-ci a un lien personnel avec quelqu'un qu'elles connaissent comme l'ami d'un ami.

On ne retrouve pas ces mêmes comportements dans toutes les cultures. Les hommes japonais par exemple réagissent sur ce point comme les femmes.

Commentaires

1. Le 16/10/2008, 23:49 par chr!s

oui. C'est le phénomène d'enculturation. (définition sous prénom)