Droits de la personne

Déja cité par Du rose dans le gris, un article d'Annick Cojean dans le Monde à propos de l'expression Droits de l'Homme.

unesco.jpg"En 1990, le Conseil de l'Europe réclamait déjà officiellement "l'élimination du sexisme dans la langue". La conférence générale de l'Unesco exigeait, en 1991 et 1993, l'emploi de formulations visant clairement les deux sexes. Et le Forum des ONG, réuni à Vienne en 1993, appelait à supprimer toute partialité à l'égard de l'un ou l'autre sexe...

Seulement voilà : la France résiste. La France s'obstine. La France remet un "prix des droits de l'homme" ; organise un "colloque sur les droits de l'homme" ; exige, malgré les protestations du monde entier et la pétition du réseau Encore féministes !, que le nouvel organisme créé à l'ONU en 2006 soit intitulé Conseil des droits de l'homme. De plus en plus isolée dans le concert des nations. Et moquée par la plupart des pays francophones qui, les uns après les autres, y compris en Afrique, ont adopté les expressions "droits humains", "droits de la personne" ou "droits des êtres humains". Il est vrai que parmi les langues utilisées officiellement aux Nations unies, le français est la seule où le mot "homme" prête à confusion (les Anglo-Saxons ont depuis belle lurette abandonné l'expression "The rights of the man"), l'anglais, l'espagnol, le russe et l'arabe employant l'équivalent de "droits humains", l'expression chinoise correspondant, elle, à "droits de la personne".

Je rappelle que la commission française consultative des droits de l'homme a réfuté l'utilité du changement de terme dans un avis daté du 19 décembre 1998. Je vous en conseille la lecture, elle vaut son pesant de cacahuètes . Quelques uns de ses arguments :

"On doit aussi relever que l'on ne saurait ignorer la portée des constructions culturelles et de leur représentation sémantique. Il reste que réaliser concrètement l'égalité entre les femmes et les hommes, en France comme ailleurs, implique un effort sans commune mesure avec celui que requiert un changement de mots. La discrimination et les violences qui frappent les femmes, la nécessité d'y mettre un terme, nous entraînent bien au delà d'une querelle linguistique. L'effectivité des Droits ne dépend pas d'une terminologie."

"On peut, enfin, se demander s'il appartient à la communauté internationale de s'immiscer dans la vie des langues et d'imposer une norme en cette matière."

"L'expression "Droits de la Personne Humaine" intègre difficilement la dimension économique et sociale des droits. On doit observer qu'elle ne rend pas compte de la dimension citoyenne garante essentielle des droits de l'homme depuis 1789.

L'expression "Droits Humains" est d'une telle généralité qu'elle conduit à englober des domaines qui ne concernent pas les droits fondamentaux définis par les instruments internationaux."

Elles en ont parlé : Féminin overblog, trublyonne,


*********************

blogs de femmes (ou fête du link comme dit Frieda) un jour une photo, ultima verba, les femmes en disent

Commentaires

1. Le 14/12/2008, 02:18 par frieda l'écuyère

"On doit observer qu'elle ne rend pas compte de la dimension citoyenne garante essentielle des droits de l'homme depuis 1789." Certes. Ne pas oublier que la France peut s'enorgueillir d'avoir inventé le suffrage universel, tellement universel que les femmes ont attendu 1945 pour obtenir le droit de vote. Alors avec le cas des fameux droits de l'Homme, on est bien en France. Quant aux voisins allemands, ils ont le concept de "Mensch", représentant de l'humanité.

Merci Olympe d'avoir repris ma "fête du link", je t'alerte cependant sur le fait que j'ai lu quelque part (mais où était-ce exactement, je ne sais plus) que Wikio prend en compte les blogs les plus cités, au sens où ce sont des billets en particulier qui sont cités, et pas des pages d'accueil (ce qui explique pourquoi les blogrolls ne comptent pas).

Spontanément, pour conclure mon billet d'humeur de lundi - qui faisait suite à la publication du fameux classement qui fâche - j'ai décidé que je linkerai, à la fin de chacun de mes billets, la note d'une blogueuse qui m'aurait particulièrement plu, au fil de mes lectures quotidiennes. Je poursuivrai jusqu'à fin décembre. Mariga(z) (voir ma blogroll) a annoncé qu'elle reprendra le flambeau en janvier, et qu'elle espère bien pouvoir le transmettre. Mariga(z), tout comme moi, a un blog dit "de fille", donc chez nous c'est déjà blog de fille tous les jours, on ne pouvait pas participer spécialement le jeudi :-) Du coup j'ai eu envie de linker quotidiennement...

2. Le 14/12/2008, 10:21 par olympe

Wikio a modifié la façon de compter les liens, ceux qui pointent vers un site sont désormais pris en compte. Parait même que c'est exprès pour nous
http://aixtal.blogspot.com/2008/10/...

3. Le 14/12/2008, 12:43 par lucia mel

merci pour l'info concernant l'article du Monde (je l'ai mis en lien dans un article). Je renvoie souvent aux blogs qui me plaisent, souvent blogs de femmes, suffit-il de mettre le lien dans le corps du texte, ou vaut-il mieux le repréciser, en fin d'article, qu'il s'agit d'un renvoi à des blogs ?

4. Le 14/12/2008, 13:16 par olympe

lucia mel, pour wikio ça n'a pas d'importance. Il compte le lien c'est tout. tu fais donc comme tu as envie . j'en mets dans le texte en fonction du sujet et quelquefois j'en rajoute en rubrique blogs de femmes pour faire découvrir des blogs et surtout pour les faire progresser dans le classement (mon objectif 50 blogs de femmes dans le top 100)

5. Le 14/12/2008, 15:42 par beasim

Article tout à fait juste. Il serait temps de parler enfin des droits humains....
Cordialement
Beasim

www.beasim.unblog.fr

6. Le 15/12/2008, 11:50 par polluxe

L'argument consistant à dire que l'expression "droits humains" est trop générale me paraît un peu spécieux : il suffit d'en préciser la définition en la calant sur le périmètre des anciens "droits de l'Homme".

7. Le 17/12/2008, 12:58 par hoshiko

"L'expression "Droits de la Personne Humaine" intègre difficilement la dimension économique et sociale des droits."
Comme dirait Roselyne Bachelot "Ah bon?" Si la "commission française consultative des droits de l'homme" se met à faire de l'explication de textes, maintenant...

Mais: "L'expression "Droits Humains" est d'une telle généralité qu'elle conduit à englober des domaines qui ne concernent pas les droits fondamentaux définis par les instruments internationaux."
Euh, faudrait savoir, non? Trop restrictif ou trop général? C'est sûr que "droits de l'Homme" est parfait si on pense ça dès le départ. Remise en cause quand tu nous tiens... pas.

Ps: bonjour Olympe! On se connaît déjà un peu, j'ai le même pseudo sur Rue89...

8. Le 23/12/2008, 00:45 par bug-in

Bonjour, je partage votre avis et semble t'il vos idées. Je m'acharne quand j'écris un texte (je fais de la philosophie) à ne jamais employé le vocable "homme" pour désigner ce qui est les humains en général (la personne n'est pour moi pas adéquat parcequ'elle est parfois réservé aux humains adultes ou constitué, on parle de processus de personnalisation etc...).

Mais par dela cette question, je suis à la recherche de connaissance et de réflexion sur toute ces questions au niveau du langage, existe t'il un site qui recense les propositions ?
Doit on parler de droit humains ou de droit des humaines et humains ? (on pourrait décliner partout...) etc...

Peut-être un de mes articles vous intéressera : http://triplebuze.blogspot.com/2008... vous y trouverez une réflexion sur la question de l'identité et du sexe à travers une expérience physique déroutante.

9. Le 01/01/2009, 11:36 par jolb56

Il se passe des choses un peu partout. En Italie, une professeure d'université a décidé que cette année serait celle où nous obtiendrions que l'intitulé change. Voici l'adresse de son site : http://www.50e50.it/ juste, je ne parle absolument pas italien et je ne peux pas tout comprendre ......
Ravie d'avoir rencontré ce blog !
Jocelyne