Vendredi-info 100% féminin

vendredi_info_100_.jpgVous savez qu'avec le collectif femmes engagées j'ai participé à la réalisation du dernier vendredi-info, ce journal constitué exclusivement à partir des blogs. Cette semaine il est 100% féminin.

Notre participation a surtout consisté à faire le tour de la blogosphère féminine et à proposer des billets à Vendredi (qui n'en a fait qu'à sa tête ensuite, je le précise pour toutes celles qui nous en voudraient de ne pas avoir parlé d'elles).

Ce N° de Vendredi se distingue vraiment des autres. Il apparait clairement en le lisant que si les blogs politiques tenus par des femmes semblent si peu nombreux c'est qu'en réalité les femmes ne parlent pas politique de la même façon que les hommes et que si leur plume paraît plus légère elles n'en abordent pas moins des sujets de fond, des sujets qui façonnent notre vie et que les grands médias considèrent souvent comme mineurs. Elles le font aussi avec beaucoup plus d'humour et d'auto-dérision.

La polémique a fait rage dans la blogosphère. Le débat me semblait normal, parceque dans un monde idéal les hommes et les femmes seraient autant cités dans les journaux, et point ne serait besoin de faire des N° spéciaux ou une journée consacrés aux femmes. Mais le monde n'est pas idéal. Ce qui m'a laissée pantoise c'est la violence et le sexisme, de ce qui a été écrit. Heureusement qu'en 2009 on ne brûle plus les sorcières sinon Annnie, Hypos, M, Mrs Clooney, Nelly Margotton, BahbyCC , Quitterie, Trublyonne, Laure, Alluvions et moi nous serions retrouvées en mauvaise posture !

Après ça nous avons été sollicitées de toute part, Hypos et Laure sont même passées à la télé (chez Karl Zéro). Tout cela sera prochainement sur le blog du collectif.

Elles ont également participé à un débat à France-info à la suite duquel j'ai répondu à quelques questions de David Abiker.

Sinon je vous conseille la lecture du billet de Juan. Un homme qui essaye de comprendre ce que ça fait de vivre dans un monde qui ne respecte pas l'égalité.

Commentaires

1. Le 07/03/2009, 17:05 par lucia mel

bravo les filles !!! mais j'ai regretté (c'est sans doute la sélection faite par le comité de rédaction) que les thèmes soient trèèès féminins... (le corps, les gosses, l'amour - même si pour l'occasion et pour le rendre plus 'moderne', on l'a taxé de 'sexy', voire de 'hot'. Dommage qu'un numéro exclusivement féminin, soit, une fois de plus fait de futilité (pardon !) et de porte-jarretelles (je caricature). Quand je lis les blogs des unes et des autres, oui, c'est vrai qu'on y voit souvent ces 'féminités' : bébés, mari, régime... école, parents, libido... mais j'y trouve bien plus souvent (parce que c'est ce que je préfère lire) : des thèmes de société (la profession, l'économie, la justice, la politique, la vie citoyenne) polémiques... Arrêtons de nous cantonner aux rôles qui nous sont dévolus : parler de sexe (pour être sexy), de cuisine, ou d'ouvrages de dames... (jolis textes, pour faire joli...).

J'ai aimé y lire quelques billets politiques (si peu nombreux...).

Vous êtes même passées à la télé et à la radio ('c'est la gloire Pierre-François', cf. Les enfants du paradis).

Y a encore du boulot, pour le n° 2... spécial femmes (et dire que c'est l'anniversaire de la naissance de Simone Weil).

2. Le 07/03/2009, 19:38 par Juan

merci Olympe. ce numéro de Vendredi est très réussi. Le chemin est encore long.

3. Le 07/03/2009, 19:54 par le coucou

J'ai acheté ce n° comme d'habitude, mais je ne l'ai pas encore lu. C'est pour demain, et je m'en réjouis à l'avance.

4. Le 07/03/2009, 20:34 par olympe

Didier Goux, c'est curieux parceque je viens de les tester ils marchent chez moi. c'est peut être elles qui ne veulent plus vous voir sur leurs blogs ? de toute façon ce n'est pas grave vous connaissez leur adresse par coeur.

5. Le 08/03/2009, 10:45 par floreal

Très intéressant. Quand les femmes réussissent à participer "à la vie de la cité" en partant d'une initiative collective pour y porter la cause des femmes et la condition féminine, je suis toujours contente. Compliments. Après, il peut y avoir des divergences, on peut en discuter, mais le plus important c'est d'etre présentes et d'exister en tant que femmes, partout. ça manque tellement justement, nous sommes plus de la moitié de l'humanité et nous sommes si peu représentées nulle part.

Ce n'est pas en effet, comme les hommes antiféministes de droite ou de gauche ne manquent jamais de nous le faire remarquer, parce qu'il y a quelques femmes connues plus nombreuses qu'autrefois, journalistes ou ministres, qui ont une certaine notoriété et une certaine visibilité, que les choses aient tellement changé. Elles ne représentent que quelques privilégiées et donne l'illusion trompeuse qu'on nous brandit pour nous persuader que l'égalité est acquise mais il n'en est rien.

Les chiffres sont là et sont têtus, ils démontrent que les femmes sont dans leur immense majorité aux postes subalternes même quand elles ont des compétences égales voire supérieures aux hommes, et bien rarement aux postes de pouvoir.

A cet égard, je suis d'accord avec Christine Fauré quand elle dit que la naissance d'un enfant ne détermine pas nécessairement cet état de fait, et qu'elle prend l'exemple convaincant de la situation des pays scandinaves à cet égard.

Certes,les enfants sont pour l'immense majorité des femmes la raison de leur non décollage du plancher. Mais meme au niveau de l'élite, de la recherche, où l'on pourrait penser que le machisme est moindre, qu'elles aient un enfant ou non, c'est pareil.

A l'évidence il existe un machisme structurel enraciné dans les mentalités masculines qui fait que les hommes refusent ou renâclent (autrefois ils refusaient carrément, aujourd'hui ils renâclent), à partager le pouvoir. Autant dire que la domination masculine n'est pas morte, ils vivent encore dans une situation qui les arrange avec des privilèges auxquels ils sont habitués et peu disposés à y renoncer.

6. Le 09/03/2009, 09:56 par Mlle S.

"Et en rentrant chez moi, quelle surprise de voir un de mes dessins en page 2"

Eh bien c'est une manie de ne pas demander leur accord aux auteurs pour publication.
C'est tout un billet des Entrailles qui a ainsi été publié sans notre accord.

7. Le 09/03/2009, 10:55 par cariotype

Et s'il n'y avait aucun machisme dans le fait que Vendredi choisisse les articles qui lui semblent les meilleurs ou qui lui plaisent le plus ? Avec juste une journée de condescendance par an pour faire un coup de pub ?

Les blogs sélectionnés par ces Femmes engagés sont rarement intéressants. Le genre "blog de fille" avec des états d'âme ça n'intéresse que les filles, il faut se forcer pour les lire.

Même s'il y a aussi des réflexions politiques dedans, elles ne prêtent pas au débat, ou alors rarement, tout débat tourne à l'agression et au caprice, tout est ramené à ce qu'il ne faut pas critiquer les femmes sinon on nie le droit des femmes alors on ne sait plus quoi dire sauf oui oui oui tu as raison.

Vive les gens qui ne se prennent pas la tête et qui rient autant avec les hommes qu'avec les femmes...

8. Le 09/03/2009, 20:20 par miss Julie

De bonnes découvertes dans ce numéro...Certains billets m'ont fait mourir de rire!! La sélection n'a pas dû être facile...J'pensais me trouver dans la rubrique " Elles vous disent tout" car c'est justement l'nom de mon blog, mais même pas... Snifff:-(

Ceci dit, pas grave...j'déconne!! Ce numéro m'aura permis d'élargir mon champs de vision. Il est vrai qu'au bout d'un moment, on visite un peu toujours les mêmes...et c'est sans doute une erreur, car il ya plein de petites perles méconnues sur la blogo.
Pour conclure je dirais: Belle initiative, bon boulot et Bravo!! :-)

9. Le 10/03/2009, 02:11 par mauvaise herbe

Bravo pour cette excellente initiative et merci au collectif des femmes engagées d'avoir permis une plus large diffusion du travail de Richard Poulin. Enfin merci d'avoir choisi d'utiliser l'intermédiaire du blog "mauvaise herbe" :-)

10. Le 10/03/2009, 12:10 par Florent

<i>en réalité les femmes ne parlent pas politique de la même façon que les hommes</i>

On va dire que c'est un raccourci un peu simplifié, hein, sous le coup d'un agacement à avoir subi un tir de barrage machiste assez débile ?

Parce que sinon, argh...

11. Le 10/03/2009, 13:53 par olympe

Florent, non je le pense vraiment

12. Le 11/03/2009, 12:02 par Florent

C'est un peu effrayant, non ?

Enfin, je veux dire, si on perpétue ce genre de réflexe -et de discours- discriminant, on est pas près d'y arriver...

(sans compter que ça contredit un peu le billet "A compter d'aujourd'hui proclamez vous féministe", pour le coup).

Scoop, donc : Il y a des hommes dont la plume paraît plus légère, et qui n'en abordent pas moins des sujets de fond, des sujets qui façonnent notre vie et que les grands médias considèrent souvent comme mineurs, et qui le font aussi avec beaucoup d'humour et d'auto-dérision.

Scoop, 2 : il y a aussi des femmes qui écrivent au maillet, qui n'ont aucun recul sur les évènements, et surinvestissent les jeux de pouvoir.

"Si nous voulons poursuivre la construction d'un monde où les hommes et les femmes seraient libres d'être ce qu'ils veulent être", pour te citer, il faudrait commencer par arrêter d'enfermer les gens dans un stéréotype de genre...