8 mars en vue

Cette année, sauf si j'ai mal vu,  je n'ai pas reçue, à la différence des années précédentes, de publicités me proposant des prix spéciaux pour "la fête de la femme". Le 8 mars serait il davantage pris au sérieux ? j'aurais tendance à le penser. En cette période électorale l'égalité hommes/femmes fait partie des sujets de fond.

Beaucoup de manifestations, de réunions sont programmées. Le blog Maman travaille en a recensé quelqu'unes. Le blog Entrailles aussi, vous pourrez voir que ce ne sont pas les mêmes.

La plus importante sera probablement la soirée "Féministes en mouvement" organisée demain 7 mars à Paris par 45 associations féministes.

Au programme des animations, des artistes et surtout, surtout des candidats à l'élection présidentielle qui ont accepté de venir répondre aux questions qui leur seront posées. François Hollande, Eva Joly, Jean-Luc Mélenchon ont confirmé leur participation. 

Pour vous inscrire (attention liste d'attente car déja beaucoup de monde ) c'est ICI.

Les associations demandent aux candidats de s'engager sur 10 mesures.

Il me semble qu'ils devraient également s'engager à nommer un 1er ministre de l'autre sexe, donc une femme dans la plupart des cas. Parceque préconiser la parité pour les autres c'est toujours baucoup plus facile que lorsqu'il s'agit de son proche entourage. On voit bien les difficultés qu'ont les parties politiques à présenter autant de femmes que d'hommes en position éligibles pour les législatives. Qu'ils commencent donc par s'appliquer à eux même leurs programmes.


10 mesures pour atteindre l’égalité femmes - hommes

1. Créer un ministère d’État des Droits des Femmes dans un gouvernement paritaire

2. Réaliser l’égalité professionnelle et salariale avant 2017 en engageant une revalorisation des métiers à prédominance féminine et en majorant les cotisations sur les temps partiels.

3. Créer une Haute Autorité contre les violences faites aux femmes avec un Observatoire national dédié

4. Rembourser l’IVG à 100% et ouvrir 100 nouveaux centres d’IVG

5. Ouvrir 500 000 places d’accueil en crèche dans les 5 ans.

6. Multiplier par 4 le nombre de places d’hébergement spécifiques pour les femmes victimes de violences

7. Assurer dans les 3 ans, à chaque professionnel-le intervenant dans le champ éducatif, une formation à l'égalité filles-garçons et à la déconstruction des stéréotypes sexistes

8. Reconnaître le droit à l’adoption pour les couples de même sexe et le droit à l’aide médicale à la procréation pour les couples de lesbiennes.

9. Supprimer le délit de racolage passif, mettre en place des mesures de prévention et d’éducation, pénaliser les clients prostitueurs et accompagner les personnes qui souhaitent quitter la prostitution.

10. Garantir la délivrance et le renouvellement du titre de séjour aux femmes étrangères victimes de violence

Commentaires

1. Le 06/03/2012, 21:25 par Baudricourt

Grrrr !!!! Nous sommes tous différent, à fortiori les femmes et les hommes !
Écrire "atteindre l'égalité femmes-hommes" est une ânerie !
C'est justement nos différences qui justifient que nous sommes tous respectables et que nous avons droit à la même dignité humaine.
C'est même pas moi qui le dit, mais l'affreux gauchiste Albert Jacquard
Que vous militiez pour l'égalité des DROITS et des devoirs, alors là oui !.. Et bonne continuation !

2. Le 06/03/2012, 22:39 par phypa

Globalement, j'adhère aux propositions.
pour le point 2 "Réaliser l'égalité professionnelle et salariale avant 2017 en engageant une revalorisation des métiers à prédominance féminine, et en majorant les cotisations des temps partiels"

pour réaliser l'égalité professionnelle, il faut définir des indicateurs et des étapes
c'est aussi à préciser sur l'ensemble d'une carrière

majorer les cotisations des temps partiels : je ne suis pas d'accord
plutôt faire la promotion du temps partiel pour les hommes

3. Le 06/03/2012, 22:43 par courroux

L'égalité de droits femmes-hommes inscrite en Droit doit être effectivement appliquée ! Et la sûreté étant un droit de l'homme, il appert que les droits universels de l'homme ne sont pas respectés dans le cas des filles et des femmes. Il y a de quoi s'indigner, non ? http://susaufeminicides.blogspot.co...

4. Le 06/03/2012, 22:48 par Apolline

OK sur la quasi totalité des revendications ... sauf deux d'entre elles qui méritent plus amples réflexions :
1.La criminalisation "systématique" des hommes qui "vont aux putes" et sont considérés, depuis le rapport parlementaire Bousquet-Geoffroy, comme des "prostitueurs" ... Où est le volet "éducation" dans tout ça ? ... Ne peut-on s'empêcher d'être sécuritaire et radical, tantôt en tapant sur les prostituées comme l'a voulu Sarkozy par ses lois de sécurité intérieure, tantôt en tapant sur la misère sexuelle, en tapant sur le "client" ! ... Et si déjà, avant de légiférer une fois de plus comme un coup d'épée dans l'eau, on donnait à la "mondaine" les moyens de neutraliser les proxénètes ? ...
2. La régularisation des femmes étrangères, victimes de violences ... eh bien, justement, cela concerne les prostituées qui s'avouent telles ... mais aussi toutes les jeunes femmes qui ont accepté "au pays", un mariage avec un type plutôt "relou" et qui n'ont eu qu'une vision : venir en France, venir en France, même en acceptant d'épouser et de se faire s.... par un vieux moche ou un jeune "relou" ... Pourquoi s'entêter à refuser de nommer, à refuser de mettre les vrais-mots-sur-cette-sordide-réalité ???
Je suis contre la régularisation systématique : elle encourage cette "prostitution" volontaire qui ne se nomme pas comme telle, ces mariages gris destructeurs ... ces suicides par les femmes de leur propre féminitié, pour "venir en France, venir en France" à tout prix.
J'oeuvre, avec d'autres ... pour la reconnaissance du droit des gens au développement de leur pays, au bonheur dans leur pays, au mariage et à la maternité heureux, sans arrière pensée, sans obligation de se jeter dans les bras d'un vieux ou d'une vieille pour échapper à la misère ...

5. Le 06/03/2012, 22:50 par Thierry

Voici 10 "commandements" plus ou moins pertinents.
Si l'égalité des salaires est parfaitement légitime (et même fondamentale), les propositions sur la prostitution et l'homoparentalité sont anecdotiques, voire même communautaristes (car la prostitution et l'homoparentalité, ça concerne aussi certains hommes !)

6. Le 06/03/2012, 23:18 par nathalie

Demander 500 000 places en crèche ne parait pas très réaliste. Une place en crèche coûte vraiment très cher (j'ai vu des chiffres de l'ordre de 16 000 euros par an). D'autre part certaines familles pourraient préférer une amélioration du congé parental (comme en Suède), ou des aides pour la garde à domicile, mieux adaptée à des horaires très lourds ou atypiques mais actuellement difficile à organiser.

7. Le 07/03/2012, 11:30 par Emilie

"Grrrr !!!! Nous sommes tous différent, à fortiori les femmes et les hommes !
Écrire "atteindre l'égalité femmes-hommes" est une ânerie !"
Egaux ne veut pas dire identiques! Et heureusement, sinon il y aurait beaucoup de questions à se poser sur l'égalité des hommes noirs et blancs. Le racisme est bien plus condamné par la société que le sexisme, or ce sont les mêmes discriminations de base... Bref ce n'est pas le débat.
Les 10 questions sont intéressantes et méritent vraiment débat, espérons que les politiques invités jouent le jeu.

Je viens de voir une pub pour une nouvelle carte bancaire de collection vendue en sus avec un bijou pour célébrer la journée de la femme...je hais ma banque! Image véhiculée: c'est bien connu toutes les femmes sont vénales! C'est tellement subtil...

8. Le 10/03/2012, 13:45 par Thom

10 mesures pour atteindre l’égalité femmes - hommes

1. Créer un ministère d’État des Droits des Femmes dans un gouvernement paritaire

Je vais paraître bête, mais y a-t-il un ministère d'état des droits des hommes (masculins donc) ?
Lorsque l'on propose ça, on y ajoute : "et une loi visant à le faire disparaître sous X années pour mission accomplie". Sinon c'est créer une institution attestant de l'inégalité homme-femme.

2. Réaliser l’égalité professionnelle et salariale avant 2017 en engageant une revalorisation des métiers à prédominance féminine et en majorant les cotisations sur les temps partiels.

Je suis d'accord, quoi que pour les cotisations je ne suis pas renseigné et n'y connait rien, donc je passe mon tour.

3. Créer une Haute Autorité contre les violences faites aux femmes avec un Observatoire national dédié

Et les violences faites aux hommes ? Bah, de toute façon ça n'existe pas...

4. Rembourser l’IVG à 100% et ouvrir 100 nouveaux centres d’IVG

Remboursons d'abord la contraception, éduquons les enfants à prendre soin de leur corps et à agir en connaissance de cause. (et remboursons l'IVG !)

5. Ouvrir 500 000 places d’accueil en crèche dans les 5 ans.

Si je n'ai aucune idée de la pertinence des chiffres, c'est un nécessité absolue pour permettre à tous les enfants un réel épanouissement. Et en plus ça arrange un peu les parents.

6. Multiplier par 4 le nombre de places d’hébergement spécifiques pour les femmes victimes de violences

Et laissant les hommes dans le même cas crever, de toute façon comme dit plus haut, ça n'existe pas.

7. Assurer dans les 3 ans, à chaque professionnel-le intervenant dans le champ éducatif, une formation à l'égalité filles-garçons et à la déconstruction des stéréotypes sexistes

C'est fait à l'IUFM, ça fait partie des quelques points positifs de la formation. La remise en question de chacun quand à ses propres apriori, les attentes différentes quant aux filles et aux garçosn qui n'ont pas lieu d'être, les exemples qui fonctionnent (en Finlande je crois...).
Il faut en effet en parler plus, mais de ce que j'ai vu, ça n'intéresse pas grand monde dans l'amphi.

8. Reconnaître le droit à l’adoption pour les couples de même sexe et le droit à l’aide médicale à la procréation pour les couples de lesbiennes.

9. Supprimer le délit de racolage passif, mettre en place des mesures de prévention et d’éducation, pénaliser les clients prostitueurs et accompagner les personnes qui souhaitent quitter la prostitution.

Les clients prostitueurs ? Bah en même temps c'est des sales gros/vieux/moches/petites bites/geeks (rayez les mentions inutiles) donc on s'en fout qu'ils ne fassent pas forcément ça pour faire du mal, mais peut-être pour être moins malheureux. (malheureux à cause de qui d'ailleurs ?)

10. Garantir la délivrance et le renouvellement du titre de séjour aux femmes étrangères victimes de violence

Et comme toujours, les hommes ne sont jamais victimes de violence.

Des fois la vision de certains de l'égalité me fait peur.
Quand on défend l'égalité, on la défend pour tous, on écrase pas du pied des "minorités" qui ne nous intéressent pas.