Cette année, sauf si j'ai mal vu,  je n'ai pas reçue, à la différence des années précédentes, de publicités me proposant des prix spéciaux pour "la fête de la femme". Le 8 mars serait il davantage pris au sérieux ? j'aurais tendance à le penser. En cette période électorale l'égalité hommes/femmes fait partie des sujets de fond.

Beaucoup de manifestations, de réunions sont programmées. Le blog Maman travaille en a recensé quelqu'unes. Le blog Entrailles aussi, vous pourrez voir que ce ne sont pas les mêmes.

La plus importante sera probablement la soirée "Féministes en mouvement" organisée demain 7 mars à Paris par 45 associations féministes.

Au programme des animations, des artistes et surtout, surtout des candidats à l'élection présidentielle qui ont accepté de venir répondre aux questions qui leur seront posées. François Hollande, Eva Joly, Jean-Luc Mélenchon ont confirmé leur participation. 

Pour vous inscrire (attention liste d'attente car déja beaucoup de monde ) c'est ICI.

Les associations demandent aux candidats de s'engager sur 10 mesures.

Il me semble qu'ils devraient également s'engager à nommer un 1er ministre de l'autre sexe, donc une femme dans la plupart des cas. Parceque préconiser la parité pour les autres c'est toujours baucoup plus facile que lorsqu'il s'agit de son proche entourage. On voit bien les difficultés qu'ont les parties politiques à présenter autant de femmes que d'hommes en position éligibles pour les législatives. Qu'ils commencent donc par s'appliquer à eux même leurs programmes.


10 mesures pour atteindre l’égalité femmes - hommes

1. Créer un ministère d’État des Droits des Femmes dans un gouvernement paritaire

2. Réaliser l’égalité professionnelle et salariale avant 2017 en engageant une revalorisation des métiers à prédominance féminine et en majorant les cotisations sur les temps partiels.

3. Créer une Haute Autorité contre les violences faites aux femmes avec un Observatoire national dédié

4. Rembourser l’IVG à 100% et ouvrir 100 nouveaux centres d’IVG

5. Ouvrir 500 000 places d’accueil en crèche dans les 5 ans.

6. Multiplier par 4 le nombre de places d’hébergement spécifiques pour les femmes victimes de violences

7. Assurer dans les 3 ans, à chaque professionnel-le intervenant dans le champ éducatif, une formation à l'égalité filles-garçons et à la déconstruction des stéréotypes sexistes

8. Reconnaître le droit à l’adoption pour les couples de même sexe et le droit à l’aide médicale à la procréation pour les couples de lesbiennes.

9. Supprimer le délit de racolage passif, mettre en place des mesures de prévention et d’éducation, pénaliser les clients prostitueurs et accompagner les personnes qui souhaitent quitter la prostitution.

10. Garantir la délivrance et le renouvellement du titre de séjour aux femmes étrangères victimes de violence