Amnesty International serait-elle un repaire de féministes liberticides ?

Chaque fois que je fais un billet sur l'affaire Orelsan je me dis que c'est le dernier. Mais comme je n'apprécie pas plus que ça de me faire traiter d'idiote sur un média que je prenais plutôt au sérieux jusqu'à présent, je vais en faire un de plus.

Sur le fond je n'ai pas grand chose à rajouter, à celui d'il y a 10 jours.

De façon générale je retiens que ce thème a fortement mobilisé les femmes à tous les niveaux (blogueuses, associations, élues) et bien peu les hommes (pour ce qui est des blogueurs je n'ai repéré que les post de Juan, Eric Dupin, l'Hérétique et dernièrement Maxime Domergue qui fait le tour des prises de positions des élus locaux de gauche). Peut être qu'il faut être une femme pour ressentir ce que des propos comme "t'es juste bonne à te faire péter le rectum." ont de violent et de dégradant.

J'ai lu aussi beaucoup de prises de position prenant la défense d'Orelsan sur le net, Birenbaum sur le Post qui n'hésite pas à évoquer "la liberté d'expression qu'implique la Création avec un C", quelques blogueurs notamment Jules, Nicolas, y sont allés de leur couplet . D'autres certainement....

Mais c'est sur Arrêt sur images au cours d'un débat animé par Guy Birenbaum que les blogueuses à l'origine de l'affaire sont traitées par Marc Cohen d'idiotes, de féministoïdes, de viragos et pour finir de harpies liberticides .

Alors pour ceux qui penseraient que nous ne sommes que 5 idiotes (en réalité il y a bien plus de 5 blogueuses à s'être exprimées sur le sujet) voici une liste (non exhaustive) des associations et institutions qui se sont prononcées (et je rappelle qu'à la différence des médias qui ont tous repris le sujet, nous ne gagnons pas d'argent avec cette affaire, uniquement des insultes)

  • SOS Homophobie a également dénoncé les paroles homophobes d'une chanson d'Orelsan

Pendant qu'on cause, la violence contre les femmes c'est ça et plus de 160 mortes par an en France.

Commentaires

1. Le 18/04/2009, 15:22 par Irène

"Peut être qu'il faut être une femme pour ressentir ce que des propos comme "t'es juste bonne à te faire péter le rectum." ont de violent et de dégradant."

Peut-être aussi que beaucoup de mecs (surtout hétéros) n'osent pas s'en mêler parce que ça les met trop mal à l'aise.

2. Le 18/04/2009, 15:27 par Juan

bravo, et merci.

3. Le 18/04/2009, 15:27 par Vogelsong

"Peut être qu'il faut être une femme pour ressentir ce que des propos comme "t'es juste bonne à te faire péter le rectum." ont de violent et de dégradant."
Seules les femmes sont donc capable d'empathie. Olympe c'est n'importe quoi. Vraiment n'importe quoi.

4. Le 18/04/2009, 15:32 par olympe

Irène, il y a certainement du vrai dans ce que tu dis
Juan, merci de ton soutien
Vogelsong, . je n'ai pas de stats mais je constate simplement que peu d'hommes se sont exprimés et ceux qui l'ont fait étaient plutôt contre l'interdiction. je fais une hypothèse. ton propos à toi "c'est n'importe quoi" est faible. qu'est ce que tu as de mieux comme explication?

5. Le 18/04/2009, 16:13 par olympeo

Didier, j'en ai rien à faire d'Orelsan mais il est représentatif de la façon dont les hommes peuvent parler des femmes, une façon qui reste admise par une partie de la société. La preuve....

6. Le 18/04/2009, 16:22 par Romane

@Didier Goux
"...dans une chanson de merde à une fille imaginaire" Il s'adressait à Pitbull, une rappeuse membre des Chiennes de Garde. La fille est bien réelle.

Il me semble que la chanson d'orelsan est un peu la goutte qui fait déborder le vase. Les femmes n'en peuvent plus d'entendre des horreurs sur leur compte. Il y a un trop plein, un ras le bol que cette chanson a peut-être exacerbé. Il y a une exaspération de voir l'imagine des femmes exploitées à tous les niveaux dans tous les domaines, marre des pubs porno chic, marre de l'humour sexiste revendiquée comme second degré, marre de la pub en général, marre tout court.

7. Le 18/04/2009, 16:27 par floreal

Il y a aussi la Ligue du Droit International des Femmes a s'etre prononcée contre:
http://www.ldif.asso.fr/index.php?t...
et la Grande Loge Féminine de France:
http://www.glff.org/internet/fr/act...
(13 000 inscrites, un peu plus de tenue et de valeur intellectuelle que 3 pelés et 2 tondus comme Guy Birenbaum et Marc Cohen, peut-etre?)

8. Le 18/04/2009, 16:51 par guy birenbaum

Je ne suis absolument pas misogyne (pas journaliste non plus d'ailleurs) et je ne vois pas une seconde ce qui permet d'écrire cela à quelqu'un qui ne m'a jamais croisé...
Je répète que je trouve ce clip nul mais que si vous vous attaquez à des artistes, qu'ils vous plaisent ou non, vous ouvrez une boîte de Pandore qui se refermera sur vous !
Quant à l'argument du nombre (nous sommes nombreux, donc nous avons raison) il est généralement utilisé lorsque l'on n'a pas grand chose à dire...
Le pelé tondu vous salue bien bas.

9. Le 18/04/2009, 16:53 par guy birenbaum

Au passage, le misogyne que je suis est l'éditeur qui permit à Samira Bellil de sortir "Dans l'enfer des tournantes" lorsque le sujet ne faisait pas encore la "une" des médias...

10. Le 18/04/2009, 17:43 par Lamiel

Vitry-le-François / Concert prévu le 30 mai
Le maire demande la déprogrammation d'OrelSan

OrelSan, rappeur normand de 26 ans, a écrit « Sale pute » il y a trois ans.

Le rappeur OrelSan ne cesse de faire couler de l'encre. Le maire PS de Vitry-le-François, Jean-Pierre Bouquet, demande la déprogrammation du concert de ce chanteur normand de 26 ans qui devait se produire le 30 mai prochain sur la scène de l'Orange Bleue. Il pointe du doigt l'un de ses textes « Sale pute » écrit il y a trois ans. OrelSan interprète un jeune homme trompé par sa copine qui exprime sa colère par une série d'insultes et de menaces. Des paroles très crues qui ont choqué des internautes, mais aussi l'association Ni putes ni soumises, le Parti socialiste, la ministre de la Culture, Christine Albanel, la secrétaire d'État à la solidarité, Valérie Létard ou encore les membres des Désobéissant-e-s, association rémoise féministe laïque qui lutte contre toutes sortes de discriminations…
Cette chanson ne figure pourtant pas sur l'album, ni même dans les morceaux joués sur scène, mais le clip est visible sur Internet. « C'est une provocation, estime Jean-Pierre Bouquet, en citant certaines paroles. Par certains égards, c'est une invitation à commettre un meurtre ou un viol. Je trouve ces propos dégradants et inacceptables. Ils véhiculent des idées nauséabondes ». Pour le premier magistrat de la cité rose, cette chanson « Sale pute » est une atteinte à la République et à l'humanisme. « Je défends le droit des femmes », martèle-t-il.
« Un faux alibi »
Jean-Pierre Bouquet intervient deux jours après la décision de Jean Perrissin, directeur de l'Orange Bleue, et d'Anna Réolon, 3e adjointe au maire chargée de la culture et de l'animation, de maintenir le concert d'OrelSan « […] parce qu'il nous semble dangereux dans une démocratie de nous substituer à une action judiciaire […] ». Un temps d'échanges et de débats était même prévu à 18 heures juste avant le concert. L'occasion pour les associations, collectifs et citoyens de « dialoguer avec l'artiste ». Pour le maire PS, « cette table ronde est une farce ». « C'est un faux alibi ! », assure-t-il. C'est pourquoi, il demande au directeur de l'Orange bleue, Jean Perrissin, de « prendre ses responsabilités ». « Il doit me donner sa position définitive d'ici au 1er mai ».
Le premier magistrat de la commune n'exclut pas de prendre un arrêté municipal « le moment venu » si nécessaire. C'est de cette façon qu'il avait interdit en octobre dernier le concert du chanteur de reggae jamaïquain Anthony B pour des propos homophobes tenus par l'artiste en 2001 dans un magazine de reggae.
S.G.

Source : http://www.lunion.presse.fr/index.p...

11. Le 18/04/2009, 18:04 par Lamiel

Salut Olympe,

Sais-tu qu'une pétition a été lancée pour protester contre la présence de ce triste individu sur des scènes financées par l'argent public :

http://www.mesopinions.com/Pas-1-se...

Tu verras que, contrairement à d'autres affaires, il y a beaucoup de signatures d'hommes. Ils sont en fait bien présents, même si ce ne sont pas ceux-là qu'on entend ou à qui on donne la parole.

Par ailleurs, au sujet de "L'enfer des tournantes", ce livre est exactement sorti à un moment où le sujet intéressait les médias (2003). Il y avait déjà eu l'ENVEFF en 2000 qui avait fait du bruit, puis la naissance très médiatisée de NPNS. "Lenfer des tournantes" est arrivé à pic d'un point de vue commercial. Ceci dit, c'est très bien de l'avoir édité.

12. Le 18/04/2009, 18:30 par Circé

Je viens de lire ton article ainsi que les commentaires.
J'ai fait et je fais encore partie de celles qui dénoncent ce genre de ...je ne sais comment qualifier, "texte"(?), "chanson" (?) qui n'est qu'un ramassis nauséeux de tout ce que les femmes peuvent subir de la part de certains individus qui se prétendent des hommes.
Je ne connais que trop ce que violence signifie, et j'aurais aimé que l'on m'explique ainsi qu'à toutes celles qui comme moi avaient morflé dans le foyer pour femmes victimes de violence où nous sommes passsées, ce qu'était que le premier, deuxième, troisième, millième degré à la lecture de ces mots (maux) ainsi que la Liberté d'expression, qu'on l'explique aussi aussi à nos mômes.

Comme Didier Goux aussi, je me suis dit que cela allait lui faire de la pub, faire exploser le visionnage des vidéos et cela n'a pas manqué.
Mais que faire alors ? Ne rien dire ? Accepter et la prochaine fois ce sera quoi ?
l'Apologie de la pédophilie, de l'inceste ?

Quant à Mlle Bellil, je ne suis pas sure qu'elle aurait cautionné cela au nom de la Liberté d'expression.

13. Le 18/04/2009, 19:23 par floreal

J'accepte bien volontiers vos salutations, monsieur Birenbaum et suis bien désolée de vous avoir vexé. J'ai utilisé l'expression toute faite "3 pelés et 2 tondus" sans penser à mal, ne faisant aucune discrimination envers la minorité des chauves et ne sachant d'ailleurs pas si vous l'êtes puisque je ne vous ai jamais vu.

Le fait est qu'Orelsan n'est peut-être pas plus artiste que vous n'êtes journaliste, vous ne vous êtes peut-être pas posé la question. Et nous sommes nombreuses à penser que ce n'en est pas, de "l'art", dans le cas d'Orelsan. Et qu'en tel cas il a bon dos, "l'art". Et qu'on ne veut pas faire les frais de cet "art" là, à aucuns points de vue. Or le nombre, ça doit tout de même bien rentrer en ligne de compte: si nous n'étions que quelques unes à protester, personne ne nous aurait entendues. Précisément parce nous avons été nombreuses à nous mobiliser et à faire valoir nos idées sur un problème qui nous concerne NOUS en premier lieu, puisque c'est bien sur notre peau à nous, les femmes, que "l'art" d'Orelsan se propose de s'exercer dans ses chansons. Orelsan qui a tout de même réussi un exploit, je vous le concède: celui d'avoir fait se mobiliser toutes les associations et organisations féministes de France et de Navarre, et ça, effectivement c'est pas tout le monde ni tous les jours. Vous lui servez sans doutes plus que nous de caisse de résonance, monsieur Birenbaum, par votre notoriété.

14. Le 18/04/2009, 20:02 par Marie

Bonjour,

Je n'ai à ce jour jamais laissé de commentaires sur ton blog.
A vrai dire, j'ai découvert ton blog avec "cette affaire" et depuis je lis tous tes articles (au final c'était un mal pour un bien).

Je tiens à te remercier pour tes écrits qui relèvent de l'utilité publique !

Évidemment, nous, féministes, auront toujours à faire face à des détracteurs de tout bord pour décrédibiliser nos actions et nos combats (pourtant légitimes).
Mais le chien aboie et la caravane passe, non ?

Au plaisir de te lire encore longtemps (sur cette affaire peut-être et sur bien d'autres j'espère).

Marie :)

15. Le 18/04/2009, 20:33 par floreal

Allons allons, monsieur Goux, ne vous obstinez pas à vouloir avoir raison quand vous avez tort. D'abord, vous n'êtes pas rapeur, et tous les rapeurs ne sont pas mauvais ni misogynes. Nous en avons après CE rapeur pour le contenu de ses textes qui véhiculent la haine des femmes, qu'on ne retrouve d'ailleurs pas QUE dans un certain rap mais aussi dans des domaines qui n'ont rien à voir avec.

Si vous trouvez notre position indéfendable, ne vous insinuez pas sur les sites féministes pour nous dissuader de la défendre. Nous savons très bien ce que nous avons à faire pour défendre nos positions et nous n'avons pas besoin de conseillers en la matière, ne vous déplaise.

En insistant, bien que vous ayez vos cheveux, vous aurez simplement l'air d'être "chauve à l'intérieur de la tête", comme disait Prévert. Ce qui vous ferait incontestablement du tort.

16. Le 18/04/2009, 20:42 par Kokolat

Harpie liberticide ? je vais devoir me trouver un nouvel avatar !

17. Le 18/04/2009, 21:22 par mebahel

Sur @si, dans le forum sur l'émission de GBirenbaum, j'ai réussi à ne pas parler féminisme, et dieu sait que ça me démangeait (je le fais quasiment sur tous les autres forums d'@si, et notamment sur celui de l'article d'@si sur oreltruc), mais j'y ai été soupçonnée d'antisémitisme en m'exclamant contre Mr Cohen, réac miso de la plus belle eau.
Comme quoi, tout arrive, un jour. Même le plus improbable.
Harpie liberticide en plus de hystérique mal baisée poilue, ok, ok...
En tout cas je suis ravie de participer au mouvement contre la banalisation, toujours plus grande, du discours misogyne, violent en l'occurrence.
Effectivement, oreltruc c'est une peu la goutte d'eau.
Il s'en remettra.
Au contraire de bien des femmes détruites.

18. Le 18/04/2009, 23:22 par isabelle

Je viens de m'infliger l'émission de Birembaum, c'est consternant. Comment peut-on être à ce point à côté de la plaque ? Il n'a rien lu de l'argumentation des bloggueuses et des assoc. ET ses invités non plus.
Moi aussi j'ai arrêté de parler d'Orelsan sur mon blog avec l'espoir que le message soit passé et la certitude qu'il était diffusé ailleurs. Mais je suis désespérée de voir la résistance de ces types qui monopolisent la parole dans les médias et n'écoutent pas la seule femme invitée. Faute d'avoir un peu de jugeotte, ces messieurs sont peut-être papas de jeunes adolescentes; Comment réagiront-ils le jour où leur fille sera violentée par un fan d'Orelsan ? Il ne se diront pas qu'il aurait fallu lutter contre la banalisation de la violence avant ? Ils enfermeront leur fille ?
Je répugne à utiliser ce genre d'arguments mais avec ces types bas de plafond, il faut peut-être sortir l'artillerie démago à deux balles.

19. Le 18/04/2009, 23:48 par mebahel

Ben je me dis que c'est la seule chose qui touche pas mal de zhoms misos -et de fâms collabos conscientes ou non du système-:
convier la famille dans le raisonnement, cad filles soeurs mères...
Parfois ça marche.
Et au final ca vaut bien le 'liberticide' ou autres joyeusetés dont on nous affuble dès qu'on l'ouvre un peu.

20. Le 18/04/2009, 23:52 par floreal

Ecoeurant, navrant, et décevant, l'article de "Jules" dans sa 2de partie.

Si la 1ère se tient à peu près (il évoque lui meme ce que la ministre pourrait améliorer des lois existantes en la matière, c'est aimable à lui d'apporter des précisions aussi éclairées malgré lui, puisque tout son laius sert à démonter une ministre UMP, et si le prix à payer pour le démontage doit se faire sur le dos des femmes, on apprécierait que "Jules" trouve le moyen de démonter l'UMP autrement), la 2de n'est qu'une mauvaise plaidoirie d'avocat, mal ficelée cousue à la grosse ficelle de la misogynie ordinaire soutenue par une brochette de bisounours ridicules exprimant le machisme transversal du patriarcat.

21. Le 19/04/2009, 07:22 par Angélita

Tu as bien fait de rappeler tout ça.
Il y a encore beaucoup de progrès à faire en France pour que les femmes soient reconnues en tant que telles.
Mais les hommes ont peur pour leur ego démesuré et donc ils ne trouvent qu'un seul moyen, lâche, l'attaque

22. Le 19/04/2009, 07:36 par guy birenbaum

Dans l'enfer des tournantes est sorti en octobre 2002, c'est le poche qui est sorti en 2003 et c'est bien le livre de Samira qui a imposé le sujet "tournantes" dans les médias.
Pour le reste, pensez absolument ce que vous voulez.
Vous êtes parfaitement libres.
Comme je le suis de ne pas être d'accord avec votre position sans être traité de misogyne.
Il ne sert absolument à rien de tenter de stigmatiser ceux avec qui l'on a un désaccord...
Je maintiens qu'interdire Orelsan de concerts (deux ans après, au demeurant...) et l'envoyer devant la justice (Valérie Létard y travaille) est une grave erreur.
Ce d'autant que je ne vois pas où vous mettrez le curseur la prochaine fois...
Le nombre d'artistes qu'il faudrait, en vérité, condamner sur la base d'un précédent juridique Orelsan vous étonnerait vous même...
Si c'est cela que vous voulez, dites-le.

23. Le 19/04/2009, 08:46 par mebahel

Comme dit par ailleurs et par d'autres: Oreltruc fait catalyseur, cad que le produit et le contexte engendrent une réaction (enfin!), et les actions menées permettent d'espérer que d'autres que lui prendront aussi conscience du pbme et modéreront leurs propos.Et à vrai dire, c'est le but.

NB: le mot 'tournante' me dérange, même si S.Bellil l'a employé, même si c'est ainsi que l'on parle le plus souvent du viol en meute.

24. Le 19/04/2009, 09:41 par Max

J'inaugure mon blog avec cette affaire et je lance deux petits sondages à cette occasion. Si le cœur vous en dit...

http://maximedomergue.blogspot.com

Max

25. Le 19/04/2009, 09:54 par isabelle

@Guy Birembaum. Après avoir débattu avec vous au salon du livre d'Asnières, je m'attendais à une autre hauteur de vue de votre part. Le problème n'est pas de savoir si vous êtes misogyne ou pas. Le problème n'est pas de savoir si Valérie Létard cherche la notoriété (pour avoir eu l'occasion de travailler avec elle sur la question des violences faites aux femmes, je peux vous affirmer que la réponse est non). Le fait d'avoir publié Samira ne vous exonère pas de toute réflexion de fond sur les causes de la violence envers les filles. Bien au contraire. La violence physique est toujours précédée d'une violence symbolique qui peut s'exprimer, entre autre dans des chansons. Les tournantes et les viols seraient-ils aussi fréquents s'ils n'étaient présentés comme le sommet de la virilité, voire la norme dans certains discours médiatiques (skyrock et autre chansons de rap)? Vous rigolez des blogueuses qui se sont réveillées deux ans après la sortie du clip. Erreur, elles ont signalé le danger lorsque des organisateurs de festivals et autres critiques musicaux ont sorti ce triste individu de l'anonymat pour en faire une star, un modèle. Les premières réactions appelaient à la responsabilité des médias et des organisateurs de festivals pour qu'ils ne banalisent pas la violence envers les filles. Il a fallu rappeler quelques notions élémentaires de vie en société genre toute liberté a ses limites, ma liberté s'arrête là où commence celle des autres. La liberté d'expression des garçons sur la violence envers les filles conduit à banaliser cette violence et met en danger nos filles. Feindre de l'ignorer et fondre sur les féministes hystériques (forcément hystériques) est tout simplement irresponsable. Comparer, comme le fait Schneidermann dans votre show, ce phénomène au fait qu'une speakrine montrant son genou dans les années 60 avait été virée est irresponsable. Il s'agissait à l'époque de morale. Il s'agit aujourd'hui de mise en danger de la vie de nos filles. Si on n'endigue pas le flot de banalisation de violence, on va bientôt devoir les enfermer à la maison. Renseignez-vous, informez-vous sur cette montée de la violence contre les filles et cessez de passer à côté du vrai débat !

26. Le 19/04/2009, 09:59 par olympe

Mebahel, tu as raison il faut voir le cote positif de cette affaire, elle force les gens à réfléchir et elle va faire bouger les choses. Mais personnellement je trouve fatiguant de me retrouver au coeur de la mélée.

Isabelle, oui il y a des arguments que j'hésite à utiliser mais j'ai tort parce que eux ne font pas dans la dentelle.

Kokolat. j'avais fait un billet il y a quelque temps avec une image de harpie, ça devrait faire un bel avatar :-)

Dider Goux, j'apprécie beaucoup vos propos mesurés (sachant par ailleurs de quoi vous êtes capable). Disons que moi aussi je reste persuadée d'avoir raison. Orelsan se produira à Bourges qui est depuis 20 ans un tremplin pour les jeunes artistes et il reste donc classé dans la catégorie jeune artiste d'avenir.

Floréal, Lamiel je rajoute les liens. Lamiel pour ce qui est de la pétion j'ai fait un billet sur ce sujet et bien sur je l'ai signée (de mon vrai nom)

Guy Birenbaum, on comprend bien que ce qui vous dérange c'est le nombre invraisemblable "d'oeuvres" qui deviendront illégales. Les "artistes" devront chercher leur inspiration ailleurs que dans le viol et l'humiliation des femmes. ça nous changera drôlement la vie. Ce n'est pas parceque ça fait des siècles que c'est comme ça qu'on doit continuer. C'est effectivement cela que nous voulons et si vous me demandez mon avis je vous confirme que la partie de l'oeuvre de Sade qui décrit des viols et des tortures devrait quitter la Pléiade pour finir sur les étagères d'un sexshop. On n 'empêchera jamais les déviances et la violence mais qu'au moins elles ne soient pas valorisées par l'intelligentsia (ou plutôt l'establishment) . Puisque vous avez travaillé sur la question des viols collectifs vous devez savoir que c'est aussi et peut être surtout pour de jeunes hommes une façon de prouver sa virilité. Inutile de les conforter dans cette idée en valorisant ce genre de chansons (et ne me dites pas qu'à Bourges Orelsan ne chantera pas Sale Pute, allez voir avant son répertoire les autres chansons sont moins pire mais la violence et le mépris envers les femmes sont une partie importante de son fond de commerce)

Marie, l'idéal serait que mon blog n'ait plus lieu d'être.

Vogelsong, je reviens sur ton propos. on ne demande pas de la compassion on cherche du soutien pour que la description du viol et de la torture envers les femmes ne soit pas considéré comme de la culture.

Circé, oui ça lui a fait de la pub, mais ça a permis d'ouvrir un débat au plus haut niveau et ça valait le coup. au final il est déprogrammé de plusieurs festivals dont les francofolies et quand on voit les vidéos ou il essaye de se faire passer pour un pauvre Calimero victime j'ai bon espoir que ce ne soit pas une pub qui va le favoriser.

Romane, Wildo : oui c'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Wildo, dur ton billet du jour !

27. Le 19/04/2009, 10:03 par olympe

Max, point de vue original et intéressant je rajoute le lien. Bonne continuation pour ton blog

28. Le 19/04/2009, 11:01 par Virginie

J'approuve tout à fait Olympe quand elle dit : "Guy Birenbaum, on comprend bien que ce qui vous dérange c'est le nombre invraisemblable "d'œuvres" qui deviendront illégales. Les "artistes" devront chercher leur inspiration ailleurs que dans le viol et l'humiliation des femmes. ça nous changera drôlement la vie. Ce n'est pas parce que ça fait des siècles que c'est comme ça qu'on doit continuer."

j'en ai marre que mon fils qui a 15 ans se gave d'inepties qu'il entend sur sa radio de jeunes préférée. de devoir tous les jours rectifier le tir, de devoir dépolluer sa tête. Je ne veux pas que son regard sur la femme soit réduit à cette misère. Je veux qu'il puisse avoir un regard émerveillée, exaltant, sur la femme. Que quand il la regarde qu'il puisse élever sa conscience avec celle de la femme qu'il aimera un jour et avec toutes les femmes de la terre. Là il sera un bel homme.

Parce que je reste persuadée que quand un homme sait voir la beauté de la femme, lui rendre hommage, que là et seulement là, il devient à son tour beau et virile.

29. Le 19/04/2009, 11:18 par mebahel

Bon, dites voir, il y a une loi, et il y a bien (eu) des cas de censure (puis d'autocensure) de propos, publications, et spectacles racistes ou incitant à la discrimination et à la haine raciale/raciste, sans que pour autant la Création (avec un C majuscule, hein, sinon certains vont râler) ou la Liberté d'Expression (même remarque) ne soient écornées pour autant, me trompé-je?
Et il a bien fallu commencer par qqes exemples pour que ça soit efficace, non?
Et encore aujourd'hui, il faut se battre en ce sens, j'ai toujours bon?
Alors, ben, pour l'incitation à la discrimination, à la haine et à la violence sexistes, par propos, publications, spectacles, iconographies , même topo....
"Les "artistes" devront chercher leur inspiration ailleurs que dans le viol et l'humiliation des femmes. ça nous changera drôlement la vie. "
Exactement.
Et j'y rajoute que ce serait quasi parfait si on pouvait déconstruire les rôles de genre - qui aliénient aussi les zhoms, faut-il le rappeler.
J'aime bien les raisonnements basiques, des fois. :-D
Et je comprends bien la lassitude d'Olympe.

30. Le 19/04/2009, 11:33 par l'hérétique

J'ai traité directement l'affaire dans deux billets et je l'ai évoquée dans pas moins de quatre billets :
directement
http://heresie.hautetfort.com/archi...
http://heresie.hautetfort.com/archi...
indirectement
http://heresie.hautetfort.com/archi...
http://heresie.hautetfort.com/archi...

Mais peut-être Olympe suppose-t-elle que je suis une femme et pas un homme ;-)

31. Le 19/04/2009, 11:38 par olympe

l'hérétique, c'est bien ce qu'il me semblait mais je n'arrivais pas à retrouver le billet d'origine. Je précise que je ne suis pas d'accord avec tous tes propos , mais je rajoute le lien car tu en as effectivement parlé parmi les premiers

32. Le 19/04/2009, 14:06 par L'hérétique

à Olympe
Merci. Pour mes propos, je me doute bien que tu n'es pas d'accord avec certaines de mes conclusions. Nous avons une approche différente du féminisme, même si ce sont les mêmes choses qui nous choquent.

33. Le 19/04/2009, 15:53 par floreal

J'avais écrit un commentaire à la suite de Virginie qui a disparu...
Il avait pourtant de bonnes raisons d'etre et ne me semblait pas inutile. Un bug ou une fausse manip?

34. Le 19/04/2009, 16:06 par jolb56

Le NPA et Europe Ecologie se sont aussi prononcés pour dénoncer cette utilisation des fonds publics et les Verts de la Région Centre ont fait paraître un communiqué de presse d'opposition à la venue d'Orelsan à Bourges. Voici où en sont les choses à Rennes :

Voici quelques infos pour la suite des événements contre la venue d’Orelsan dans une MJC rennaise :

Une manifestation aura lieu mardi 21 avril le jour du concert d’Orelsan à Rennes.

Le rendez-vous est fixé à 19 h sur le parking de la clinique la Sagesse (bus ligne 19, arrêt Clinique la Sagesse). Il y aura à partir de ce point de rendez-vous une marche jusqu'à l'Antipode.

La veille, le lundi 20 avril, aura lieu la dernière réunion de préparation de cette manifestation. Celle-ci aura lieu à 19 h au bar-librairie la Cour des miracles, 18, rue de Penhoët, près de la place Sainte-Anne.

N’hésitez pas à faire circuler ces informations, il faut un maximum de signataires à la lettre ouverte et un maximum de personnes pour manifester le 21 avril !

Salutations féministes

Mix-Cité Rennes

"On ne naît pas féministe, on le devient"

Mix-Cité Rennes
Mouvement mixte pour
l'égalité entre les sexes

féministe, anti-sexiste, mixte et internationaliste

http://mixcite.rennes.free.fr

35. Le 19/04/2009, 16:08 par olympe

fausse manip floreal je n'ai touché à rien

36. Le 19/04/2009, 19:38 par floreal

Sans doutes. J'étais pressée avec un truc qui cuisait à surveiller.

Je disais en substance que j'étais d'accord avec toi aussi comme Virginie et aussi à propos des "oeuvres" de Sade.

Je disais aussi que ce n'est pas à nous de changer nos positions comme le suggère Birenbaum, mais aux hommes d'en tenir compte s'ils ne veulent se retrouver comme Orelmachin avec les assoces féministes aux trousses.
Parce que ce n'est pas nouveau comme tu le dis, le sexisme dans les chansons, Brel et meme Brassens n'en étaient pas exempts. Seulement autrefois les femmes n'auraient pas oser protester, aujourd'hui c'est différent, les textes sont plus violents mais la génération de femmes qui se prend les paroles du rap dans la figure n'est plus la meme et elles aussi sont habituées à la "liberté d'expression" (on croirait toujours qu'elle n'est faite que pour les hommes). Et entre temps internet est apparu et le web permet aux femmes de se mobiliser à vaste échelle et rapidement comme le démontre le cas d'Orelmachin.

37. Le 19/04/2009, 20:15 par madoo

C'est la 1ère fois que j' entends parler de ce chanteur. A mon avis, c'est une chanson 100% Stratégique pour faire son buzz et sa promo à moindre frais, son seul objectif faire parler de lui, toute publicité bonne ou mauvaise est bonne à prendre,s'il y a tribunal il aura droit au journal de 13h ou 20h + la presse écrite je crois que c'est un concept marketing qui vient des USA. C'est une démarche cynique car il se paie de la pseudo "notoriété" sur le dos de la Femme et se couvre derrière l' Art pour se défendre. Moi, je ne connais pas ce chanteur, ni sa chanson et je ne vais pas marcher dans son piège en allant voir son myspace ou son clip tout simplement parce qu' il ne m' intéresse pas et j' éteindrai mon poste ou zapperai les articles parlant de lui car je ne veux pas lui donner l'importance qu' il ne mérite pas. Plus on parle de lui, plus son plan marche et je ne veux pas lui faire ce plaisir. C'était donc mon 1er et dernier com sur ce chanteur cherchant désespérement de la notoriété.......

38. Le 19/04/2009, 21:06 par Malavita

Ces éventuelles poursuites judiciaires sont vouées à l'échec.
En vous mettant le doigt dans l'oeil, vous vous tirez une balle dans le pied.

39. Le 19/04/2009, 22:39 par Maxime Domergue

Cher Didier Goux,

Vous confondez visiblement un combat dénonçant l'apologie des violences sexistes et sexuelles et un combat confortant l'ordre moral. Le problème des diverses chansons de ce rappeur (et pas seulement de Sale Pute et de la Saint-Valentin), ce n'est pas qu'il est vulgaire ou qu'il parle de sexe ni encore qu'il est profondément sexiste. Le problème est qu'il fait l'apologie des violences sexistes et sexuelles. Je suis à 100% pour une sexualité désirée et partagée, mais totalement opposé aux violences sexuelles. Il y a tout un monde entre ces deux champs.

Max

40. Le 20/04/2009, 00:06 par l'hérétique

@ Didier Goux
Peuh, votre comparaison est ridicule parce qu'elle repose sur un sophisme sous-jacent et donc non-dit. L'exercice d'un sacerdoce ou une profession ne touchent nullement à l'essence d'un individu. La féminité en revanche, elle en est bien constitutive.

41. Le 20/04/2009, 12:27 par guy birenbaum

Valérie pose très exactement les bonnes questions, dans les bons termes et évidemment, beaucoup mieux que moi... Probablement la sensibilité féminine ;-)
Nan. J'd'conne ;-)

42. Le 20/04/2009, 12:50 par l'hérétique

@ Didier Goux
Ils vont en effet probablement le faire, mais justement, il suffit de démonter le dit sophisme...En ce qui concerne les femmes, je ne suis pas un adepte de Simone de Beauvoir ni des vues gauchistes en la matière. On est femme par essence. Ce n'est ni un "accidit" ni un "evenit".
Ensuite, il y a plus, toucher la liberté de la femme, c'est toucher la liberté elle-même, ce que l'être humain a de plus précieux, car il existe un lien consubstantiel entre la liberté et la liberté spécifique des femmes :
http://heresie.hautetfort.com/archi...
Les nouveaux Talibans, comme Orelsan and co, tentent de rogner les droits des femmes de la même manière qu'ils s'en prennent à toutes les libertés, particulièrement les libertés démocratiques. Il ne faut pas leur céder un pouce de terrain. Leurs beuglements ne sont ni des opinions, ni de l'art, et je ne laisserai pas les bons apôtres bien-pensants qualifier sa m... d'art et encore moins la défendre au nom de la liberté. Un tel dévoiement n'est pas tolérable.
Je vais finir par en ajouter une couche si c'est nécessaire sur mon blog.

43. Le 20/04/2009, 13:16 par guy birenbaum

"Regardez le travail de Birenbaum : tenter de minimiser la réaction des bloggeuses, les faire passer pour un groupuscule marginal et agité". Ah oui ?
Où ? Quand ? Comment ?
Merci de citer le moindre passage, sous ma plume sur Le Post, qui concerne ces redoutables "blogueuses" ?
À force de vous inventer des ennemis, vous allez finir par lasser tout le monde...

44. Le 20/04/2009, 14:39 par mrsclooney

Rhâââ mon dieu Wildo, qu'est- ce qu'on va faire de vous ?
qu'est-ce que vous racontez sur Guy Birembaum ? pour ce que je peux connaitre de ces écrits, il n'a jamais dit de telles choses....
il est certainement assez grand pour se défendre tout seul mais pfuffff!!!!!
Ok, Orelsan symbole de la brutalité faite aux femmes, lynchage en règle, surenchère automatique, boycottage, puni le vilain Orelsan, au coin, c'est bien fait pour lui ....na na na nanère
ok...
so what ?
vous pensez avoir sérieusement fait avancer la "cause" féministe là ?
sérieusement ?
On va nous pondre une nouvelle loi interdisant le mot "pute" et "sodomie" dans les chansons, merci les filles, les groupes de rap ne vont plus oser lever le petit doigt, ils vont tous nous faire du Abdel Malik toutlemondeestgentij'aimedieuetmonpochain dans le texte, merci....
Nique ta Mère n'aurait jamais exister si ...
et ça, retrospectivement, je ne peux pas vous le pardonner.

45. Le 20/04/2009, 14:45 par jolb56

@wildo : la loi existe. elle s'appelle Loi Cadre contre les Violences faites aux Femmes. Elle a été rédigée par le Collectif National pour les droits des femmes. Coll Arguments et mouvements; ed Syllepse (7€). Elle a été déposée à l'Assemblée Nationale soutenue par 18 000 signatures .... et maintenant on attend qu'elle soit proposée pour être examinée. Ceci dit, je l'ai lue et relue depuis l'affaire du rappeur et la partie prenant en compte les textes sexistes et/ou incitant à la violence contre les femmes n'est pas suffisante. Sans doute les rédactrices n'ont-elles tout simplement jamais pensé que des mecs pourraient avoir un esprit assez tordu pour écrire de tels textes et des élu-e-s assez irresponsables pour considérer que promettre les pires sévices aux femmes faisait d'un rappeur un "jeune artiste prometteur" au même rang que ceux que promeut d'habitude le Printemps de Bourges.

46. Le 20/04/2009, 14:45 par jolb56

@wildo : la loi existe. elle s'appelle Loi Cadre contre les Violences faites aux Femmes. Elle a été rédigée par le Collectif National pour les droits des femmes. Coll Arguments et mouvements; ed Syllepse (7€). Elle a été déposée à l'Assemblée Nationale soutenue par 18 000 signatures .... et maintenant on attend qu'elle soit proposée pour être examinée. Ceci dit, je l'ai lue et relue depuis l'affaire du rappeur et la partie prenant en compte les textes sexistes et/ou incitant à la violence contre les femmes n'est pas suffisante. Sans doute les rédactrices n'ont-elles tout simplement jamais pensé que des mecs pourraient avoir un esprit assez tordu pour écrire de tels textes et des élu-e-s assez irresponsables pour considérer que promettre les pires sévices aux femmes faisait d'un rappeur un "jeune artiste prometteur" au même rang que ceux que promeut d'habitude le Printemps de Bourges.

47. Le 20/04/2009, 15:57 par olympe

Bon....par où commencer ?

- j'ai fait 4 billets sur le sujet et je ne pense pas avoir dit qu'il fallait une loi pour que les vidéos soient enlevées du net. Autant chercher à vider l'océan avec une cuillère.

- concernant une loi, je ne pense pas que Valérie Létard (et je n'ai pourtant pas envie de soutenir ce gouvernement) cherche son 1/4 d'heure de gloire. Elle travaille réellement sur ce sujet et Jolb56 qui a l'air bien au courant donne des précisions sur le projet en cours. d'après ce que j'en ai compris la loi est beaucoup plus large et ne vise pas spécialement la liberté d'expression.

- ce que je n'arrive pas à comprendre c'est pourquoi la justice n'est pas saisie pour cette chanson? Quand elle l'est elle fait son travail . ça a été le cas pour l'affaire des caricatures dans Charlie Hebdo, ça a été le cas quand certains ont considéré que Dieudonné dérapait, ça a été le cas pour VAL/Siné et bien d'autres .

- merci Valérie de parler de l'affaire du concert RAC annulé ce week end, je n'ai entendu personne hurler au liberticide.
Vous dites que la justice ne condamnerait pas cette chanson ? dans ce cas ce serait la preuve qu'il y a dans ce pays 2 poids 2 mesures et que l'appel à la violence contre les femmes serait moins grave que lorsque d'autres catégories sont concernées. mais on ne sait pas ce que dit la justice.

- mon indignation vient essentiellement, et là Guy Birenbaum vous êtes effectivement visé de la reconnaissance sociale qui est apportée à cet individu. comme le dit Amnesty international "Les violences faites aux femmes commencent souvent par des mots. Amnesty International a pu malheureusement le vérifier à de nombreuses reprises dans divers pays et, ce, sur tous les continents. Les mots peuvent blesser. Ils peuvent aussi tuer. Rien ne serait pire que de les banaliser" et je trouve que tous ceux qui soutiennent ce rapeur dont plusieurs chansons sont sur ce registre au motif que ce serait de la création avec un grand C se rendent coupables de cette banalisation.

Et je trouve également qu'avoir laissé s'exprimer Marc Cohen comme il l'a fait (votre intervention pour le reprendre étant vraiment mince) au cours d'un débat animé par vous contribue à conforter l'idée que les féministes sont des hystériques etc... Or si vous avez parcouru ce blog vous avez pu constater que c'est sa principale raison d'exister. Les femmes ne sont pas traitées à l'égal des hommes dans ce pays et je veux pouvoir le dire sans me faire traiter de harpie ou de virago.

48. Le 20/04/2009, 16:09 par waps

"""Mais c'est sur Arrêt sur images au cours d'un débat animé par Guy Birenbaum que les blogueuses à l'origine de l'affaire sont traitées par Marc Cohen d'idiotes, de féministoïdes, de viragos et pour finir de harpies liberticides ."""

Ben voila tout est dit.

Si cette personne a tenu ces propos sans être repris ,c'est que tous étaient d'accord.

C'est d'ailleurs curieux mais c'est toujours les mêmes insultes qui reviennent.

viragos,harpies,feminazies et qqs autres du même tonneau mais pas de nouvautés .

Ensuite c'est :Vous haissez les hommes .Allez baiser les femmes.Elles aiment pas la bite.Mal baisées .Toujours les mêmes choses.

Je ne me lasse pas de m'étonner à quel point le sexe d'un homme peut être dans sonl'imaginaire une telle arme.( de destruction massive -)))

Elle défonce ,elle lame ,elle fait office d'opinel et j'en passe encore ...

Une telle chose vue imaginairement ne donne effectivement pas envie .

C'est typiquement schizophrénique, je dirais que c'est des troubles de l’identité masculine .La rencontre avec l’Autre qui fait peur. Une phobie du féminin aux conséquences dévastatrices.

Les femmes ne veulent plus être des victimes consentantes .Cela leur est acquis et ne changera plus.C'est maintenant aux hommes d'aller dans ce sens et de réinventer les rapports hommes/femmes .

Ce n'est pas les insultes quelles quelles soient qui fera l'affaire

49. Le 20/04/2009, 16:27 par guy birenbaum

J'ai repris Marc Cohen lorsqu'il vous a insultées, exactement comme Olympe l'a confirmé elle-même sur @si...
Pour le reste, je vous le répète tout à fait amicalement, vous vous inventez des ennemis qui n'en sont pas, pour des raisons qui m'échappent très largement.
Comme éditeur et comme auteur, je suis absolument contre la judiciarisation des opinions quelles qu'elles soient (sexisme, racisme, etc.)
Et non, je ne comprends pas que vous vouliez qu'on fasse un procès à Orelsan.
Et, enfin, je ne fais pas partie de la rédaction du Post.

50. Le 20/04/2009, 16:38 par Malavita

"ce que je n'arrive pas à comprendre c'est pourquoi la justice n'est pas saisie pour cette chanson? "
ça risque d'être compliqué, les paroles ne sont sans doute pas illégales.
cf juriscom le 18/04 :

La secrétaire d'Etat, déclarait, dans une interview accordée à Métro, avoir saisi le 15 avril le Procureur de la République de Paris afin qu’il se prononce sur une possible qualification pénale à l’encontre des paroles de la chanson.

Dans la négative, Valérie Létard pourrait trouver opportun de légiférer sur le sujet via une « proposition de loi, projet de loi ou un texte plus global sur les violences faites aux femmes, afin de condamner l'apologie ou l'incitation au crime sexiste ».

51. Le 20/04/2009, 17:47 par guy birenbaum

L'homme que vous questionnez est en même temps éditeur et auteur et, voyez-vous, il essaye de concilier tout ça le moins mal qu'il le peut. En privilégiant la liberté par dessus tout.
Mis en examen, souvent attaqué en justice (deux ou trois procès en cours comme éditeur) je ne poursuivrai pour ma part jamais personne (d'où l'emploi du futur et pas du conditionnel), même si on me cherche parfois pour de très sales motifs...
Comme mon nom et/ou ma religion par exemple...
Cela s'appelle avoir des principes et s'y tenir.
Vous n'êtes pas obligée de les partager.
Juste de les respecter.

52. Le 20/04/2009, 18:54 par guy birenbaum

Relisez vous sereinement (plusieurs fois) et demandez-vous qui ne respecte pas l'autre...

53. Le 20/04/2009, 19:00 par olympe

Guy je pense que pour l'instant la discussion a été difficile mais respectueuse envers vous (ce qui n'a pas été le cas envers nous sur votre plateau)

Je ne pense pas qu'on puisse aller beaucoup plus loin . Nous avons fait un grand tour de la question et en l'état des choses chacun reste sur ses positions. J'arrête là les commentaires.
et j'attends de voir ce qui se passera à Bourges (si il se passe quelque chose) et ce que va répondre le procureur à Mme Létard.