Non je ne bedasse pas (du berbe bedasser = procrastiner ) mais j'ai un peu de mal à suivre .

L'actualité réglementaire ayant un rapport avec les femmes est importante en ce moment :

- la loi sur la burqua

- la loi sur les violences faites aux femmes,

- l'installation de l'observatoire de la Parité

- la réforme des retraites

et j'en oublie certainement.

Cette semaine c'est la loi dite "sur la burqa" qui était discutée à l'assemblée nationale et le vote sur l'ensemble du projet aura lieu mardi 13.

J'ai très peu abordé ce sujet estimant qu'il s'agissait avant tout d'une diversion pour focaliser l'attention du grand public sur des sujets de sociétés plutôt que des sujets politiques et économiques. L'actualité étant ce qu'elle est aujourd'hui le passage de cette loi devant le Parlement est loin de faire les grands titres. 

Aujord'hui comme il y a 1 an je suis contre toute législation qui édicte des consignes en matière d'habillement. 

Telle qu'elle est formulée à ce jour la loi pourrait concerner tout le monde  puisqu'elle n'évoque pas spécifiquement le voile intégral

Article 1

Nul ne peut, dans l’espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage.

Article 2

I. – Pour l’application de l’article 1er, l’espace public est constitué des voies publiques ainsi que des lieux ouverts au public ou affectés à un service public.

II. – L’interdiction prévue à l’article 1er ne s’applique pas si la tenue est prescrite ou autorisée par des dispositions législatives ou réglementaires, si elle est justifiée par des raisons de santé ou des motifs professionnels, ou si elle s’inscrit dans le cadre de pratiques sportives, de fêtes ou de manifestations artistiques ou traditionnelles.

mais un peu plus loin il est quand même question de sexe 

« Art. 225-4-10. – Le fait pour toute personne d’imposer à une ou plusieurs autres personnes de dissimuler leur visage par menace, violence,contrainte, abus d’autorité ou abus de pouvoir, en raison de leur sexe, est puni d’un an d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende.

Le conseil d'Etat avait émis un "avis défavorable" au projet de loi du gouvernement visant à interdire complétement le port du voile intégrale dans la mesure où une telle interdiction ne pourrait trouver aucun fondement juridique incontestable.

D'autant plus que la Cour Européenne des droits de l'homme a consacré le principe d'autonomie personnelle selon lequel chacun peut mener sa vie selon ses convictions y compris en se mettant physiquement ou moralement en danger. (lire ici ). Dès lors qu'il y a consentement il devient difficile d'invoquer la dignité de la femme. Et le non consentement risque d'être particulièrement difficile à démontrer dans le cas de la burqa.

C'est aussi la position d'Amnesty international.

Je l'ai déja dit, je n'aime pas croiser des femmes en burqa (à Paris parceque dans ma petite ville je n'en ai jamais vu) mais outre le fait que cette loi ne me semble pas d'une application aisée je suis contre le fait qu'on dise aux femmes comment s'habiller , fut ce pour leur bien. C'est toujours pour les femmes qu'on a ce genre de prévention.

J'ai emprunté le dessin à Chimulus