Avis aux ardents défenseurs de la liberté d'expression

Vous avez encore en tête l'affaire Orelsan, ce grand artiste qui a chanté ce monument de la chanson française qu'est Sale pute (qu'il ne chante plus, juré, promis) mais qui chante aussi encore et toujours de douces paroles comme "suce ma bite pour la Saint Valentin" ou "je vais te Marie Trintigner".

Ils sont nombreux à être montés au créneaux pour défendre sa liberté d'expression : je peux citer, au hasard, François Bayrou, Marc Cohen ou Guy Birenbaum, la MJC de Rennes , la direction nationale du PS, et bien sûr tous les directeurs de Festivals ou de salles qui l'ont soutenu et invité.

Il ne restait plus aux femmes et aux associations féministes qui s'insurgent contre ces chansons qu'à manifester lors des concerts d'Orelsan.

Ah! oui, mais ça on peut pas ! Non !

Parceque si Orelsan à le droit de chanter des chansons qui détaillent avec complaisance des violences infligées à ses copines, il est INTERDIT de le critiquer.

C'est son avocat qui met les associations « en demeure d’interrompre immédiatement toutes leurs actions de nature à porter atteinte au bon déroulement de la carrière d’OrelSan ».

J'ai hâte de connaitre l'avis de François Bayrou ainsi que celui de Guy Birenbaum qui a longuement commenté mon dernier billet sur le sujet.

Vous pouvez lire le communiqué de presse du CNDF (Collectif National pour les Droits des Femmes)

Les associations appellent à un rassemblement le 13 mai au Bataclan où Orelsan se produira ce jour-là.

Commentaires

1. Le 07/05/2009, 20:30 par ali

Je précise qu'il n'y a pas que des femmes ou des associations pour s'insurger contre cette chanson. D'ailleurs, pas besoin d'être féministe pour cela. Ainsi que les gens qui défendent Orelsan ne sont pas forcément des hommes.

2. Le 07/05/2009, 21:45 par Juan

merci et bravo Olympe.

3. Le 08/05/2009, 07:03 par Angélita

La liberté d'expression n'est pas à sens unique il me semble. Continue à te mobiliser et merci à toi pour ces infos

4. Le 08/05/2009, 09:35 par MHF

Nous resterons d'autant plus mobilisé-e-s !!!!
Merci de diffuser l'info.

5. Le 08/05/2009, 13:08 par mrsclooney

Je persiste à dire que vous acharnez sur ce garçon pour rien....
vous avez eu raison de dire et écrire ce que vous en pensiez au moment où vous avez découvert cette chanson mais là ....je comprends pas.
et je note que tu n'es pas venu commenter quand je parlais des paroles de chanson de cette fille, au moins aussi violente que celle d'O. mais bon, je ne suis pas G. Birembaum
ou alors c'est une fille et c'est pas pareil ?

6. Le 08/05/2009, 13:29 par olympe

Ms Clooney,tu as raison je n'ai pas commenté chez toi parceque je ne savais pas quoi dire ! parceque j'ai bien compris qu'on ne pouvait pas faire le tour de la toile pour chercher les propos violemment sexistes, il y en a trop et ce serait facile de m'en sortir un par jour en me reprochant de ne rien faire.

Je rappelle quand même les faits : quelques blogueuses ont fait un billet sur cette chanson. Ceux qui lisent mon blog savent que je fais régulièrement ce genre de billet : pour dénoncer des pubs, des propos etc.... c'est ma façon de militer et d'essayer modestement que les choses évoluent
Or il se trouve, et nous ne nous y attendions pas et ce n'est pas notre faute, que les médias ont fait leurs choux gras de cette affaire (je dis leurs choux gras parcequ'ils gagnent de l'argent avec, pas moi) . et au final c'est nous (les blogueuse) qui nous sommes trouvées dans la situation de vilaines persécutrices, harpies et tout ça. Alors tu permets que je n'ai désormais pas envie de la fermer ou de laisser passer cet individu pour une pauvre victime comme il essaye de le faire croire alors qu'il a bien profité de la pub que lui ont fait les journeaux (et ce n'est pas moi qui lui fait de la pub avec mes 300 visites par jour, dont je doute qu'il y ait une majorité d'amateurs de rap).

7. Le 08/05/2009, 14:17 par Miss Nahn

On rêve!
C'est pas mal comme concept cette liberté d'expression à sens unique. La pauvre petite victime doit pouvoir continuer à débiter ses horreurs librement par contre il faut que ceux qui disent qu'il tient des propos scandaleux se taisent?!
Rappelez-moi dans quel pays on habite?

Un immense merci pour ton billet Olympe!

8. Le 08/05/2009, 17:37 par Corinne

Je ne fais partie d'aucune association, mais il est bien clair que je serai présente ce soir-là ! Il a un temps pour dire et dénoncer, et un temps pour agir...

9. Le 08/05/2009, 18:01 par frieda l'écuyère

Mais on va les réentendre, non, les grands défenseurs de la liberté d'expression, si on n'a pas le droit de critiquer Orelsan, ils vont s'insurger ?
Ah non, pardon, on me dit que c'est juste "pas pareil".

10. Le 08/05/2009, 21:55 par HERMES

Ca n'a rien d'un combat féministe: c'est un combat pour la dignité humaine.Ce type est nul musicalement et humainement. La liberté d'expression? Ca serait de lui dire...

11. Le 08/05/2009, 21:55 par HERMES

Ca n'a rien d'un combat féministe: c'est un combat pour la dignité humaine.Ce type est nul musicalement et humainement. La liberté d'expression? Ca serait de lui dire...

12. Le 09/05/2009, 09:05 par mebahel

L'échange entre MrsClooney et Olympe me fait penser que, comme souvent, voire à chaque fois, les féministes sont mises en demeure de justifier leurs actions.
Notamment parce que plein de gens croient, par conviction ou par facilité, que l'égalité est acquise entre f & h, alors même que le contexte nous crie tous les jours le contraire.
Mais regarder le contexte signifie se regarder soi aussi, ceci expliquant souvent cela...

13. Le 09/05/2009, 10:41 par mrsclooney

olympe : je sais pas, après tout vous avez peut-être raison.....
mais ce que je note c'est que quand une femme utilise la même violence des mots c'est forcément du second degré.
Personnellement je ne la connais pas alors je ne m'avancerais pas.
Et dans tout les cas pour une femme c'est moins grave.
je t'embrasse Olympe, j'ai vu une partie du doc. dont tu parles je l'ai trouvé très intéressant, notament une remarque de Clémentine AUtain sur le combat féministe.

14. Le 09/05/2009, 14:13 par mebahel

"ce que je note c'est que quand une femme utilise la même violence des mots c'est forcément du second degré."
Bon, je ne sais pas de quelle chanson il s'agit, mais qqchose reste fondateur dans la prise en compte de la parole d'une femme (ou des femmes, d'ailleurs):
la violence des h vers les f est massive (ne pas bondir, ali, merci) car c'est un effet groupal, celle des f envers les h est de l'ordre de 10% des crimes (conjugaux et affiliés j'entends) commis, et encore, la moitié d'entre eux le sont par réaction à des violences subies.
Donc là encore on a un effet de contexte:
ce qui est dit (en termes de violence) par un h vers une/des f se réfère à une réalité massive (et quasi quotidienne, même si les media reflètent ce qui les arrangent) là où ce que dit une f (dans ces mêmes termes) se réfère à de l'exception (et surtout pensé/stigmatisé comme tel.)
Et lorsqu'une femme passe à l'acte... le discours autour de son acte est différent en quantité/forme et qualité/fond de celui autour du passage à l'acte d'un h.
Alors, du second degré, peut-être pas forcément (cf ceci http://www.chiennesdegarde.com/arti... )
mais de l'effet symbolique et de la concrétisation moindre, c'est sûr.
(ouch pardon pour toutes ces parenthèses)

15. Le 10/05/2009, 14:15 par zeyesnidzeno

hum... ça doit venir du fait que vous trompez quand vous annoncez que Orelsan continue de chanter ce morceau, ce qu'il s'est engagé a ne pas faire (pas plus d'ailleurs qu'il n'avait trouvé pertinent de le sélectionner dans un de ses albums). Ma compréhension de cette chanson (entre nous, vraiment médiocre) était qu'elle devait être entendu au second degré, une sorte "d'hymne" au beauf mytho touché dans son amour propre. Mais je comprends, le risque est grand de la recevoir au premier degré. Orelsan l'a reconnu, s'en est excusé. Arrêtons là les frais. Ou bien franchissez le pas, intentez lui un procès, mais de grâce arrêtez ce harcellement qui tourne au ridicule.

16. Le 10/05/2009, 15:23 par Karlos

Un peu déçu d'entendre parler à nouveau de cette affaire là qui était destinée à retomber comme un soufflet.

Le sujet ne mérite qu'une chose, l'ignorance.

17. Le 10/05/2009, 17:37 par Nini

Lu sur :

http://drdlg.blogs.com/du_rose_dans...

Notre droit sait-il, comme le dit Benoîte Groult, que le "féminisme n'a jamais tué personne alors que le machisme tue tous les jours" ? IG

18. Le 11/05/2009, 14:14 par guy birenbaum

Même si je ne partage pas du tout votre point de vue, vous êtes libre de manifester contre ce chanteur, de le critiquer, dans la mesure où vous respectez la loi et ou vous n'empêchez pas ses spectacles de se tenir.
Si tel est le cas, je n'approuve évidemment pas cette mise en demeure.
Je défends donc votre liberté d'expression, de critique et de manifestation.
Comme la sienne...

19. Le 11/05/2009, 14:50 par RiGeL

Laissez le donc tranquille, ce pauvre chanteur. Après ce qu'il s'est pris avec ça :

"
Regard’-moi dans les yeux, Orelsan, et fil’ doux !
Tu te crois tout permis, les insult’ et les coups.
T’es pas à la hauteur, arrête tes délires !
Ma patience est à bout, prépare-toi au pire !
Les p’tits mecs dans ton genre, je n’en fais qu’une bouchée.
Ton « Sale pute ! », dans la gorge je vais te l’faire rentrer.

Parc’que tu chantes à Bourges, tu te la pètes grave,
toi, banal en images, et nul en orthographe !
Cogner, violer, casser, tabasser, massacrer,
les filles dans ta tête, le français sur l’papier,
tu te la joues rebelle, et tu t’crois très méchant.
T’as la haine, que tu dis, ça remplace pas l’talent.

Faut t’y faire, Orelsan, j’embrasse qui je veux,
et la rue est à moi, je n’ai pas froid aux yeux.
T’aurais pas dû m’chercher, j’vais l’crier sur les toits,
te mettr’ la honte à donf jusque devant chez toi,
ça s’ra sur Internet, ça f’ra l’tour des radios,
que t’es qu’un bandemou, un ringard de macho.

T’as dit ‘’t’es différente des meufs que j’ai connues’’.
C’était quand tu m’draguais, mais t’as encore rien vu.
Rien à fout’ de ta haine, elle va direct poubelle.
J’vais pas m’laisser salir par un p’tit vermicelle.
Si tu baises comme t’écris, y a pas d’quoi la ram’ner :
les paroles de ton rap, c’est du sous-Dieudonné !

À force de dire ‘’t’es bonne’’, de te prendr’ pour le pape,
t’as oublié que j’suis meilleure que toi en rap.
J’appelle les copines : « Féministes, wesh ! yo ! »
J’en ai soupé, d’ta haine, je sors mon grand couteau,
l’ail et les p’tits oignons, j’émince et j’fais chauffer.
T’as assez dégueulé, maintenant tu vas t’calmer.

Les filles, finissons-en avec ces p’tits couillons !
Ils étaient forts tant que nous n’osions pas dire NON.
Orelsan, baisse ton froc, je saliv’ déjà trop.
Chiennes de garde, foncez, et en avant les crocs !
Aux défenseures des femmes les oreilles et la queue,
les couilles à l’offensée, et des excuses je veux.

Signé : Pitbulle, espoir de la chanson française
« Agressive, moi ? Mais c’est une berceuse ! »
"

(Source : http://www.chiennesdegarde.com/Acti...)

Franchement, il n'existe déjà plus.

Perso, j'ai pas écouté sa chanson, mais à lire la réponse (magnifique, soit dit en passant, même pour moi qui déteste le rap), j'ai l'impression qu'il doit déjà bien regretter de s'être attaqué à plus fort que lui.

20. Le 11/05/2009, 14:53 par RiGeL

Oups, j'ai parlé de chanteur... désolé, c'est un abus de language.
Gardez le ...an... et le ...eur, et placez les terres que vous voulez à la place du "ch" et du "t".

21. Le 11/05/2009, 17:46 par Dorcha

Je vais sûrement paraitre très naïve en disant ça, mais justement, ce genre de chansons, il me semblait que c'était interdit par la loi, non? Que c'était possible de porter plainte au titre d'incitation à la violence et incitation à la haine. Et qu'il y avait des politiques qui allaient le faire. Pourquoi c'est pas possible? Un des grands principes de la république c'est que la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.