Cécile Duflot : démonstration du sexisme ordinaire

Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts a été interviewée par Jean-Pierre Elkabbach. Interview qui a fait un peu de bruit surtout parcequ'il y a été question de ses vacances aux Maldives.

Personnellement je ne la défendrai pas sur ce point, quand on est en campagne électorale il importe de tout prendre en compte et les politiques savent que désormais le moindre de leur geste, la moindre de leur parole peuvent être rapportés. 

Elle a été beaucoup critiqué pour cet interview, c'est évidemment le jeu politique et certains sont bien contents de pouvoir taper sur une concurrente.

Pourtant il est des façons de faire qui ne sont utilisées qu'avec les femmes.

Regardez et écoutez cet entretien. J'ai aussi, pour comparer, écouté l'interview de Brice Hortefeux par le même journaliste. Il y a clairement 2 poids 2 mesures, certes Jean Pierre Elkabbach a une proximité politique avec B Hortefeux qui l'incite a le ménager bien davantage que Cécile Duflot qu'il cherche à déstabiliser.

Mais je ne suis pas sûre qu'il oserait en faire autant avec un homme (qu'on me montre les vidéos dans ce cas).

- d'emblée au lieu du ton professionnel et sérieux qu'il utilise avec Brice Hortefeux il lui parle sur un ton de connivence moqueur , il est faussement compatissant en lui demandant si la réaction des internautes ne l'a pas affectée (parcequ'une femme ça s'affecte facilement c'est bien connu), et très condescendant de façon générale.

- il l'interroge longuement sur sa vie privée. Admettons que la question des vacances aux Maldives soit politique, mais il en rajoute sur son voyage à Copenhague et il va jusqu'à lui parler du nombre d'enfants qu'elle a eu. Depuis quand pose-t-on cette question aux personnalités politiques ?

- il lui pose cette question incroyable "vous vous imaginez Présidente de la région Ile de France ?", ben oui Coco elle s'imagine ! sinon elle ferait autre chose. Mais ce genre de question insidieuse est tout à fait propre à jeter le doute chez les auditeurs, ce que Brigitte Grésy* appelle de "la déligitimation subtile"* il n'est pas question de savoir si le programme d'Europe Ecologie leur parait le meilleur, il est question de douter de l'envergure de la personne pourtant choisie par son parti donc légitime .

- il lui demande pourquoi elle est sévère ou méchante avec le PS. Parceque c'est bien connu les hommes  femmes politiques sont méchantes. Les hommes eux sont durs ou féroces et solides dans l'adversité.

- et pour finir, dès que la conversation aborde un sujet de fond : la taxe carbone, il lui coupe la parole à plusieurs reprises ce qui fait qu'on a bien du mal à comprendre sa position.

et la jeune femme fait ce que font souvent les femmes et c'est dans ce cas une erreur : elle se justifie.

Elle se laisse piéger par les questions privées et en rajoute même : des vacances dont elle rêvait, une surprise de son amoureux etc..elle prend la peine de réexpliquer en détail comment elle s'est rendu à Copenhague.

Une fois n'est pas coutume mais je ne suis pas loin de penser comme Aimée Joubert et ce macho de Marc Cohen que" la seule réponse digne aurait été de demander à son intervieweur si lui-même passait toutes ses vacances dans le Pas-de-Calais et quelle était la couleur de son slip."

Résultat : les vrais questions, Copenhague, la taxe carbone, le projet pour la région Ile de France sont passés à la trappe.


Après ça, il se trouve des journalistes pour s'engouffrer dans la brèche. Le pire se trouvant, comme c'est souvent le cas, sur Le Post.

Un billet de Bruno Roger-Petit d'un machisme primaire  qui a un peu buzzé.

Le titre déja "Cécile Duflot : quand Zézette épouse X veut présider la région Ile de France".

Passons sur le Zézette en admettant que les hommes aussi ont droit à des diminutif peu valorisants . Le épouse X me fait évidemment bondir, moi qui ait fait un billet il y a quelques jours sur mes difficultés à me débarasser de ce nom d'épouse qui n'est pas le mien. Indécent qu'en 2010 on puisse oser une telle déligitimation d'une candidature féminine.

Et les conclusions de l'article la rabaisse avec des arguments classiquement utilisés pour rabaisser les femmes.

- "Elle affiche un niveau de culture générale semblable à celui de Félix" (toujours le doute sur la compétence et les capacités intellectuelle des femmes alors que Cécile Duflot est diplomée de l'ESSEC et titulaire d'un DEA de Géographie).

- Elle "ambitionne des congés payés pour secrétaire de direction inculte sur une plage de rêve comme Thérèse",  secrétaire de direction ! une place qui pour BRP convient certainement mieux aux femmes

- elle "arbore la même permanente troublée que Katia", parceque comme le dit Brigitte Grésy les femmes au lieu de les écouter on les regarde.

Alors quand je constate que cet article a pas mal circulé sur twitter sans que personne relève ce qu'il avait de scandaleusement sexiste, je me dis qu'on n' est pas au bout de nos peines.

Brigitte Gresy . petit traité contre le sexisme ordinaire.

Commentaires

1. Le 06/01/2010, 19:06 par Laure

A ceci près que le blog que tu cites est tout sauf dans le camp de Cécile Duflot, il est dans le camp des démolisseurs. Sinon, bien d'accord avec toi sur ce moment de sexisme ordinaire

2. Le 06/01/2010, 19:12 par Dagrouik

Bonjour Olympe, tu as raison. ELKB fait du passage de plat pour ses amis,et pour tout ce qui n'est pas UMP et inconnu de son petit carnet, il passe en mode odieux.

Il faut en fini avec ElKbach, ce macho, sexiste, réactionnaire qui n'aime pas non plus internet. Son emission c'est zero fond, il n'est pas possible de consacrer plus de 30 secondes à un sujet. Ce qui le fait kiffer c'est la posture, le commentaire de la posture.

Je n'apprécie pas trop Dufflot, mais ELKB est un nuisible ! Quand à BRP il faut savoir qu'il est soutient du PSG depuis 1998, ceci explique cela. Son cerveau a du être marqué par les "debats" intense des virages du parc des princes.

N'oublie pas de voter pour le journaliste couché de l'année chez moi !
http://www.intox2007.info/index.php...

3. Le 06/01/2010, 19:15 par olympe

Laure, c'est un peu subtil pour moi, mais je te fais confiance j'ai donc supprimé la référence.

4. Le 06/01/2010, 19:28 par Laure

merci ma belle, bises !

5. Le 06/01/2010, 19:35 par frieda l'écuyère

Le langage n'est pas neutre, et je ne parle pas que genres.
Concernant les femmes politiques, on en revient toujours au "qui va garder les enfants ?".
Cela étant, je pense moi aussi que la dernière chose à faire est de se justifier. S'il y a erreur, et il y a, manifestement, on assume et on ne justifie rien. Et on renvoie au besoin pépère à la couleur de son calbute. Une fois de plus, qu'une formule qui vaille "never complain, never explain".
Et tu as raison, on n'est pas rendu.

6. Le 06/01/2010, 20:32 par Coralie Marie

Je suis heureuse de pouvoir te lire, mais j'avoue que le plaisir de lire une brillante analyse féministe est grandement atténué par le découragement qu'il inspire... Vraiment c'est désespérant...

7. Le 06/01/2010, 21:05 par Marc

Le problème dans cette histoire c'est surtout Elkabbach qui est dans la place depuis tellement longtemps qu'il est grillé de partout, on sait dès le début de l'interview si cela va être un passage à tabac ou de cirage de botte.

En revanche ce qu'il est de plus en plus difficile, c'est de savoir si c'est Elkabbach qui parle ou Canteloup qui l'imite tellement les deux se ressemblent.

8. Le 06/01/2010, 21:12 par Océane

J'ai été très embêté par le texte de Bruno Roger-Petit. Sur le fond, je suis assez d'accord, quant aux questions purement de programme politique et écologique, et sur la déliquescence de nos élites: il n' ya qu'à écouter la façon dont parle notre divin président, c'est à pleurer.
Mais la méthode choisie par l'auteur est purement sexiste, j'étais gênée tout le long, alors que j'étais pleinement d'accord sur les reproches qu'il y aurait eu à faire à C.Duflot.

Dommage de toujours céder à la simplicité de la métaphore misogynie !

9. Le 06/01/2010, 21:21 par Denis

Je crois qu'il faut arrêter de voir du machisme là où Elkabbach s'est fait un petit plaisir de journaliste sadique dont l'objectif était de dénoncer une certaine forme d'amateurisme.

@Laure : je suis dans le camp de Cécile Duflot quand elle parle projet. En revanche , se défendre sur sa vie privée, je m'en fous... je m'en contrefous.

10. Le 06/01/2010, 21:56 par Cathy

Très bonne analyse Olympe, j'avais lu l'article de BRP avec un certain malaise, mais sans alller plus loin
Elkabach déjà n'a plus aucune crédibilité
Il cire les pompes des puissants (ceux qui sont au pouvoir de préférence de l'UMP) et tire sur les autres
et là, c'est l'illustration du "qui va garder les enfants", on en revient toujours à la même chose
on l'accuse d'incompétence, alors que ce reproche n'est que rarement fait aux hommes ,
une femme doit être parfaite sinon c'est l'hallali, et l'itw plus l'article de BRP en sont l'illustration

11. Le 06/01/2010, 21:56 par vogelsong

Excellent billet Olympe.

Je n'ai aucune sympathie pour cette politicienne digne de l'ère Sarkozy.
Je partage l'effarement de BRP. Néanmoins un partie du billet est clairement méchant et gratuit.

Pour ce qui est de ELKB, c'est un fossile inepte.

12. Le 06/01/2010, 22:39 par abadinte

Excuse-moi Olympe mais il y a un point qui m'a fait tiqué dans ton texte. La question de savoir si Duflot s'imagine diriger la première région de France et d'Europe n'est pas dénué de sens. En tant qu'outsider derrière le PS et l'UMP, la question de savoir si Cécile Duflot se l'imagine est logique. Question identique fut posé à François Bayrou. En quoi poser la question à Duflot sur sa confiance en ses chances serait-il du machisme?
Mon avis est que tu vois cette remarque comme du machisme parce que pour toi toute femme qui se présente est capable. Or ce n'est que foutaise. Une femme comme un homme qui n'a aucune chance d'être élue n'aura pas cette question. Le candidat PG, NPA ou FN n'aura pas cette question pour 2010.

13. Le 06/01/2010, 22:42 par Calvero

Oh la ! Il n'y a pas eu que ce point de vue là de retenu à la une du Post (http://tinyurl.com/ygka79r). Pour le reste, je suis plutôt d'accord avec vous.

14. Le 06/01/2010, 23:54 par Michel

En matière de machisme, de violence et d'amateurisme, il faut prêter attention aux avis experts de Denis, son blog parle pour lui!

15. Le 07/01/2010, 00:09 par elifsu

Merci pour ce billet. Je risquais pas de tomber sur ce connard par moi-même (à part le personnage dans les Guignols, mais je me rends compte qu'il est bien bien pire en vrai).

C'est très très déprimant, et ce à plusieurs niveaux. 1/ Que ce genre de mecs puisse encore sévir à ce type de postes et fasse passer un tel mauvais quart d'heure à une femme (politique) 2/ Que cette femme ait tellement intériorisé ce type de comportement qu'elle se justifie, s'excuse presque, alors qu'elle ne devrait pas supporter ce type de comportement 3/ Que l'ensemble ne fasse pas vraiment hurler, voire que ce soit elle qui soit critiquée. Trop, c'est trop.

J'ai l'impression qu'il y avait d'autres moments/passages/mots de ELKB qui méritent d'être soulevés --mais je sais pas si j'aurais le courage de me repasser cette voix qui traîne et si caricaturale--. Par exemple, a/se cacher derrière les "internautes", et "le voyeurisme d'internet" pour dire tout le mal qu'il pense de Duflot (quel lâche !), b/ "donc vous consultez, vous voyez bcp de monde?". Jamais une telle question ne serait posée à Hollande ou à DCB.c/...(je dois m'arrêter, mon ordi refuse de faire avancer le film, et ce n'est pas ne blague).

elfisu, féministe tant qu'il le faudra...(et j'aimerais bien passer à autre chose bientôt)

16. Le 07/01/2010, 01:57 par Callune

Chère Olympe,
Vous avez laissé passer celle-ci qui a trôné (trop) longuement dans tous nos kiosques.
C'est vrai que les motifs d'agacement ne manquent pas.
Sachez que depuis quelques temps, au lieu de ruminer dans mon coin, je me dis : ça c'est un truc pour le blog d'Olympe :lol:
[URL=http://img521.imageshack.us/i/potic...

17. Le 07/01/2010, 06:06 par Dr No

Tu as raison Olympe, El kabbach est ici comme souvent quand il méprise son interlocuteur, particulièrement infecte. Cependant j'ai revu la vidéo en question et je trouve que Cécile Duflot a été suffisament "gourde" désolé pour l'adjectif (Ma femme aurait dit "conne") de s'êtfre engoufrée elle même dans la br^che et de lui avoir répondu le plus naivement du monde avec une sincérité très éloignée des standards politiques en la matière.

Ellle aurait du le renvoyer immédiatement dans ses cordes.

Faut croire que je suis aussi macho que ce macho de Marc Cohen qui pense que "la seule réponse digne aurait été de demander à son intervieweur si lui-même passait toutes ses vacances dans le Pas-de-Calais et quelle était la couleur de son slip."

18. Le 07/01/2010, 06:15 par gildas layec

bien vu

et je dirais bien
" Taisez vous Elkabbach"
mais un copyright existe ...

Désiformez, désinformez ! Il esn restera bien quelque chose !!!

Même si quelques désaccords avec C Duflot...

Cet interview signifie qu'elle est dans le collimateur ...

Qui est le snipper ?

Merci pour ton article !!!

Un peu d'air frais ...

19. Le 07/01/2010, 09:52 par ken

Très bon exemple en effet de "sexisme ordinaire". Au début de la vidéo Elkabbach demande à Cécile Duflot "vous croyez que c'est un bon argument (ndlr les vacances c'était un cadeau personnel) pour le chef des écolos?" et elle lui répond "c'est tout simplement la vérité". Aujourd'hui, et surtout en politique, les femmes sont caricaturées et délégitimées non seulement parce qu'elles sont femmes mais aussi parce qu'elles disent des choses simples et vraies. Leurs mentalités ne sont pas (encore?) polluées par l'esprit calculateur, conquérant et violent de la junte masculine. Cécile Duflot aurait du lui demander si ça le faisait "bander" de lui poser des questions sur ses vacances avec son amoureux, par exemple. "la couleur du slip", je trouve que ça reste un peu sexiste, ça fait un peu maternel.

Merci

a bientôt

20. Le 07/01/2010, 11:44 par Denis

@Michel

Merci de m'indiquer les références exactes à des propos machistes que j'aurais tenus dans Voie Militante. On en peut pas accuser les gens de façon gratuite. Trop simple !

Je m'inscris totalement en faux !

21. Le 07/01/2010, 13:06 par ladywaterlo

Pas très convaincue, non plus , du sexisme horrible...

El Kabbash est horrible, en général

Quand Cécie Duflot "monte sur sa petite colline" elle s'exprime comme une nana, normal, vous voyez, un mec, style Bové dire la même chose. Cela ferait mourir de rire. Il lui parle différemment, mais elle parle différemment.

Les trucs perso, style vacances et enfants sont retenus uniquement par Elkabbash parce qu'en contradiction,apparente, avec ce qu'elle professe, mais sur ces deux points il l'aide, en fait, car elle a raison, et le justifie pleinement malgré des maladresses.

Pour les vacances elle parle trop longuement par sa vie privée, dommage, un homme l'aurait-il fait? Probablement pas. On fonctionne différemment, mais il y a des "habitudes" que l'on doit perdre pour être plus crédible, tant au niveau professionnel que politique. (vous voyez Tatsher faire cela... :))

22. Le 07/01/2010, 16:20 par Jean-Luc

Bonjour Olympe,

Je ne suis pas d'accord avec cette analyse.
Dans cet interview, c'est Cécile Duflot qui donne le bâton pour se faire battre; elle est trop tendre pour des vieux briscards tels qu'ELK.
Elle l'a laissé orienté cet interview et a perdu l'occasion de faire passer son message. Elle est apparue destabilisée - même si le terme est excessif - et n'a pas su faire ravaler la morgue de ce triste sire comme l'aurait fait Ségolène Royal.
Quant à l'article de BRP, il faut le prendre avec beaucoup, beaucoup de pincettes car - en dehors de l'aspect caricatural du trait - il a bien cerné le sentiment final laissé par C Duflot.
Est-ce que nous aurions eu le droit à la même chose pour un homme? Oui et non, car, JPE cherche à destabiliser son invité afin de le pousser dans ses derniers retranchements et voir ce qu'il a vraiment dans les tripes.
La prochaine fois, Cécile Duflot préparera mieux ce genre de confrontation, la politique cela s'apprend par ce genre d'épreuve.
Cela ne remet pas en cause ses capacités, mais, permet de souligner son manque d'à propos qui aurait clos la polémique.
Elle a encore beaucoup à apprendre.

23. Le 07/01/2010, 18:35 par Babooszchka

Que Cécile Duflot ait été mal préparée c'est fort possible. Je constate tout de même que le sport à la mode, c'est de démontrer à la face du monde qu'une femme politique "n'a pas les épaules". D'ailleurs toutes celles a qui l'on accorde un jour ou l'autre une compétence, se font tacler sur leur physique ou sur leur style "versaillais".

24. Le 07/01/2010, 19:40 par Danielle2

Elkabbach n'est pas aimable avec les femmes de gauche !! regardez l'interview de ségolène royal, comment il l'agresse pour la pousser à la faute, il en a été pour ses frais

25. Le 07/01/2010, 19:50 par Asse42

Bonsoir Olympe.

Je plussoie danielle2. Ses interviews de Ségolène Royal sont dans la même veine. Ça suinte le mépris et la condescendance.

26. Le 08/01/2010, 03:30 par Resh

Je ne prends pas les questions de Elkabbach comme des attaques personnelles sur ce coup, on est plutôt dans le modèle "les gens disent de vous que... qu'est-ce que vous avez à leur répondre ?" et c'est justement pour ca que c'était des questions idéales pour elle !
Elle avais des portes grandes ouvertes pour se défendre et pour montrer son caractère et zapper les questions trop personnelles, si elle ne l'a pas fait, ou mal, ce n'est pas la faute à Elkabbach.
Vous dites que les femmes devraient cesser de se justifier, c'est exact, mais vous aussi vous êtes dans cette même logique victimaire.

Ensuite si il lui parle de Copenhague, il y'a surtout un sous-entendu sur son mensonge, comme quoi elle était revenu aussi en train, ce qui étais techniquement impossible.
Quand il lui parle de ses enfants, contrairement à ce que suppose ce billet ce n'est pas une question de machisme mais d'écologie ! Elkabbach cite explicitement Yves Cochet ! Coup bas ou question pertinente ? Les deux peut-être.
Le "vous vous imaginez présidente de la région ?" ca effectivement c'est une question qui est systématiquement posée aux outsiders, femmes et hommes.
Et dire "sévère" ou "méchant" plutot que "dur" ou "féroce"... Euh... on sodomise les drosophiles là quand même.

Quand au Post.... C'est le Post quoi...

27. Le 08/01/2010, 11:21 par mon chien aussi

Elkabbach a sûrement traité différemment Duflot et Hortefeux pour une simple raison : il est de droite et le sexisme n'a rien à voir dans l'affaire. Je l'ai entendu très très très complaisant et patelin devant Parisot ou Bachelot.
Faut arrêter la paranoïa. Si je dis que Sarkozy est un enfoiré de première, pas de réaction. La majorité approuve. Si je dis que Dati est une enfoirée de première, que se passe-t-il ?... Le problème est là. Et qu'on vienne surtout pas me dire qu'un homme politique ne subit pas ce genre d'attaques. D'ailleurs, à propos du Post, il faut bien dire que l'injure y vole bas, et que les analyses sont au niveau du trottoir. Quant au distingué journaliste Bruno-Roger Petit, il passe son temps à régler ses problèmes personnels avec injure et calomnie à la clé. Sa bête noire est Jean-Luc Delarue... Ben, je m'en fiche royalement qu'il injurie et qu'il traîne dans la fange JLD, en tant que garçon, je veux dire, mais en tant qu'être humain, ça me gêne énormément.
Et y a encore l'autre qui va dire que j' suis Old School ! Elle peut, j' pige rien à l'hindi, enfin, j' suppose que c'est de l'hindi...

28. Le 08/01/2010, 17:04 par Emma

Une fois de plus, le fait que Cécile Duflot soit attaquée n'est pas un problème. C'est le lot de tous les politiques.

mais
-il est intéressant de chercher à savoir si ces attaques ton un ton, un contenue, une connotation sexiste
- il est intéressant de constater que l''attaque "n'a aps les épaules assez larges", "n'a pas la capacité", "est une tocarde", bref n'est pas au niveau revient de façon quasi systématique pour les femmes outisder tandis qu'elle n'apparaît jamais pour les hommes outsiders qui sont eux vus comme des profils prometteurs. Et ça c'est sexiste. En effet le contenu de l'attaque n'est pas le seul facteur à prendre en compte. l'autre facteur c'est la notion de douvle standard homme/femme et dans le cas de l'accusaiton d'incompétence on est en plein dans le mille.

29. Le 09/01/2010, 02:06 par dame Lepion

Emma, vous faites un bon résumé sur la question du sexisme à la radio et à la télé. Il est vrai aussi que Cécile Duflot s'est fait avoir dans les grandes largeurs et que d'autres femmes à sa place auraient souligné systématiquement dans leurs réponses l'orientation sexiste des questions. Peut donc mieux faire...

30. Le 09/01/2010, 13:54 par lucia mel

Olympe, la différence entre Hortefeux et Duflot n'est pas seulement celle du sexe (ou genre, comme on dit maintenant), Elkabbach ne s'adresse pas de la même façon, cela va de soi, à un ministre et à une candidate des Verts (fût-elle secrétaire générale). Oui, j'ai trouvé ça, pour le moins, maladroit son voyage aux Maldives (même offert par son fiancé...). Excuse-moi, encore, mais en écoutant cette interview, non seulement je n'ai pas trouvé Elkabbach agressif, ou machiste... il me semble même qu'il lui ait posé les bonnes questions : "n'est-ce pas contradictoire d'aller aux Maldives, quand on est responsable d'un parti écologiste et candidate aux élections régionales ?", "Quelle est la stratégie des Verts ? affaiblir les Socialistes ? pourquoi refusez-vous les alliances ?"... Cécile Duflot m'a, en revanche, semblé vaciller, elle est jeune et apprend... que faire de la politique c'est ne plus avoir droit à une vie privée... Que n'a-t-on dit des vacances de Sarko et de sa vie privée ?

Ici, l'angle que tu adoptes pour défendre les femmes politiques ne me semble pas leur rendre forcément service... Il s'agirait de voir en quoi une V. Pécresse, ou une S. Royal, ont des chances de l'emporter, et, de valoriser leurs qualités, d'entrer à fond dans le débat d'idées. Quand on demande à Duflot pourquoi elle veut "faire perdre" Huchon, ça me semble une bonne question. Quand elle répond que les Verts demandent aux socialistes d'avoir un programme pour la région, et qu'Elkabbach lui rétorque : "ah, selon vous Huchon n'a pas de programme ?", ça me semble une très bonne question.

Pardon, encore (oui, je suis "royaliste"), ce n'est pas parce que tu es une "blogueuse féministe", et qui plus est bien cotée au Wikio, que je vais forcément te flatter. On ne rend service ni à la cause des femmes, ni à la politique en faisant cela.

Je suis même choquée de lire tous ces commentaires, non, il n'y avait aucun sexisme dans cette interview.

31. Le 09/01/2010, 21:42 par olympe

Abadinte, j'ai cherché, je n'ai pas trouvé d'interview ou on pose la question sous cette forme à F Bayrou. mais je n'ai pas tout vu et si il y a un enregistrement je veux bien l'écouter.

Ladywaterlo, c'est ce que je dis "elle se justifie" c'est une réaction courante, normale chez les femmes et qui est évidemment une erreur . Cécile Duflot devrait apprendre cela

Didier, l'étude plus complète reste à faire, en attendant vous pouvez lire ceci qui ne concerne pas la politique mais les conversations en général. http://www.lmsi.net/spip.php?articl...

Calvero, désolée mais je n'avais pas vu votre contribution et n'en ai pas entendu parler sur twitter

Callun le blog le rose dans le gris en a parlé,

Théo, Ségolène Royal a effectivement beaucoup travaillé le sujet à la différence de Cécile Duflot , mais il lui arrive également de se faire piéger et je pense notamment au débat avec N Sarkozy avant le second tour des présidentielles.

Jean Luc, on est d'accord sur le manque de préparation de C Duflot face à ces comprtements, par contre je ne trouve aucune excuse au machisme de BRP qui est tout à fait gratuit et n'apporte rien à sa démonstration

Resh, merci de me montrer une autre vidéo ou on poserait cette question à un homme

Luciamel, le fait d'être bien cotée au wikio n'est effectivement pas une raison pour me flatter (et ce n'est pas ce que j'en attends) je dirais même que c'est le contraire qui se passe.

Pour les autres sur le fond je pense que le voyage aux Maldives n'était pas opportun mais ce n'est pas de ça dont je parle. et pour ceux qui doutent du sexisme du comportement de JPE je referai la démonstration avec d'autres vidéos

32. Le 10/01/2010, 22:03 par ZapPow

@ 35) Un tract qui prétend, sérieusement, que "…les femmes ont toujours été respectées et protégées en Europe. Et cela bien avant le féminisme ou la parité…" ! Excusez si je ricane.

33. Le 10/01/2010, 22:56 par Laule

Ouais à peu près aussi stupide que cet article.

34. Le 12/01/2010, 16:11 par Marc Cohen

Macho, moi? Tsss Tsss Tsss…
Anyway, pour une fois qu'on est d'accord sur quelque chose, on va pas s'empailler.
Bonne année, Olympe

35. Le 12/01/2010, 22:50 par olympe

Macho oui mais je refairais un autre jour la liste de mes griefs.
Vous avez raison profitons de cette courte période de grâce pour nous offrir mutuellement nos bons voeux.

36. Le 26/01/2010, 12:46 par pat

quand Mamère se fait démolir par Guillon a France Inter parce qu'il prétend être venu en vélo et que plusieurs témoins l'on vu sorir d'une voiture devant le studio ,
quand on se fout de Chirac en bermuda et souliers vernis,
quand on se moque de Borloo un peu alcoolisé
quand on raille le "petit" Nicolas,
tout va bien ce n'est pas du sexisme,
mais son dit quoique ce soit sur Dati, Royale Duflot ou n'importe quelle autre femme c'est du sexisme.
Faudra m'expliquer longtemps pour que je comprenne......

37. Le 06/02/2010, 17:44 par céline

"je ne suis pas sûre qu'il oserait en faire autant avec un homme"

c'est vrai.

pourquoi?

parce que les hommes usent d'intimidation et se défendent violemment, contrairement aux femmes, qui elles sont forcément plus efficaces dans leur rapport au pouvoir, plus douces et en bref, meilleures que les hommes ... elles le disent elles-mêmes, tout en peaufinant leur brushing et leurs airs de sainte nitouche... si c'est pas du cliché sexiste ça!
la guerre des cons et des pines et des sexes n'est pas prête de s'arrêter dans ces media grand guignol où règne la bêtise. elkabash est un con autant que duflot à mes yeux; y en a pas une pour rattraper l'autre malheureusement.
c'est les deux faces de la même médaille, des gens avides de pouvoir et de reconnaissance sociale, qui se donnent en spectacle et en exemple dans les media grand public grand guignol. de la merde.
perso, je ne regarde plus la tele que pour me divertir, et malheureusement la politique spectacle n'est que divertissement et propagande à gros sabots.