Ce n'est pas VDM mais vous pouvez témoigner du sexisme ordinaire

"Centre hospitalo-universitaire en région parisienne

Je connais mon métier par cœur. Vingt-cinq ans de salle d’opération, qui dit mieux ? En tant qu’infirmière de bloc opératoire circulante, je suis garante du bon fonctionnement de l’intervention et j’ai pensé hier que c’était le moment d’associer une jeune étudiante infirmière de première année qui est là depuis trois semaines et qui apprend à la vitesse grand V.

Pourtant quand le patron est arrivé, il s’est mis à hurler : « Tu es irresponsable ! Pourquoi cette fille ? C’est une petite opération, mais quand même ! » Et j’ai vu la jeune fille se liquéfier sur place, morte de honte d’être là où on ne l’attendait pas, morte de honte d’être rejetée ainsi avec fracas. « Mais, monsieur, ai-je tenté de répliquer, vous acceptez bien des internes qui ont trois jours de présence dans le service. Peut-être, mais ce sont des médecins.»

Je me suis sentie profondément humiliée. Je sais ce que je fais et la présence de cette jeune infirmière n’aurait en rien menacé le bon déroulement de l’opération. Jamais il n’aurait ainsi mis en doute le professionnalisme d’un infirmier.

C’est quand même un bon médecin. Peut-être doit-il évacuer son stress de cette façon ? Et puis après, il se rattrape. En sortant du bloc, il m’a dit : « Alors, ma grand-mère, comment vas-tu ? » et il a mis ses mains sur mes deux seins, en les pinçant gentiment. C’est comme pour Sylvie à qui il a demandé si elle avait ses règles quand elle tirait la gueule..... lire la suite

Brigitte Gresy vient de publier un "Petit traité contre sexisme" et elle va plus loin en invitant chacun-e à réagir et témoigner sur son site au sujet des lieux communs du sexisme ordinaire, tellement banals qu'on n'y prête pas toujours attention.

Commentaires

1. Le 03/09/2009, 17:57 par Stef

Les infirmières ont déjà beaucoup à assumer (trop) pour ne pas avoir à supporter le sexisme en plus, ce témoignage est une honte pour le médecin en question, mais en a-t-il conscience ?
...

2. Le 03/09/2009, 19:18 par lucia mel

moi qui ai cru tout d'abord que tu nous révélais enfin ta profession ! et j'en étais toute retournée : wouah, on dirait une scène d'Urgences, en plus craignos... (en plus français ?), et puis non... enfin, ça n'en reste pas moins révoltant.

3. Le 04/09/2009, 08:23 par Ajuga

La médecine doit être le dernier endroit pro au monde où un homme s'autorise ce genre de geste (et de propos) en toute bonne conscience, sans que personne ne lui dise rien ! C'est proprement scandaleux, d'autant plus que c'est tellement habituel que l'infirmière commente en disant qu'elle n'y fait même plus attention !