Qu'est ce qui gêne dans le mot "humain" ?

Voici quelques titres d'articles que j'ai relevés ces derniers jours. On se demande bien à quoi s'occupent les femmes pendant que les hommes font face à des épidémies. Et je me demande pourquoi c'est si compliqué de mettre "les humains" ou " les gens" ou "les hommes et les femmes". Cela fait partie d'une habitude à prendre, qui ne consomme aucun temps.

Sur une page facebook de la Réserve sanitaire (organisme tout à fait officiel) j'ai commenté un post qui faisait le décompte de "jours hommes" mis à disposition des établissements de santé, en faisant remarquer qu'il y avait davantage de "jours femmes". Je me suis prise une volée de bois verts au motif qu'on avait autre chose à penser. 


En cherchant sur votre moteur de recherche préféré "hommes et épidémie" vous en trouverez toute une kyrielle. Les seuls qui parlent d'hommes et de femmes sont ceux qui comparent comment le virus touche différemment les unes et les autres.