Qu'est ce qui vous vient à l'esprit au vu du titre de cet article du Figaro" Les garçons plus doués pour comprendre l'info sur le web" ?

Que les garçons seraient plus à l'aise sur internet que les filles.

Ce que confirme le chapeau "Selon une étude Pisa, la lecture sur écran avantage les garçons. Menée dans 16 pays auprès des élèves de 15 ans, elle montre que les filles ont plus de mal à naviguer sur le net que leurs camarades."

Une part importante de lecteurs en resteront là, ils savent l'essentiel.

Sauf, que......ce n'est pas ça du tout.

Les filles n'ont pas plus de mal à naviguer sur internet.

Il faut s'engager plus avant dans la lecture du texte pour apprendre que "Ordinairement meilleures élèves que les garçons dans toutes les disciplines scolaires, les filles de 15 ans ne sont pas loin de se faire doubler lorsqu'il s'agit de lire sur ordinateur!"

C'est à dire que 

- les filles sont meilleures dans toutes les disciplines (statistiquement parlant )

- elles le restent lorsqu'il s'agit d'internet mais l'écart est moins important.

Plus précisément "elles restent les meilleures tant pour la lecture sur ordinateur que pour celle sur papier mais… leur avance s'effrite: si elles comptent en moyenne 38 points de plus que les garçons pour la lecture papier dans les seize pays testés, soit l'équivalent d'un an d'éducation, elle ne comptent plus que 24 points d'avance pour la lecture digitale. "

Comment peut on passer d'un résultat qui montre que globalement les filles sont plus performantes dans toutes les formes de lecture : papier et écran à un discours qui explique que les garçons sont plus doués sur le web ?

Certes, à niveau scolaire égal les garçons ont de meilleurs résultats lorsqu'il s'agit de lire sur écran. 

Est ce parcequ'ils sont plus doués ? Y aurait il un gène du web accroché au chromosome Y ?

Plus probablement, mais ça resterait à démontrer, les garçons rattrapent une partie de leur retard (mais ne sont pas meilleurs) lorsqu'il s'agit de lire sur écran pour les mêmes raisons qu'ils sont meilleurs en mécanique où que les filles sont plus douées en couture ! 

Les stéréotypes induits par un partage des taches millénaire sont bien ancrés et le cercle vicieux fonctionne parfaitement

1/ l'informatique est une affaire d'hommes puisque c'est du domaine de la technique.  

2/ les garçons sont confortés dans leurs compétences alors que les filles se sentent plus complexées. Les performances des uns et des autres s'en ressentent  (ce qu'on appelle l'effet pygmalion)

3/ les garçons s'engagent dans ces activités et peuvent en faire un métier. Les filles sont très rares dans les métiers de l'informatique, d'une part elles pensent que ce n'est pas pour elles, d'autres part elles hésitent à travailler dans un secteur où elles ne sont pas les bienvenues.

4/ la preuve est apportée que l'informatique convient mieux aux hommes.

Il existe d'ailleurs d'autres preuves, comme ce livre qui est vraiment en vente

Et ce n'est pas une interprétation aussi biaisée de cette étude qui  remettra en question l'ordre établi. D'autant plus que le titre a été repris tel quel par des nombreux médias.

Rendez-vous sur Hellocoton !