Dans 75 ans le Sénat sera paritaire

Hier 21,9% des sénateurs étaient des sénatrices. Ce soir à 23H elles sont 22,45%.

Si tout va bien dans 75 ans on peut espérer la parité !

180 sénateurs , ceux des 30 départements élisant 4 sénateurs ou plus sont élus à la proportionnelle sur des listes. Celles-ci sont, comme toujours dans ce cas, obligatoirement paritaires et doivent faire alterner un candidat de chaque sexe.

166 sénateurs (soit 48%) sont élus individuellement
dans les 70 départements élisant 3 sénateurs ou moins.

Aujourd'hui 112 sièges étaient concernés par le scrutin proportionel et 58 par le scrutin uninominale.

Et que croyez vous qu'il se soit passé ?

Sans surprise

- les scrutins majoritaires aboutissent à l'élection de 10 femmes pour 45 hommes . L'examen de la liste des candidats montre que la proportion est exactement la même au départ : 49 femmes candidates pour 221 hommes. L'écart provient donc non pas des électeurs qui élisent indifféremment une femme ou un homme mais des partis politiques qui ne prêtent pas attention à la parité.
2 femmes UMP (ou Majorité présidentielle) seulement sont ainsi élues au scrutin majoritaire , 1 MODEM, 1 communiste et 6 socialistse. COmme on l'avait déja observé aux élections précédentes l'UMP n'a à l'évidence engagée ni démarche, ni réflexion sur ce thème.

Et qu'on ne vienne pas nous dire que les partis politiques ont des difficultés à trouver des candidates , quand cela devient obligatoire pour constituer les listes ils en trouvent.

- l'écart est beaucoup moins important pour les scrutins à la proportionnelle. On est loin cependant de la parité car, comme c'est le cas pour toutes les élections c'est beaucoup plus souvent un homme qui est en tête de liste. Sont donc ainsi élus  (sous réserve de vérification) 73 hommes et 39 femmes.

75 ans je vous dis !

et ce panachage entre scrutin majoritaire et scrutin proportionnel est celui qui a été retenu pour la désignation des délégués territoriaux amenés à remplacer conseiller généraux et régionaux. C'est donc bien à un recul qu'il faut s'attendre puisque les conseillers régionaux étaient élus à la proportionnelle.

Tous les résultats ici

Commentaires

1. Le 26/09/2011, 01:03 par mamzelle carnetO

comment veux-tu qu'on clique sur "j'aime" ?! :( c'est vraiment minable...

2. Le 26/09/2011, 01:56 par Venise

Désolé de casser l'ambiance, mais c'est de l'utopie. Ca n'arrivera jamais. Et si la loi l'imposait, ça ne pourrait pas tenir, parce que c'est contraire à l'ordre naturel.

L'ordre naturel veut que les hommes occupent 90 à 95% des postes de l'élite (dans tous les domaines, sauf l'élite des auteurs de romans à l'eau de rose et des auteurs littérature jeunesse).

Même l'élite de la cuisine gastronomique, ça doit être 90-95% d'hommes, bien que les femmes aient plus d'entrainement avec les casseroles. Sinon c'est pas naturel et la société s'écroule lamentablement comme l'ex-URSS.

3. Le 26/09/2011, 10:35 par Batou

"Si tout va bien dans 75 ans ont peu espérer la parité !"
Une courbe basée sur deux points seulement, c'est un peu moyen...Surtout si ce qui nous intéresse c'est la tendance. Il serait donc intéressant de voir l'évolution par rapport aux élections précédentes, histoire de voir si la tendance est à la stabilité de cette hausse, à une féminisation de plus en plus rapide, ou à une régression.

4. Le 26/09/2011, 11:07 par Kalista

Si j'ai bien compris, on a gagné 2 femmes en 3 ans ?
Si je pose que le Sénat comprend 75 femmes en 2008 et 77 femmes en 2011, j'obtiens, pour le nombre de femmes au Sénat, 2*A/3-1264, avec A l'année. Je résous ensuite l'équation 171.5=2*A/3-1264 (oui, je sais, j'ai compté une demi-femme), je trouve A=2153, soit dans 142 ans.
Ce résultat est obtenu en postulant une évolution linéaire (2 femmes de plus tous les 3 ans), ce qui est un peu cavalier.

5. Le 26/09/2011, 15:00 par pat

Venise, vos outrances sont contreproductives. Les hommes ont de choses sérieuse a dire et peuvent souhaiter être entendus dans certains domaines où aujourd'hui les femmes font la pluie et le beau temps sans aucune contestation possible. Je ne partage absolument votre point de vue pas plus que celui des apprenties mathématiciennes qui s'expriment ici , car les hypothèses avancées au départ des calculs sont plus qu'incertaines. Il faut au moins trois point pour juger d'une linéarité et dans le domaine des sciences humaines, les équations sont tres complexes et de nombreuses variables externes entrent en jeu. Un renversement de tendance peut se jouer sur quelques années, les courbes sont rarement linéaires, et certainement pas horizontales à 90 % non plus.

6. Le 26/09/2011, 16:00 par lol

La tendance ici :
http://www.lemonde.fr/politique/art...

Le nombre de femme a baissé, alors qu'il y avait un ajout de 5 nouveaux sièges.
"On est passés de 5,3 % à 29,28 % lors des élections sénatoriales de 2001, après la loi sur la parité.
Cependant, la modification de la règle électorale augmentant le nombre de sièges requis – de 3 à 4 – pour la désignation des sénateurs à la proportionnelle dans un département permet déjà de restreindre cette avancée."

quand aux petits arrangements entre amis :
"La parité sur les listes présentées au scrutin proportionnel ne garantit pas pour autant d'égales chances d'élection au Palais du Luxembourg, tant sont immenses les capacités des hommes à dévoyer l'esprit de la loi. Si celle-ci dispose que chaque liste doit être composée alternativement d'un candidat de chaque sexe, elle ne dit pas que la première place de la liste doit être automatiquement attribuée à un homme.

C'est pourtant ce qui se passe dans les faits. A peine 20 listes sur 138 (14,5 %) sont conduites par des femmes. Quand il s'agit de listes pouvant espérer envoyer au moins un élu au Palais du Luxembourg, cette proportion s'effondre. Même le fait d'être sénatrice sortante ne suffit pas à se voir confier la tête de liste. Aussi bien à droite qu'à gauche, les élues doivent céder la place à de nouveaux venus."
http://www.lemonde.fr/politique/art...

7. Le 27/09/2011, 16:08 par clea meem hawlett

"Si tout va bien dans 75 ans ont peu espérer la parité !"

si tout va bien, dans 75 ans, ON PEUT espérer qu'il n'y aura plus de fautes d'orthographe et de conjugaison ??
...

8. Le 02/10/2011, 17:07 par Marine

Cette idée de parité m'embête un peu, même si j'aimerais moi aussi voir plus de femmes représenter les citoyen-ne-s... Pourquoi décider que la distinction par genre mérite toutes nos attentions, et pourquoi ne rien faire pour que davantage de personnalités issues de l'immigration puissent représenter la France (les élus d'origine africaine ou maghrébine sont certainement encore moins nombreux que les femmes aux assemblées)? Nous avons tous des œillères je crois...