Des femmes pour faire passer le nucléaire ??

La lecture de cet article de SLATE me laisse perplexe.

Il décrit les grandes manœuvres qui se déroulent actuellement dans le domaine du nucléaire, il y est question de vente, d'achat et de restructuration de ce secteur.

Depuis 8 ans Anne Lauvergeon est la brillante présidente d'AREVA. L'article se demande si elle pourra maintenir sa stratégie actuelle.

Si j'en parle c'est à cause de cette phrase dont je ne sais quoi penser

"le fait qu'Anne Lauvergeon soit une femme est un atout loin d'être négligeable dans la perception du nucléaire. Aucune loi n'existe en la matière mais force est de constater que le niveau d'acceptabilité de cette technologie dans l'opinion n'est pas totalement étranger au fait que les femmes, dans ce domaine, sont mieux perçues."

  • - Je ne sais pas ce qui permet à l'auteur de l'article de poser une telle affirmation, j'aimerais connaitre ses sources.
  • - en quoi les femmes rendraient-elles le nucléaire plus acceptable ? D'autant plus qu'Anne Lauvergeon a plutôt la réputation d'une battante, dure à cuire.

Vraiment, si quelqu'un a des idées...

Commentaires

1. Le 21/11/2009, 08:06 par Putt Bill

Allez, je me lance!

La féminité a toujours fait vendre... Là, on ne cherche pas à vendre des sous-vêtements mais du nucléaire!
Plutôt que les habituelles jeunes femmes presque dénudées, on porte le choix sur un sourire rassurant, un savoir technologique maitrisé, etc.
On gagne sur les deux tableaux: le nucléaire est vendu et la femme est égale à l'homme...

J'ai bon là?

2. Le 21/11/2009, 11:38 par frieda l'écuyère

Pfffff, toujours la vieille lanterne selon laquelle la femme est l'avenir de l'homme, et gnagnagna ? Donc si "l'avenir" choisit le nucléaire, c'est que c'est bien ?

3. Le 21/11/2009, 12:08 par Stedransky

Le nucléaire est une énergie qui fait peur à cause des cataclysmes épouvantables et durables qu'elle peut provoquer - dans l'imaginaire de beaucoup. Mais comme la femme est un être qu'on se représente comme protecteur, attaché à protéger sa descendance, qui pense donc à plus long terme que les hommes, une femme qui défend le nucléaire serait la bonne arme contre les critiques qu'on lui porte. Raisonnement vaseux qui repose sur des premisses fausses (puisque les femmes n'ont pas une envie génétique de protéger tous les enfants du monde, évidemment).
Mais on est pas dans le rationnel ici : c'est du storytelling : le nucléaire est un gentil bambin, avec une gentille maman !

4. Le 23/11/2009, 13:03 par polluxe

La femme est associée à la douceur, à la paix, à la vie ; cela permet de faire du nucléaire une énergie douce et sans danger.

5. Le 23/11/2009, 14:00 par ophrys

l'idéalisation de la femme-mère protectrice vaut pour toutes perceptions de dangers (réels ou fantasmés)
donc aussi pour l'énergie nucléaire,
l'idéalisation d'une protection nous renvoie-t-elle
à une idéalisation de nous-mêmes?

6. Le 23/11/2009, 23:47 par Zoé

J'imagine aussi qu'il y a un lien avec le fait que ce sont les femmes qui ont initié et largement mené les luttes contre le nucléaire. Le mouvement anti-nucléaire allemand, ou américain notamment, ainsi que les luttes pour la défense de l'environnement ont souvent été menés par des femmes, voir des féministes. Une femme qui en prend la défense (du nucléaire) permettrait de renverser la tendance dans l'opinion publique.
(à cet égard, si ça vous intéresse de creuser, je ne peux que conseiller le livre de Vandana Shiva et Maria Mies: Ecoféminisme).