Des livres labellisés sans sexisme

Le réseau Lab-elle a décerné ses prix jury adultes.

Le label concerne les al­bums illus­trés, qui ra­content une his­toire, des­ti­nés aux en­fants de 0 à 10 ans.

Ce sont des ou­vrages dans les­quels l’image se trouve spa­tia­le­ment prépon­dérante par rap­port au texte, qui peut d’ailleurs en être ab­sent. La nar­ra­tion se réa­lise de ma­nière ar­ti­cu­lée entre texte et images. Tant le texte que les images peuvent être des vec­teurs de re­présen­ta­tions stéréo­ty­pés.

250 livres ont d'ores et déja été labellisés.

Commentaires

1. Le 21/02/2010, 17:10 par Thierry

Merci pour l'info !
La littérature enfantine d'aujourd'hui est beaucoup plus riche et créative qu'il y a 30 ans...
On peut toujours déplorer certaines publications sexistes, mais leur proportion ne cesse de diminuer, me semble-t-il.
Je vais suivre ton lien et faire mon marché pour mes gosses...

2. Le 21/02/2010, 18:33 par mon chien aussi

Et l'imprimatur du Vatican est nécessaire aussi ?... J'ai pas regardé la liste (et je veux pas la regarder) mais vous vous rendez compte que tout cela ressemble fort à de la censure consentie ?... C'est le syndrome hygiéniste à outrance. Qui n'empêche pas la saleté... C'est une honte intellectuelle et même morale d'en arriver à des comportements pareils. Le fascisme ordinaire s'accommode bien de la censure du "bon sens"...
Vous nous préparez un monde horrible avec des gens armés pour rien du tout, sauf pour vivre dans un monde archi-nettoyé, propre, immaculé... Pauvres gosses qui n'auront jamais lu que des livres sans défaut, avec des histoires bien morales et qui n'auront pour tout argument que c'est "comme ça". la réalité sera toute différente mais ils auront eu la malchance d'avoir des parents qui se servent de livres non pour les aider à mieux comprendre le monde mais pour leur bourrer le crâne d'idées toutes faites.
Dans mes bouquins, j' mets des personnages qui encouragent à chier sur les pelouses, à se méfier de tous les donneurs de leçons— hommes ou femmes...
En fait de régression, j'ai comme l'impression qu'elle a commencé.
Si ça c'est pas la bien-pensance qui s'installe ! La bien-pensance n'est ni de gauche ni de droite, elle est funèbre.
Et ne me dites pas que vous n'exercez aucune censure. Aux Etats-Unis, il y a aussi des groupes de pression comme celui-là, et qui empêchent la publication de livres qui ont le malheur de leur déplaire pour "sexisme", pour "racisme", pour "non-respect de"... Vous ne savez même pas ce que vous ouvrez comme portail à tous les groupements "sensibles" à n'importe quoi...
Les maisons d'édition américaines ne publient plus que des documentaires normés et des bouquins de cuisine, et plus d'albums narratifs, de peur de se retrouver confrontées à tel ou tel groupe de pression.

3. Le 21/02/2010, 18:49 par olympe

mon chien aussi, vous êtes fatiguant. pour l'instant il y a 250 bouquins d'un cot et des milliers d'autres de l'autre.
on a quand même le droit de donner un avis non ?

4. Le 21/02/2010, 19:18 par tetue

Ah, quel heureux hasard ! Je viens justement d'acheter hier, en le croisant par hasard dans une librairie et après l'avoir feuilleté avec délices « Le livre le plus génial que j'ai jamais lu... » : effectivement très chouette.

J'ai acheté en même temps « La tentation de Pénélope » d'une auteure qui m'est inconnue, Belinda Cannone, mais dont la lecture est très intéressante.

Excellente initiative que ce Lab-elle :-)

5. Le 21/02/2010, 19:58 par mon chien aussi

Vous pouvez donner votre avis comme j'ai le droit de vous donner le mien. Et comme c'est un milieu que je connais probablement dix mille fois mieux que vous, il me semble que mon avis est drôlement plus étayé que le vôtre.
Si vous voulez, je vous le détaille mais pas ici. Je ne veux pas non plus vous envahir.
Mais sachez que j'ai toujours été soucieux de ce que vous dénoncez et que j'ai toujours veillé à ce qu'il n'y ait pas d'idées "tordues" mais pas en m'auto-censurant.
Une histoire d'album, c'est la représentation "critique" de la réalité (parfois avec des moyens pas réalistes) mais pas une représentation gommée. C'est avec ça qu'on obtient des enfants manipulés.
Et la manipulation, je n'aime pas.
250 d'un côté et des milliers de l'autre. Peu importe le nombre, c'est le fait qui m'agace.
Bien à vous.

6. Le 21/02/2010, 22:38 par Océane

C'est bien de connaitre ces titres, au moins on peut être certain d'un choix différents et puis l'édition c'est tellement de centaines de bouquins, qu'il faut y retrouver son chemin !

7. Le 22/02/2010, 13:38 par RiGeL

Le dimanche 21 février 2010, 18:33 par mon chien aussi

J'ai beau chercher, je n'arrive pas à comprendre votre propos. Ou est-il question de censure ici ?
Il s'agit d'un label. Un label indique qu'un livre, ou plus généralement qu'un produit correspond à un cahier des charges, et c'est tout. Il n'empêche en rien tout le reste d'exister.
Le label rouge des poulets, jusqu'à preuve du contraire, n'a pas éradiqué l'existence des poulets de batterie, et quiconque préfère manger des poulets de batterie est totalement libre d'en acheter (je sais, l'exemple est volontairement ridicule, et pourtant...).
Quant aux "pauvres gosses qui ne seront armés pour rien du tout", il me semble que ceci relève strictement du mode d'éducation que chacun désire donner à son(ses) enfant(s), et sur ce sujet, je ne suis pas certain du tout que vous soyiez plus compétent que n'importe qui sur ce forum pour en décider.

8. Le 22/02/2010, 13:40 par RiGeL

oups. Remplacer "forum" par "blog" dans le post précédent. Désolé Olympe, si tu peux corriger...

9. Le 22/02/2010, 13:43 par mon chien aussi

@RiGel. C'est bien ce qui me désole : vous ne voyez même pas où est le problème ! Achetez des fiches d'élevage pour enfants mais laissez les livres dans les bibliothèques et les librairies. Au grand dam d'Olympe, je me suis suffisamment expliqué plus haut.

10. Le 22/02/2010, 14:24 par RiGeL

Achetez des fiches d'élevage pour enfants mais laissez les livres dans les bibliothèques et les librairies

????

Cette phrase n'a aucun sens.

Qui a la prétention de m'interdire d'acheter tel ou tel livre ? ou d'élever mes enfants comme je l'entend ?

11. Le 22/02/2010, 17:34 par mon chien aussi

@RiGeL. Il est bien évident ou que vous essayez de me mener en bateau, ou alors vous êtes légèrement obtuse. Je pense que tout le monde a compris ce que je disais dans mes commentaires. Que vous ne soyez pas d'accord avec moi, c'est bien possible, que j'écrive des phrases trop ardues pour vous, c'est probable, mais que vous décidiez que ce que j'écris n'a pas de sens uniquement parce que vous ne le comprenez pas, je n'y peux rien.

12. Le 22/02/2010, 18:29 par RiGeL

je dois donc me rendre à l'évidence, je suis con (ben oui, au masculin), parce que j'ai beau chercher, je ne vois aucune censure dans la création d'un label. Pour moi, la censure consiste à interdire un livre, et là, il n'est nullement question d'interdiction.

13. Le 22/02/2010, 19:38 par andrea

c'est plutôt l'inverse qui est usant: des stéréotypes sournois et envahissants à la pelle dans la littérature pour enfants, dans les illustrations, dans les dessins animés... alors un label, très bien fait d'ailleurs, oui, oui oui... et ce n'est pas de la censure puisque nous ne réclamons pas l'interdiction de la vente des autres livres. Un label rouge sur les poulets, ce n'est pas de la censure pour les autres poulets....!
Bientôt le carnaval: déguisement proposés, princesses sous toutes ses formes jusqu'à l'overdose, sur tous les sites, et très peu de déguisements de métiers pour les filles alors que le choix est beaucoup plus vaste pour les garçons - Ah, si, infirmière pour les filles et médecin pour les garçons, hôtesse de l'air pour les filles et pilote pour les garçons... et il parait que le déguisement apprend à se projeter dans une image possible de sa future vie d'adulte.
le lavage de cerveau est si répété qu'il ne peut être qu'efficace.
Du coup, avec des bulletins scolaires meilleurs, certaines filles veulent faire infirmière et des garçons tentent médecine avec des niveaux bien moins bons... et quelques années plus tard, devinez qui commande qui, qui méprise plus ou moins qui???
alors s'il existe quelques livres pour essayer de faire un peu contre poids à ces stéréotypes, des livres qui seront comme des fenêtres ouvertes sur des possibles, qui rendent imaginables ces possibles - c'est super d'indiquer ces livres aux parents qui souhaient offrir cette chance à leurs enfants, fille ou garçons.

14. Le 22/02/2010, 21:04 par andrea

j'aime beaucoup ces arguments du type "pour l'instant" "c'est la porte ouverte à...".
mais c'est un procès d'intention que vous nous faites là!
Ensuite, c'est une façon de guider le choix des parents qui le souhaitent, personne n'est obligé à rien. Cela évite de devoir lire tout un tas de livres au rayon enfant avant d'en acheter un et c'est un critère qui en vaut bien un autre.
C'est aussi une question économique; un question de looby.... tout ces publiciaires qui disent que montrer des fesses et des seins, cela fait vendre, il faut qu'il ait en face des gens qui leur disent que non, pour eux, cela ne marche pas. Par exemple, je cherche un déguisement pour ma fille, elle n'a pas le choix, elle ne trouve pas pilote qui lui plait bien ou alors il faut prendre celui pour garçon (et elle voit bien que sur la boite tout le désign est "garçon" - même à 4 ans!! alors elle me dit "c'est pas pour les filles, j'en veux pas!") alors toute seule, je n'ai aucune chance d'obtenir des fabricants et vendeurs de déguisements un choix plus grand en métier et moins grand en robes de princesse verte, rose, mauves, jaunes, blanche (ah! oui, j'oubliais, il y a des déguisements de mariée mais pas marié bien sûr parce que mariée cela doit être un métier pour fille), il faut qu'il y ait un groupe qui s'exprime, un groupe qui sache se faire entendre pour que cela ait une chance de changer.
même chose pour le label en littérature: vivement le jour où il n'y en aura plus besoin! le jour où les éditeurs auront compris que la majorité ne veut pas acheter de livres qui trainent des stéréoptypes... et je reconnais que beaucoup de progrès ont été faits, que c'est un secteur très vivant avec beaucoup de productions intéressantes. ils ne sont sans doute pas à incriminer en premier! des dessins animés sont souvent affligeants!
les manuel scolaires font des efforts mais on est très loin du compte!

15. Le 23/02/2010, 08:28 par RiGeL

Le jour ou il sera question d'interdiction, je serai le premier à aller manifester. Mais pour l'instant, même en étant de mauvaise foi, il est difficile de donner tort à Andrea.

16. Le 24/02/2010, 12:52 par mon chien aussi

@RiGeL. La censure économique, vous n'avez jamais entendu parler ? Les groupes de pression, les lobbies ? Faut vous informer sur les méthodes utilisées aux E-U, et les conséquences.
Dans les années 60, Ginsberg conseillait "d'élargir l'aire de sa conscience", à mon tour de vous le conseiller.

17. Le 24/02/2010, 16:22 par andrea

Quel est donc l'enjeu pour vous? votre réaction parait disproportionnée et étonnante. des lobbys, il y en a plein et des très puissants. Celui-là, ses effets sont malheureusement très limités.
Vous travaillez dans l'édition et vous craignez pour vos ventes?

18. Le 24/02/2010, 16:46 par mon chien aussi

@andrea. D'abord, si vous aviez suivi, j'ai déjà dit que je travaillais dans l'édition. Vous ne levez donc aucun lièvre. Ensuite, je peux même vous dire que je suis un des trop rares auteurs à vivre de mes bouquins. Pour terminer, je trouve un peu minable de ramener une discussion de principe sur le seul plan économique ou financier. Pour votre gouverne, si j'avais voulu faire des livres qui s'écoulent comme des petits pains, il suffisait que je remplisse le cahier des charges nécessaires pour que cela soit possible. Je ne suis pas un auteur de supermarché, donc je ne crains rien. Je considère seulement que des pressions soient exercées par des lobbys de toutes sortes pour les motifs les plus divers. savez-vous que certaines personnes exclues les petits cochons des animaux à utiliser dans une histoire pour ne pas déplaire à un public musulman, puis on évite de dessiner un Noir avec des "défauts" afin de ne pas passer pour un raciste, ensuite il ne faut pas mettre un personnage qui dit ceci ou cela parce que le public des cathos va prendre ombrage ; il y a deux jours, un de mes copains a vu son livre interdit dans une classe parce qu'il évoquait la "chasse aux juifs" pendant la seconde guerre, au prétexte que cela pourrait perturber les petits nenfants (en fait beaucoup d'origine maghrébine— donc possible réaction des parents), et puis faut pas mettre des mauvaises idées dans la tête des enfants (ça, c'est mon cas— puisque j'ai eu la bêtise de commettre un livre sur les abus et les maltraitances)... et je n'en finis pas avec toutes les préventions qui nous cernent... Foutez-nous la paix ! Arrêtez avec vos listes ! Il ne me vient aps à l'oidée de faire une liste avec le nom des gens qui disent des conneries. Et je ne donne pas des bons points à ceux qui disent des choses qui m'agréent (et qui sont peut-être aussi des conneries...).
Vous n'aimez pas un bouquin. Vous ne l'achetez pas. Vous pouvez et vous avez le droit d'en dire du mal. Moi-même, je ne me gêne pas. Mais cessez de dresser des listes. C'est tout bonnement sinistre. Vous en faites une, votre voisin en fait une autre, plus loin encore une liste, et ainsi de suite...
Ça commence TOUJOURS par une seule liste, puis il y en a des dizaines.
Informez-vous sur la situation éditoriale américaine.
Un ami qui avait écrit et dessiné une histoire située en Afrique (livre qui a eu un beau succès en français) a vu sa traduction au Etats-Unis empêchée par l'anticipation : il n'est pas Noir et les éditeurs ont reculé "par anticipation" par crainte des réactions des Associations noires qui pouvaient mal prendre la chose.
Un Blanc qui parle des Noirs ! Même avec un respect infini, ça passait pas !
Et l'argent n'a rien à voir là-dedans. Moi, éditorialement, je suis à l'abri. Mais je plains ceux qui commencent à publier.

19. Le 24/02/2010, 17:35 par RiGeL

Je connais un tout petit peu le principe des lobbys... qui, pour être réellement efficaces évitent autant que possible d'agir à visage découvert, préférant tirer les ficelles à l'abri. Le jour ou j'ai envie de faire interdire vos bouquins (c'est juste un exemple, je n'ai ni les moyens, ni même l'intention de le faire, rassurez-vous), une chose est sure, je ne m'amuserai pas à coller un autocollant sur les autres bouquins indiquant "ce livre n'a pas été écrit par "mon chien aussi".
Comme vous le dites si bien ça commence par une liste, ensuite, il y en a des dizaines, et alors chacun peut décider de choisir de n'acheter ses bouquins que dans telle ou telle liste, ou bien dans deux ou trois des listes existantes....etc.
Quant à la crainte que pourraient ressentir les éditeurs face à cette association précise, je vous conseille d'aller faire un tour sur leur site, histoire de savoir vraiment de quoi il retourne. Je n'y ai lu nulle part qu'elles avaient l'intention d'attaquer les libvres mysogines, seulement de donner une garantie à l'acheteur que les livres pourvus de l'autocollant ne le sont pas. Maintenant, je suis très naif, et je crois ce que je lis, et peut-être qu'effectivement, ce label a pour but non avoué d'obliger les éditeurs à n'éditer que des livres "bien pensants" du point de vue de l'égalité des sexes, et de bloquer l'édition des autres... C'est possible. Mais est-ce vraiment crédible ?

Vous pourrez toujours me rétorquer que cette liste n'est pas indispensable, que c'est au parents de faire des choix éclairés sur les lectures qu'ils désirent proposer à leurs enfants. Vous aurez raison, assurément. Dans un monde parfait, c'est effectivement aux parents de faire ce boulot. Seulement le soucis, dans le monde réel, c'est que la majorité des parents n'ont pas le temps de consulter 3257 livres pour enfants avant d'acheter les trois qui leur paraissent intéressants (ben oui, ils bossent, quelquefois).

L'idéal, serait que la mère reste au foyer, à n rien faire, comme d'habitude, pour prendre le temps de faire ce boulot. lol. (aie, non, pas sur la tête !!!)

20. Le 24/02/2010, 17:49 par RiGeL

"Vous n'aimez pas un bouquin. Vous ne l'achetez pas. Vous pouvez et vous avez le droit d'en dire du mal. Moi-même, je ne me gêne pas. Mais cessez de dresser des listes. C'est tout bonnement sinistre. Vous en faites une, votre voisin en fait une autre, plus loin encore une liste, et ainsi de suite..."

Juste une toute petite remarque, encore, à propos de ce paragraphe précisément.
Lorsque je lis un bouquin, ce qui m'arrive de temps en temps, j'ai un avis dessus. Je l'aime ou je ne l'aime pas. lorsque je l'aime, je le conseille à mes ami(e)s. Et lorsque j'en aime plusieurs, je les conseille tous à mes ami(e)s.à mon niveau, je fais donc également des listes, mes ami(e)s aussi, mes parents aussi, et je crois, presque tout le monde. C'est comme ça que j'ai lu des livres que j'ai adoré, alors que sans ces listes, je n'aurais probablement jamais posé un oeil dessus. C'est transposable à la musique, aux lieux de vacances, etc...
Vous n'avez jamais conseillé / déconseillé des livres à d'autres personnes ? Si je vous demande quels sont les dix livres qui doivent, selon vous absolument être lus avant de mourir, vour refuserez de m'en parler, sous prétexte que vous ne voulez pas censurer ? Le résultat, c'est que je ne lirais probablement pas ces livres, et que probablement, je passerai à côté de 4 ou 5 lectures que j'aurais pu trouver passionnantes, 3 ou 4 que j'aurais pu trouver sympa, et le reste que je n'aurais pas aimé, mais qu'importe. Sans votre "liste", et au vu de ce qui s'écrit, les 10 livres lus à la place des "vôtres" auraient probablement été 1 chef d'oeuvre, 5 ou 6 bouquins moyens, et le reste de merdes sans nom, qu'on appelle livre juste parce qu'il y a des pages.
Alors effectivement, si je sais pertinemment que vos gouts sont à l'opposé des miens, je vais éviter de vous demander, ou de tenir compte de votre liste, si ce n'est pour éviter les bouquins. Ca, c'est mon choix, et mon droit le plus strict.

21. Le 24/02/2010, 18:01 par mon chien aussi

@RiGeL. Vous vous prenez pour un groupe de pression à vous tout seul ? Je me demande si vous savez lire : j'ai dit que je ne me gênais pas pour exprimer mon avis sur un livre, un film, ou n'importe quelle manifestation. Mais ça reste d'ordre privé. Vous comprenez la différence ? Ecoutez, pour faire simple : le jour où un groupe de pression, ou un lobby finira par influencer dans un sens qui vous déplaira, nous rediscuterons de l'innocuité des lobbies. Et je vous ai invité à vous informer. Je vous donne des exemples circonstanciés et vous continuez à raisonner dans le vide.
"Moi, moi, moi..." Je ne vous parle pas de MOI ni de VOUS mais d'un système. Vous comprenez la différence ?
Mon voisin est d'extrême-droite (exemple) : ça ne me plaît pas mais je m'arrange avec lui— je lui dis à peine bonjour ou je l'ignore. Quand il y en a 50 dans ma rue, la donne change. Et s'il se constitue en groupe, c'est encore une autre affaire.
"Elargissez l'aire de votre conscience" et ne me fatiguez pas avec votre nombril.

22. Le 24/02/2010, 21:08 par olympe

mon chien aussi vous êtes complétement parano (déja pour choisir un pseudo pareil...) . la réponse d'Andréa est parfaite.

23. Le 25/02/2010, 06:35 par mon chien aussi

Olympe, si je puis me permettre, vous avez la folie des grandeurs pour avoir choisi le vôtre. Si je suis parano, vous devriez descendre de votre montagne et vivre avec les gens qui n'ont pas votre hauteur de vue. Les pieds sur terre, c'est pas mal.
Entre nous, il y en a d'autres qui prétendent que compter le nombre des femmes et des hommes dans une assemblée, c'est chercher la "petite bête" et montrer des signes certains de paranoïa... Alors, si je suis parano, il est bien possible que vous en présentiez les symptômes vous aussi.

24. Le 25/02/2010, 11:50 par RiGeL

Fin de la discussion en ce qui me concerne. Aucun intérêt à aller plus loin.