C'est cette journaliste qui a subi une agression sexuelle place Tahrir en février.

Elle raconte, et témoignera sur CBS dimanche.

A lire aussi ce point de vue sur un blog que j'ai découvert récemment

Elle est belle, elle est blonde, elle est un visage célèbre de la chaîne américaine CBS. Le 11 février dernier, au soir de la chute d’Hosni Moubarak, Lara Logan, une reporter de terrain aguerrie, a été victime d’une violente agression sexuelle alors qu’elle était en direct de la place Tahrir au Caire. Etrangement, cette nouvelle a été peu relayée dans les médias internationaux. Négligence, manque d’intérêt ou omerta médiatique? Quelles que soient les raisons de ce silence, elles sont révélatrices d’une misogynie ambiante qui pousse les femmes journalistes à taire leurs angoisses sur le terrain, de peur d’en être écartées. Et pourtant, Lara Logan a choisi de parler de ce quasi-viol qu’elle a subi, entraînée dans un mouvement de foule de 200 hommes qui l’ont déshabillée et fouettée pendant plus de vingt minutes, mais finalement secourue par un groupe de femmes et de soldats égyptiens. Un tel témoignage est rare dans la profession, comme le rappelle Kim Barker dans le New York Times. Les envoyées spéciales ont encore trop de choses à prouver vis-à-vis de leurs confrères (et de leurs patrons) masculins pour s’étendre sur les risques... lire la suiteRendez-vous sur Hellocoton !