Il y a quelques temps je remarquai que les femmes et les hommes n'avaient pas la même vision du nucléaire.La discussion qui s'en est suivie m'a donné envie d'approfondir lles différences de comportements des unes et des autres en tant qu'acteurs sociaux .

Prenons aujourd'hui la question des transports L'INSEE a calculé que le lieu de travail des hommes est, en général, plus éloigné du domicile que celui des femmes. Les hommes parcourent ainsi une distance moyenne supérieure de 30 % à celle des femmes. Les femmes recherchent une certaine proximité entre domicile et travail puisqu'elles continuent aujourd'hui à prendre en charge la majeure partie des activités domestiques et parentales . 

Pourtant en Ile de France la durée de leurs déplacements domicile-travail est la même soit 34 minutes environ .

C'est ballot non ?

En fait  les femmes recourent plus souvent à des modes moins rapides (marche et transports en commun contre voiture et deux-roues motorisés). C’est également le cas en province, même si les femmes mettent, en moyenne, 10 % de temps en moins que les hommes pour se rendre à leur travail. 

Les Franciliennes utilisent davantage les transports en commun (46 %) que les Franciliens (36 %). A l’inverse, les hommes sont plus nombreux à recourir à la voiture (47 % contre 39 %). Cette situation est spécifique à l’Ile-de-France où les couples sont moins motorisés qu'en Province. Lorsqu’une seule voiture est disponible dans un ménage, elle est en effet plus souvent utilisée par l'homme

Par ailleurs l’utilisation régulière d’un deux-roues motorisé est une pratique très masculine, en Ile-de-France comme en province : 87 % des personnes utilisant ce mode de transport pour se rendre à leur lieu de travail sont des hommes. C’est également le cas, dans une moindre mesure toutefois, pour le vélo, pratiqué à 60 % par des hommes. La marche est plutôt une pratique féminine, plus encore en Ile-de-France qu’en province.

Rendez-vous sur Hellocoton !