Dommage

Danielle Darrieux du haut de toute l'autorité que lui confèrent sa biographie et ses 92 ans a dit "Je suis trop féminine pour être féministe. J'aime trop les hommes."

Dommage, qu'elle ait encore besoin de recourir à de vieux stéréotypes éculés pour se faire remarquer. Elle a bien retenu les leçons de la propagande du siècle passé. Pour elle donc les féministes c'est ça :

poiger8.jpg

Commentaires

1. Le 05/06/2009, 21:03 par Coralie Marie

Ca me déçoit :-( Je pensais que ses 92 ans lui offraient une vision plus pertinente des choses...

2. Le 05/06/2009, 21:39 par emanu124

Oui, mais à la fois, c'est une autre génération..
Je n'excuse pas, mais ça explique pas mal de choses..

3. Le 05/06/2009, 22:04 par Grain

La vieillesse, ce naufrage .....

4. Le 05/06/2009, 22:11 par Lledelwin

C'est étrange, comment peut-on avoir 92 ans, être une femme, et se déclarer non féministe ? Elle a oublié ses jeunes années, durant lesquelles les femmes n'avaient pas le droit de vote ? Elle a oublié qu'il a fallut se battre pour bénéficier d'un accès à la contraception et même du droit à l'information sur la contraception, elle a oublié l'époque où une femme ne pouvait pas ouvrir de compte en banque sans la permission de son mari et celle où les filles apprenaient surtout à faire des bons petits plats et à coudre ? L'aquisition de ces droits n'est pourtant pas si vieille, bien moins qu'elle en tout cas ! Et à qui les doit-on, ces droits ? A l'empathie et à l'esprit égalitaire de ces messieurs ? Allons donc, sans les féministes - hommes et femmes - on ne les aurait toujours pas ! Décidément, Brassens a bien raison lorsqu'il chante qu'il est "toujours joli, le temps passé..."

5. Le 06/06/2009, 10:10 par Filaplomb (éditeur de bonnes nouvelles sur internet)

Ce qui me surprend c'est qu'elle oppose féminisme et aimer les hommes…
:-))

6. Le 06/06/2009, 12:16 par olympe

Corali Marie, moi aussi il me semble qu'elle pourrait tout se permettre et comme le dit Lledelwin elle est née à un moment où les inégalités étaient très importantes. elle n'a pas remarqué le changement ?

Manu, grain, non ça n'excuse rien au contraire. mais peut être qu'elle a eu la chance de pouvoir mener une carrière comme elle l'a voulu, sans se rendre compte de ce que viviaent les autres femmes.

Filaplomb (euh! la personne de filablomb) c'est un grand classique, que le féministes n'aiment pas les hommes, qu'elles sont contre eux.
moi aussi je les aime (surtout un) mais ce n'est pas une raison pour accepter de leur laisser prendre toutes les décisions sans nous

7. Le 06/06/2009, 13:40 par Nick Carraway

Elle n'a pas tort. Dans le fond. ;-)

8. Le 06/06/2009, 17:13 par olympe

Nick Carraway, c'est bien ce que je pensais tu as 92 ans d'age mental.

Wildo, oui mais en même temps si je compare avec la vie de mes grands mère qui ont beaucoup trimé, elle a quand même bénéficié de bien plus de liberté et de choix

9. Le 08/06/2009, 15:06 par RiGeL

"Nick Carraway, c'est bien ce que je pensais tu as 92 ans d'age mental."

Looool (Désolé, je sais que ça ne se fait pas, mais j'ai pas pu résister, c'est trop bon).

C'est étrange, comment peut-on avoir 92 ans, être une femme, et se déclarer non féministe ?

Et peut-être que certaine femmes ne sont pas féministes parce qu'elles s'en foutent d'être "dominées" par les hommes (dominées entre guillements, car un proverbe qui dit "l'homme propose, la femme dispose" me parait souvent très vrai, surtout quand l'homme est un "gros macho" bien sur de lui et de l'emprise qu'il a sur "sa" femme).

D'un autre côté, opposer le féminisme et le fait d'aimer les hommes... J'avais pas remarqué que toutes les féministes étaient lesbiennes. On m'aurait menti !!!

10. Le 16/06/2009, 00:16 par frieda l'écuyère

Entendre ça de la part d'une femme de cette génération, qui avait 51 ans en 68, provoque chez moi une sorte de sourire de commisération.
En revanche quand j'entends, à l'occasion de la sortie de son film, l'actrice/réalisatrice Maïwenn Le Besco dire la même chose, au mot près, j'ai juste les grosses boulasses...

11. Le 26/07/2009, 15:32 par Anna Livia P.

Demandez à votre arrière grand-mère si elle était féministe ? Ce commentaire de DD est un non événement. Le mot "féminisme" a toujours fait peur et dans la seconde partie du XXe siècle radiophonique on a souvent entendu ce préambule "osé" de la part de femmes journalistes :
"Je ne suis pas féministe, mais..."