Enfin une technologie aussi évoluée que la femme

Vous avez peut être vu la campagne Tabbee pour la tablette internet multimédia tactile d'Orange.

Sexiste à l'envers ? avec de l'humour ?

3 clips à voir ici

extraits :

" vous avez remarqué comme les hommes sont basiques ? Les lois de la nature semblent leur interdire de faire plusieurs choses à la fois.... ils sont tellement monotâches !

"je ne sais pas si le votre est comme le mien, mais un homme ne fait jamais rien tout de suite, changer une ampoule peut lui prendre des mois "

En réalité, cette tablette est une sorte d'iphone géant si j'ai bien compris, mais faite pour rester à la maison. Presse-citron nous précise qu'elle est destinée à un public familial et un usage domestique.

Pas si étonnant donc que la pub s'adresse aux femmes.

Commentaires

1. Le 27/11/2009, 07:17 par Stef

La remarque de fin est amusante, mais le souligner n'est pas dérangeant tant que l'on reste dans le registre de l'humour...

2. Le 27/11/2009, 08:03 par Tania

En tout cas, c'est drôle.

3. Le 27/11/2009, 08:53 par Zigazou

En gros, c’est une pub sexiste qui met la femme du bon côté de la balance (puisqu’elle est obsédée par son poids, c’est bien connu ! :-( Celle-là, elle est pour moi…).

Perso, ça ne me dérange pas l’humour sur les stéréotypes, du moment que ça fuse dans les deux sens (on pourrait même dire que ça m’amuse follement).

Mais si les féministes cherchent à combattre toute utilisation de stéréotype, cette pub devrait faire partie de leurs cibles.

“En tout cas, c'est drôle.”
Il est toujours plus facile d’apprécier quand on est du bon côté ;-)

4. Le 27/11/2009, 12:02 par Olympe

Valérie ce qui est épatant chez toi (et quelques autres) c'est que tu ne doutes jamais. Il n y pas de questions que des réponses.
Mon expérience perso est que ça passe avec l'âge.

En réalité je ne suis pas certaine que ce film ne soit pas aussi sexiste envers les femmes que les hommes.elle n a qu'a la changer l'ampoule

5. Le 27/11/2009, 12:48 par dwormiller

Il a l'air profondément déprimé son mari.

Orange...

6. Le 27/11/2009, 14:24 par ajuga

J'ai regardé les trois clips.
Bon, au premier abord c'est drôle, mais en fait c'est très branché stéréotype, complicité sexiste et ça me met mal à l'aise. En fait dès que j'entends 'les hommes' 'les femmes', je commence à me méfier, et dans 99 % des cas j'ai bien raison.
Surtout quand c'est pour refiler un machin technologique d'entrée de gamme (à 200 euros quand même si je me souviens bien).

7. Le 27/11/2009, 14:28 par Suzanne

Valérie: mais tu n'es jamais contente!
la femme est présentée comme une godiche, tu grognes...
Les publicitaires se disent "allez, on va faire un petit clin d'oeil aux féministes", et paf, tu grognes...
Moi je dis, pour qu'une pub soit correcte il faut un couple homosexuel métis (avec l'un des membres en fauteuil roulant), deux enfants au sexe indéterminable et de couleurs de peau différentes, et un message du type: "la société machin (matériaux recyclés, égalité des salaires, personnel multiculturel, direction féminine) vous informe qu'elle a mis sur le marché le produit trucbidule, en vente dès aujourd'hui".

8. Le 27/11/2009, 16:04 par Stedransky

D'accord avec la fin de l'article, bizarre qu'on fasse appel aux femmes pour rester chez elles. La vision de l'homme est très caricaturale, un peu bébête, quand même.
Ce que je trouve pas mal, c'est que la femme du spot a l'air de quelqu'un de normal : pas une ado, pas maigre comme un clou, pas habillée pour aller à la plage. On a une femme normale et pas une barbie, quoi.

9. Le 27/11/2009, 16:35 par Arrakis

Ah, tiens, j'allais le dire pour l'ampoule ; et je pense que Valérie est d'accord avec toi sur ce point, sans trop m'avancer. Dans son commentaire, elle parle clairement de sexisme "général", et non seulement envers les femmes :"On joue sur l'homme béta, un peu niaisou, bien brave, avec bobonne qui est là pour tout faire sinon on ne s'en sortirait pas."
Et je suis tout à fait d'accord avec elle : les clips reprennent des clichés sexistes, sous forme humoristique, mais sans les remettre en question. Et en jouant sur l'imagerie de "l'homme, grosse larve qui nous frustre mais que nous les femmes on aime quand même.".

Bon, après, attendre d'une pub un anti-sexisme "réél", c'est limite croire au père noël je crois : les publicitaires essaient de toucher le public le plus important possible (enfin, au sein de leur cible), et tant que les "idées à la John Gray" auront du succès, ils les relaieront. (Ils peuvent aussi se tromper, évidemment, à défaut de lire directement les pensées du public visé. Mais bref, ça ne change rien au problème).

Que la nana ait l'air "normale" tient à mon avis à ça : j'entends de plus en plus de critiques de l'usage des mannequins anorexiques à toute occasion.

Donc, pour optimiser son capital sympathie, rien de tel qu'une ménagère "réaliste" et son mâle même-pas-John-Grayiste (ben oui, John Gray conseille de rendre de gentils services à sa nana, "par exemple, l'aider à faire le ménage". C'est apparemment pas son cas.)

Par contre, en soi, la phrase "c'est une tablette tellement simple d'utilisation que même un homme pourrait s'en servir" me dérange pas outre-mesure ; tout bêtement parce que les hommes ne sont pas réputés incompétents en informatique, contrairement aux femmes, et que la phrase me semble donc du second degré "sans ambiguïté".

Sinon, Olympe, pourrais-tu développer ce que tu reproches au commentaire de Valérie ?
J'ai du mal à délimiter précisément les passages que tu incrimines, et le pourquoi du comment, j'avoue.
(Même si je soupçonne sa phrase à propos du "sexisme à l'envers" d'y être pour beaucoup).

Bon, désolée pour le bordélisme du commentaire, j'arrive pas à l'organiser mieux.

10. Le 27/11/2009, 22:43 par olympe

ce qui m"énerve dans le commentaire de Valérie c'est le ton
elle écrit "J'ai un peu de mal avec cette phrase ...."
quand j'ai crée ce blog c'était avec l'idée de faire partager des choses quotidiennes auxquelles je trouve qu'on ne fait pas assez attention .
je ne pense pas que le monde soit tout blanc ou tout noir, qu'il y ait les méchants d'un coté et les bons de l'autres. Je ne prétends pas avoir la réponse à tout.
Alors quand je pose des questions c'est pour réfléchir et faire réfléchir, pas pour qu'on vienne me donner des leçons et me dire ce que je devrais penser et écrire.

11. Le 27/11/2009, 23:03 par dwormiller

Même si la pub était ouvertement sexiste contre les hommes, je ne crois pas qu'il y aurait de réaction (hormis peut-être de féministes). Les hommes n'ont pas une conscience de groupe très développée sur leur condition d'homme. Le "masculinisme" ne représente rien.

N'importe quel club de Ligue 2 compte plus de supporters passionnés qu'il n'existe de "masculinistes" convaincus en occident. Beaucoup d'hommes sont capables d'éprouver des sentiments très violents au nom de leur appartenance à un groupe tel que "supporter de Liverpool" ou "serbe". Mais quant au fait d'être un "homme"... Ils ne sont pas en concurrence avec les femmes, ils le sont avec les autres hommes. Ca a toujours été le cas. Lorsque je lis, sous la plume de féministes, que les hommes des conseils d'administration font preuve d'une solidarité de sexe, ça me laisse perplexe.

Je suis en train de relire les livres de Franz de Waal sur les grands singes. Il consacre quelques pages au pouvoir des femelles (pages 82-90, Le singe en nous, Fayard 2006). Il fait cette remarque intéressante: chez tous les grands singes, les femelles forment des alliances très fortes entre elles, se serrent les coudes lorsqu'un mâle dominant devient tyrannique, ou interviennent dans un camp ou dans l'autre pendant les luttes de pouvoir entre mâles. Avant les affrontements, les chimpanzés mâles s'échauffent tout seul dans leur coin, le poil hérissé. A l'occasion ils saisissent des "armes", pierre ou bâton. On observe alors parfois une femelle se diriger vers lui et lui desserrer les doigts pour confisquer l'arme. Le mâle ne s'en formalise pas, il est déjà mentalement dans son match. S'il se saisit d'une nouvelle pierre, la femelle intervient de nouveau. "Et elle a une excellente raison de le faire, écrit F. de Waal, car le mâle reporte souvent sa frustration sur elle."

Si les femelles, aussi bien chez les gorilles, les bonobos, que les chimpanzés, font preuve d'une solidarité de sexe marquée, ce n'est jamais le cas chez les mâles.

Le féminisme est peut-être un héritage évolutionniste de cette "solidarité de sexe latente chez tous les grands singes africains."

12. Le 28/11/2009, 13:03 par ali

"""Les publicitaires se disent "allez, on va faire un petit clin d'oeil aux féministes", """

Les publicitaires avec cette pub méprisent le féminisme en le considérant comme de la simple misandrie.
(et là, même si c'est sous le ton d'un humour niais, c'est vraiment misandre. Impossible, heureusement, de faire la même chose version raciste).

Je parie que cette pub est volontairement provocatrice pour qu'on parle d'elle (le filon a bien montré son efficacité ces dernières années).

13. Le 28/11/2009, 13:17 par olympe

Dormwiller, je connais très bien ce bouquin. il n'en tire pas de conclusions sur ce qui serait un comportement normal des grands singes (et donc de nous) parcequ'il y a d'énormes differentes selon les espéces et même entre les chimpanzés et les bonobos qui sont pourtant très proches.
pour ce qui est de la solidarité c'est plutot un comportement de dominés qui doivent faire front face aux dominants

Valérie, ben non tu vois bien que tout le monde est toujours d'accord avec moi ici !

ali je pense que tu c'est exactement ça et je devrais d'ailleurs demander à Orange de me sponsoriser ce billet

14. Le 28/11/2009, 14:40 par Arrakis

Pour être plus précise, y'a de grandes différences dans le comportement du même groupe de primates, selon le milieu où ils évoluent. Balancer les primates du groupe A dans le milieu d'origine du groupe B, et vice versa, mène rapidement à l'inversement de leurs modes d'organisation sociaux. (Y compris concernant le statut et les comportements des femelles)
Claude Alzon décrit une telle expérience dans son bouquin "Femme mythifiée, femme mystifiée", épuisé depuis un moment, mais dénichable chez des bouquinistes ou dans certaines bibliothèques parisiennes. (Je ne me rappelle absolument pas, ni de l'espèce des primates étudiés, ni du nom de l'équipe scientifique, j'avoue)
Il y évoque d'ailleurs un certain nombre d'autres études des comportements animaux (beaucoup d'autres ayant dû avoir lieu depuis, le bouquin ayant été édité dans les années 70), chez des animaux variés.

ali > Je ne sais même pas si ce sont les féministes qui sont visées, un bon nombre de nanas non-féministes se plaignent de la paresse de leur type. Ca tient autant à leur vision de la "guerre des sexes" que du féminisme, je pense.

15. Le 28/11/2009, 14:42 par Arrakis

(Je m'aperçois que ma syntaxe est ambiguë, et me permets donc un double post...)
Par "leur vision", j'entends "celle des publicitaires", pas celle des femmes non-féministes que j'évoquais.

16. Le 28/11/2009, 23:19 par Linda

Bonjour,

le dernier numéro d'Osez le féminisme est consacré à l'image de la femme dans les médias !

RDV sur www.osezlefeminisme.fr

A bientot.

17. Le 02/12/2009, 22:54 par Nathan

Hilarant :) Il faut savoir rire de tout!