Epididyme d'Or d'avril

Hier et avant hier se tenaient les états généraux de la sécurité à l'école. Et je ne sais pas pourquoi j'ai eu envie de consulter la liste des intervenants. Bien m'en a pris.

Voici le programme,

je me demande si c'est bien raisonnable de confier des sujets aussi importants aux hommes.


09h00 Ouverture officielle des états généraux

- allocution de Patrick Gérard, recteur de l'académie de Paris, chancelier des universités de Paris
- allocution de Luc Chatel, ministre de l'Éducation nationale, porte-parole du Gouvernement
- allocution d'Éric Debarbieux, président du conseil scientifique des états généraux
Animation par Emmanuel Davidenkoff, directeur de la rédaction du groupe l'Étudiant




09h30 L'Approche française et internationale de la violence en milieu scolaire, conférence à deux voix
- Éric Debarbieux, professeur à l’université Bordeaux II, président de l’Observatoire international de la violence à l’École
- Egide Royer, professeur à l’université Laval (Québec), co-directeur de l’Observatoire canadien pour la prévention de la violence à l’École





11h15 Intervention de Alain Bauer, professeur de criminologie au CNAM, président du Conseil d’orientation de l’observatoire national de la délinquance (OND), président de la mission sur les violences en milieu scolaire, les sanctions et la place des familles.




11 h 30 – 12 h 45 : Table ronde - Réflexions autour de trois axes : la classe, l’établissement, les
abords. Avec la participation de :
¬ Alain BAUER, président du Conseil d’orientation de l’Observatoire national de la délinquance
¬ Jean-Marc ROIRANT, secrétaire général de la Ligue de l’Enseignement
¬ Yves MICHAUD, philosophe, concepteur d’un programme de formation sur l’autorité
¬ Michel FLORES-GARCIA, principal du collège Fauqueux de Beauvais (académie d’Amiens)
¬ Sébastien CLERC, professeur de lettres et histoire en lycée professionnel (académie de
Créteil)



(je n'ai pas trouvé de photo de Michel Flores-Garcia)


14h30 Intervention de Russel J. Skiba, professeur de psychologie de l'éducation au Centre pour l'évaluation et la politique éducative de l'université de l'Indiana (États-Unis)


8 avril

09h00 :Restitution des ateliers sous forme de table ronde en présence des animateurs des débats

- Yves MONTOYA, maître de conférences à l’université de Bordeaux II
- Grégory MICHEL, professeur de psychologie à Bordeaux II
- Jean-François BRUNEAUD, maître de conférences en sciences de l’éducation à Bordeaux
- Patrick ROBO, maître formateur à l’université de Montpellier
- Egide ROYER, professeur à l’Université Laval (Québec)
- Monique SASSIER-ROBERT, médiatrice de l’Éducation nationale et de l’Enseignement
- Yves REUTER, professeur de sciences de l’éducation à l’Université Lille 3
- Georges FOTINOS, conseiller du président de la MGEN, ancien chargé de mission à l’IGEN
- Jean-Pierre BELIER, Inspecteur général de l’Education nationale
- Benjamin MOIGNARD, maître de conférences en sociologie, Université Paris XII

Donc 1 seule femme à la tribune.

Précisons que les 10 ateliers ont réuni  32 personnes dont 26 hommes

Commentaires

1. Le 09/04/2010, 12:38 par isabelle germain

On reprend aussi ds la revue de web des nouvelles...

2. Le 09/04/2010, 12:42 par isabelle germain

si tu fais un épididyme de l'année, celui-ci a toute ses chances !!! je relaie sur DRDLG.

3. Le 09/04/2010, 12:42 par orev

Hors sujet, mais je ne sais où poster cette information qui est peut-être intéressante pour d'autres lecteurs: il y aura ce soir sur la chaine 3SAT (une chaine allemande/autrichienne et suisse à la fois), un sujet sur le débat francais sur l'émancipation des femmes dans l'émission quotidienne Kulturzeit, à 19h20 en Allemagne.

4. Le 09/04/2010, 13:00 par Nicolas

Hé ho ! Il y a quatre femmes le lendemain...

5. Le 09/04/2010, 13:14 par olympe

Nicolas,ou ça ? il y en a 6 dans les ateliers mais je n'en vois pas d'autres à la tribune.

Orev, merci pour l'info. mais je suppose que c'est en allemand :-(

6. Le 09/04/2010, 14:56 par Gabrielle

inquiétant car au vu de la répartition des tâches domestiques, ce ne sont statistiquement pas ces messieurs qui doivent s'occuper des états d'âmes de leurs enfants scolarisés.

7. Le 09/04/2010, 17:16 par ceriselibertaire

Comment peut-on douter de Luc Chatel ancien DRH de l'Oréal pour comprendre les femmes.

Sans rire je suis extrèmement choqué et ce monothéisme sexuel enlève toute crédibilité (en a-t-il une) a tout ce barnum.

8. Le 09/04/2010, 17:59 par Le Journal de Chrys

Et sur le même sujet qui intervenait sur France Inter??? Luc Ferry et Philippe Meirieu!!!!

9. Le 09/04/2010, 18:01 par Trub

Ah ben oui, la sécurité est un truc de mecs... Excellent.

10. Le 09/04/2010, 22:29 par Aurélien Péréol

Etes-vous choquée par le fait que l'école des petits s'appellent "école maternelle" ? Les enfants sont-ils aux mères ?
80% (en gros) de femme en primaire. Demandez-vous la parité ?

11. Le 09/04/2010, 22:32 par nicocerise

Gonfler les muscles et faire la guerre ça c'est un truc de mec mais ce n'est pas la sécurité. La sécurité c'est le foyer qui l'apporte. Les femmes pendant que les mecs sortent avec leur bite et leur couteau assure la sécurité des enfants. La sécurité c'est vraiment pas un truc de mec.

12. Le 10/04/2010, 01:11 par cathon

Une bonne idée de souligner que nous-les femmes-sommes habituellement exclues des lieux où "peuvent" se prendre des décisions. Mais je crois que dans cs états-généraux-je vais en tant que spécialiste de l'éducation regarder d'un peu près- les analyses n'ont pas été très brillantes. Il y a des raisons économiques, sociologiques, culturelles, pédagogiques aux violences scolaires et on ne peut les isoler des autres. Pourquoi ne pas aussi ou surtout (?) réfléchir à l'importance du patriarcat dans notre société, aux valeurs diffusées et mises en oeuvre ? à l'idéologie de la compétition ? Tout contribue à ce que la jeunesse soit exposée à la violence et s'y inscrive. N'est-elle pas la première soumise à la violence quand l'avenir projeté pour elle est le chômage, la déqualification, la mise en concurrence, l'exploitation ?

13. Le 10/04/2010, 22:03 par mtislav

Excellent, le passage de Luc Chatel chez l'Oréal. Qui lui fait comprendre les problèmes des vieilles peaux. Pas nécessairement des femmes.