Faire la queue pour aller aux toilettes, c'est normal ?

Un samedi de juillet que Bison futé avait décrété noir, j'ai pris en photo la queue pour les toilettes sur l'aire d'autoroute de l'Aveyron

Et encore on ne la voit pas en entier .

En m'approchant je vois que la situation est bien différente du coté des hommes.

C'est donc sans hésiter que je me suis placée dans la file de gauche.

Pas de réaction du coté des messieurs, ceux qui m'ont remarquée ont jeté un oeil sur la porte pour vérifier qu'ils ne se trompaient pas.

Mais pas une femme ne m'a suivie et en sortant j'ai senti des regards de reproches, du style "elle est gonflée celle-là de passer devant tout le monde".

Cette situation, d'une totale banalité, pose pourtant quelques questions. 

- pourquoi les toilettes hommes et femmes sont elles séparées ?  en principe chacun est sensé laisser les lieux dans l'état de propreté initial et il ne devrait don pas y avoir d'inconvénient à utiliser les mêmes sièges. 

Il est vrai que si les urinoirs sont trop proches de l'entrée  je renonce car je me sens gênée et je suppose que les hommes présents peuvent l'être. Mais il suffirait de les mettre à l'écart.

- pourquoi les architectes, ne prévoient ils pas davantage de cabinets pour les femmes puisque tout le monde sait qu'elles y restent plus longtemps alors que dans le même temps la présence d'urinoirs permet de doubler le nombre de place du coté des hommes ?

Le point de vue d'un homme (qui date de 2003, mais un sujet aussi trivial que celui-ci n'intéresse personne)

En 2005 la ville de New york a décrété l'équité pour les toilettes publiques. (Je ne sais pas ce qu'il en est aujourd'hui je n'ai rien trouvé de plus récent)

Et sur notre obéissance aveugle aux règles édictées vous pouvez revoir cette vidéo que j'avais postée en 2010.

Commentaires

1. Le 05/08/2012, 20:13 par bobcestmoi

remarque t'as échappé au pire sur l'A75

l'aire de la Lozère est la pire que je connaisse

2. Le 05/08/2012, 20:19 par La Tellectuelle

Je suis une grande habituée des toilettes hommes, même si je n'aime pas passer devant des urinoirs "garnis".

Par contre jamais eu de remarques, et jamais croisé de regards de reproches, mais peut-être est-ce aussi que je ne regarde pas les gens dans le blanc des yeux quand je sors des toilettes !

J'avais lu la diatribe de Philippe Frémeaux il y a quelques années, et comme je suis amenée à dessiner des toilettes dans mon boulot (et surtout dans des écoles), ça m'avait marqué, cette opposition entre égalité et équité, si on ne prend pas en compte les usages.
Hélas je suis souvent en rénovation, et les surfaces restent bien égales dans ces cas là !!

Quant à la question de la mixité des toilettes, je me la pose fréquemment, surtout qu'elle devient parfois l'unique solution pour rendre des sanitaires accessibles aux handicapés de manière conforme à la réglementation.

les chiottes sont selon moi un vrai sujet d'architecture, et de société. J'ai pu constater dans les écoles combien il était difficile d'en concevoir qui seraient utiles, propres, agréables, etc.

Il faudrait que j'en parle à l'occasion sur mon blog.

3. Le 05/08/2012, 20:26 par ajuga

Jamais compris pourquoi il fallait que les toilettes soient séparées H/F.

4. Le 05/08/2012, 20:46 par SeverineK

Depuis l'adolescence je vais sans complexe dans les toilettes hommes s'il y a du monde du côté femmes et j confirme les regards indignés/choqués/surpris/jaloux! à la comédie française en particulier... ;-)

5. Le 05/08/2012, 21:28 par Mme Plop

Je confirme qu'aux USA, c'est plutôt bien respecté. Souvent le résultat est deux toilettes neutres, ou l'handicapé est aussi pour les hommes (et deux pour les femmes).

Ayant étudié dans une école technique, plein de mecs, j'ai pris l'habitude d'aller chez les mecs si en soirée il y a trop de file chez les filles (ce qui n'arrive ja-mais en journée :P)... J'ai eu droit à des regards surpris : ranafout !

6. Le 05/08/2012, 21:46 par lol

Ce printemps, à Grenade, un cas identique lors de la visite de l'Alhambra. Presque désert coté homme, et 50 femmes de l'autre. J'ai mis devant les toilettes homme la barrière utilisée pour le ménage, et nous sommes quelques unes à y avoir été. Pendant que les autres femmes nous regardaient comme des tarées.
Dans les lieux touristiques, les femmes sont bien plus nombreuses, et ont des besoins plus fréquents, mais tout le monde l'ignore. A croire que personne ne remarque jamais les queues. Ou que l'on considère que c'est normal, les femmes c'est bien connu sont des pisseuses.
Une chose qui me fâche encore plus, c'est la taille des toilettes. Difficile, si on a un vêtement un peu long, un sac et des paquets, d'entrer et de fermer la porte en rentrant le ventre sans toucher le "trône" qui n'est pas toujours très propre. Comment font les personnes obèses ou accompagnées d'un petit enfant pour simplement fermer la porte ? Alors qu'il y a plein de place devant les lavabos. Dans ces cas-là, je me demande si les architectes se préoccupent parfois de l'utilisation qui sera faite de leurs plans et sur quelle planète ils vivent !

7. Le 05/08/2012, 21:48 par Lucky Sophie

On pourrait placarder ton titre en affiches 4 x3 tellement c'est vrai !

8. Le 05/08/2012, 21:51 par Mélisande

On a le droit de se revendiquer féministe mais refuser de croiser les hommes au pissoir? Désolée, je préfère encore me trouver un coin derrière un arbre!

9. Le 05/08/2012, 22:06 par Monsieur F

Je suis curieux de voir la réaction des femmes si un homme venait dans leurs toilettes.

10. Le 06/08/2012, 08:12 par zigazou

→ Olympe : « Pourquoi les architectes, ne prévoient ils pas davantage de cabinets pour les femmes ? »

Au vu de la queue que tu nous présentes et celle de lol, c’est par 5 qu’il aurait fallu multiplier le nombre de cabinets pour arriver à une queue équivalente à celle des hommes.

Je pense que les architectes, lorsqu’ils en arrivent à dessiner les plans des toilettes d’un bâtiment divisent simplement par 2 l’espace disponible. Et, ensuite, ils cherchent à optimiser l’espace dévolu à chacun. Il est alors plus facile d’augmenter la capacité des toilettes hommes puisqu’on peut choisir entre urinoir et cabinet. Pourquoi ne font-ils pas simplement 1/3 vs 2/3 ? Sur le principe de l’égalité, pourquoi les femmes auraient-elles droit à plus d’espace pour leurs toilettes que les hommes ?

→ Olympe : « Pourquoi les toilettes hommes et femmes sont elles séparées ? »

[avocat du diable] Pour éviter que les hommes aient à faire la queue ? D’un côté une population qui passe peu de temps aux toilettes, de l’autre une population qui passe beaucoup de temps aux toilettes. Pourquoi veux-tu punir la première population en lui faisant supporter le handicap de la seconde ?[/avocat du diable]

→ Monsieur F : « Je suis curieux de voir la réaction des femmes si un homme venait dans leurs toilettes. »

Depuis tout gamin, dans les dessins animés, il y a cette scène stéréotypée qui revient sans cesse : un homme pénètre dans un vestiaire femmes et, là, c’est le drame, les sirènes d’alarme se mettent en route et tout ce qu’on peut imaginer voler est balancé à la tronche de l’homme. Une scène d’hystérie collective virant à la folie (et la folie fait peur). Rarement, voire jamais, vu la même scène dans un dessin animé avec une femme pénétrant un territoire masculin (ou alors la femme tombe sur un groupe d’hommes efféminés…). Je pense qu’il y a de ce côté un conditionnement tendant à sanctuariser les lieux pouvant exposer l’intimité des femmes.

Et à l’inverse, un homme qui voit débarquer une femme dans les toilettes homme va d’abord se poser la question de savoir s’il ne s’est pas simplement trompé de porte. Sa deuxième réaction va être de se dire “Tiens, bizarre ! Il doit y avoir une caméra cachée quelque part”.

11. Le 06/08/2012, 09:36 par RB

Je suis bien d'accord, je ne comprends pas pourquoi il n'y a pas un espace pour chaque type de toilette : urinoirs d'un côté, cabinets de l'autre, mixte bien évidement.

Dans le même d'ordre d'idée, les espaces pour changer les bébé sont presque toujours du côté des femmes. Pour avoir eu l'occasion de les utiliser quand même, je confirme que les hommes ne sont que modérément bien accueillis quand ils se "trompent" de porte.

12. Le 06/08/2012, 10:09 par lol

→ Monsieur F : « Je suis curieux de voir la réaction des femmes si un homme venait dans leurs toilettes. »
Ca arrive de plus en plus : les hommes qui accompagnent leur petite fille aux toilettes vont du côté des femmes

13. Le 06/08/2012, 10:39 par Val

Comme c'est pas les regards indignés qui vont me soulager la vessie, je vais là ou y'a de la place. Et puis ça entrave quelle loi ? Je vais aller en prison pour ça ? ça tue des bébés phoques ?
Et pareil pour les hommes, je préfère encore qu'il aille dans les toilettes réservées aux femmes plutôt que de le voir se faire sous lui. Je crois que ça serait encore plus gênant hé hé

14. Le 06/08/2012, 10:40 par Val

AH AH j'ai eu un bug de navigateur, désolée pour le spam ! va falloir nettoyer tout ça (pire que des chiottes d'autoroute, ma pauv'dame)

15. Le 06/08/2012, 11:06 par Grunt

"pourquoi les architectes, ne prévoient ils pas davantage de cabinets pour les femmes puisque tout le monde sait qu'elles y restent plus longtemps alors que dans le même temps la présence d'urinoirs permet de doubler le nombre de place du coté des hommes ?"

Sur la question des urinoirs, ça crée effectivement une inégalité : il y a davantage d'emplacements pour uriner (la majorité des raisons d'aller aux toilettes) à disposition des hommes, que des femmes.

J'en profite pour répondre au commentaire de zigazou :
"Au vu de la queue que tu nous présentes et celle de lol, c’est par 5 qu’il aurait fallu multiplier le nombre de cabinets pour arriver à une queue équivalente à celle des hommes."

Non, c'est une erreur de raisonnement, ça :)

Il n'y a pas de proportionnalité entre le nombre d'espaces disponibles et la longueur de la file. Si la "capacité de traitement" des toilettes pour hommes est "juste suffisante" il y aura une file peu importante (voire inexistante) devant celles-ci, alors qu'une capacité légèrement insuffisante des toilettes pour femmes devrait conduire à une file qui ne fait que s'allonger. Ce qui fait que la file finit par atteindre une longueur maximale, c'est que les gens renoncent à aller aux toilettes quand leur envie n'est pas assez pressante. Ils regardent le temps d'attente et font le meilleur choix entre "inconfort d'avoir une envie" et "inconfort d'attendre longtemps", en fonction d'autres paramètres (est-ce qu'ils ont prévu de rester longtemps, connaissent-ils l'existence de toilettes un peu plus loin..).

Sur le fait que les femmes mettent plus de temps, ce serait intéressant de savoir si c'est du à des paramètres purement biologiques (menstrues, système urinaire différent), et/ou à des paramètres sociaux (vêtements différents et moins pratiques). Dans le deuxième cas, je ne suis pas certain que ce soit souhaitable de prendre en compte ce qui, au final, n'est que le résultat d'une décision des femmes. (Si je décide de me handicaper avec des chaussures glissantes parce que c'est la nouvelle mode masculine, puis-je exiger des sols anti-dérapants un peu partout ?)

16. Le 06/08/2012, 12:10 par Simone

@Grunt ci-dessus :
la question vestimentaire est d'importance : les hommes utilisent leur braguette pour pisser debout devant un urinoir. Anatomiquement les femmes ne peuvent procéder ainsi.

Un nombre important d'hommes n'hésitent pas à s'arrêter en bord de route et pisser juste sur le bas côté à la vue de tout le monde. Ce système grossier et assez français, participe à une occupation réduite des côtés hommes dans les endroits prévus à cet effet. Même si les femmes peuvent en arriver à cette extrémité elles ne le peuvent pas à n'importe quelle date du mois.

Pour rester sur le général, non seulement les femmes ont besoin de plus de temps (certains commentaires l'ont bien développé) mais notamment sur les autoroutes les femmes ont souvent en charge un ou plusieurs petits enfants et l'occupation des lieux est nettement plus longue.

17. Le 06/08/2012, 13:37 par Grunt

@Simone :
L'impossibilité de pisser debout pour raison anatomique, et l'impossibilité de faire ses besoins n'importe où certains moments du mois, ça renvoie bien à des considérations biologiques qui ne dépendent pas de la volonté des femmes.

À contrario, le fait que les femmes aient les petits enfants en charge, c'est un fait culturel. De même que le port par les femmes de vêtements généralement moins pratiques.

À ce sujet, on remarquera le sexisme qui consiste à ne placer des tables à langer que dans les toilettes des femmes. C'est vraiment regrettable de reproduire le sexisme de notre société, jusque dans l'architecture des bâtiments publics.. :(

18. Le 06/08/2012, 13:50 par chiara

Idem sur les lieux de travail.
Je bosse dans un grand lycée, on doit être plus ou moins 120 profs, dont facilement deux tiers de femmes. L'architecte a prévu lors de la rénovation toute récente deux toilettes pour hommes et deux pour femmes (pas d'urinoirs). Déjà, ce n'est pas beaucoup !! Total, il y a la queue côté femmes à chaque récré (autrement dit c'est soit vous allez aux toilettes soit vous prenez 5 minutes pour boire un café ou échanger avec les collègues, pas les deux-même si on cause aussi dans les toilettes), quasi jamais côté hommes, et en plus le stock de serviettes en papiers est épuisé dès 11h du matin chez les femmes. Perso il m'arrive d'aller me laver les mains chez les hommes...s'il n'y a personne...mais je n'ose pas en général utiliser les toilettes, c'est idiot mais je n'ai pas envie que les collègues me regardent de travers...
Idem pour les élèves, soit dit en passant...

19. Le 06/08/2012, 17:11 par mlle-cassis

Sur les autoroutes bondées, après une ou deux petites heures de bouchons, s'il y a EN PLUS la queue aux toilettes je prends le premier buisson disponible. M* à la fin.

20. Le 06/08/2012, 17:14 par mlle-cassis

Sur les autoroutes blindées de monde, après une ou deux petites heures de bouchons, s'il y a EN PLUS la queue aux toilettes je prends le premier buisson disponible*. Non mais sans blague.

*Enfin, disons, pas celui qui est juste à côté de l'aire de pic-nic non plus, quand même. :)

21. Le 06/08/2012, 20:38 par titi&rominé

J'aurais pu poster la même photo, j'suis passée 2 fois sur l'aire de l'Aveyron cet été pour une pause pipi ..... et par 2 fois je suis allée chez les hommes sous le regard ébahi (voire désapprobateur) de ces .... dames ...... qui n'ont pas osé m'imiter ..... Les messieurs n'ont pas bronché ! Merci le féminisme qui m'a évité 20 minutes de file d'attente à me tortiller bêtement quand il suffit de balancer son genre par dessus l'épaule quelques minutes de temps à autre pour vivre mieux sans nuire à personne. Je ne dis pas que j'étais à l'aise (on se débarasse pas comme ça d' années de conditionnement imbécile) et j'ai rentré la tête dans les épaules pour éviter de croiser les regards des messieurs occupés aux urinoirs, m'enfin quelques secondes de gène contre 20 minutes de souffrance, je n'ai pas perdu au change !
A quand les toilettes mixtes comme dans les mac do ? (j'aime pas la bouffe amerloque mais leurs chiottes sont souvent bien pensés, pas mal pour l'éducation à la mixité des minots jusque dans les lieux d'aisance ....)

22. Le 07/08/2012, 00:45 par no_comm

Le code du travail rend obligatoire les toilettes séparées pour les hommes et les femmes.... alors ca ne me semble pas pres de changer.

23. Le 07/08/2012, 11:23 par alexandra

Dans le pire des cas un petit pipi dans la nature ne polluera pas plus ;)

24. Le 07/08/2012, 19:36 par anne

J'ai découvert sur le net qu'il existait des petits accessoires jetables ou réutilisables pour que les dames puissent faire pipi debout. Ca dépanne dans la campagne sans buissons, ca aide pour remplir les p'tits flacons d'analyses, ca aide les mamies aux multiples douleurs dans les genoux bref plein de bonnes raisons d'apprendre à s'en servir.

25. Le 07/08/2012, 19:52 par la sorcière

Ça m'a fait penser à trois trucs

1) Le truc en plastique pour faire pipi debout dont tu nous avais parlé

2) Un truc dans les prisons de France : même ration de PQ pour les hommes et les femmes. Un nouveau produit sur le marché noir des matons chez les femmes :)

3) Olympe, tu es trop forte. Je n'aurais jamais osé faire ça pour réellement aller aux toilettes. Je l'ai fait deux fois par pur bravade : "haha, j'ai mis un pied dans les toilettes des mecs", et "tu ne m'échapperas pas en te réfugiant dans les toilettes des mecs". J'ai effectivement repensé à ta vidéo sur les deux portes homme/femme du coup.

26. Le 08/08/2012, 15:20 par ice

C'est une constante en France surtout : Sous dimensionnement des toilettes des lieux publics et sous dimensionnement du nombre de "cabines" dans les toilettes femmes. Nous, les hommes, avons la chance de pouvoir utiliser des urinoirs. Alors pourquoi retrouve-t-on le même nombre de cabines en homme et femme et rajoute-t-on juste des urinoirs pour les hommes, la plupart du temps.
Je me "délecte" de voir la tête des touristes japonais découvrant avec effroi nos toilettes comme récemment lors du France japon à Charlety.

27. Le 08/08/2012, 20:21 par startare

Il me semblait avoir lu quelque part qu'une entité internationale qui nous veut du bien, genre Commission Européenne, avait inscrit dans les droits revendiquables dans les lieux publics un accès égalitaire aux toilettes; ce qui implique soit la mixité, soit une proportion supérieure d'endroits pour les femmes, vu qu'elles passent statistiquement plus de temps que les hommes à leur pipicaca.

Ce qui me rappelle une remarque d'une femme un peu plus âgée que moi (j'ai 55ans), qui disait que c'était l'inverse chez les hommes à partir de la soixantaine; le vieillissement de la population restaurera-til l'équilibre dans les pipi-rooms des autoroutes?

28. Le 08/08/2012, 21:19 par uriane

J'ai beaucoup pratiqué les toilettes des hommes quand j'allais en soirée étudiante. J'ose moins maintenant.
L'avantage d'aller dans les toilettes des hommes quand on est une femme, c'est qu'en général ils utilisent les urinoirs et du coup les toilettes sont plus propres (pas non plus d(enfant qui font pipi à côté)...
Ayant un bébé, j'ai remarqué que de plus en plus de zone de change bébé sont mises entre les toilettes hommes femmes avec toilettes handicapées et non du côté des femmes... a suivre

29. Le 13/08/2012, 19:58 par olympe

Monsieur F, ça arrive quelquefois lorsque la table a langer est du coté des femmes (c'est à dire quasiment toujours) et qu'un papa veut changer son bébé. je ne pense pas que ça pose problème. d'autant plus que à la différence des urinoirs les toilettes femmes sont toutes fermées.
a condition bien sur qu'il ne laisse pas de traces sur le siège.

30. Le 13/08/2012, 19:58 par olympe

Monsieur F, ça arrive quelquefois lorsque la table a langer est du coté des femmes (c'est à dire quasiment toujours) et qu'un papa veut changer son bébé. je ne pense pas que ça pose problème. d'autant plus que à la différence des urinoirs les toilettes femmes sont toutes fermées.
a condition bien sur qu'il ne laisse pas de traces sur le siège.

31. Le 13/08/2012, 20:04 par olympe

zigazou, moi j'ai travaillé dans un endroit ou il y avait beaucoup plus de femmes. il y a avait 4 fois plus de wc femmes et c'était parfait. Je ne vois pas ou est le problème.

avocat du diable] Pour éviter que les hommes aient à faire la queue ? D’un côté une population qui passe peu de temps aux toilettes, de l’autre une population qui passe beaucoup de temps aux toilettes. Pourquoi veux-tu punir la première population en lui faisant supporter le handicap de la seconde ?[/avocat du diable]
c'est une belle conception de la société !chacun sa merde (c'est le cas de le dire).
De toute façon, dans le cas des couples monsieur est bien obligé d'attendre que madame est terminé, alors.

sinon pour toutes celles qui préconisent de trouver un coin tranquille, sur cette aire d'autoroute, à cette heure là c'était carrément de l'exhibitionnisme car il n'y avait AUCUN coin tranquille