Hollandettes et Hollandaises

Les spéculations vont bon train sur la composition du prochain gouvernement.

Et parmi les sujets récurrents celui des femmes qui en feront partie, la moitié je le rappelle.

Penchons nous sur la façon dont les médias en parlent.

Pour Le Monde ce sont des "Hollandettes, remake socilaistes des juppettes ". déja, on espère que ce ne sera pas le cas et que ces ministres là auront le temps d'exercer un véritable mandant.

Remarquons ensuite que suffixe "ette" est "utilisé pour former des noms en rapport avec une forme plus petite d’un objet ", ce n'est que secondairement qu'il sert "à former l'équivalent féminin de quelque chose". Parler d'Hollandette c'est donc induire l'idée que ces ministres auront quelque chose de moindre. L'article du Monde laisse d'ailleurs planer l'idée que parmi les femmes qui vont être nommées certaines le seront uniquement parce qu’elles sont femmes. Oubliant que si moins  de femmes que d'hommes ont réussi à se hisser à ce niveau c'est que le parcours d'obstacles est autrement plus difficile pour elles.

Rue89 parle de "Hollandaises", et je me demande si je suis la seule à associer immédiatement ce mot à  "vache" ?

Avez vous vu qu'il était question de Hollandais quelque part ? 

En tout cas on est rassuré, François Hollande n'est pas du tout macho.

Commentaires

1. Le 07/05/2012, 15:05 par Thaliane

Je note aussi que Le Monde parle de "jeu de dames". Quand il s'agit d'ambitions féminines, bien sur, c'est un jeu, on ne saurait être sérieux...
Le Monde n'oserait jamais faire ce type d'articles sur des candidats à des postes ministériels issus de minorités visibles, de peur d'être taxé de racisme. Mais aucune peur d'être taxé de sexisme visiblement...

2. Le 07/05/2012, 17:29 par Fab

En fait, si, j'ai vu à plusieurs reprises parler de 'hollandais' ces derniers mois, dans le Canard Enchaîné entre autres (il m'avait d'ailleurs fallu quelques secondes la première fois pour comprendre de quoi il était question, comme avec les 'royalistes' à une autre époque), donc pas forcément de sous-entendu négatif là-dessous.
Et accessoirement, pour moi, des hollandaises sont seulement des femmes venant de Hollande, je ne savais absolument pas qu'il y avait des vaches de cette sorte!
En revanche, le suffixe 'ette' me semble clairement dénigrer le terme auquel il est associé.

Bonne continuation.

3. Le 07/05/2012, 18:19 par ajuga

La hollandaise pour moi c'est d'abord une sauce ... (difficile à réussir, d'ailleurs, mais je ne vais pas sombrer dans les analogies stupides).
de toutes façons "dette" ou "daise", cette affectation de personnes à une autre m'agace.
Je me demande si, pour les hommes, on parle de "l'équipe de Hollande" ou des "hollandais" ? poser la question, c'est y répondre.

4. Le 07/05/2012, 21:09 par Rosa L.

Et pis quoi encore?
Des femmes pour décorer?
Non, comme vous je penche pour des citoyennes de valeurs et leur sexe n'est qu'une indication comme la couleur de leurs yeux ou peau!
C'est comme cela qu'on ne respecte pas les femmes.
Nous sommes la moitié du monde aussi, non?
Et des femmes de gauche de valeur, il y en a.
Bonne soirée

5. Le 07/05/2012, 22:14 par Thierry

Finalement, le meilleur moyen de ne pas froisser les féministes, en parlant des femmes... c'est peut-être de ne pas parler des femmes, justement ;)

6. Le 08/05/2012, 19:26 par tetue

« Hollandette » certainement pas ! « Hollandais » ? trop confusant, voyons ! « Hollandiens » et « Hollandiennes » ? bof… Je vote pour « Hollandiste » qui a le bon goût d'être unisexe en plus d'être explicite. Pourquoi se compliquer la vie ? Le suffixe « -iste » sert justement à former « un métier, un adepte, une idéologie ou une théorie ». Bingo !

7. Le 09/05/2012, 13:52 par Frieda

@Tetue : il y a quelques jours sur Twitter je posais la question pourquoi hollandais et pas hollandistes, personne n'avait de réponse vraiment convaincante chez mes followers... Moi aussi je verrais davantage le terme de hollandiste, qui a le mérite d'être unisexe.
Chaque fois que j'entends "hollandais" j'ai juste envie de repartir quelques jours aux Pays Bas...
Je ne sais ce que donnera le prochain gouvernement en matière de parité, pour l'instant, j'ai largement de quoi m'agacer avec ce concept de "première dame" qui m'a toujours donné de l'urticaire. Voilà que Valérie T. ne sera pas bienvenue au Vatican parce que pas mariée... Elle s'en remettra, non, de ne pas se rendre au Vatican en voyage officiel ? On élit un homme (plus rarement une femme et notamment toujours pas, en France, à la "fonction suprême") et pas un couple.
Si Delanoé avait été élu, si une présidente avait été élue, on ne nous bassinerait pas de la sorte avec leur compagnon (voire absence de compagnon).
Olympe, c'est que le début et j'en peux déjà plus :-)