J'ai testé pour vous : l'inscription sur les listes électorales

Ayant déménagé dans le courant de l'année, je suis allée hier à la Mairie pour me faire inscrire sur la liste électorale. 

Très simple, mais comme d'habitude j'ai pris bien soin de faire en sorte que seul mon nom soit enregistré.

C'était la même fonctionnaire que cet été lorsque j'ai fait refaire ma carte d'identité et je crois que je l'amuse.

Elle n'a pas scillé quand je lui ai précisé que je ne voulais que mon nom sur ma carte électorale, a pris son téléphone pour demander à une collègue si elle pouvait laisser la case "nom d'épouse" vide alors qu'elle avait coché la case "mariée". Sa collègue ne devait pas savoir puisqu'elle est sortie en s'excusant "il faut que je demande à ma chef". Elle est revenue et m'a expliqué : "il faut que je force (je suppose qu'elle parlait du programme informatique), mais elle est prévenue (je suppose qu'elle parlait de sa chef)".

Elle m'a quand même demandé mon numéro de portable pour m'appeler "demain au cas où il y aurait un problème".

Ce n'est pas que drôle et futile, il s'agit d'un principe important, pourquoi les femmes, lorsqu'elles sont mariées, seraient-elles désignées par un autre nom que le leur ?

Et c'est une source de complications si j'en juge par le fait que tous les jours des visiteuses  arrivent sur ce blog à partir de requêtes ayant un rapport avec le nom. Aujourd'hui c'était "étant marié puis je utiliser mon nom de jeune fille pour documents", "jai un compte a mon nom de naissance puis je le garder en etant marie", "changer nom d'epouse carte de séjour" et "comment faire pour enlever nom marital".

Preuve que je ne suis pas seule à me prendre la tête avec ça.

Je vous redonne l'adresse du billet de Maitre Eolas sur le sujet

Commentaires

1. Le 30/12/2009, 18:01 par mon chien aussi

Vous vous prenez encore la tête avec des trucs pareils ?... Vous n'êtes pas obligée de vous faire appeler par le nom de votre mari. Quant à la désignation des enfants par le nom de l'époux, j' suis bien d'accord que ça ne repose sur rien d'autre qu'une habitude... mais par le nom de la mère, c'est pas plus malin... C'est juste un truc d'arrangement social auquel certains hommes et certaines femmes accordent une importance démesurée. Personnellement, je m'en fiche. Ma femme se fait appeler par son nom de "jeune fille" qui est le nom de son père (entre parenthèses), donc... y a des machins plus intéressants...
Ce qu'il faut, c'est désamorcer l'impact de cet arrangement, et pas le remplacer par un système tout aussi foireux. Un nom, c'est une convention, rien d'autre.

2. Le 30/12/2009, 18:09 par GdeC

t'inquiètes pas pour les requêtes, certains arrivent bien chez moi en tapant "petite culotte" alors que je n'ai jamais commis aucun billet fétichiste ni même osé... http://gauchedecombat.posterous.com...

Mais ton combat est juste, défends ton identité ! Bec et ongles !

3. Le 30/12/2009, 18:38 par Clem

Aujourd'hui j'ai aussi été confrontée à ces usages dépassés. J'ai rempli de la paperasserie : URSSAF, sécu, caisse de retraite. Sur les trois formulaires apparaissaient les rubriques NOM, PRENOM et NOM DE JEUNE FILLE. Je n'ai rempli que les deux premières, puis j'ai coché la case "mariée" et on verra bien s'ils me rappellent, auquel cas je me ferai un plaisir de leur expliquer que je n'ai pas de nom de jeune fille, mais un nom patronymique et que mon nom de femme mariée est identique à ce dernier.
Mais je crois que ce qui m'énerve encore plus c'est ma banque qui insiste pour mettre "mademoiselle" devant mes nom et prénom sur tous mes documents (à part la carte bleue mais je crois que c'est parce que mon nom est trop long pour tout faire tenir). Mon nom est clairement féminin, il n'y a pas de risque que l'on me confonde avec une personne de sexe masculin, alrs pourquoi est-ce nécessaire ?

4. Le 30/12/2009, 21:50 par frieda l'écuyère

Attachée à mon nom au point de le transmettre, je me suis évité bien des prises de tête. Je ne me suis jamais mariée :)

5. Le 30/12/2009, 21:51 par frieda l'écuyère

Ah, je vois que notre débat d'hier sur les comm's a eu quelques effets ?

6. Le 30/12/2009, 22:55 par Stedransky

Oui, c'est un vrai problème. J'étais à la banque la semaine dernière et je voulais avoir la mention "madame" sur le carnet de chèque que je commandais. Mais ça été impossible, car "madame" n'était accepté que si on cochait la case "mariée" (j'ai dit que je m'en fichais, puisque ça, ça ne serait pas sur mes chèques) et alors, il fallait obligatoirement un nom d'époux ! Aberrant ! Ca veut dire que les épouses sont obligées de mettre le nom de leur mari sur leur argent (les chèques). Et notre liberté de posséder notre argent à nous ?

7. Le 31/12/2009, 09:40 par Ken

salut
Vous nous prouvez que la demande est bien là mais que l'offre est bien faible et approximative (il a bien fallu qu'elle force la fonctionnaire et google ne trouve pas de site instituitionnel sur ce sujet), ça devrait faire partie du débat sur l'"Identité nationale"!
salutations
ken

8. Le 31/12/2009, 09:57 par Babooszchka

Merci pour le lien vers le billet de maitre Eolas, j'ai beaucoup rit et c'est très interessant.

Une de mes amies s'est mariée récemment et a souhaité garder son nom comme "nom d'usage". Ses histoires mes rappellent la tienne: elle s'est vu refuser une offre promotionnelle dans une compagnie aerienne. En tant qu'epouse, elle pouvait profiter de la même carte de fidelité que son mari. Sauf... qu'il fallait absolument que ce soit le nom de son mari qui figure sur ladite carte sinon, hop, bug dans le système !

Je pense qu'il y a beaucoup a dire sur le sexisme en matière d'impôts sur le revenu par exemple: L'administration des impôts choisit de manière automatique de mettre les impôts du couple au nom et prénom du mari (ce qui peut d'ailleurs jouer en la défaveur de ce dernier en cas de rupture dans le couple). Voici le lien d'un témoignage sur le site sexisme ordinaire: http://www.sexismeordinaire.com/tem...

9. Le 31/12/2009, 10:33 par Ink

Je suis vraiment étonnée de tant d'ignorance! J'ai souvenir il y a 10 ans d'avoir dû justifier le fait d'avoir repris mon nom de jeune fille auprès d'EDF, France Télécom, etc. Ils voulaient des justificatifs, ce à quoi j'avais répondu en expliquant que le seul nom officiel était le nom de naissance, que le nom d'épouse n'était qu'un nom d'usage! Heureusement, depuis, je n'ai jamais eu le moindre problème. Remariée, je n'ai jamais utilisé le nom de mon conjoint, il ne figure sur aucun de mes documents, et personne ne me le demande.

10. Le 31/12/2009, 12:26 par ladywaterloo

Vu que je portais avant le nom de mon père..... Le machisme est!

De toute façon j'ai toujours trouvé amusant (limite ridicule) la façon dont les mecs mettent des estampilles, pour moi before: Berezina, et après Waterloo, cela me laisse indifférente. C'est juste une convention sociale.

Or l'ordre social passe par des conventions.

Il y a quelques années j'avais par erreur une carte de crédit à mon nom de jeune fille, je l'avais même fait renouveler plusieurs fois, car elle garantissait mon anonymat (en cas de vol..). L'ayant oublié à une caisse du Carrefour, j'ai entendu trois fois ce nom appelé avant de comprendre, avant je me disais:

"Tiens c'est marrant, quelqu'un qui porte le même nom que maman!"

Les hommes ne savent en fait qui sont leurs enfants, et la compensation est faible, les femmes ont le pouvoir de la vie, les hommes juste du nom. (Le verbe)

11. Le 31/12/2009, 12:59 par mon chien aussi

Votre nom de naissance est, en général, le nom de votre PERE. Cette discussion est insensée.
J'aurais porté le nom de ma mère que ça m'aurait pas dérangé.
On peut aussi faire comme certaines tribus : se choisir un nom à l'âge de la puberté et préciser qu'on est le fils ou la fille de... (les noms des parents)... Pas certain que ça facilite la vie en société, ni l'histoire des filiations, etc. Mais bon...

12. Le 31/12/2009, 13:04 par Laurent

"il s'agit d'un principe important, pourquoi les femmes, lorsqu'elles sont mariées, seraient-elles désignées par un autre nom que le leur ?"

Parce que dans une famille unie et soudée, il me semble normal que tout le monde porte le même nom *de famille*.

On peut s'amuser à combiner les noms si on le souhaite avec un tiret, mais quels noms transmettront alors les enfants quand ils se marieront ? Tôt ou tard, on est forcé de faire un choix : le nom de l'un ou de l'autre (sinon, on se retrouverait avec des noms composés de 16 noms au bout de quelques générations).

Notez en passant que si on choisit d'avoir un nom composé, il faut quand même choisir un ordre... le problème n'est donc pas résolu.

Vaut-il mieux garder le nom de la femme ou de l'homme ? Objectivement, je n'en vois aucun qui serait meilleur. Donc, autant suivre la tradition.

13. Le 31/12/2009, 13:46 par perle

bien d'accord, c'est parfaitement insupportable. J'ai demandé à la mairie que ma carte d'électeur soit uniquement à mon nom, on m'a dit "oui" et quand elle est arrivée: madame X épouse Y (non! je ne veux pas d'épouse Y, je n'utilise pas ce nom!!!!)
et mon bilan retraite est arrivé au nom de mon ex mari, nom que je n'ai jamais porté et j'ai divorcé depuis 15 ans! nous sommes à la campagne, la factrice a fini par m'identifier par mon prénom..... à l'intérieur apparaissait mon "nom de jeune fille" mais pas sur l'enveloppe. J'ai téléphoné à cet organisme et la réponse, donnée par une femme "oui, nous avons beaucoup de retours de courrier non distribué" et vous ne vous posez aucune question?
A la fac, les diplomes sont libellés au nom de jeune fille et certaines viennent râler, elles voudraient que ce soit à leur nom de femme mariée. il faut leur expliquer que leur seul nom est celui de naissance!! que c'est le seul qui permettra de les identifier tout au long de leur vie

ce combat me semble lourd de sens, ce n'est pas un détail ou alors ce sont ces détails là qui font ressortir clairement les disfonctionnements de la société.

14. Le 31/12/2009, 14:27 par olympe

@Chien, effectivement je ne suis pas obligée d eme faire appeler par le nom de mon mari et je ne le fais pas , mais c'est un combat permanent pour que les documents me concernant soit à ce nom. si c'était aussi simple que vous avez l'air de le pênser je n'aurais pas à le préciser chaque fois et a faire corriger le cas échéant
@GdC merci de tes encouragements, pour ce qui est des requêtes il y aurait de quoi intéresser les sociologues.
@clem, oui il y a encore cette question du madame et mademoiselle. utilisons donc Monsieur et Damoiseau pour voir
@Didier Goux, il me reste au moins ce pouvoir :l décider de la façon dont je veux qu'on m'appelle
@Friedalecuyere, il y a des démarches dans la vie pour lesquelles le mariage est obligatoire si on veut les effectuer en couple
Sinon pour les coms non, c'est parceque j'ai décidé de me reposer pendant les vacances, mais je les rouvre librement après
@Stredansky, ah je ne savais pas on ne peut mettre Madame qu'en étant marié ! par contre non on peut ouvrir un compte à son nom en étant marié. Je l'ai fait l'année dernière et j'en avais fait un billet
@Ken oulà ! je préfère laisser le d&bat sur l'identité nationale là ou il est, mais on devrait effectivement simplifier toutes les démarches en supprimant ces doubles cases
@babooschka, son nom n'est pas un nom d'usage, c'est l'inverse c'est le nom du mari qui est un nom d'usage. et pour les impots, une année sur 2 je me mets en chef de famille. ça n'a pas l'air de poser problème
@ink, "personne ne me le demande", ben moi à partir du moment ou je coche la case "mariée" on me le demande toujours (comme dans ce billet) et c'est là que je dois refuser qu'il soit inscrit
@ladywaterloo nous nous sommes posés cette question pour les enfants (qui sont nés avant la loi qui permet le double nom) et mon mari (nous n'étions pas marié à l'époque) l'a emporté comme ça effectivement "tout le monde est sur que ce sont tes enfants, mais comment sauront ils que ce sont les miens ?"
@chien, oui c'est le nom de mon père mais c'est mon identité depuis que je suis née et je considère que changer d'identité ce n'est pas neutre
@Laurent, mes enfats portent le nom de leur père et ça ne leur a jamais posé aucun problème que le mien soit différent. je ne vois pas le rapport avec uni et soudé. et si c'était de ça qu'il s'agit pourquoi mon mari ne prendrait il pas le mien dans ce cas ?
@perle on est bien d'accord, c'est loin d'être un détail. mais c'est vrai que beaucoup(?) de femmes ont l'air heureuses de changer de nom (pour l'idée de famille unie et soudée ?),

15. Le 31/12/2009, 16:29 par Hypathia

Je ne me suis jamais mariée (malgré quelques propositions malhonnêtes) pour éviter les maltraitances du patriarcat à l'endroit des femmes ; et bien, figurez-vous que rien du tout, on m'embête quand même ! Je reçois régulièrement des propositions « commerciales » de ces figures de proue de la modernité que sont les banques-assurances, emballées dans des « Mademoiselle » ; il s'en suit de ma part des coups de fil aux endroits moquettés où s'exerce le pouvoir (mâle) où je dois expliquer que les mecs n'ayant pas à préciser dans leur civilité si la chasse est ouverte ou fermée (d'ailleurs, c'est moi qui décide, et puis je suis contre la chasse !), je ne vois pas pourquoi les femmes le devraient. Ca marche bien en général, c'est corrigé fissa dans la minute, au prix d'un coup de fil tout de même ! Et puis, il y a deux ans, dans une médecine du travail d'une ville dont je tairai le nom par pure charité, j'ai dû aller passer une visite médicale : on m'y a accueillie non pas par « bonjour ! » comme je m'y attendais, mais par « Nom de jeune fille ? » J'ai profité d'être sur place pour aller expliquer mon point of view sur trois étages différents. Je crois qu'ils s'en rappellent encore !

16. Le 01/01/2010, 16:27 par leoetlisa

Je fais figure de rebelle car je n'ai pas pris le nom de mon mari en l'épousant. Je me voyais mal me faire appeler autrement à 32 ans passés... ! En plus, par le nom de ma belle-mère, heu... non merci !
Mais copines me disent, "haaan, j'aurais bien aimé moi aussi, mais c'est trop tard..." à priori une fois que le nom est choisi il est difficile de faire comprendre aux administrations que l'on veut en changer sans pour autant avoir divorcé. Donc, réfléchissez bien : si vous aimez votre nom de naissance n'en changez pas !!

Et bonne année !

Mais c'est un peu compliqué de faire comprendre ce souhait à certains. A la maternité ils avaient inscrit mon nom de jeune fille sur le carnet de santé de ma fille ! Dommage, ça sonnait bien !

17. Le 02/01/2010, 01:39 par MédiaMetzAge

j'ai testé pour vous le nom d'usage pour un homme (le sien + celui de sa femme): discussions d'idiot garanties au pire (conclu par "mon nom de jeune fille est X" pour détendre l'atmosphère), regards interloqués au mieux ... en effet il y a du boulot ... a commencer dans les systèmes informatiques ... ce qui aidera un peu les changements de mentalité !!!

PS: Olympe, me suis permis de renvoyer vers votre site dans mon dernier article sur le féminisme; j'espère que ce n'est pas à mauvais escient.

18. Le 02/01/2010, 15:20 par dalloways

Depuis 7 ans, je lutte avec mon employeur, l'éducation nationale, pour reprendre mon nom de jeune fille (divorce). Résultat : j'ai failli être considérée comme démissionnaire et rayée des listes... ça m'a même coûté des agios puisque j'ai eu un mois sans salaire... Tout est rentré dans l'ordre bien sûr ... en conservant le nom de mon ex époux...
Juste cette précision, pour ceux qui s'imaginent que c'est un caprice...

19. Le 02/01/2010, 18:18 par emanu124

J'ai voulu le faire pour ma carte d'identité. 3 heures d'attente et une fonctionnaire acariâtre ont eu raison de ma bonne volonté..

20. Le 02/01/2010, 23:36 par olympe

mediametzage, oui et le lien apparait dans la colonne de droite 'les blogs qui me citent"

Emanu, je suis déçue qu'une fonctionnaire acariatre puisse avoir raison de toi

21. Le 03/01/2010, 06:30 par Esther

Tout n'est pas mieux tous les jours à vivre dans mon coin de pays(Québec) plutôt qu'en France, mais au moins, plus de discussion sur le nom de personne... et ce depuis 1980, obligation par loi gouvernementale pour TOUT les papiers officiels, peu importe lesquels, impossible et illégal de signer quelque part avec le nom de famille du conjoint attaché à son prénom; même les femmes mariées depuis 50 ans ont alors retrouvé leur nom de naissance(sur les cartes d'assurance-santé par exemple...) Les enfants portent le nom du père ou de la mère, peu importe, choix personnel des parents.
C'est au coeur d'une discussion sur ce sujet que j'ai rencontré mon amie "Frieda", il y a déjà plusieurs années...
J'espère pour vous que ça finisse par se régler dans l'équité, il est temps ! Je suis d'autant plus agacée quand je vois que des femmes font retarder elles-mêmes l'adoption de cette habitude... Lâchez pas !

22. Le 03/01/2010, 14:24 par Meli

J'avais testé le changement de carte grise. Je souris encore en me rappelant la tête de l'employée de la Préfecture lorsque je lui ai annoncé que le justificatif de domicile était au nom de mon mari. Elle m'a prise pour une extra-terrestre lorsqu'elle a vu que ce n'était pas le même nom et, même en lui mettant sous le nez le livret de famille, tandis que je l'assurais que je n'étais pas obligée de porter son nom, il a fallu qu'elle ameute jusqu'à son supérieur hiérarchique pour savoir si cela pouvait passer. C'était il y a 15 ans mais je vois que les années passent mais les choses ne changent pas !

23. Le 03/01/2010, 14:37 par Meli

@ Stedransky : j'ai eu le même problème.
Autre anecdote à propos des banques : faites attention lorsque vous ouvrez un compte-joint ou achetez un bien immobilier en commun. Pour ma part, je me suis retrouvée, du jour au lendemain sans l'avoir demandé et alors même que nous étions mariés depuis plusieurs années sans que je porte le nom de mon mari, à avoir tous mes comptes et documents bancaires (chéquiers, etc ...) à mon nom d'épouse ce qui posait problème dès lors que cela ne correspondait pas à mes papiers d'identité. Il a fallu que je fasse tout changer et c'est tout juste si je n'ai pas été obligée de m'excuser pour leur faire rectifier leur erreur.
Du même coup, tous ces documents sont au nom de Melle.

24. Le 04/01/2010, 11:44 par Clem

Je ne vois pas pourquoi le fait que le nom patronymique (celui que l'on reçoit à la naissance) soit en général celui du père rendrait ce débat sur le changement de nom de la femme "insensé" ou inutile. De ce point de vue, hommes et femmes naissent égaux car hommes et femmes, à quelques exceptions près j'imagine, reçoivent le nom de leur père. C'est la tradition, cela "garantit" la paternité qui n'est pas aussi visible que la maternité, mais quelle qu'en soit la raison, cela s'applique au deux sexes. Au contraire du "changement" de nom/d'identité après le mariage : ce dernier ne s'applique qu'aux femmes. Il s'agit bien d'une inégalité, ce débat est donc utile et sensé.
Pour répondre à Laurent, je doute que l'argument selon lequel un même nom = une famille unie et soudée spot fondé en pratique. Je viens d'une famille unie et soudée (et heureuse), pourtant nous ne portons pas tous le même nom, car dans ma fratrie nous sommes issus de pères différents. Cette différence de nom n'a jamais joué aucun rôle dans l'amour que je porte à mes frère et soeur, ni dans celui que mes parents nous portent. Et quant au nom composé de plusieurs noms après de plusieurs générations, cet usage existe dans certains pays européens (Espagne, Portugal) et sans doute ailleurs, sans qu'aucun problème administratif, familial identitaire n'ai été rapporté.

Si un nom n'a que l'importance qu'on lui attache, souffrons que les personnes qui y attachent de l'importance se battent pour pourvoir utiliser le nom qu'elles désirent.

25. Le 05/01/2010, 17:13 par Stéphanie

Enfin !!!
un point à mon sens qu'il est important de rappeller, voire marteler.
Que dit le code civil ? On ne perd pas son patronyme lorsqu'on, se marie, c'est l'usage qui veut que l'on porte le nom de son époux.
Sur les documents administratifs (impôts..) figurent votre nom suivi de épouse ou veuve. Quant aux listes électorales, ayant été assesseur(e)sur les listes de bureau de vote se sont les nom " de jeune fille " qui figurent.
Je suis outrée que l'agent ou secretaire administrative qui vous a reçu n'ait pas su vous répondre.

Sur le nom d'usage, rien ne nous empêche d'inscrite notre nom ou notre nom accolé à celui de monsieur.

A quand la réforme du code napoléonnéen qui interdit le port de la culotte pour la femme ? Car, lorsque nous portons nos jeans et autres pantalons nous sommes dans l'illégallité.