L'entourage de Nicolas Sarkozy en déplacement

J'ai trouvé cette photo sur RUE89. Elle se passe de commentaires

Commentaires

1. Le 21/04/2010, 17:43 par Adrien

Non mais alors là je te trouve vraiment exigeante, on en aperçoit une, tout à gauche.

2. Le 21/04/2010, 17:49 par osem

c'est peut être pour ça qu'ils font la gueule !!!!

3. Le 21/04/2010, 18:55 par Putt Bill

Le nain aux abois... la caravane passe!

... A moins que ce ne soit: "les noix d'une main, la caravane pisse?"
......... Ou bien alors: "pendant que de l'autre, la caravane pousse???"

Beuh! Ch'ais plus!

4. Le 21/04/2010, 21:33 par Vlad

Il n'y a personne dans l'entourage du président pour lui dire que la posture vigile de supermarché c'est pas terrible ? Le pire c'est que tous ses proches collaborateurs font pareil...Ils bossent tous chez Securitas ou quoi ?

5. Le 21/04/2010, 21:40 par pupuce

esthétiquement c'est contestable aussi.
je ne veux pas dire mais alors on les voit on dirait un nuage de bourdons (tu sais le truc qui butine et qui se tape une reine avant de mourir.lol), c'est sombre, c'est pas beau, et on a beau te dire que chacun est différent tu vois guère en quoi (la cravate sans doute?).
c'est la position sociale qui oblige à porter le deuil en permanence comme ça? (je sais pas chuis pauvre moi)

6. Le 21/04/2010, 22:41 par juan

bravo.

7. Le 22/04/2010, 06:54 par Homer

C'est la crise: "Nous ne pouvons pas rester les bras croisés"

8. Le 22/04/2010, 07:51 par falconhill

Si on ne peut même plus sortir entre pôtes, où va t'on ^__^ ?
(mais sinon pas faux)

Bonne journée

9. Le 22/04/2010, 08:33 par Laure

La pose des modèles est édifiante, bras croisés, jambes légèrement écartées bien en appui sur le sol, la seule femme est d'ailleurs dans la même position. Le mâle dominant est au centre, l'ensemble des autres participants a le regard tourné vers lui en signe de déférence. Un réflexe de meute ?

10. Le 22/04/2010, 12:03 par Suzanne

C'est le commentaire d' Homer que je préfère !

11. Le 22/04/2010, 12:36 par guzla_tuzla

Il y en un, derrière, qui cache son visage tellement il a honte d'être sur la photo!

12. Le 22/04/2010, 12:36 par guzla_tuzla

Il y en un, derrière, qui cache son visage tellement il a honte d'être sur la photo!

13. Le 22/04/2010, 22:28 par Peuples

je t'assure qu'il me semble avoir vu une femme sur la photo.

14. Le 23/04/2010, 17:30 par Ajuga

Le pire c'est que j'ai bien regardé la photo, je reconnais évidemment le mec du milieu, mais aucune autre personne !
quand on n'a pas la télé, c'est dur de reconnaitre ces gens.

15. Le 03/05/2010, 20:05 par Ouvrière

Un douzaine de chefs d'entreprise et de membres de la petite bourgeoisie décisionnaire , un douzaine de personne faisant partie de l'élite économique .
Aucun ouvrier , comme à l'hémicycle , aucun pauvre , aucun syndicat , aucune caissière ,ni aucun boulanger ,ni aucun artisant ni leurs représentants.
Mais ça vous vous en foutez complètement, évidemment. Ce qui vous obsède c'est de savoir s'ils ont une paire de testicules ou non , parce que c'est une chose très très importante vous voyez ,que dis-je c'est la priorité des français!
Vous réduisez tout à un problème sexuel , attitude qui en d'autre occasions me ferez vous qualifier "d'obsédée sexuelle" .
En bonne travailleuse du tertiaire (publicitaire?) vous ne parvenez pas à détourner les yeux de votre nombril pour vous rendre compte que les problèmes d'une technicienne de surface chez Auchan , ou d'une ouvrière pauvre (90% des femmes comme des hommes sont pauvres) ne seront jamais réglés simplement parce que leur patron s'appelle Laurence Parisot et non Arnaud Lagardère.
C'est triste.

16. Le 03/05/2010, 22:57 par Ouvrière

Cette histoire d'égalité des salaires hommes-femmes et des postes à haute responsabilité ne concerne (forcément) qu'une infime partie des travailleurs (et oui!). Pour l'immense majorité des gens cette question ne se pose pas , un caissier est payé autant qu'un caissière (un salaire de misère) et travaille dans les mêmes conditions atroces. Pour ces personnes (la majorité, encore un fois) le problème est de savoir s'ils pourront garder leur emploi et bénéficier d'une retraite. Il faut que vous compreniez enfin , en détournant les yeux de votre clitoris (je sais c'est dur) que vous êtes des privilégiés bénéficiant du système responsable de ce que vous dénoncez toutes.
Les inégalités de salaires entre hommes et femmes sont le pur produit d'un système libéral qui considère les employés comme une marchandise. La seule raison à cela est que certaines femmes pouvant tomber enceinte , elles sont susceptibles de s'absenter quelques mois pour accoucher.
Elles ont donc aux yeux de ce système une valeur moindre. Personne n'oserait pourtant y toucher , il ne me semble pas que les chose soient différentes chez Areva (où le PDG est une femme) ou chez Amazon. Le problème n'est pas d'ordre sexuel mais économique.
C'est ce système liberal qui provoque des inégalités ce même système qui permet pourtant aujourd'hui à des femmes bien placés (celle concernées, donc) de bénéficier de salaires si élevés.On ne peut pas avoir le beur et l'argent du beur.
Il n'y pas de solidarité entre les femmes , la preuve : lorsque les caissières se sont mis en grève elles n'ont bénéficiées d'aucun soutient de la part de féministes trop occupées à se plaindre d'une couverture du nouvel obs exposant les fesses de Simone de Beauvoir (priorité absolue des français évidemment).
Je n'ai donc pas à mon tour à me sentir solidaire de vos revendications de privilégiées.
Pour terminer avant de m'en allez définitivement , je connais un pays où ces inégalités n'existe pas : Cuba.
"Cuba pratique une politique d’égalité des chances pour les hommes et les femmes depuis 1959 et la considère comme prioritaire. L’élimination de toutes les formes de discrimination des femmes est l’un des objectifs principaux du gouvernement cubain. La mise en place légale et pratique de cette politique est soumise à un examen constant du gouvernement et suivie par la Federacion de las Mujeres Cubanas"
http://www.dvv-international.de/ind...

Simplement parcqu'il n'applique pas les règles du capitalisme. Une idée de voyage peut être?

17. Le 03/05/2010, 23:17 par olympe

l'inégalité hommes/femmes n'est pas le fait du système libéral. Il n'existe pas, il n' a jamais existé (hormis quelques peuplades et ça reste à prouver) pas de système politique (Cuba serait donc une exception, il y a des femmes au gouvernement ???) qui ait donné une place égale aux femmes. Relisez le début du manifeste du parti communiste (celui de Marx hein pas celui du PC) qui explique ce qu'était l'exploitation de l'homme par l'homme avant le capitalisme. la place des femmes n'y était pas plus enviable, et changer de système politique ne changera rien de ce point de vue si les femmes ne réclament pas leur part.

sinon j'évite de prendre l'avion pour partir en vacances

18. Le 04/05/2010, 00:13 par Zoé

Si comme tu le dis Olympe, le système libéral et capitaliste n'est sans doute pas à l'origine des inégalités entre les hommes et les femmes, il ne fait cependant rien pour y remédier. Ou plutôt, ses valeurs intrinsèques sont incompatibles avec une égalité entre les femmes et les hommes. Partant du principe de la liberté du marché et de l'individualisme absolu, on voit mal comment il pourrait réellement faire quelque chose pour les femmes. A partir du moment où le grand objectif c'est être le plus grand, le plus fort et le plus riche, et ne faisant rien pour le plus démunis en favorisant plutôt la loi du plus fort (je caricature), il semble probable que les femmes n'y seront pas spécialement avantagées.
La lutte pour l'égalité ne peut faire l'économie d'une réflexion en termes de classes, ni une refonte d'un système économique.
La question que pose Ouvrière porte surtout sur la solidarité et l'approche globale du problème (peut-on se satisfaire d'être femme cadre ou chef d'état si on emploie des gens de maisons - souvent des femmes, qui sont dans une totale précarité?). C'est sans doute très bien qu'il y ait plus de femmes cadres, mais cela non plus n'est pas gage de plus d'égalité. S'il n'y a pas de réflexion inter-sectionnelle sur la question, les femmes riches seront les égales des hommes riches, et les femmes pauvres les égales des hommes pauvres... Et le monde continuera à tourner...
Pour ce qui est de Cuba, c'est clair que je préfère de loin être une femme à Cuba qu'au Mexique par exemple... même si le système n'a évidemment pas (en 50 ans) mis à bas toutes les discriminations, c'est clair que l'égalité des chances y est plus grande.

19. Le 04/05/2010, 00:20 par olympe

ah mais c'est une coalition.
je suis très à l'aise avec ça. certain(e)s sont persuadés que je suis de droite alors que d'autres me traitent de gauchistes.
je blogue sur l'inégalité hommes/femmes . Point. quel que soit le système politique ce combat est à mener. et je me demande même si il n'est pas préalable parcequ'il est une question à laquelle personne ne sait répondre vu que le cas ne s'est jamais présenté : qu'est ce qui se passe quand les femmes ont au moins 50% du pouvoir. L'unicef a par exemple montré que lorsque les femmes participaient aux décisions les enfants avaient un poids supérieur parceque les ressources étaient mieux répartis.
et ne me citez pas Margaret Tatcher ou Laurence Parisot je considère ça comme un point Godwin

Ouvrière ouvrez donc un blog pour dénoncer le fait qu'il n'y a pas d'ouvriers à l'assemblée nationale vous aurez tout mon soutien

20. Le 04/05/2010, 07:33 par Zoé

oh la la, mais Olympe, tu es de ce que tu veux, on s'en fout un peu (enfin, je m'en fout complètement)... c'est pas ça la question...
je trouve ça dommage que tu te sentes attaquée alors qu'on ne veux qu'aller plus loin dans la réflexion...
Dénoncer c'est bien... essayer de comprendre les causes des inégalités c'est mieux... Proposer autre chose c'est encore mieux.
Sur ce , bonne journée à toi.

21. Le 18/05/2010, 21:53 par Zoé

http://www.bastamag.net/article1036...
un article intéressant sur "quelles" femmes dans les conseils d'administration des grandes entreprises...