La Barbe à l'Académie

Un grand moment que celui des roulements de tambour !

Le groupe d’action féministe La Barbe a investi la coupole de l’Institut de France à l’occasion de la séance solennelle de rentrée des 5 académies. De mémoire d’Immortel, c’était la première fois qu’une séance était ainsi interrompue.

Sur le tract distribué à l’assistance, La Barbe ironise :

« "Juliette", un tel prénom sied-il à un académicien et peut-on sans sourire imaginer la personne qui l'arbore siéger au parlement des savants ? ……. Veuillez laisser les immortelLEs où la nature les place : dans les parterres de nos jardins ! »

Le tract


Commentaires

1. Le 19/11/2009, 09:05 par polluxe

Tiens un tag musical en passant : http://polluxe.wordpress.com/2009/1...

2. Le 19/11/2009, 10:31 par Nouch

très bon, comme d'hab!

3. Le 19/11/2009, 12:00 par Netdruide

c'est normal? c'est une femme qui les vire!
Une groupie d'immortels!

4. Le 19/11/2009, 21:35 par andrea

S'attaquer à l'Académie, c'est déjà pas mal et il faut tout de même avoir du cran mais bien sûr, ce serait bien de s'attaquer à des piliers du machisme comme les religions: Mosquée mais aussi réunion d'évèques.....

5. Le 19/11/2009, 21:35 par andrea

S'attaquer à l'Académie, c'est déjà pas mal et il faut tout de même avoir du cran mais bien sûr, ce serait bien de s'attaquer à des piliers du machisme comme les religions: Mosquée mais aussi réunion d'évèques.....

6. Le 20/11/2009, 18:02 par Tania

Le XXe siècle a heureusement vu l'Académie française ouvrir ses rangs aux immortelles, et d'Ormesson n'a pas manqué d'autodérision académique en accueillant Marguerite Yourcenar:
"Ce sont, j’imagine, des réflexions de cet ordre qui vous ont incités, Messieurs, à me permettre de prononcer devant vous sans que le ciel me tombe sur la tête, sans que s’écroule cette Coupole, sans que viennent m’arracher de mon fauteuil les ombres indignées de ceux qui nous ont précédés dans cette lignée conservatrice d’un patrimoine culturel où, fidèles à l’étymologie, nos pères semblent s’être livrés depuis toujours et tout seuls à une espèce d’équivalent masculin et paradoxal de la parthénogenèse − un mot inouï et prodigieusement singulier : Madame."
Réjouissant, non?

7. Le 21/11/2009, 00:51 par lucia mel

je les adore !!! elles disent tant de choses en si peu de mots, et en quelques actes.

8. Le 22/11/2009, 23:11 par Floréal

Pas d'accord avec Didier Goux:
elles ont de toutes façons du courage, et de l'aplomb. Parce qu'il en faut pour s'introduire ainsi dans des lieux qui sont autant de symboles du pouvoir, et le pouvoir est masculin.
Elles sont occidentales et font irruption dans les lieux où s'exerce le pouvoir des hommes occidentaux, ce qui me parait logique autant que légitime.
S'il y a des femmes qui devraient faire irruption dans des lieux où s'exerce le pouvoir masculin musulman et le contester, ce sont les musulmanes.
En outre, le leur est un combat féministe et c'est la raison d'etre de leur groupe. Par conséquent, elles n'ont pas à servir de fer de lance d'un combat qui n'est pas spécifiquement le leur.
Prétendre d'elle autre chose, c'est les délégitimer. Ce qui n'est pas acceptable.