La dame de fer, sorcière ou réverbère ?

Le décès de Margaret Tatcher est l'un des évènements marquants de ces derniers jours.

Elle a était le 1er ministre anglais resté le plus longtemps au pouvoir et l'une des rares femmes cheffe de gouvernement  du 20eme siècle.

Elle a marqué pour longtemps la politique de son pays et celle de toute l'Europe, et elle est pour cela très admirée ou très détestée, c'est selon.

Dame de fer il fallait l'être pour résister au déferlement de sexisme qu'elle a du supporter tout au long de sa vie et même pour arriver à être considérée comme apte à gouverner. 

Vous vous souvenez forcément de la chanson de Renaud, 

que je ne considère pas du tout, comme un affreux macho. une chanson qui, selon  wikipédia, se veut une ode aux femmes.

C'est effectivement une chanson qui dénonce la bêtise, le caractère pusillanime des hommes qui jouant à la guerre, au foot et à celui qui pisse le plus loin répandent la violence. En contre partie les femmes y apparaissent comme des êtres doux et raisonnables que le chanteur aime pour leur faiblesse et leurs yeux. 

Evidemment Mme Tatcher ne rentre pas dans ce cadre, aucune chance d'obtenir le pouvoir pour une personne faible.

Et si  Renaud  ne cherche pas à pisser plus loin que les autres, il garde une vision toute masculine de cette fonction physiologique. 

Femme je t´aime surtout enfin

Pour ta faiblesse et pour tes yeux

Quand la force de l´homme ne tient

Que dans son flingue ou dans sa queue

Et quand viendra l´heure dernière

L´enfer s´ra peuplé de crétins

Jouant au foot ou à la guerre

 A celui qui pisse le plus loin

Moi je me changerai en chien si je peux rester sur la Terre

Et comme réverbère quotidien

Je m´offrirai Madame Thatcher

Mais ça c'était dans les années 80, qu'en est il en 2013 ?

Les médias aujourd'hui ne font pas de remarques sexistes. au contraire beaucoup d'articles soulignent le mérite qu'il y avait  pour une femme à accéder à ce poste, et à s'y maintenir.

L'intéressant est plutôt à chercher du coté du vocabulaire utilisé.

Entendons nous bien, on peut critiquer une personnalité, fut elle décédée, on n'est pas obligé de lui rendre hommage et on peut même se réjouir de sa mort. Même si personnellement je trouve ces réactions excessives  concernant une femme de 87 ans ayant quitté la vie politique depuis si longtemps.

Ce qui m'intéresse ici est de regarder de plus près la façon dont on parle d'elle.

Voici quelques uns des mots que j'ai relevés. Pour chacun d'entre eux demandez vous si il serait utilisé pour un homme politique de 1er plan, fut il honni pour son action.

On trouve par exemple  un bel échantillon dans cet article du Figaro, qui ne doit pourant  pas être fondamentalement anti-tatchérien.

- sorcière : de la part d'un footballeur ou de quidam anglais . 

 - coeur de pierre (qu'on me prévienne le jour où le Figaro considérera qu'avoir du coeur est une qualité primordiale pour un homme politique)

- elle n'est jamais passée pour une midinette (effectivement, une midinette avait peu de chance de devenir 1ere ministre)

- acharnement et cruauté, intransigeance (C'est un propos classique, depuis la nuit des temps toutes les femmes ayant conquis le pouvoir ont été dénigrées, généralement en étant décrites comme acariâtres, jalouses, cruelles.ex : Catherine de Médicis. Pour un homme on parlerait probablement de fermeté, d'esprit de décision)

- perfidies (une caractéristiques typiquement féminine !)

- épicière, qui est un mot repris par de nombreux médias, précisons qu'elle n'était pas épicière mais fille d'épicier. 

- nymphomane de la politique, dans cet article du monde qui rappelle les remarques sexistes qu'elle a du supporter, y compris de ses pairs (remarquez que quand on parle de satyre pour un homme politique c'est plutôt au sens propre)

- elle n'a égoïstement  revendiqué l'égalité des sexes que pour elle même (toujours cette exigence de devoir en faire plus. Quels hommes de cette époque ont travaillé pour l'égalité des sexes ?)

et bien sûr ce tour d'horizon serait incomplet si on ne parlait pas de

-  son inamovible mise en plis, associée d'ailleurs à une raideur formelle 



Commentaires

1. Le 10/04/2013, 09:59 par ajuga

Je comprend ton propos.
Elle s'est heurtée à pas mal de sexisme, c'est vrai, comme ses consœurs. C'est vrai.
Au nom du féminisme, tu as raison de faire remarquer ça.

Mais, perso, j'ai du mal à la défendre, parce quelle représente exactement le prototype de ce que je déteste dans la droite, femme ou homme peu importe.
Et oui, elle était acharnée et intransigeante, non pas en tant que femme mais en tant que droite assez extrême, que ce soit contre les irlandais ou les argentins ou les syndicalistes.
comme le disait un journaliste suédois cité par Courrier International, (http://www.courrierinternational.co...) elle tenait des propos haineux et nauséabonds, et était une grande copine de Pinochet, qu'elle admirait en tant que défendeur de la démocratie (ce qui suppose au moins autant de culot que Sarko).

2. Le 10/04/2013, 11:25 par nanouak47

Je suis assez d'accord avec Ajuga. Cette femme est difficile a defendre et sa mort n'est pas forcement un evenement triste pour les anglais.
Toutefois je suis aussi d'accord avec Olympe. Le vocabulaire employe n'est pas anodin. Quel premier ministre serait traite de sorcier cruel nymphomane? En dehors d'un terrible dictateur, et encore.
Pour en avoir parle avec une anglaise hier, elle me disait par exemple que les militaires appreciaient Tachter pour ses prises de decisions. Une fois qu'elle avait decide, elle ne changeait plus d'avis. Contrairement a cette girouette de Tony Blair.
Et pour continuer la comparaison, Tony Blair a largement contribue a l'entree en guerre contre l'Irak. Il n'a pourtant pas eu a subir ce genre d'insultes, du moins vu de France.

3. Le 10/04/2013, 19:17 par lucia mel

et la "une" de Libération... "la grande faucheuse"... franchement, il y a de quoi donner envie de s'enrôler dans le mouvement des Femen... Car, arrivera-t-on à changer les mentalités (faire en sorte qu'une femme ne soit pas honnie juste parce qu'elle a obtenu le pouvoir, ou même juste parce qu'elle l'a voulu) sans passer par des positions radicales, ou, simplement, volontaristes (comme dans les pays nordiques par le passé) ? Elizabeth Badinter pense que ça se fera progressivement et qu'il ne faut pas instaurer de quotas. Je crois quant à moi qu'il faudra secouer les cocotiers de nos cerveaux englués dans des millénaires d'habitudes stéréotypées. Les femmes n'étant pas les dernières à devoir être secouées. Pour ce qui est de Margaret Thatcher... Paix à son âme.

4. Le 10/04/2013, 20:27 par Célinou

Je suis d'accord avec les commentaires précédant.
Les insultes qu'elle a pu subir sont clairement teintées du sexisme rampant de nos sociétés dites modernes, mais en effet, je ne la trouvait guère fréquentable. J'ai lu moi aussi l'article suédois cité par ajuga et c'est un rappel salutaire du caractère haineux et nauséabond de certains des propos de cette dame qui était tout sauf progressiste à mon sens.
Et hier une amie m'a envoyé ça : http://www.klaire.fr/2013/04/09/res...
Un résumé très second degré mais fidèle à la réalité.

5. Le 10/04/2013, 20:52 par Georgia

Lors d'une visite sur le site web de l'INA, je suis tombée sur une vidéo où Renaud parle de sa chanson (évidemment, je n'arrive pas à remettre la main dessus).
Elle est assez intéressante, car le chanteur avance des arguments contre la politique de Thatcher tout à fait classiques (son bellicisme, la casse des aides sociales...). Mais il commence et finit son propos par deux remarques sexistes, qui clairement n'auraient pas existé s'il s'était s'agit d'un homme (sur le mode "Ce n'est pas vraiment une femme").
C'est assez représentatif de ce qu'on entend aujourd'hui pour son décès. Comme il s'agit d'une femme, beaucoup ne peuvent s'empêcher d'intégrer du sexisme à leurs commentaires. Ce ne sont pourtant pas les arguments politiques, économiques ou autres qui manquent pour contester sa politique et ses propos, pas besoin d'en appeler à des propos sexistes !

6. Le 11/04/2013, 08:37 par Floréale

Elle a fait les frais d'insultes sexistes, c'est certain, comme tant d'autres qui n'ont pas fait pire qu'elle (ce qui est difficile) et même plutôt mieux.
Ceci dit, elle n'a jamais été autre chose qu'une auxiliaire du pouvoir économique masculin, qui l'avait cooptée. C'est la politique des Reagan et Bush qu'elle a appliquée en élève zélée. De ce fait, elle n'a fait en rien honneur à son sexe, et sa mort ne m'arrache pas une larme. J'ignore dans quel cercle de l'enfer dantesque elle se trouve; celui où vont les filles d'épiciers qui ont "réussi", sans doutes. Du reste je me contrefous du sort de son âme.

7. Le 11/04/2013, 10:26 par ajuga

Quand à Renaud, j'ai aimé sa voix, sa musique, mais hélas il a toujours été un macho, et son amour de l'image des voyous n'a fait que le renforcer la dedans. Je ne me souviens pas d'une seule chanson de lui dont je pourrais recommander le texte, au contraire c'est en général un magnifique exemple ce clichés sur l'Homme et la Femme.
à part les mistrals gagnants peut-être ? et encore c'est sans doute parce que j'ai oublié les paroles.

8. Le 12/04/2013, 08:59 par Javi

En anglais: un rappel des exploits de M. Thatcher....
http://www.eurotrib.com/story/2013/...