La dernière fois que le Prix Goncourt a été attribué à une femme c'était en 1998

La saison des prix littéraire est lancée.

Depuis l'origine seulement 9 femmes ont reçu le prix Goncourt. Aujourd'hui l'académie Goncourt a publié une première liste de 14 titres, une autre sortira en octobre.

La voici. J'ai mis les garçons en bleu et les filles en rose . Visiblement ce n'est pas gagné pour que ce soit une femme cette année. !

  • Edem Awumey pour « les Pieds sales » (Seuil)
  • Sorj Chalandon pour "la légende de nos pères" (Grasset)
  • Daniel Cordier pour « Alias Caracalla » (Gallimard)
  • David Foenkinos pour "La délicatesse" (Gallimard)
  • Eric Fottorino pour « L'homme qui m'aimait tout bas » (Gallimard)
  • Jean-Michel Guenassia pour "le club des incorrigibles optimistes" (Albin Michel)
  • Yannick Haenel pour « Jan Karski » (Gallimard), 
  • Justine Lévy pour "Mauvaise fille" (Stock), 
  • Laurent Mauvignier pour « Des hommes » (Minuit)
  • Serge Mestre pour « La Lumière et l'oubli » (Denoël)
  • Marie Ndiaye pour « Trois femmes puissantes » (Gallimard)
  • Véronique Ovaldé pour « Ce que je sais de Vera Candida » (L'Olivier), 
  • Jean-Philippe Toussaint pour « la Vérité sur Marie » (Minuit)
  • Delphine de Vigan pour « Les Heures souterraines » (JC Lattès)
La semaine dernière avait déja été publiés les nominés pour le prix  Médicis

Romans français

Alain Blottière : «Le tombeau de Tommy» (Gallimard)
Gwenaëlle Aubry : «Personne» (Mercure de France)
Laurent Mauvignier : «Des hommes» (Ed. de Minuit)
Thierry Hesse : «Démon» (L'Olivier)
David Foenkinos : «La délicatesse» (Gallimard)
Dany Laferrière : «L'énigme du retour» (Grasset)
David Boratav : «Murmures à Beyoglu» (Gallimard)
Patrick Besson : «Mais le fleuve tuera l'homme blanc» (Fayard)
Justine Lévy : «Mauvaise fille» (Stock)
Vincent Message : «Les veilleurs» (Seuil)
Olivier Sebban : «Le jour de votre nom» (Seuil)
Eric Holder : «Bella ciao» (Seuil)
Bruno Tessarech : «Les sentinelles» (Grasset)
Jean-Pierre Milovanoff : «L'amour est un fleuve de Sibérie» (Grasset)
Camille de Villeneuve : «Les insomniaques» (Philippe Rey)
Philippe Carrese : «Enclave» (Plon)

Romans étrangers

Sara Stridsberg : «La faculté des rêves» (Stock)
Robert Littell : «L'hirondelle avant l'orage» (Baker Street)
Ismaël Kadaré : «Le dîner de trop» (Fayard)
Vladimir Makanine : «La frayeur» (Gallimard)
Tarun J. Tejpal : «Histoire de mes assassins» (Buchet Chastel)
Owen Matthews : «Les enfants de Staline» (Belfond)
Abha Dawesar : «L'Inde en héritage» (Héloïse d'Ormesson)
Joseph O'Neil : «Netherland» (L'Olivier)
Nadeem Aslam : «La vaine attente» (Seuil)
Mo Yan : «La dure loi du karma» (Seuil)
Gerbrand Bakker : «Là-haut tout est calme» (Gallimard)
Dave Eggers : «Le grand quoi» (Gallimard)
Jayne Anne Phillips : «Lark et Termite» (Christian Bourgois)

Essais

Yannick Haenel: «Jan Karski»(Gallimard)
Alain Ferry : «Mémoire d'un fou d'Emma» (Seuil)
Jean-Paul Kauffmann : «Courlande»(Fayard)
Pierre-Marc de Biasi : «Gustave Flaubert, une manière spéciale de vivre» (Grasset)
Orlando Figes : «Les chuchoteurs, la vie et la mort sous Staline» (Denoël)
Alain Finkielkraut : «Un coeur intelligent» (Stock-Flammarion)
Allen S. Weiss : «Le livre bouffon, Baudelaire à l'Académie» (Seuil)


Et qu'on ne vienne pas me dire que les femmes écrivent moins, moins bien etc... les femmes écrivent.  j'ignore par contre si elles sont autant publiées que les hommes . Si quelqu'un a des stats sur les 650 romans de la rentrée je suis preneuse.

Commentaires

1. Le 16/09/2009, 00:58 par dwormiller

Tssss... Elles écrivent moins bien, c'est évident.
Si le cerveau masculin pèse 100g de plus en moyenne que le cerveau féminin, c'est pas à cause d'une poche de graisse.

2. Le 16/09/2009, 10:11 par Suzanne

Je ne sais pas si c'était le dernier Goncourt attribué à une femme, mais "Le chasseur zéro", de Pascale Roze, était, comment dire... pas terrible. L'Amant, de Duras, jugé par elle même " Un roman de gare que j'ai écrit bourrée".
Les romans en lice sont ceux écrits récemment, pas forcément ce que les meilleurs écrivains écrivent de meilleur.

Nous avions déjà eu une discussion de ce type, avec des questions : les éditeurs reçoivent-ils davantage de manuscrits d'hommes que de femmes ? sur 100 manuscrits féminins, combien méritent une relecture, par rapport à cent masculins ? J'ai posé la question sur le forum d'Actes Sud. Aucune réponse, et en plus je n'arrive pas à retrouver trace du forum. Disparu ? il avait l'air submergé par les requêtes d'envoyeurs de tapuscrits qui se plaignaient qu'on ne les lût pas assez vite.

3. Le 16/09/2009, 10:31 par mamzelle carneto

c'est Marie Ndiaye qui va l'avoir, ne t'inquiète pas.

4. Le 16/09/2009, 11:14 par Saperlipopette

Je pense que les femmes écrivent plus que les hommes puisqu'on nous a appris que jouer du stylo est bien plus dans nos cordes que faire des additions mais le partage des tâches n'étant toujours pas ce qu'il devrait être, la précarité, et les conditions de vie qui vont avec, tombant majoritairement sur les femmes, il doit manquer encore et toujours cette précieuse composante de l'écriture : le temps. Nous devons être les premières pour les cartes postales, les petits mots (genre la liste des courses, ........grrr !!) et les commentaires blogesques mais certainement les dernières pour l'écriture, la vraie, celle qui dévore le temps et la vie. Et je ne parle même pas des conditions matérielles quasi indispensables à l'acte d'écriture : du calme, de l'argent d'avance et la fameuse pièce à soi. Une petite relecture de Virginia Woolf ?

5. Le 16/09/2009, 11:14 par olympe

Suzanne, des Goncourt mâles qui ne sont pas des chef d'oeuvre ça se trouve http://www.academie-goncourt.fr/?ar...

Mamzelle Carneto, ah bon ?

6. Le 16/09/2009, 11:20 par castor

Le prix des essais m'a l'air d'une excellente cible pour "la barbe". En plus comme chaque présent se croira obligé d'aller écrire ce qu'il pense de l'action dans le Monde ou le Figaro, cela promet un buzz impressionnant.

7. Le 16/09/2009, 13:52 par Stédransky

@ Castor, je trouve aussi que la sélection essai est encore plus choquante : les femmes ne penseraient-elles pas ???

8. Le 16/09/2009, 20:20 par Suzanne

Bah oui, Olympe. Pour comparer et critiquer justement, il faudrait avoir lu tous les livres susceptibles d'être sélectionnés.

Le prix Medicis d'il y a trois ou autre ans avait été décerné à Anne Garreta pour "Pas un jour". Je l'ai lu et je l'ai trouvé bien, comme les autres livres de cette auteur. Quelqu'un la connait ?

Les essais... Qu'est-ce qu'on pourrait citer comme essai écrit par une femme qui puisse entrer en compétion ? Non que je sous-entende qu'il n'y en n'a pas, juste que si on conteste la sélection, il faut avoir des arguments, sinon on peut dire aussi qu'on ne donne jamais de prix à des gens de plus de 70 ans par racisme anti vieux, ou des trucs du genre.

9. Le 02/11/2009, 15:37 par Zoé

Pour une fois, la parité était respectée... 2 femmes et 2 hommes dans les 4 derniers... et une femme Goncourt...

10. Le 03/11/2009, 08:56 par dwormiller

Extrait de l'édito Libé du jour, par Gerard Lefort:

"Que Marie NDiaye soit plutôt noire et plutôt femme, n’ajoute rien, ni ne retranche, à ses qualités d’écrivain.(...) S’interroger sur le sexe de la littérature serait aussi byzantin que s’inquiéter du sexe des anges. Sauf à verser dans le débat tragi-comique qu’on a vu poindre quand il s’agissait de déterminer si, dans les bibliothèques publiques de la ville de Paris, il fallait caser Proust au rayon gay ou au rayon littérature (le rayon «madeleine» affichant sans doute complet)."