La honte doit changer de camp

C'est aujourd'hui que démarre officiellement la campagne orchestrée par 

- le collectif féministe contre le viol  http://www.cfcv.asso.fr/

- Mix cité http://www.mix-cite.org

- Osez le féminisme http://www.osezlefeminisme.fr

un manifeste à signer (ce que j'ai déja fait)  et pour tout savoir www.contreleviol.fr

Commentaires

1. Le 24/11/2010, 12:32 par Anaïs Misfits

Je trouve la campagne très percutante, et la signature très juste. Mais à quel moment parle-t-on de "vivre ensemble" ? Je trouve que cette posture anti-mec les dessert. Et, effectivement, comme tu le soulignes, au-delà des clivages, toutes les initiatives sont les bienvenues ! La suite sur : http://anaismisfits.canalblog.com/a...

2. Le 24/11/2010, 14:38 par Obsédé Textuel

Terrible photo.
Je ne pense pas que les hommes respectueux des femmes se sentent attaqués par cette campagne.
Bien au contraire.

3. Le 24/11/2010, 14:59 par olympe

Anais
1/ je le vois venir gros comme une maison, si on ne soutient pas l'action de NPNS c'est qu'on se contrefiche des filles des banlieues etc...
2/ à l'inverse le viol concerne TOUTES les femmes et pas seulement celles des banlieues
3/ j'en ai marre qu'on nous dise comment nous habiller
4/ je ne vois pas ou c'est anti hommes. Les viols sont presque uniquement perpétrés par les hommes. L'immense majorité d'entre eux ne sont pas des violeurs et je ne vois pas moi non plus en quoi ils pourraient se sentir attaqués.

4. Le 24/11/2010, 15:42 par Anaïs Misfits

Mais non! Je t'invite à lire mon post sur NPNS, vraiment.http://anaismisfits.canalblog.com/a...
Concernant le viol, c'est l'analyse du discours qui est tenu qui m'amène à cette réflexion. De même que je refuse le stéréotype selon lequel tous les hommes sont des machos, j'aime à penser que toutes les féministes ne sont pas barbues, poilues, hystériques et qu'elles ne considèrent pas toutes que le féminisme c'est l'anti-hommme. Par ailleurs, est-ce que stigmatiser les violeurs permettra de libérer la parole des femmes ?
Bon et au-delà de tout cela, un point commun : il faut briser le silence. Et c'est bien ce que je dis dans mon post. En tous cas merci d'avoir pris le temps de me répondre !

5. Le 24/11/2010, 18:31 par Suzanne

Alors là, pas question.
La météo annonce de la neige en plaine.
C'est ridicule, cette histoire de jupe.
Je préférerais une manif avec des grandes paires de ciseaux en carton, et un collectif de filles ceintures noires de karaté en tête. Quelques panneaux du style: "touche à ma soeur (ou à ma fille, à ma mère, à ma femme, etc) et on te les coupe."
Et dans un registre plus soft, toujours plus d'information et d'incitation à porter plainte. Les flics ricaneurs et les gendarmes égrillards, c'est en voie de disparition.

6. Le 24/11/2010, 19:30 par lucia mel

cette photo !!! c'est incroyable qu'on ait choisi ça... franchement, vous avez l'impression, vous, que la fille se fait violer ? elle ferme les yeux, elle pose une main délicatement sur sur le bras de l'homme, elle tend ses seins en avant... et tout son corps semble s'offrir et dire : j'aime ça... c'est aberrant !!! le poing fermé (comme les yeux) semble se fermer sur le consentement. Adjani en porte parole de "ni putes ni soumises" et de la journée de la jupe... j'ai du mal à la suivre maintenant qu'elle ressemble aux frères Bogdanoff...

http://isabelleadjani.blogspot.com/...

A part ça... une campagne pour dire aux femmes d'ouvrir les yeux, de cogner sur ceux qui les agressent, leur apprendre à rendre les coups, oui... je pense que ça serait utile. Car l'agresseur n'est pas nécessairement plus fort physiquement, la domination étant fort souvent plus psychologique que physique. Apprendre aux petites filles à se battre, à boxer, à ne pas être subjuguées par le "mâle". Je recommande "Kill Bill", et j'aurais préféré Uma Thurman en porte parole de combat.

7. Le 24/11/2010, 19:53 par olympe

Lucia, franchement on ne voit pas la même chose, je trouve au contraire que tout son corps exprime la tension

Sinon je suis d'accord avec vous pour apprendre aux filles qu'elles peuvent se défendre

8. Le 24/11/2010, 22:44 par lucia mel

Olympe : la tension, oui, mais un viol mérite une autre réaction qu'une tension. Apprenons non à nous "tendre" (la tendresse ?) mais à nous défendre, à coups de poing si nécessaire.

9. Le 25/11/2010, 09:12 par Zoé

Je suis bien d'accord avec toi Lucia Mel. Tant qu'on n'apprendra pas aux femmes qu'elles aussi peuvent "taper sur la gueule" on ne s'en sortira pas. Même si évidemment, ce n'est pas la solution idéale. Mais il faut qu'on apprenne aux filles et aux femmes qu'elles ne sont pas de pauvres victimes de la force supérieure des hommes (qui est quand même un mythe lorsqu'on voit le nombre de sociétés dans lesquelles les femmes portent quotidiennement des charges au moins aussi lourdes que les hommes).

10. Le 25/11/2010, 09:17 par Kalista

J'y vois du dégoût, dans la posture de la dame. A moins que je ne projette mon propre dégoût sur son attitude... La position de la main du gars m'a frappée.

Je pense comme Emelire que c'est fait pour passer auprès du grand public. Personnellement j'aurais préféré une image plus violente, mais si on la colle dans la rue, et que les gamins la voient, les parents vont se braquer plus qu'autre chose. C'est moche, mais si on veut que le message passe, on est forcés d'être un tantinet consensuels... Je serais néanmoins curieuse de connaître les intentions du photographe.

Je pose la question innocemment : pourquoi faudrait-il véhiculer plus clairement que les femmes doivent se défendre ? C'est toujours à nous de nous défendre, de faire valoir nos droits, de gueuler, revendiquer... Les victimes de cette violence ne devraient pas porter la responsabilité de la faire cesser. A mon avis, il est juste qu'une campagne mette plutôt en avant la nécessité de faire cesser la violence en travaillant tous ensemble.
Et encourager une violence en retour d'une violence subie, est-ce constructif ? Ne plus avoir honte, en parler, n'est-ce pas aussi une façon de s'émanciper sans violence, surtout face à l'emprise psychologique dont parle Lucia ?

11. Le 25/11/2010, 10:31 par Six

et elle est où la diversité sur cette affiche? comme pour la dernière campagne pub sur l'alcoolisme, que des hommes blancs.. étrange, dans ces cas là la diversité et le "vivre-ensemble" n'existe pas chez les publicitaires bobo parisiens

12. Le 25/11/2010, 11:09 par Obsédé Textuel

"C'est toujours à nous de nous défendre, de faire valoir nos droits,"

- Essayez donc de faire valoir vos "droits" coincée dans une ruelle entre deux violeurs !

"encourager une violence en retour d'une violence subie, est-ce constructif ?"

- et encourager la faiblesse des femmes, leur passivité, leur soumission en les paralysant avec de tels propos à la guimauve politiquement correcte n'est ce pas les conduire à accepter le viol. Donc à l'encourager ?

Je rêve d'une prochaine affiche un peu plus constructive, avec en titre "Contre le viol il y a çà !" sur une grande photo où l'on verrait une femme balançant un grand coup de pied dans les couilles de son agrsseur...

Mais là faudrait être un peu plus courageuses mesdmes !
Marre de ce progressisme abêtissant

13. Le 25/11/2010, 11:09 par Obsédé Textuel

"C'est toujours à nous de nous défendre, de faire valoir nos droits,"

- Essayez donc de faire valoir vos "droits" coincée dans une ruelle entre deux violeurs !

"encourager une violence en retour d'une violence subie, est-ce constructif ?"

- et encourager la faiblesse des femmes, leur passivité, leur soumission en les paralysant avec de tels propos à la guimauve politiquement correcte n'est ce pas les conduire à accepter le viol. Donc à l'encourager ?

Je rêve d'une prochaine affiche un peu plus constructive, avec en titre "Contre le viol il y a çà !" sur une grande photo où l'on verrait une femme balançant un grand coup de pied dans les couilles de son agrsseur...

Mais là faudrait être un peu plus courageuses mesdmes !
Marre de ce progressisme abêtissant

14. Le 25/11/2010, 14:36 par Potcha

Je trouve l'affiche complètement ratée. Le fait que le corps de la femme (qui est très belle) soit centré et mis en avant de cette manière nous donne plus du désir que du dégoût. Ce n'est qu'en lisant les commentaires que je me suis aperçu qu'elle fermait le poing. Avant cela, je me suis contenté de regarder ses seins, son visage, sa main droite délicatement posée sur l'épaule de l'homme, et la main de l'homme posée sur son sexe. Cela ressemble plus pour moi à une scène érotique qu'à une scène de viol.

D'autre part, malgré le fait que je condamne fermement le viol car je trouve honteux d'abuser physiquement de qqun contre son gré, je tiens à faire une remarque.
Dernièrement, j'étais en stage dans une grande multinationale. En voulant aller au banc de test, une femme, qui devait avoir dans les 40 ans, est passée devant moi dans le couloir et j'ai été contraint malgré moi de voir ses fesses à travers un pentalon blanc en toile légère et son string. Vraiment choqué par cette tenue au sein d'une grande entreprise, je me posé pas mal de question et le soir j'ai demandé à ma fiancée pourquoi les femmes s'habillaient d'une telle manière sur leur lieu de travail. Hésitante au début, elle me répond finalement que c'est pour se prouver qu'elles sont supérieures aux hommes car elles ont un pouvoir sur eux (pouvoir de séduction).
Alors s'il vous plait, ayez un peu plus de respect pour vous même et pour vos collègues. Quand je pars le matin, je n'ai pas forcément envie de voir les cuisses ou les fesses d'une collègue et je suis toujours choqué de voir des femmes en mini jupes en plein hiver...

15. Le 25/11/2010, 17:55 par ajuga

Je comprend bien cette position sur les vêtements, mais alors OU est la limite ?
Je connais pas mal de femmes qui ne portent QUE des pantalons parce qu'on leur fout la paix comme ça. Et des sweats lâches et montants.

oui une mini mini avec le string qui dépasse, c'est pour le moins vulgaire. Et peut-être ridicule à 40 ans ... Mais est-ce provoquant ?
Il n'y aurait que les femmes qui éventuellement s'habilleraient de manière provocante ? parce que je n'ai jamais entendu parler d'un mec habillé de manière provocante. Même avec un marcel et un pantalon moulants et un slip qu'on voit à travers (ça j'ai vu, y compris en entreprise).

16. Le 25/11/2010, 18:01 par lucia mel

je dirai que la campagne est absolument ratée... et risque de faire du tort à la cause qu'elle veut défendre, cf. le billet de Didier Goux avec lequel je suis plutôt d'accord : une campagne, voire "une journée" contre le viol, c'est complètement stupide, après la journée de la gentillesse, et celle des toilettes... voici celle contre le viol. Oui, moi aussi, comme Euterpe, je trouve que Potcha a raison, il faut rappeler que l'exhibitionnisme féminin existe. Je ne dis pas qu'il faille le condamner ou le limiter, je dis simplement qu'il existe. Fait-il du tort à l'image des femmes, en général, et à la condition des femmes ? je ne sais pas. Cet exhibitionnisme (mise en avant ostentatoire d'atours sexuels) vise à se prouver sa domination sur la gent masculine, mais aussi à éliminer les autres femmes. Je suppose qu'il en va tout autant du côté masculin. Mais je vois rarement des hommes exhiber leurs pectoraux, ou leurs cuisses... Ca fait aussi partie de l'éducation des petites filles... apprendre à se "prostituer"... (vendre, offrir ses charmes, à la vue de tous).

17. Le 25/11/2010, 19:22 par Obsédé Textuel

Euterpe "-le summum de cette économie de marché : se vendre, vendre sa chair au plus offrant, être exploitable à merci jusqu'au plus intime de soi-même et cela dès l'enfance. "

C'est du délire ! En voilà une autre forme d'exibitionnisme.
Bientôt pour faire de la surenchère je vous propose de nous parler d'esclavage avec ses chaines, ses boulets et ses coups de fouets !

Un peu de mesure aiderait mieux à faire passer un message plus sain.
L'économie de marché ce n'est pas çà ! A moins d'écouter d'autres délires de Besancenot ou de Mélenchon.

L'humanité est diverse. Il y a des femmes qui se sentent élégantes dans un peu de provoc sans être des putes pour autant. Les hommes dignes de ce nom savent faire la différence...
D'autres femmes n'aiment pas çà. C'est la liberté de choix. Il y a de la place pour tout le monde.

Je vous rappelle que le viol n'a que peu à voir avec la suggestion des femmes. C'est un problème dans la tête de certains hommes, de frustration mêlé de permissivité liée à une mauvaise éducation.
Dans les rues du Caire les viols sont monnaie courante, même pour les femmes voilées.

18. Le 25/11/2010, 21:16 par olympe

mais pourquoi on finit quand même par parler des vetements de femmes ? j'ai assez souvent dénoncé l'injonction qui est faite aux femmes, et de plus en plus, d'être sexys mais est ce que quelqu'un se plaint de tous ces jeunots dont les pantalons sont portés tellement bas qu'on se demande comment ils tiennent et qui laissent voir non seulement leur caleçon mais une grande part de leurs fesses? est ce que quelqu'un se plaint de tous ces hommes en marcel ou torse nu lors des barbecues d'été. pourtant ça ne nous laisse pas indiférentes non ? soit ça nous dégoute soit ça nous donne envie de toucher. et on ne le fait pas !
pour ce qui est de nous défendre ok, en ce qui me concerne je n'ai jamais appris à utiliser ma force physique et si quelque fois il m'est arrivée de me sentir en danger je 'avais que mon mental pour m'en sortir (ouf ça a marché) mais si il avait fallu frapper je n'ai pas appris les réflexes de base.

sinon Emelire je ne crois pas que beaucoup de gens lisent les commentaires

19. Le 25/11/2010, 22:09 par lucia mel

@Olympe : oui, les hommes portent à l'heure actuelle des pantalons taille basse (il paraît que c'est une mode qui vient des E.U.A : les prisonniers noirs qui devaient porter leur pantalon sans ceinture), mais à part ça ? alors que les filles, tu l'avoueras, ont plus d'un tour à leur sac : les décolletés hyper-plongeants, les mini-jupes, les pantalons moulants, le nombril à l'air... tout ça me semble d'ailleurs souvent charmant, mais parfois un peu... déroutant (les jeunes filles de 15 ans dans le métro assises face à des Messieurs les yeux écarquillés, hyper-mini jupe sur collant noir transparent, et, qui plus est, parfois, jambes écartées). Mais, rappelons que tout ça (l'exhibitionnisme féminin) ne doit pas être mis en relation avec le viol !!!!!!!!!! (les vieilles femmes se font violer au Congo, le viol est considéré dans certains pays comme une arme de guerre http://www.lefigaro.fr/internationa...) mais disons simplement, que ça peut finir par créer une confusion.

20. Le 25/11/2010, 22:13 par lucia mel

@Euterpe : oui, tu as raison, les femmes, les petites filles, sont les victimes, sont programmées à une sorte de prostitution sociale. Partout sur la planète.

21. Le 26/11/2010, 04:39 par Freewheeler

C'est la 25ème Journée mondiale contre les violences faites aux femmes. Cela fait donc au moins 25 ans que l'on dénonce ce fléau et pourtant rien ne change. En 2009 les violences ont encore augmenté. Vous ne trouvez pas qu'il y a comme un problème?

Exigeons que l'assignation de genre soit abolie!

Militons pour la proscription de la notion de femme et d’homme!
Refusons d'exhiber notre sexe sur les formulaires administratifs!
Arrêtons de nous adapter et de rafistoler le bordel ambiant avec de gentilles petites campagnes sur le viol et autres journées de la jupe ou de la femme !

Demandons que le patriarcat soit jeté dans les poubelles de l'histoire au même titre que l'esclavage et le nazisme! 200 femmes violées par jour en France, ce chiffre monstrueux ne suffit-il pas pour faire la révolution?

La notion d’identité sexuelle est une fumisterie et un crime. La personne ne peut être réduite à des composantes physiques et psychiques générales. Les individus ne peuvent pas se séparer en classes, d’un côté les mâles, les noirs ou les grands, de l’autre, les femelles, les jaunes ou les petits. La séparation, imposée dès avant la naissance, des individus en fonction des organes génitaux dont ils sont porteurs est un crime contre la nature humaine.

22. Le 26/11/2010, 12:51 par Clarissa

Personnellement je ne trouve pas l'affiche mal faite. Il faut la voir comme un symbole plus que comme une scène réaliste. Il y a la main sur la bouche pour symboliser le silence autour du viol. La main entre ses cuisses pour qu'on comprenne bien de quoi il s'agit. L'homme est en costard cravate, pour montrer que "même les mecs biens" peuvent faire ça. Et il y le visage crispé, le poing fermé et la main qui repousse pour montrer le non-consentement. J'irais même jusqu'à dire que je trouve ça inquiétant que certain(e)s voient de l'érotisme là-dedans, mais bon, je sais qu'on ne contrôle pas son premier réflexe...

Reste qu'elle "ne se défend pas", donc pour certaines, c'est un mauvais exemple. Bon... Personnellement, je suis tout à fait pour qu'on apprenne aux filles à se défendre dès l'adolescence ou même avant. En fait, dès qu'on leur apprend qu'il ne faut pas rentrer seules quand il fait noir, on devrait aussi leur apprendre que si quelque chose arrive, elles n'ont aucun complexe à avoir : elles doivent viser où ça fait mal et frapper. (Je crois d'ailleurs que dans beaucoup de cas, le violeur ne s'attend pas à rencontrer de la résistance, et il n'y a pas besoin d'être "plus forte que lui" pour le faire détaler.)

Qu'on apprenne aux filles à se défendre, mille fois oui. Mais que toutes les affiches et vidéos sur le viol montrent des femmes qui se débattent comme des tigres, mille fois NON. Parce que beaucoup de filles, quand elles sont agressées, sont tellement paralysées de peur qu'elles n'osent pas se défendre. Et si elles essaient un peu de se défendre, une giffle pourra leur en passer l'envie. N'importe quel homme de taille et poids moyen pourra immobiliser sa victime facilement, sans qu'elle sache comment l'en empêcher si elle n'a pas fait de sports de combat, ce qui est le cas en général... Et que se diront ces filles, six mois, deux ans après leur viol, en tombant sur une campagne anti-viol qui montre une fille en train de coller une raclée à son violeur ? Elles se diront "C'est ma faute, je ne me suis pas assez défendue, si je n'ai pas fait comme cette femme là, si je n'ai pas lutté, alors je suis responsable".

Le cliché de la fille violée, ce n'est pas une fille passive qui n'ose pas se défendre contre quelqu'un qu'elle connait. Ca, c'est la *réalité*. Le cliché de la fille violée, nous l'héritons du christianisme, c'est la fille qui défend sa "vertu" jusqu'à la mort (sauf que dans le christianisme, c'est jusqu'à sa mort à elle, et pour les féministes, jusqu'à la mort de l'agresseur).

Or, violer une femme, c'est facile, et la plupart des victimes ne se défendent pas, ou peu. Il faut que ça change ? Oui. Mais la solution n'est pas de laisser les hommes continuer à croire que tant que la femme ne les frappe pas à coups de poing, c'est qu'elle est d'accord. Ils se diront "ah bah voilà, les femmes violées, elles crient et elles frappent - si elle dit non et qu'ensuite elle est silencieuse et immobile, c'est qu'elle le voulait". Si ils arrivaient à se dire qu'elle fille violée ne réagit pas forcément violemment, ce serait en fait mieux.

Et la solution n'est pas non plus de laisser les filles penser que si elles n'ont pas osé se défendre, elles sont vraiment des moins que rien méritent ce qui leur est arrivé. Ce n'est pas de les laisser se dire : "voilà, une femme violée se défend, et si je ne l'ai pas frappé, alors je n'ai pas assez montré que je n'étais pas assez d'accord".

23. Le 26/11/2010, 14:33 par pat

Oui Freeweeler, ça me va bien:
"Exigeons que l'assignation de genre soit abolie!
Militons pour la prescription de la notion de femme et d’homme!
Refusons d'exhiber notre sexe sur les formulaires administratifs!"

On va enfin pouvoir être égaux devant la loi! finies les discrimainations a l'embauche et les écarts de salaires, mais aussi en cas de violence conjugale, ou quand on passe devant un JAF...ça fera drole de pouvoir obtenir une condamnation de madame qui frappe monsieur, ou la garde des enfants pour monsieur, sans que madame ait fait preuve de maltraitances caractérisées et répétées sur les enfants....
Non je crois que je rêve.

24. Le 26/11/2010, 15:46 par Obsédé Textuel

Euterpe: « -Elles sont là pour le profit, le bénèf', le fric fait avec le viol de leur corps est mis en bourse et s'accroît pour le plaisir des mâles de la finance internationale. »
Tout ce qui est excessif est dérisoire.
Quelle tristesse.
En vous reliant je vous sens plutôt malheureuse dans votre vie. Je compatis et le déplore.

Vous abordez un sujet que vous ne maitrisez pas contrairement à moi car c'est mon job. Savez vous que le monde de la finance emploit beaucoup de femmes ? Sont-elles clientes des bordels ?

Heureusement que ces pays émergents, que vous ne connaissez que par TF1 ou bien par un voyage touristique, sont un peu plus sérieux et ont choisi la voie du travail honorable pour asseoir leur décollage économique. Solution pérenne, c'est bien plus sûr que les bars à putes qui semblent vous fasciner !
Comment vous répondre puisque vous avez choisi la facilité et l'aveuglement. Je commence à comprendre pourquoi les associations féministes sont en perte d'audience depuis 30 ans.
- Effectivement, vous ne risquez pas de convaincre !

25. Le 26/11/2010, 18:41 par pat

Faux Euterpe, un obsédé textuel, c'est quelqu'un qui est procédurier et vit qu'a travers les textes et les règles. Donc pas folichon a la plume ni au lit en principe, mais ce n'est ici qu'un pseudo amusant je pense.....

26. Le 26/11/2010, 22:26 par catwoman

Bonjour à toutes et à tous,

Je me permets de réagir en tant que victime (et peut être qu'il y en a d'autres parmi nous)
Premièrement je trouve l'idée de la campagne importante, et même si elle n'est pas parfaite cela fait plaisir de voir des actions.

Mais je voudrais rappeler que certes il faut peut être inciter les filles à cogner et se défendre (d'ailleurs je me suis mise au sport de combat), mais vous oubliez un truc: il existe malheureusement des cas autres que le cliché de la fille agressée dans un coin noir de la rue, ou nous n'avons pas la possibilité de nous défendre et non à cause de la peur, mais parce que le GHB, la kétamine, et autres drogues tranquillisantes et désinhibitrices existent bel et bien, et que ce n'est pas qu'en boîte ou dans les bars que cela peut arriver et qu'il faut faire attention...mais aussi dans des fêtes entre (supposés) amis...

L'autre chose sur laquelle j'ai envie de revenir car cela m'a fait bondir quand j'ai lu ça est ce qu'à dit POTCHA: être "choqué de voir des femmes en mini jupes en plein hiver..."
Est ce que porter une jupe est réellement une provocation? C'est quoi ce truc? Cela est censé nous rendre responsable du fait d'être violée comme si on l'avait chercher c'est ça?! Ca relève de l'ancien temps cette pensée je crois, on a évolué depuis (enfin j'espère).
Certes il y a des mini mini jupes qui sont très provocantes mais alors on doit définir des critères ou quoi?!
Voyage en angleterre, aux US, en Australie, en Nouvelle-zélande et tu verras que la mode là bas est au très très court, voire vulgaire, mais alors cela fait de toutes ces filles des p**** qui méritent ce qui leur arrive si c'est le cas?
Je ne porte pas souvent de jupes mais je trouve cette phrase interpellante. Même en hiver on a le droit de porter une jupe simplement par envie, pour se sentir féminine et non pour provoquer.
Lorsque je suis allée porter plainte j'avais peur de ce genre de remarque: "Vous avez provoquer" et pourtant j'étais en pantalon et sweat, alors l'argument de la provocation ça me donne envie de vomir.

27. Le 26/11/2010, 22:35 par Obsédé Textuel

Euterpe "- qu'il est une bête au lit"

Mouarff !...çà y est vous m'avez convaincu.
Eh bien vous y avez mis le temps.

signé un mâle blanc trop facilement supérieur !

28. Le 27/11/2010, 00:15 par Obsédé Textuel

Etude multipays sur la santé des femmes et la violence domestique - site de l'OMS

http://www.who.int/publications/lis...

- Par exemple: 59% des éthiopiennes confrontées à des violences physiques contre 6% des japonaises !

Violence conjugale en France, une étude de 2007.
http://www.sosfemmes.com/violences/...

29. Le 27/11/2010, 00:27 par Obsédé Textuel

Pat "- mais ce n'est ici qu'un pseudo amusant je pense....."

Bien vu Pat !
Ce peut être une façon décalée d'évoquer un amoureux des beaux textes avec amusement. Un tantinet poil à gratter par ici, je vous le concède, rien de bien méchant pour qui sait lire et écrire.
Merci pour votre sens de l'humour.

30. Le 27/11/2010, 19:28 par Kalista

@Clarissa : je suis tout à fait d'accord avec toi.
@catwoman : tu as raison, on oublie le GHB, mais aussi les menaces qui tétanisent, les violences psychologiques qui privent les victimes de volonté... Merci de ton témoignage.

Pour ceux et celles qui aiment ou n'aiment pas l'affiche, j'ai trouvé (cité par le site contreleviol.fr) une analyse sur agoravox : http://www.agoravox.fr/tribune-libr...
L'auteur l'adore et la défend en des termes un peu obscurs pour moi. Evidemment, on n'est pas forcés d'être d'accord avec lui. ;-)

31. Le 29/11/2010, 00:39 par olympe

Euterpe, je n'étais pas derrière mon micro depuis 4 jours, je n'ai donc pas touché aux coms. Je rappelle il faut faire prévisualiser et ensuite envoyer.
Catwoman merci de donner le ressenti vis à vis de cette camapgne d'une personne qui a été victime

32. Le 29/11/2010, 11:02 par pat

http://www.sosfemmes.com/violences/...
les chiffres donnés ici sont totalement farfelus: On parle de 2 millions de femmes victimes de violence et 400 décès, alors que les dernières enquêtes disent plutot selon les sources entre 100 000 et 300 000 femmes qui disent avoir été victimes de violences (toutes formes de violences confondues) et 160 décès environ... Lorsque des militants peu scrupuleux se saisissent d'une cause juste, ils la décrédibilisent.
Pourquoi gonfle t on les chiffres de violence faite aux femmes, pourquoi ne parle t on pas de ceux de la violence contre les enfants (500 morts par an) et les hommes (30 morts par an)