La maladie mortelle du PS

Le PS ne manque ni de militants dévoués, ni d'idées. Il va pourtant continuer à se ridiculiser de congrès, en université d'été, de refondations en consultations.

Ceparti souffre d'une maladie simple mais apparemment mortelle : il constitue une formidable rente de situation pour quelques personnages bien décidés à en profiter le plus longtemps possible et qui ne céderont pas leur place .

Alors qu'il essaye de nous montrer sa volonté de changer en faisant grand bruit autour d'un vote auquel sont invités les adhérents, vote qui érige en principe  la parité et le non cumul des mandats le PS  a investi ses têtes de liste pour les élections régionales : 19 sortants , plusieurs cumulards et  seulement 3 femmes têtes de liste pour 21 hommes.

Pas sûr que ce soit le sens du vent, pas sûr que ce soit le bon choix.


Commentaires

1. Le 04/10/2009, 13:32 par MP

La parité vaut pour les listes, pas pour les têtes de listes ... T'imagines si on doit réserver la tête de liste à tel ou autre sexe ? Bonjour le parachutage ... :-(

D'accord néanmoins sur les cumulards, dommage que ça ne soit applicable qu'à partir de 2011.

2. Le 04/10/2009, 13:41 par olympe

oui merci je suis au courant. donc des listes paritaires autant d'hommes que de femmes et à la sortie des présidents hommes. organiser ça, j'imagine très bien il suffit de le vouloir. et pourquoi serait ce du parachutage puisqu'il y a obligatoirement une femme en 2nd position de la liste ?

3. Le 04/10/2009, 14:40 par Eric citoyen

Organiser un référendum militant (c'est bien) le traduire en acte (??) (C'est mieux)

... je suis d'accord avec toi.

@ +

Bésitos

4. Le 04/10/2009, 14:47 par isabelle

d'ailleurs la photo des candidats était en home page du site officiel du PS samedi, elle a disparu aujourd'hui... http://www.lesnouvellesnews.fr/

5. Le 04/10/2009, 15:48 par ML D

Bonjour,
Moi, je ne l'ai pas encore quitté le PS. J'ai bien failli, très vite. Je me suis retrouvée parmi ces élus tant villipendés par le biais de la parité. J'ai traversé des moments très durs, notamment à cause ... de femmes qui acceptaient délibérément d'être utilisées comme des pions par des barons. Les femmes elles-mêmes sont parfois les pires ennemies des femmes...
Le seul moyen pour les femmes sincères et fortes de leurs convictions de s'imposer face à leurs congénères "potiches" (je résume), est qu'elles ne partent surtout pas mais qu'elles restent et qu'elles se battent, de l'intérieur. Sans agressivité stérile, mais sans angélisme non plus.
Comment avez vous pu croire que les choses allaient changer immédiatement ? Arnaud Montebourg (un homme) n'a réussi à imposer sa volonté de rénovation face à M. A. qu'en faisant le forcing fin Aout. Pensez-vous vraiment que nous disposions de femmes en position d'être présidentes de conseil régional comme ça, en claquant des doigts en septembre?
Le réalisme doit aussi être partie intégrante de nos exigences. Faute de quoi nous sommes très vite reléguées au rang de suffragettes hystériques.

6. Le 04/10/2009, 15:54 par olympe

MLD, je ne suis pas au Ps et je m'en félicite ! vous ne disposiez pas de femmes éligibles ? mais vous en avez bien trouvé pour mettre en seconde position, je suppose que vous avez choisi des femmes tout ce qu'il y a de mieux, et elles ne seraient pas capables d'être présidentes ? et pourquoi au dernier moment ? les lois sur la parité ont presque 10 ans vous auriez pu y réfléchir un peu avant non ?
le PS a peur que les gens ne votent pas pour des notables locaux. on verra au moment des élections, mais il me semble au contraire que justement les gens en ont marre des notables locaux.

7. Le 04/10/2009, 18:13 par JeanMichel13

Et si ils avaient pu virer Ségolène Royal, il n'y aurait que 2 femmes sur 22!

Encore un grand bravo à Ségolène Royal pour sa combattivité et son opiniatreté!

8. Le 04/10/2009, 19:26 par frieda l'écuyère

@LMD : les femmes pire ennemies de femmes, ça reste hélas souvent le cas, et continue d'être véhiculé par des clichés concernant les femmes qui seraient jalouses, vénales, hystériques et j'en passe.
Et deux femmes (à qui on ne pardonne jamais rien) qui s'affrontent et se déchirent pour prendre la tête d'un parti, c'est dévastateur. Alors que quand c'est deux mecs, c'est évidemment perçu comme un simple combat viril, pas un "crêpage de chignon", pour reprendre une expression dont il a déjà été débattu ici.

9. Le 04/10/2009, 19:48 par ML D

Olympe,
Ne vous fâchez pas, je ne réagissais qu'à la contradiction que nombre d'entre nous ont relevé : à savoir que nous avons voté la parité diverse et variée en septembre et que seulement 3 femmes PS sont effectivement candidates en octobre. Ne m'accusez pas de ne pas être une féministe convaincue parce que je vous dis comment cela se passe. Dans ma région, je vous réponds sur ce que je connais, aucune femme n'est en position de l'être. Soit parce qu'elles cumulent elles mêmes ( ben oui, les femmes aussi), parce qu'elles ont autre chose dans leur vie, parce qu'elles n'ont pas les compétences (mais il y a aussi des tas d'hommes dans ce cas), parce qu'elles ne veulent pas...
J'aurais préféré avoir un commentaire sur ces femmes qui acceptent d'être les pions de ces messieurs et de virer leur consoeurs pour des raisons d'ambition personnelle. Ce féminisme là dessert grandement les femmes car comme vous le savez, une fois en poste, nous devons être 2x meilleures que les autres, sinon femme=potiche, maîtresse, femme de, incompétente, etc . On peut ne pas être d'accord, mais c'est ainsi.
J'ai soutenu Ségolène pendant la campagne interne, et pas parce que c'est une femme, mais une fois que j'ai constaté l'étendue des dégâts, j'ai renoncé, même si c'est une femme.
Etre une femme n'est pas une garantie. En rien.

10. Le 04/10/2009, 22:11 par Sophie

Eh oui tu as malheureusement raison...
Et les militant-e-s socialistes ont fait encore plus fort ce soir-là sur cette question ! Dans leur fameux questionnaire sur la "rénovation", ils ont répondu non à 71% à la question «Êtes-vous favorables à l’instauration de la parité totale dans toutes les instances du parti (locales et nationales) ?» et à 72% à «Êtes-vous favorables à l’instauration de la parité dans les candidatures pour les élections législatives de 2012 ?».
Y'a encore du boulot pour les féministes authentiques de ce parti, comme mon amie Caroline de Haas...
Tou-te-s à la manif du 17 octobre !!!

11. Le 05/10/2009, 08:59 par isabelle

@Sophie : ils ont répondu oui aux deux questions : http://actus.parti-socialiste.fr/20...

12. Le 05/10/2009, 09:55 par jolb56

Bien sûr c'est scandaleux et électoralement stupide ! mais c'est vrai .... il n'y a que trés peu de femmes en position (?) d'être présidentes de région. Ce n'est pas une question de capacité, c'est une question de notoriété. Et la notoriété cela ne se construit pas entre septembre et mars. Maintenant il y a des rattrapages possibles. Les têtes de listes régionales sont des hommes ? alors les têtes de listes départementales DOIVENT être des femmes. N'oubliez pas que nous votons pour des listes départementales. Les listes sont déposées au niveau régional, mais les candidats sont répartis entre les départements (on parle de sections départementales constituant la région). Les Présidents de région sont des hommes ? alors nommons 2 vice présidentes pour un vice président .... et construisons la notoriété des femmes au lieu de les "invisibiliser"comme les médias, la presse, les partis le font.

13. Le 11/10/2009, 15:42 par Caroline

La manifestation du 17 octobre doit être l'occasion d'inverser le rapport de force en la matière. Lisez le dernier n° d'Osez le féminisme, consacré à la manif : http://www.osezlefeminisme.fr