Le Grand Orient de France et le tablier

14 activistes de La Barbe sont intervenues hier soir au Grand Orient de France. A la suite de cette action plusieurs Barbues, un photographe et une journaliste GOF.JPGde la BBC disent avoir  été bousculées.

Pour la 1ere fois depuis maintenant 4 ans qu'elles agissent elles ont  porté plainte suite à la façon violente dont elles ont été traitées.

Il faut dire que le Grand Orient de France est un club particulièrement machiste et c'est d'autant plus grave qu'il s'agit d'un réseau  influent.

Dans mon livre je le donne comme exemple de la réaction des hommes à l'arrivée des femmes dans leurs assemblées.

En effet, il n'y a pas un mouvement naturel des hommes qui feraient progressivement de la place aux femmes, au fur et à mesure qu'elles cherchent à s'investir dans la vie citoyenne, politique, professionnelle. Au contraire, des hommes ont toujours résisté à ce qu’ils considèrent comme une intrusion sur leurs domaines

Lorsqu’au XVIIIe siècle ces loges se sont organisées sous la forme qui est encore en vigueur aujourd’hui, elles se sont dotées de textes constitutifs prévoyant que l’admission était réservée aux hommes libres, ce qui signifiait qu’elle était interdite aux esclaves, aux « hommes immoraux ou scandaleux » et aux femmes.

Certaines obédiences ont rapidement créé des sortes de « sous-loges » pour les épouses des maçons, mais elles n’ont jamais eu ni le même prestige ni la même autorité.

Quelques femmes se sont acharnées à demander leur intronisation au cours des deux siècles suivants, à l’exemple de Maria Deraismes qui réussit à l’obtenir, mais resta en réalité toute sa vie sans loge. Elle finit par créer en 1893 une loge mixte avec un comparse, mais cette loge méprisée ne fut jamais véritablement reconnue.

En 1952, les femmes n’étant toujours pas admises par les hommes, une loge féminine fut créée.

En 2008, 169 membres du Grand Orient de France (loge la plus importante de France avec 49 000 membres) ont été suspendus par la chambre suprême de justice maçonnique pour avoir initié des femmes. La chambre s’est appuyée sur le fait que le convent n’avait pas remis en cause la tradition séculaire du Grand Orient de France (GOF), à savoir que l’on n’initie pas les femmes.

Le GOF a persisté et signé et le convent, à nouveau interrogé en 2009, a voté à 56 % contre l’initiation de femmes par ses loges. Son grand Maître a déclaré "Ceux qui refusent ne sont pas réactionnaires ou rétrogrades pour autant. Tous les soirs, nous bénéficions de l’apport de la féminité dans nos travaux en invitant des femmes. Et nous continuons à prendre position en faveur de l’émancipation féminine, comme nous l’avons toujours fait. C’est un simple problème réglementaire."

 Il a fallu attendre 2010, et vraisemblablement un débat soutenu,pour que la chambre suprême puis le convent changent d’avis et acceptent l’initiation des femmes au sein des loges en approuvantpar 51,5 % des voix un texte déclarant que "ne peut plus être refusé qui que ce soit dans l’obédience pour quelque discrimination que ce soit, y compris de sexe".

Cependant, certains membres ont demandé au tribunal de grande instance de Paris l’annulation de cette décision. Parmi les motifs invoqués. Depuis son origine, le recrutement et la composition du GOF ont été exclusivement masculins. En 2011, le tribunal a jugé la demande irrecevable pour des raisons de droit.

La réaction à l'intervention de La Barbe prouve que le sujet reste plus que sensible pour ces messieurs !

 Hommes ou femmes, les francs-maçons ne veulent pas de mixité », Rue89.fr

« Ces francs-maçons suspendus parce qu’ils aiment trop les femmes », L’Express.fr

PS : c'est Yann qui doit être content que je cite Maria Deraismes

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

1. Le 30/05/2012, 19:43 par la sorcière

Je ne comprends pas pourquoi elles se font virer à chaque fois aussi méchamment. J'imagine que si il y a une plainte cette fois c'est qu'ils ont été assez violents (et tiens, une journaliste dans le tas, c'était sympa).

Bien cet article sur la franc maçonnerie. Ce qui est très marrant, c'est que la loge féminine est devenu une des plus influente par la suite (elle était cité dans je sais plus quel top) Bref...

2. Le 30/05/2012, 20:09 par Yann

Enfin ! Merci pour elle.

3. Le 30/05/2012, 20:09 par Yann

Enfin ! Merci pour elle.

4. Le 30/05/2012, 20:09 par Yann

Enfin ! Merci pour elle.

5. Le 30/05/2012, 20:09 par Yann

Enfin ! Merci pour elle.

6. Le 31/05/2012, 00:05 par apb

j'aurais aimé mettre une barbe au buste de Marianne...

7. Le 31/05/2012, 11:07 par dandan

ils sont déjà morts et ne le savent pas...
heureusement, tous les FM ne sont pas stupidement misogynes et il y a des obédiences mixtes ou féminines !
En même temps, moi qui suis FM femme, je n'ai pas envie d'intégrer leur club de crétins, qu'ils restent entre eux et disparaissent.....et surtout, surtout, qu'ils s'abstiennent de nous "visiter" !!

8. Le 31/05/2012, 12:11 par Clémence

Malheureusement, les militant(e)s de La Barbe et la journaliste de la BBC n'ont pas été "bousculés" mais carrément agressés ! Notons, car c'est intéressant, que la première personne visée par les violences a été le seul homme de La Barbe qui était présent (on règle les affaires entre hommes, n'est-ce pas ?) : c'est en venant à son secours que les militantes femmes ont été agressées. Une plainte pour violences volontaires en réunion a été déposée.

9. Le 31/05/2012, 20:59 par Témoin

Bonsoir,
J'étais présent lors de cette conférence, en tant que simple spectateur.
Les militantes ont joué leur surprenant numéro en se levant silencieusement, et se sont dirigees vers l'estrade pour prendre la parole. Les organisateurs, invoquant la liberté de parole qui semble être un principe au sein de leur association, la leur ont donnée.
Elles ont fait leur discours, et cela n'a posé aucun problème aux francs-maçons.
La situation s'est corsée lorsqu'un militant à pris des photos. Cela est interdit dans leurs locaux (reste à voir si cela est réellement interdit d'un point de vue juridique, mais je pense que oui). La sécurité des jeux à alors réclame l'appareil, les militants ont refusé, et le ton est monté. S'il y a eu violence, je ne les ai pas vues car le groupe militant+sécurité est sorti de la salle. Je pense d'ailleurs qu'il n'y aura jamais d'autres témoins qu'eux-mêmes.
Quoiqu'il en soit, la police est intervenue et a fait sortir les militants.

J'attire donc votre attention que, comme souvent, la vérité n'est pas si simple, et les fautes probablement partagées.

10. Le 01/06/2012, 05:22 par Denis

Merci pour le lien.

Signalons tout de même que le Droit Humain est mixte.

11. Le 01/06/2012, 07:00 par Chouilla

Je n'y étais pas, je ne peux donc pas commenter ce qui s'est passé. S'il y a eu violence, c'est regrettable et inacceptable. Le combat fémisite pour l'égalité des sexes est justifié et honorable.
Je suis maçon dans une obédience masculine. Ce choix n'a pas été guidé par un quelconque sexisme ou machisme. Si je n'ai pas choisi une obédience mixte, c'est pour la même raison que je ne fréquente pas les saunas ou vestiaires mixtes; la pudeur et un besoin d'intimité. D'autres frères ont choisi la mixité car elle leur convient mieux. Mes soeurs sont devant le même choix et c'est pour ça qu'il existe des obédiences strictement féminines.
Lorsque je travaille dans le temple, c'est dépouillé de mes "métaux" et artifices. A nu en quelque sorte. Tout ce que je demande, c'est que l'on respecte mon intimité.

12. Le 01/06/2012, 10:18 par Emma

la Chouia, il va falloir expliquer en quoi un travail de type intellectuel vous met à nu d'une façon sexuée, qui fait que celle-ci ne peut s'opérer qu'entre gens du même sexe. Il y a différents types de mise à nu, certaines ont une connation sexuée, quand elles sont liées au corps, mais à l'intellect, ou l'affect, quand il s'agit par exemple de se mettre à nu sentimentalement, exposer je ne sais pas la fragilité de son raisonnement... je ne vois pas en quoi ce type de mise à nu ne peut se faire qu'enter gens du même sexe.

13. Le 02/06/2012, 10:06 par Vero

Je suis à la Grande Loge Féminine de France et il est hors de question que nous devenions mixtes ! Déjà qu'on accueille des hommes en visite lors de nos Tenues (réunions), c'est assez pénible comme ça...

14. Le 02/06/2012, 13:01 par Denis

@Vero

Ils sont si bedonnants, en maillot de bain ? Ce doit être d'un pénible... ;+)

15. Le 03/06/2012, 15:59 par Geomaillon

J'ai été choqué comme beaucoup d'apprendre ce qui s'est passé au GODF. Comme membre et par ailleurs favorable à la "mue" de cette obédience vers la mixité, je suis catastrophé de ce qui s'est passé l'autre jour, mais je n'ira pas plus loin car je n'étais pas là et ignore tout de ce qui s'est passé à part le témoignage de "labarbe" que je n'ai aucune raison de contester.

Par contre l'article ci-dessus comporte des inexactitudes ou des omissions qui déforment l'image que l'on pourrait se faire de la franc-maçonnerie que je tiens à rectifier.

"Elle finit par créer en 1893 une loge mixte avec un comparse, mais cette loge méprisée ne fut jamais véritablement reconnue."

Désolé mais c'est totalement faux : Je cite leur site internet www.droit-humain.org : 'L'Ordre Maçonnique Mixte et International " LE DROIT HUMAIN " regroupe environ 28.000 membres, présents dans plus de 50 pays dans le monde"

De plus il est reconnu par, et fait partie intégrante de la famile dite de "Franc-maçonnerie libérale qui comprend entre autres le GODF, la Grande Loge de France, et la Grande Loge Féminine de France

Concernant cette dernière, j'encourage toutes le femmes de bonne volonté à lire ce texte http://www.glff.org/internet/news/E... qui décrit entre autres considérations de grande qualité, les raisons pour lesquelles la mixité n'est pas une fin en soi dans le travail initiatique.

Je conclurai en disant que oui il y a des éléments de machisme qui survivent au Grand Orient de France, mais que fidèle à sa tradition, les forces de progrès en son sein avancent inexorablement et prévaudront comme elles ont toujours fait. En attendant il y a des obédiences mixtes comme le DH mais aussi la GLMU, la GLMF, et comme obédience féminine principale la GLFF.
Le travail qu'on y est fait est d'une qualité identique que dans les "grandes" obédiences.

16. Le 04/06/2012, 09:02 par Chouilla

@Emma:
Contrairement à beaucoup d'idées reçues, le travail maçonnique est plus émotionnel qu'intellectuel et je ne vois pas bien en quoi le temple est un lieu de pouvoir.
J'aurais pensé qu'une femme aurais compris mieux qu'un homme que la pudeur émotionnelle est bien plus importante que la simple inhibition de montrer ses fesses. Je suis surpris.
Quoi qu'il en soit, la mixité dans la sphère privée (et la Franc-maçonnerie en fait partie) est une liberté. Obédience mixte ou pas, chaque soeur ou frère choisi librement en fonction de sa sensibilité. Où est donc le problème si le respect des uns et des autres est là?