Le congé parental dans 9 pays d'Europe

Je remets ce billet en tête pour les lecteurs de Le soir.be dont le lien ne semble pas fonctionner correctement.

Le service des études juridiques du Sénat a publié le 19 octobre une étude sur les différents congés liés à la naissance d'un enfant : congé de maternité, congé de paternité et congé parental dans 9 pays européens : l'Allemagne, la Belgique, le Danemark, l'Espagne, la Grande-Bretagne, l'Italie, les Pays-Bas, la Pologne et la Suède.

Voici donc ce qu'il en est des congés parentaux pour les salariés

Rappelons qu'en France à l’issue du congé de maternité, chacun des deux parents peut prendre un congé parental d’éducation à condition d’avoir une ancienneté d’au moins une année à la date de la naissance de l’enfant. Ce congé, d’une durée initiale maximale d’un an, peut être prolongé deux fois et doit prendre fin au plus tard au troisième anniversaire de l’enfant. Il prend la forme soit d’une réduction du temps de travail soit d’une suspension du contrat de travail.
Ce congé n'est pas rémunéré, la CAF verse le complément de libre choix d’activité (entre 375 € ou 550 €)

Dans quatre pays (Espagne, Grande-Bretagne, Pays-Bas et Pologne), le congé parental rémunéré n’existe pas. Les parents peuvent cependant s'arrêter pour une durée plus ou moins longue (13 semaines en Grande-Bretagne, 3 ans en Espagne ou en Pologne)

Dans les autres pays, où le congé parental rémunéré existe, il constitue un droit partageable entre les deux parents (Allemagne, Danemark, Italie et Suède) ou un droit individuel, susceptible d’être exercé par chacun d’eux (Belgique).

• En Italie, le congé parental est rémunéré partiellement à hauteur de 30% du salaire dans la limite de 6 mois si il est pris avant les 3 ans de l'enfant)
La durée totale du congé parental est de dix mois, et chacun des deux parents peut s’absenter au plus six mois.  Par ailleurs, la durée du congé parental peut être portée à onze mois dans le cas où le père prend au moins trois mois.

• Au Danemark, le congé parental a une durée de 64 semaines. Il est rémunéré pendant 32 semaines et librement partageable entre les deux parents,
sous réserve qu’aucun des deux parents ne s’absente plus de 32 semaines.

• En Suède, le congé parental, entièrement rémunéré, sa durée est de 480 jours (soit environ un peu plus de 69 semaines). Sur
ces 480 jours, 60 sont réservés à la mère, 60 au père, et les 360 autres sont librement partageables. Le congé parental est rémunéré à hauteur de 80 % du
salaire pendant 390 jours, tandis que les 90 jours suivants sont compensés par un forfait.

L'Allemagne a opté pour le modèle scandinave. En effet, la durée du congé parental, douze mois, peut être portée à quatorze mois si le congé est
partagé entre les deux parents et si chacun d’eux prend au moins deux mois. Cette disposition, en vigueur depuis le début de l’année 2007, vise à inciter les pères à prendre au moins une partie du congé parental. Outre ce congé rémunéré à hauteur des deux tiers du salaire, chacun des deux parents a droit à un congé non rémunéré d’une durée de deux ans.

•  En Belgique, chacun des deux parents peut bénéficier d’un congé parental rémunéré de courte durée.
Les salariés du secteur privé bénéficient en effet d’un congé parental de trois mois, qui doit être pris avant le douzième anniversaire de l’enfant et qui
peut prendre la forme soit d’une suspension du contrat de travail soit d’une réduction du temps de travail.

Commentaires

1. Le 25/10/2009, 20:58 par Stedransky

Le débat à mener concerne, je pense, la vision qu'ont les employeurs sur ce congé parental. Car, que ça soit l'homme ou la femme, en terme de carrière, on peut parfois le payer au prix fort.
Je serai curieuse de savoir si la réception en est différente quand il s'agit d'un homme ou d'une femme.

2. Le 25/10/2009, 21:36 par Aude Nectar

Que de disparités.
C'est clair que d'un point de vue ressources, on en prend un sacré coup lorsqu'on fait ce choix, sans compter que sur le CV, c'est souvent mal vu, comme une perte de compétences.

3. Le 27/10/2009, 19:40 par Carisma

Intéressante comparaison. Si j'ai bien lu, la France est le pays ayant le congé parental le plus long, avec certes une allocation forfaitaire plus faible que la compensation salariale des pays scandinaves.

4. Le 30/10/2009, 19:52 par Charlotte

Je complete pour la Belgique puisque j'ai eu la chance d'en beneficier en partie (les 3 mois sont fractionnables en 3fois 1mois). L'indemnite est d'environ 600 euros net (et ce point fait toute la difference en Belgique) par mois.
Ce qui n'est pas enorme mais qui equivaut environ a un mois de creche ++
Et comme la France, il faut justifier d'un an d'anciennete ( a la date de prise du conge parental, pas du depart en conge maternite)

On peut en effet reduire son temps de travail de moitie ou d'un cinquieme, on peut meme prendre un mois ou deux temps plein et le 3eme mois en 1/5 par exemple.

Mais bon, 3 mois ce n'est pas non plus Byzance....mais c'est deja ca, ca vient completer le conge mat qui ne donne pas la part belle aux prolongations...

5. Le 30/11/2009, 00:37 par Christophe

En cumulant les différents avantages offerts par le système légal en Belgique (3 mois minimum pour la maman suite à la naissance de l'enfant et 7 jours pour le papa), il est possible d'atteindre plus de 4 mois... Toutefois, comme le signifie Charlotte, les indemnités sont loin d'être suffisantes. Je pense que nous sommes similaires à de nombreux points à la France (faible indemnité, durée, etc...)