Le poids de la jupe pour les petites filles

C'est dans le très dense rapport de l'IGAS, rédigé par Brigitte Grésy et Philippe Georges, sur l'égalité entre les filles et les garçons dans les modes d'accueil de la petite enfance que j'ai trouvé cette réflexion.

Il s'agit, page 47 et suivantes, d'analyser l'impact des vêtements.

On sait, et des études sociologiques, l'ont vérifié que l'accent est mis sur l'esthétique pour les filles, sur l'autonomie et l'agilité pour les garçons. Les filles sont encouragées à être jolies et à plaire, les garçons à être à l'aise. 

En conséquence leurs habits ne leur permettent pas la même autonomie

- ni pour s'habiller : les vêtements de garçons ont des systèmes d'attaches plus faciles et plus accessibles alors que ceux des filles nécessitent plus souvent de l'aide, lorsque par exemple les vêtements se ferment dans le dos ou à l'aide de nœuds difficiles à faire à cet âge.

- ni pour se mouvoir : Les vêtements féminins pour très jeunes enfants, comme les robes et les jupes, sont peu propices à l'apprentissage de la marche, voire de l'exploration à quatre pattes. Par ailleurs, les habits avec décorations, broderies,  dentelles sont plus délicats ou perçus comme tels, ils vont inciter les adultes à demander aux filles d'être plus soigneuses (manger proprement) et moins actives (ne pas grimper aux arbres) etc. Il participent donc largement de la répression du mouvement chez les filles.

Le port de la jupe  pose des questions spécifiques (rappelons que le rapport traite des enfants de moins de 3 ans) car non seulement c'est un vêtement qui constitue un frein évident pour de nombreuses activités, mais il génère de plus un sentiment d'insécurité pour les fillettes qui peuvent avoir la crainte qu'on voit leur culotte. L'auteur de cet article (CEMEA) émet même l'hypothèse que cette jupe induirait des rapports de force filles/garçons et "qu'elle déclenche l'une des premières fragilités féminines".

L'effet sur les garçons n'est pas neutre non plus car si il est bien un vêtement qui leur est interdit (non ne parlons pas des écossais) c'est bien la jupe. De façon général leurs choix en matière d'habillement est considérablement limité.

La photo vient de ce  Pinterest

Commentaires

1. Le 09/06/2013, 19:56 par Apolline

Je me demande si tout cela, bien qu'il s'agisse d'un trés sérieux rapport de l'IGAS, n'est pas un tissu de représentations :
- un BB garçon rembourré par sa couche et engoncé dans son jean ... je ne sais pas s'il fait vraiment l'acrobate ! A la crèche de mes fils, il y avait un tas de petits ballots ... oh mon dieu !
- les écossais portent des jupes ! Il y en avait aujourd'hui au "tonneau" cave à vins où je vais chercher notre vin en vrac !
- quand BB devient propre, c'est plus vite fait d'enlever sa culotte sous une jupe que de dégraffer son pantalon ou pire, sa salopette ! A cette fin, je mettais à mes fils des petits shorts qui s'abaissent facilement.
- un sexe féminin présente une large partie muqueuse trés mal protégée : la jupe des fillettes - et des dames ! - a l'avantagede se relever et de ne pas trainer sur le sol toujours douteux - quoi qu'on fasse ! et chez moi l'hygiène est stricte ! - des toilettes. Le vêtement ne doit pas serrer et irriter, ni non plus ramasser à la pelle les microbes. néanmoins, j'avoue êre vigilante et regretter parfois, en m'asseyant sur un siège sale de métro ou de bus, d'avoir une jupe trop courte.
- étant jumelle avec un garçon, je t'assure que nos vêtements n'ont en rien influé nos jeux ! Trés vite, mon frère a flanqué des baffes plus fortes que les miennes, mais trés vite j'ai couru beaucoup plus vite que lui !
Bisous

2. Le 09/06/2013, 20:01 par La sorcière

Dans ma famille (mormone), le dimanche, on s'habille pour aller à l'église. J'avais donc une robe pour le dimanche et des pantalons la semaine (j'ai dû mettre ma première robe en semaine au lycée). D'autant que mes parents étaient très pauvres et que ma jolie robe ne devait pas être abimée. Je me souviens de mes sentiments à l'époque :
maternel : c'est dégueulasse, les autres filles peuvent jouer à se faire soulever la jupe et pas moi XD
Le dimanche, après l'église on courait dans le jardin de la chapelle et on grimpait aux arbres. C'est une période pendant laquelle j'ai appris qu'un collant avait une durée de vie de 24h. J'ai porté beaucoup de collants filés du coup.

Par contre, en dehors de la maternel et de ses jeux stupides, je me souviens bien du sentiment d'insécurité "pourvu qu'on voit pas ma culotte". Ce qui est arrivé le jour où je me suis gamelée en essayant d'escalader la clôture des voisins, un dimanche, avec des petits copains mormons.

3. Le 09/06/2013, 20:42 par FabEhrhardt

Il n'y a pas que les écossais qui portent des jupes.
http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2...

4. Le 09/06/2013, 21:11 par Mathilde

"Le port de la jupe (...) génère de plus un sentiment d'insécurité pour les fillettes qui peuvent avoir la crainte qu'on voit leur culotte." Une fois arrivée "la pudeur" oui, mais avant 3 ans ?

5. Le 09/06/2013, 21:48 par Mélisande

Très pertinent... Mon premier souvenir: j'avais 6-7 ans, je portais une robe et à l'école, on a dû tous faire une roulade à tour de rôle, je me souviens le sentiment de honte et de peur de montrer la culotte en attendant mon tour. Et les engueulades pour tous les collants filés, avec cette idée s'imprégnant en moi que je n'étais pas assez soigneuse, sage, intelligente etc.
Maintenant, c'est le contraire, ça devient féministe, de porter une jupe, en réaction aux mâles jaloux et possessifs.

6. Le 10/06/2013, 00:01 par Morphea

Et oui, la jupe, ça a ses avantages, mais ça a aussi ses inconvénients...

J'aurai tendance à penser que, vu que c'est une variation de fringue "inutile" au niveau pratique (comme la plupart des variations de fringues, en fait..., comme les salopettes, etc.), c'est pas génial à proposer avant un certain âge en fait...

Je ne dis pas qu'il faut abolir la jupe hein :x. C'est juste que bon, quand on est en galère pour se mouvoir (la motricité entre 1 et 4 ans, c'est pas la panacée), c'est peut être pas la peine d'en rajouter une couche avec la peur de montrer ses sous-vêtements.

Je me demande même si l'idée que voir (et même montrer !) des sous-vêtements féminins est plus transgressif que de montrer des sous-vêtements masculins ne vient pas de ce qu'on dit de la culotte des petites filles qui portent des jupes à cet âge là... en partie peut être ? dans un système qui s'auto-entretient ?

7. Le 10/06/2013, 05:20 par Hello

Quand j'étais petite, ma mère jouait à la poupée avec moi, j'avais droit à tout les style vestimentaire possible et imaginable. De la petite robe de poupée froufrou pas pratique du tout au loock garçon manqué... avec moi, elle a vite laisser tomber les robe pour des vêtement serte moins beau mais diablement plus pratique et solide. Je me souviens que la salopette n'étais pas pratique du tout et que bien souvent, je portais ce qu'on appelle des "corsaires", ces pantalons pour fille très fin, facile à mettre, à enlever et surtout => solide!

Pour moi, la jupe, sur un enfant de moins de 4 ans, c'est juste stupide et inutile.

8. Le 10/06/2013, 07:57 par Gabrielle

moi aussi ma mere me mettait des pantalons et des trucs avant tout solides et pratiques.
Elle me raconte souvent que ses amies lui disaient: "ah, mais tu vas en faire un garcon manque, etc..."
c'est fou, les petites filles ne sont pas des poupees mais des enfants qui ont besoin de jouer, bouger?
et j'aurai ete bien malheureuse de ne pas pouvoir farfouiller dans la terre et faire le cochon pendu.

9. Le 10/06/2013, 15:05 par Claire

Mmm je suis pas sûre, franchement il y a robe et robe. Pour l'histoire de la culotte, faut dédramatiser. Quand j'étais petite, si un garçon regardait sous ma jupe ou la soulevait, je partais lui baisser le pantalon. Autant te dire que ça s'est vite arrêté! Il faut apprendre aux petites filles à se défendre, au lieu de leur faire penser que face à des garçons de leur âge - à un âge justement où on a la même force et la même corpulence - elles sont des victimes. Et puis si c'est vraiment une source de stress, rien n'empêche de remplacer le collant (qui file, qui bouchonne...) par un legging, beaucoup plus pratique.

10. Le 10/06/2013, 16:00 par pat

Voila qui devrait vous plaire.
On voit que les hommes sont souvent plus contraints par les conventions vestimentaires que les femmes

http://www.atlantico.fr/atlantico-l...

11. Le 10/06/2013, 21:18 par uriane

Mère de 2 filles de moins de 3 ans robe ou jupe et leggins sont une très bonne solution et n'empêche absolument pas la grande d'escalader. Le pantalon a l'avantage de mieux protéger les genoux des chutes fréquentes à cet age, je les préfère largement la semaine chez la nounou (mais ma fille ainée commence déjà à vouloir mettre des robes alors que je suis toujours en pantalon....). Pour mon bébé, les robes sont souvent trop courtes (on voit leurs couches) mais permet de ne pas serrer le ventre

12. Le 11/06/2013, 14:33 par nothing

Bonjour Olympe,
moi aussi je trouve l'allusion à la pudeur ("ne pas montrer sa culotte") étrange si on parle bien de très jeunes enfants.
Ma fille (3ans et 3 mois) ne pense absolument pas à ses sous-vêtements, et je trouve aussi que leggings et robes sont très confortables et pratiques. Les choix vestimentaires sont plus faits en fonction de la fragilité des vêtements : par exemple, telle jupe, tel pantalon, bien solides, seront privilégiés pour une journée avec parc et ballade, alors que le joli pantalon en lin tout fin sera réservé à l'intérieur.
En revanche je garde bien ce souvenir de libération de mes mouvements quand j'ai pu mettre mon premier jean pour aller à l'école...j'étais en 6ème, j'avais 12 ans, et il est vrai qu'avant ça j'avais bien ressenti que grandir en jupe-kilt et collants de laine c'était nase !

13. Le 11/06/2013, 15:32 par NuNue

Les premiers souvenirs que j'aie concernant la crainte qu'on voie mes sous-vêtements date du collège, mais bon j'étais beaucoup en jogging avant ça donc difficile à dire de quand ça date.
En revanche, si la jupe est si pratique pour changer les bébés (cf les commentaires), pourquoi ne pas mettre tout le monde en jupe ?
Personnellement quand je vois des petites filles habillées comme des poupées, avec une robe qui remonte et des collants enfilés à grand peine, je trouve ça moche et inutile.
Bref pour la pudeur je ne sais pas, mais quel que soit l'accoutrement le plus pratique des deux, autant le mettre aux deux sexes pour arrêter de favoriser les différences :)

14. Le 11/06/2013, 15:33 par nanouak47

Ah merci pour cet article! Mère de 2 garçons de 4 et 1 ans, je peste tous les matins contre les mères de leurs copines qui les empêchent de faire ce qu'elles veulent sous prétexte qu'elles sont en jupe. Tous les matins j'entends: "ne coure pas, si tu tombes, tu vas filer tes collants. Ne te mets pas a genoux, tu es en jupe, tu vas t’abîmer les genoux. Ne monte pas la dessus, on verra ta culotte". Laissez les vivre!
Mais même en dehors de l'habillement, on les empêche plus souvent de prendre des risques que les garçons. Mon ainé est autonome sur son vélo depuis longtemps, adore aller vite et prendre des descentes sans qu'on y ait a y redire. Ses copines non. C'est a peine si elles ont une trottinette.

15. Le 11/06/2013, 17:57 par l'hérétique

La bonne solution c'est Jupe+legging

16. Le 11/06/2013, 21:42 par olympe

je vois que c'est un sujet qui suscite beaucoup de commentaires. Et tous différents.

plusieurs points de vue donc

- le problème de faire voir sa culotte. Qu'on a quand même toutes connue , mais est ce dès 3 ans ? et est ce que jupe + legging c'est confortable . a lire aussi ce billet de Mme Déjantee http://lafamilledejantee.blogspot.f...
- le fait que les jupes limitent ou non les mouvements
- le fait qu'en été c'est quand même drolement plus agréable les robes et jupes et que pour le coup c'est bien un inconv"nient pour les garçons.

et on peut rajouter des questions d'hygiène d'après Apolline

17. Le 11/06/2013, 22:47 par Javi

En résumé, si on a une fille à habiller, le mieux c'est jupe legging? ou pantalon?

18. Le 12/06/2013, 12:32 par Oelita

Moi qui ne mets que des jupes depuis que je suis enfant, par choix, je vous ai fait une petite liste des avantages des jupes et robes :-) c'est là : http://www.listolabo.com/listes/lis...

19. Le 13/06/2013, 11:25 par Schmorgluck

Un truc tangent qui m'est venu à l'esprit en lisant ce billet, c'est la question des couleurs de vêtements : les vêtements féminins ont notoirement un choix plus vaste de couleurs que les vêtements masculins, mais je me demande si ça ne commence pas à l'enfance, où j'ai bien l'impression qu'on donne aux garçons des vêtements aux couleurs moins salissantes. Une idée comme ça.

@ Oelita, et totalement hors-sujet, votre pseudo c'est une référence à "Parade nuptiale" de Donald Kingsbury ? (je demande parce que je viens de le lire et qu'il y a une femme du nom d'Oëlita parmi les protagonistes)

20. Le 13/06/2013, 17:08 par chiara

Vu ce matin dans une pharmacie : deux dames avec des poussettes (maman,nounou ?) dans l'une une petite fille (deux ans et demi ?) avec une robe rose, jambes écartées (il fait très chaud). L'autre dame la regarde, commence à lui parler "oh, tu as l'air bien grognon... et regarde, on voit ta culotte !!!" du coup la maman (?) lui a recouvert les jambes et les a remis "droites".... conclusion : une fille ça sourit et ça supporte la chaleur parce que ça ne doit pas montrer sa culotte... avant je n'y aurais pas fait attention, je crois...

21. Le 15/06/2013, 23:41 par Alixe

Constaté lors de la préparation d'un spectacle avec des enfants de maternelle : les filles sont bien plus autonomes pour les changements de costumes, habituées aux bretelles croisées et autres chausse-trappes de leur habillement habituel...

22. Le 17/06/2013, 14:45 par javi

Dans la catégorie "perles", à propos de Duflot:
http://www.atlantico.fr/decryptage/...

"Pour la ministricule [...] Rebondissement utilisé par la bien trop pneumatique ministre [...] la Duflot qui parle responsabilité, c’est un peu comme une poule qui parle physique des particules. [...] Mais au-delà de ces constatations maintenant d’usage dès que la Cécile ouvre son caquet et provoque une magnifique bordée de catastrophes locales [...]aeuglée par un dogmatisme maintenant pathologique [...]montrant s’il était encore nécessaire sa parfaite étanchéité à toute compréhension même diaphane du problème qui lui fut soumis. [...] Au-delà des abrutissantes bêtises de Duflot [...] Hollande fait passer les Français pour des guignols partout dans le monde. Duflot, elle, réussit seule le pari d’éteindre le Siècle des Lumières."

Commentaire, vu sur bulle-immobiliere.net:
http://www.bulle-immobiliere.net/in...
"L'auteur est tellement consumé par sa haine qu'il ne se rend pas compte de l'absurdité de ce qu'il dit."

23. Le 19/06/2013, 17:51 par Nadezda

Mon seul problème vestimentaire c'était la robe blanche du dimanche, les autres jours, alors que je ne jouais qu'avec les garçons, aucuns problèmes. Le legging sous la jupe c'est super.