Le ventre des femmes

Il y a quelques jours j'ai très mal dormi dans un hôtel parisien.

A tel point qu'à 4H j'ai allumé la télé.

Je suis tombée sur la chaine de l'Assemblée nationale, rediffusion d'une émission "ça vous regarde" sur la gestation pour autrui. 4 spécialistes pour en parler.

J'ai pris une photo.

 l'émission sur internet

Il y avait donc sur ce plateau 5 hommes pour parler du ventre des femmes. Que diraient-ils si on n'invitait que des femmes pour parler du don de sperme ?.

En rentrant j'ai regardé l'émission complète sur internet en fait 2 citoyens interviennent (un peu) dans le débat. Un homme et une femme. Et quelle n'a pas été ma surprise de reconnaitre Jocelyne que j'ai rencontrée cet été ! Et je me suis souvenue qu'elle avait fait un billet à propos de cette émission.

Commentaires

1. Le 31/08/2009, 21:00 par Aude Nectar

C'est en effet risible.
Un peu comme les hommes islamistes qui ont réinterprété les textes et voilé les femmes, sans leur demander leur avis.

2. Le 31/08/2009, 23:00 par Audrey

Ca me fait penser à un reportage au 20h de france 2 il y a quelques mois, reportage qui portait sur la femme enceinte et les précautions durant cette période (je ne me souviens pas exactement du thème).
Sur les 80% du sujet, des spécialistes s'exprimaient sur le vécu et le ressenti de porter un enfant: 3 hommes et 1 femme.
No comment.

3. Le 31/08/2009, 23:20 par lucia mel

les bras nous en tombent, ça en deviendrait risible... si on ne savait ce que ça implique derrière (la domination, le mépris). En même temps n'oublions pas que ce thème de la location de ventres intéresse fortement les hommes (nous en avons un peu reparlé avec Marie-Georges, à la Comète) : c'est pour eux le moyen de reprendre la main sur la domination ancestrale des femmes, celle de la gestation, devenir un père sans "mère" officielle. Imaginons que les femmes ne soient plus (on parle d'utérus artificiels) seules à être porteuses de bébés... ç'en serait fini de leur "primauté" biologique : certains hommes en rêvent tout haut (j'ai eu l'occasion de m'accrocher avec l'un d'entre eux sur Ladies Room, ils réclament même une révision de la loi donnant le droit aux hommes d'obliger une femme à avorter : le droit, au nom de l'égalité, à pouvoir refuser d'être père).

4. Le 31/08/2009, 23:26 par olympe

et pourtant on 'en a pas vu beaucoup réclamer que soit mise au point une pilule contraceptive pour homme, qui serait le seul moyen (hormis la stérilisation) pour eux de maitriser leur fécondité quand ils ne veulent pas d'enfant

5. Le 01/09/2009, 10:13 par dwormiller

Le casting est effectivement raté. Vous n'avez pas écrit au journaliste (a.ardoin@lcpan.fr) pour lui demander comment avait été préparée l'émission? Ce serait drôle si c'était une femme qui avait choisi les invités.

J'aurais bien vu Marcela Iacub, qui a publié un livre sur la question, mais elle avait peut-être d'autres obligations.

"qui serait le seul moyen (hormis la stérilisation) pour eux de maitriser leur fécondité"

Moi jusqu'à présent j'ai utilisé deux autres moyens que tu ne cites pas:

1) Le préservatif
2) Mon sens psychologique

Certains hommes se font effectivement piéger par des femmes sans scrupules qui prétendent prendre la pilule alors qu'elles ont décidé en tout conscience de "faire un bébé toute seule".

C'est évidemment malhonnête et condamnable. Mais ces hommes ont une part de responsabilité, un peu comme les femmes battues, dans la mesure où il leur revient de faire preuve de discernement au moment de choisir leur partenaire.

Coucher sans préservatif avec un partenaire dont on n'a pas soigneusement évalué la personnalité, le sens moral et les envies est une faute. Ensuite il faut savoir communiquer clairement.

Femmes battues, pères bernés, même combat.