Les garçons et les filles lancent-ils différemment ?

C'est sur le tumblr "les études à la con "(que je vous recommande) que j'ai trouvé ce lien vers un article du Washington post.

Je ne trouve pas cette étude si con que ça, au contraire elle me parait particulièrement intéressante. Ceux et celles qui ont lu mon livre savent que les corps des enfants ne sont pas du tout dressés de la même façon. C'est, à mon avis, l'un des aspects les plus invisibles mais qui occasionne des différences essentielles dans les comportements des hommes et des femmes adultes.

Le crédit que l'on peut accorder à une étude repose sur plusieurs éléments :

- qui a réalisé cette étude ? Qui l'a publié ?

De façon générale, celles qui proviennent des universités , qui ont été publiées par des revues disposant d'un comité de sélection scientifique sont plus crédibles

- quelles garanties ont été apportées à l'échantillon sur lequel ont porté les observations ? quel soin a été apporté au dispositif expérimental ?

Il faut surtout se méfier des généralisations et conclusions du type "ces différences prouvent que les hommes et les femmes sont fondamentalement différents . Ils viennent de Mars, elles viennent de Venus".

L'étude en question provient d'une université du Wisconsi.

 Il s'agit d'une méta-étude, c'est à dire qu'au lieu de mener ses propres observations, la chercheuse a analysé les résultats de 46 études sur le lancer d'objets par des enfants. Les résultats sont cohérents, c'est à dire que les études arrivent à des conclusions similaires ou tout au moins compatibles.

Dès l'âge de 4 ans on observe des différences sensibles entre les filles et les garçons dans la façon de lancer  et cette différence s'accroit avec l'âge. A 15 ans presque tous les garçons lancent mieux que les meilleures des filles. Ce résultats est valable partout dans le monde. Y compris chez des Aborigènes Australiens, culture parmi lesquels hommes et femmes chassent. Les filles de ce groupe lançaient mieux et plus vite mais toujours plus lentement que leurs camarades garçons. (et l'article ne donne pas assez de précisions pour savoir ce que signifie ce résultat)

Il ne semble cependant  pas y avoir de raison musculaire ou structurelle qui explique ces différences.

L'analyse du mouvement permet de  comprendre

Les shémas ci-dessous sont assez explicites. Les filles lancent la balle comme elles le feraient pour une fléchette. Les garçons engagent le corps tout entier.

Les garçon procèdent en 3 étapes : préparation, rotation, lancer. L'une des principales différences provient de la rotation, indépendante chez les garçons,  des hanches et des épaules. Les filles ont tendance à tourner les hanches et les épaules ensemble. 

Lorsque les femmes apprennent à tourner autrement elles ne lancent cependant pas aussi vite.

L'auteur de cette étude émet  différentes hypothèses, et là il sort du champ strictement scientifique puisqu'apparemment il ne prend pas la peine de  vérifier ces hypothèses, ni même de mener de nouvelles investigations (par exemple entrainer de très jeunes enfants) .

Il constate que les hommes ont les épaules plus larges , ce qui explique  la vitesse supérieure lors de la libération de la balle. Ils sont plus gros et plus forts ( mais je doute que ces différences soient suffisantes pour justifier les différences chez des enfants de 4 ans).

Au final, comme il ne trouve pas d'explications probantes il en arrive à la conclusion que la différence serait neurologique et justifiée par des millénaires d'entrainement à la chasse des garçons.

Bref, on observe une différence dans la façon de lancer une balle, reste à l'expliquer. 

A mon avis on pourrait commencer par veiller à ce que les petites filles dès 3 ans apprennent  le mouvement le plus efficace ... et voir ce qui se passe.

Commentaires

1. Le 11/11/2013, 17:16 par bubulle

Les garçons apprennent à être sportifs, à ne faire qu'un avec leur corps par contre les filles apprennent que le sport ben c'est pour les garçons pas pour elles, il faut qu'elle reste sage ne pas se salir donc au final elles font moins d'effort en sport et ne s'y donne pas à fond... et elles lancent mal!

2. Le 11/11/2013, 19:04 par ajuga

Non Bubulle, ce n'est pas suffisant comme explication si vraiment cette étude porte sur différentes cultures ET des enfants très jeunes.

3. Le 11/11/2013, 19:13 par Carole

Si on couple cette étude avec une autre du même tumblr, qui montre que les hommes sont meilleurs lanceurs que les chimpanzés, est-ce que ça veut dire que les femmes sont toutes des guenons ?

4. Le 12/11/2013, 07:59 par Gabrielle

@ajuga:
mais meme a 4 ans les enfants sont deja socialises et influences par l'entourage, quelque soit le milieu ou la culture dans laquelle on les eduque... de plus, d'un point de vue force physique et gabarit, un petit garcon et une petite fille c'est pareil au moins jusque 10-12 ans.

sinon la premiere reaction que j'ai eu en lisant ce billet c'est qu'on se moque depuis des annees des lanceuses de poids, de javelot, etc... et que maintenant on s'etonne que les fillettes ne les imitent pas, en concluant que c'est sans doute inne.

5. Le 12/11/2013, 18:36 par bubulle

Ajuga les enfants sont socialisés très tôt comme le dit Gabrielle, ils apprennent très vite à se distinguer de l'autre sexe. Je ne m'y connais pas trop dans les cultures des différents pays mais il me semble que les filles et femmes sportives sont mal vue de partout

6. Le 12/11/2013, 18:43 par bubulle

(suite) je ne sais plus où je l'avais lu mais il me semble que c'est à partir de 3 ou 4 ans qu'ils savent à quel genre ils appartiennent

7. Le 13/11/2013, 10:20 par nanouak47

Vu dans mon quartier: 5 enfants d'environ 8 ans jouent a faire la course. 4 garcons, 1 fille dans les starting blocks. A vos marques, prêts, partez. La fille gagne haut la main. Elle est accusée d'avoir triché par les garcons. La course est annulée et doit etre recommencée.
L'exemple n'a pas valeur de statistique mais je l'ai trouvé très parlant: les filles ne doivent pas être meilleures que les garcons en sport.

8. Le 13/11/2013, 15:01 par Shanilara

Sur ce thème, les Mysthbusters ont voulu tester l'expression "lancer comme une fille" en examinant à la loupe des lancers de femmes, d'hommes, et d'enfants des deux sexes. Il en est ressorti la différence dont parle l'auteur de l'étude... mais si on demande aux garçons et aux filles de lancer avec leur main non-directrice - la gauche s'ils sont droitiers, qui n'est pas entraînée - alors la différence diminuait nettement jusqu'à presque disparaître. Et que quand on faisait lancer une joueuse de softball professionnelle, elle lançait quand même vachement fort...

9. Le 14/11/2013, 00:23 par Prune

"(suite) je ne sais plus où je l'avais lu mais il me semble que c'est à partir de 3 ou 4 ans qu'ils savent à quel genre ils appartiennent"

Mouais...
En tout cas, les parents et les adultes, à la seconde où l'enfant vient au monde commence à plaquer des émotions différentes selon le sexe.
Voir cette expérimentation : http://www.psychologie-sociale.com/...
Le dressage n'est même pas conscient c'est ça le plus triste, c'est que les parents sont persuadés que EUX, ils n'ont pas de stéréotypes négatifs sur leur petite fille chérie.

10. Le 14/11/2013, 08:44 par Snödroppe/Sophie

C'est intéressant ce que dit Shanilara...
On peut ajouter une chose qui n'apparaît pas dans le graphique montrant les différences dans le geste du lancer chez les garçons et les filles, mais que j'ai pu observer sur le terrain* : une grande majorité de filles lance spontanément à l'amble [même pied devant que le bras lanceur], un truc qu'on ne voit quasiment jamais chez les garçons. Et ça, je ne parviens pas à comprendre comment ça s'explique, se construit...Parce qu'en étant à l'amble, c'est juste impossible de lancer efficacement.

* des années à enseigner l'EPS en collège, et depuis 5 ans, des interventions dans les collèges de la ville, en 6è et 5è, pour une batterie de tests athlétiques, très ludiques, dont un lancer de vortex [un genre d'engin oblong très léger avec des plumes à l'arrière!] qui se lance comme sur le graphique. Et c'est lors de ces interventions que j'ai pris conscience de la prédominance du lancer à l'amble chez les filles...Why why why??!!