Les métiers à dimension humaine sont ils réservés aux femmes ?

Vous vous souvenez peut être d'un billet que j'avais fait sur les hommes de ménage.

J'y notais que les brochures du site officiel prenaient visiblement soin d'utiliser un langage non sexué et que les dernières étaient moins sexistes que celles de 2007.

Mais je suis une incorrigible optimiste
car voici  la campagne 2010.

« J’ai trouvé un emploi de garde d’enfants ou d’aide à domicile. Pourquoi pas vous ?...Le choix créatif est clairement de mettre en exergue la dimension humaine de ces métiers à travers des portraits démontrant la fierté d’appartenance."

 Très bien , mais il semblerait que la dimension humaine soit réservée aux femmes



Messieurs, vous sentez vous concernés ?

Je rappelle que l'Agence Nationale des services à la personne est
un établissement public administratif  placé sous la tutelle du ministère de l'Economie, de l'industrie et de l'emploi.

Donc toujours aucun recul au plus haut niveau sur l'égalité hommes/femmes, les métiers de garde d'enfants ou d'aide à domicile restent l'apanage des femmes. Quand aux publicitaires "créatifs" ils se contentent une fois de plus de reproduire les stéréotypes habituels.

Cette campagne a également été évoquée par Rue89 parceque les femmes qui ont posé pour les photos ont du justifier de leur nationalité.

Commentaires

1. Le 20/02/2010, 19:13 par Le Journal de Chrys

Une question se pose: est-ce que les mères laisseraient aussi simplement leur enfant à "une" nounou masculine que féminine? La 1ère réponse est évidemment OUI. Mais je n'en suis pas sûre.

2. Le 21/02/2010, 00:29 par zigazou

@Didier Goux “C'est surtout qu'il s'agit d'emplois mal payés et sans espoir d'évolution ni promotion. Donc, les hommes n'en veulent pas.”

Je ne vois pas beaucoup de femmes balayer les rues ou ramasser les ordures. Est-ce à dire que ce sont des métiers avec espoir d’évolution ou de promotion puisque les hommes se les accaparent ?

@Didier Goux “s'occuper des jeunes enfants est du ressort des femmes”

Mais bien sûr ! Et comme la personne âgée régresse au stade d’enfant, il est tout aussi normal que les femmes s’occupent de nos vieux… d’où les 2 brochures, CQFD

@Didier Goux “De même que je crois essentiel et urgent de sauvegarder ce qui peut l'être des différences, voire des antagonismes, entre les sexes”

Cool, ça promet… :-( Restaurons nos différences : militons pour le retrait du droit de vote et du travail aux femmes.

3. Le 21/02/2010, 10:30 par olympe

Chrys, c'est effectivement un problème beaucoup de personnes font moins confiance à un homme pour ça? mais c'est un cercle vicieux, la même chose qui fait qu'on hésitera unpeu à confier sa voiture à une femme. sans parler des peurs de pédophilies qui sont désormais bien ancrées

Didier, je sais que je n'ai pas de baguette magique mais je constate que ce blog me permet de faire partager mes lubies et qu'elles trouvent même quelques échos.
Pour ce qui est des différences vous savez que je suis plutôt ce qu'on appelle une féministe essentialiste (c'est très mal d'après Mme Badinter et d'autres) mais je refuse le fait que la différence principale consiste surtout à moins payer les femmes et à ce qu'elles ne participent pas aux décisions .
vous avez raison sur le fait que ces postes sont moins payés et que les hommes n'en veulent pas . si ils sont moins payés c'est parcequ'ils sont occupés par des femmes. CQFD

4. Le 21/02/2010, 11:48 par Zoé

hum, Olympe, il me semble que dire que si ces postes sont moins payés, c'est parce qu'ils sont occupés par des femmes, c'est faire un raccourci bien rapide. Et surtout, ne pas prendre le temps de vraiment analyser la réalité d'un système économique qui depuis longtemps (voir toujours) a déconsidéré et surtout démonétarisé tout ce qui touchait à la reproduction de la force de travail, dont le soin aux personnes ou d'autres tâches liées à la gestion du foyer.
Ces tâches ont traditionnellement été confiées aux femmes en effet (et c'est largement du au fait que les femmes accouchent - qu'on le veuille ou non), mais surtout, elles ont été extraites du système économique "rentable" et donc, n'ont pas été dignes d'investissements, puisque le "retour sur investissement" est dérisoire (à court terme en tout cas puisqu'on considère que, comme par enchantement, la force de travail sera toujours là, sans qu'on doive se préoccuper de la nourrir, la vêtir, la chérir, etc.).
C'est donc pour ça qu'une tradeuse gagnera toujours bien plus qu'une gardienne d'enfant (et même qu'un gardien d'enfant ne gagnera jamais autant qu'une tradeuse). Et c'est aussi pour ça que les travailleurs et travailleuses des secteur des services, de l'éducation de base, entre autres, ne seront jamais aussi bien payés (ni aussi valorisés) que ceux qui travaillent dans un secteur plus économiquement rentable. Mais le constat est identique pour d'autres secteurs qui ne sont pas autant "genrés", comme l'agriculture par exemple. Par ailleurs, je ne crois pas que les éboueurs gagnent super bien leur vie non plus, même si ce sont majoritairement des hommes qui sont éboueurs.
Le nœud du problème est bien là il me semble: revaloriser ces secteurs me semble indispensable, que ce soient des femmes ou des hommes qui y travaillent.
Je ne parle bien sur pas ici de la différence des salaires "à compétence et poste égal" qui est un autre problème.

5. Le 21/02/2010, 13:04 par dwormiller

"je refuse le fait que la différence principale consiste surtout à moins payer les femmes et à ce qu'elles ne participent pas aux décisions"

A chacun suffit son destin. Vous êtes cadre non? Vous avez du pouvoir donc, et un salaire de cadre. Moi je suis bien payé, je participe aux décisions et je me prépare à devenir célèbre. Pourquoi je m'emmerderais à penser aux autres hommes? Aux masculinistes, ces losers? Ou aux femmes en général? Mon compte en banque est la preuve arithmétique de la justice de ce monde.

Vous devriez faire comme moi et trancher les cordons ombilicaux qui vous lient aux millions d'autres femmes. Cessez de faire la mère enfin... Libérez-vous de ces mômes, devenez individualiste, basculez vers un self-construal masculin, plus indépendant, plus égocentrique. Concentrez vous sur votre prochaine augmentation de salaire. Faites avancer votre gueule et la cause des femmes avancera.

Vous verrez que vous vous sentirez plus légère. Votre réussite individuelle servira d'exemple aux autres femmes et vous n'aurez plus besoin de tenir ce blog. D'en haut, vous leur ferez des coucous amicaux et comme moi, vous les hèlerez: "Hé ho, les feignasses, qu'est-ce que vous foutez? Mais bougez vos fesses!"

Beaucoup d'hommes occupent les premières places de la société parce qu'ils fonctionnent essentiellement comme ça. Leur supériorité collective apparente n'est rien d'autre qu'une addition d'égoïsmes qui jamais ne se concertent. Le patriarcat comme monadologie.

6. Le 21/02/2010, 18:53 par olympe

Dwormiller, surtout quand vous serez célèbre faites moi signe que j'aille troller les sites qui parleront de vous.
Didier Goux, bon ben on va finir par être presque d'accord. pfff..

7. Le 22/02/2010, 09:02 par muse

Non seulement les deux affiches sont sexistes mais racistes.
Et montrent presque une hiérarchie de légitimité entre deux femmes.
La première à gauche qui s'occupe de la vieille dame semble être d'origine étrangère.
La personne âgée ne peut être soignée que par une femme mais d'origine étrangère et jeune.
Choquant!
La seconde affiche montre une femme plus européenne qui s'occupe d'un enfant.
La différence d'âge avec la première se voit aussi.
Femme européenne avec expérience et plus âgée.
Le stéréotype est tout aussi choquant.

Donc résumons: vous êtes une femme d'origine étrangère jeune, vous ne pourrez que trouver un job d'aide à domicile pour personnes âgées.
Vous êtes une femme de type européen dans la trente quarantaine, peut-être avec déjà une expérience de maternité, on pourra vous confier des enfants.

En gros les personnes âgées ne méritent qu'une jeunette sans expérience (on sait à quel point la gestion des personnes âgées relève de plus en plus du mépris et de la comptabilité: employées de maisons de retraite mal payées et avec de plus en plus de difficultés pour arriver à tout gérer).
Et les enfants, c'est la mère de famille qui ne peut que s'en occuper. Après tout elle a déjà une expérience personnelle...et puis elle est un peu mieux que la première, européenne. Car bien sûr laisser un enfant à une personne d'origine étrangère, ce serait moins bien...

Bref une horreur...la hiérarchie des légitimités.
Compartimentation entre les femmes.

Mais qu'attendre d'autre d'un gouvernement de droite à coloration d'extrême-droite?
La marianne blanche façon vierge-mère est assez pétainiste et facho pour déjà donner une petite idée de la vision actuelle gouvernementale...

La vision genrée du féminisme essentialiste ne percute toujours pas l'abject et la régression du supporting du genre et l'aspect réactionnaire évident.
Pourtant voilà un parfait exemple de l'insupportable via 2 affiches.

Pour les éboueurs, souvent liés à un fonctionnariat municipal, leur statut est stable même si ne gagnent pas des fortunes.
Or l'assistante maternelle salariée comme l'aide aux personnes âgées sont souvent des précaires aujourd'hui.
L'équivalent au niveau embauche du Contrat Emploi Solidarité d'autrefois.
Mi-temps le plus souvent parce que ça coûte moins cher.
Soit un maximum de 600 euros mensuels.
Le paiement par chèques emplois service.
L'équivalent de la bonne d'autrefois.

Un éboueur a des primes à la pénibilité et parfois un statut de fonctionnaire, un temps plein donc un SMIC plein.
Statut bien plus avantageux qu'un contrat d'aide à domicile, d'aide-soignante en maison de retraite ou d'assistante maternelle en école primaire.

8. Le 22/02/2010, 13:46 par RiGeL

Un éboueur a des primes à la pénibilité et parfois un statut de fonctionnaire, un temps plein donc un SMIC plein.
Statut bien plus avantageux qu'un contrat d'aide à domicile, d'aide-soignante en maison de retraite ou d'assistante maternelle en école primaire.

Hum, on fait l'échange ? ou on est simplement en train de comparer la peste et le choléra.

9. Le 22/02/2010, 22:02 par dwormiller

@ Olympe
Je n’aurai pas besoin de vous avertir. Par contre, si vous cherchez un auteur riche et puissant, vous ne me reconnaitrez pas. Je suis pauvre et faible.