Madame mademoiselle, ma contribution au buzz

MONSIEUR

MADEMOISELLE

MADAME

vous voyez une différence entre les demoiselles et les dames ? 

Il y en a 2

- la première est que mademoiselle concerne aussi la petite fille, et c'est même la seule dont on soit certain que ce n'est pas une dame

- la seconde ne figure pas sur les photos. Seul le vocabulaire nous donne une information invisible autrement : ces femmes sont elles mariées ou célibataires ? Avez vous vraiment besoin de le savoir si vous travaillez avec elle ou   si vous êtes une administration ?

La réponse est forcément non, sinon il y aurait sur tous les formulaires 2 cases pour distinguer les messieurs des damoiseaux.

Pour faire partie de celles qui se sont trouvées confrontées à un ordinateur borné parce que cocher la case "madame" implique forcément de remplir la ligne "nomx d'époux" je trouve que la campagne d'osez le féminisme et des chiennes de garde est tout à fait pertinente. Obliger les femmes à donner en permanence cette indication sur leur situation privée constitue une discrimination contraire à la Constitution. Point !

Par contre je n'en reviens pas de l'énorme buzz autour de cette campagne, mon google reader déborde d'articles sur le sujet. Les machos de service s'indignent de la disparition d'un si joli mot (on n'a beau être macho on n'en est pas moins poète) et surtout fustigent les féministes de se mobiliser sur une chose aussi futile.

Mais si c'est si futile je me demande bien pourquoi ils s'emballent autant de leur coté. Si c'est futile il ferait mieux de parler de l'état de la centrale de Fukushima ou du fait qu'une femme meurent toute les 90 secondes des suites d'une grossesse ou d'un accouchement. Pourquoi perdre leur temps et leur énergie à ergoter sur une question de vocabulaire ?

C'est qu'en réalité c'est loin d'être un détail. Les mots expriment notre pensée, mais il la façonne aussi. Etre habitué à ce que la situation matrimoniale d'une femme constitue une donnée importante c'est être habitué à penser que sa personnalité est conditionné par ce statut. Les hommes eux existent en tant qu'individus autonomes, mariés ou pas.

Je vous conseille vivement cette vidéo réalisée par Osez le féminisme. Tout est dit.

quelques billets sur le sujet : fauteuses de troubles, les nouvelles news, Dom sur Leplus, Règlesdejeux, blog féministe, Madame Mazaurette, l'irrégulière,  entre les lignes, crêpe georgette, Sasa, Polluxe

Photos

Commentaires

1. Le 29/09/2011, 23:25 par La Québécoise Féministe

Je suis tout à fait d'accord. Il y a un aspect symbolique à l'abolition de ce terme qui aurait beaucoup plus d'impact que certains pourraient penser. C'est dommage que le buzz médiatique que cela suscite soit plus négatif qu'autres choses. Ce n'est pas une bataille qui devrait être si difficile à gagner pourtant! Puisque justement, c'est si ''futile'', en quoi est-ce que ça dérangerait de s'en débarrasser?

2. Le 29/09/2011, 23:32 par ZapPow

Le buzz n'est que la marque de l'inertie de la société, qui oublie, ou met sous le boisseau, régulièrement, un problème pourtant évoqué depuis fort longtemps, et une préoccupation constante de nombreuses femmes.

Voir par exemple, assez récemment, en 2006 :
http://romy.tetue.net/madame-ou-mad...

3. Le 30/09/2011, 05:13 par Yann

J'étais dans les rangs des féministes pour défendre bon nombre de cause importante. Je connais ce mouvement depuis son origine et tu le sais, alors m'affubler du titre flatteur de "macho de service", c'est me faire trop d'honneur et surtout bien erroné. Mais ça tu le sais aussi. Bises quand même.

4. Le 30/09/2011, 07:48 par zigazou

Je viens de regarder la vidéo recommandée.

Le message est bien sauf que… il est complètement desservi par le jeu des interviewé(e)s : il est tellement désastreux qu’on n’y croit pas un instant ! Limite j’ai eu l’impression qu’ils étaient ironiques et s’en moquaient.

5. Le 30/09/2011, 08:25 par Augustine

Je soutiens tout à fait cette démarche.

Ce n'est pas du détail, c'est le marqueur d'une société où une femme ne vaut que par son état marital. D'ailleurs, "femme" est synonyme d'épouse.

Dans le journal de ma commune, les décès sont présentés pour les femmes "Monique Bidule, veuve Machin" voire "divorcée Chose". Même morte, on doit présenter notre état civil. J'ai fait un mail à la mairie, j'attends la réponse.

6. Le 30/09/2011, 08:49 par C.

Voilà une campagne d'OLF plus réaliste et efficace qu'Osez le clitoris à mon avis... Je me suis battue avec la banque, l'administration, etc. après mon mariage pour avoir le droit à Madame alors que je n'ai pas changé mon nom, ce qui n'est pas une situation prévue dans leurs logiciels (!!). En général, je suis inscrite sous Mademoiselle, mais après quelques mois, un coup de fil suffit pour rectifier , voire une lettre accompagnée de la circulaire de 1982 pour les récalcitrants (plus récemment, je me bats avec le DGI pour ne plus être " la conjointe " mais " vous " sur ma déclaration d'impôts, mais c'est une autre histoire).
Mais quand un homme me demande de manière intéressée si je suis Madame ou Mademoiselle, je réponds que je réponds aux deux pour ne pas donner ma situation matrimoniale qui ne regarde personne !

7. Le 30/09/2011, 09:55 par CharaNiza

Pour moi, le vrai combat, c'est le nom !
C'est tellement difficile de ne pas en changer : mon boulot a décidé de changer mon nom le jour où je leur ai envoyé mon certificat de mariage (pour bénéficier de la semaine de congés, sinon, ils l'auraient pas vu !) : feuilles de paie, courriers ... tout au nom de Mr ! Je regrette de ne pas m'être battue à l'époque de d'avoir cédé ! Dans ma vie "civile", j'ai finalement accolé les 2 noms, mais mes papiers d'identité restent à mon nom de mademoiselle !
L'horreur absolue : ma grand-mère m'envoie des courriers libellés à Mme Thomas NOMDEMONMARI (au secours ! Sa mère féministe ne l'avait pourtant pas éduquée comme ça) !

8. Le 30/09/2011, 11:23 par tom

On peut etre pour beaucoup de combat pour l'egalité des femmes, et etre contre une forme de politiquement correcte.

Autant nous somme d'accord sur les formulaire administratifs, mais qui n'est qu'un leure, puisqu'en general on pose la question du statut martial (homme ou femme) ensuite. On devine bien que l'objectif est de bannir completement le mot de "mademoiselle", devalorisant au regards de certaines .

Ce qui me choque, c'est qu'on a l'impression qu'on ne vit pas dans la meme société...Les hommes on evolués (enfin beaucoup d'entre eux) et j'ai un peut de mal a croire que pour la majoritée de ceux ci mademoiselle=vierge, bonne a prendre, et donc, manque de respect.

Et de se faire traiter de "macho de service" parcequ'on trouve ca joli et pas degradant, ca fait beaucoup, et je pense que cela explique pas mal de reaction negatives de mes congeneres (hommes comme femme)

Le combat pour le nom de famille me semble plus claire, plus juste, que celui du "mademoiselle"...

9. Le 30/09/2011, 11:59 par danyeses

OUI cessons, ce matchisme primaire, prenons nous en mains! Monsieur en naissant !et Mademoiselle si une dame ne passe "pas " par une main Masculine c'est ça !! de papa, au frere, sinon au mari !! autrement elle n'est pas ADULTE ??
Madame point !!
autrement comme si souvent proposé mettons Damoiseau si ce jeune homme est célibataire bizarre "ça" ne le fait pas hein
Résumons : célibataire, et pas mére, " ça aussi" MAIS MADAME OK !

10. Le 30/09/2011, 14:05 par Georgia

J'ai sous les yeux un formulaire de la Sécu (pour une demande de CMU pour tout vous dire) :
-Ils ne demandent même pas de cocher Madame ou Monsieur (ensuite, ils ont notre genre dans le numéro de Sécu, je suppose que ça leur suffit)
-Il y a deux rubriques : "Vous même", avec "votre nom (de naissance, suivi s'il y a lieu, du nom d'époux, d'épouse)"
"Votre conjoint, votre concubin, ou votre partenaire dans le cadre d'un PACS" avec les mêmes remarques pour le nom.
-Le statut marital précis n'est jamais exigé, cela s'adapte à toutes les situations de couple (couples non mariés, couples de même sexe...). Et idem pour le nom, le formulaire laisse chacun libre d'indiquer, en plus de son nom de naissance, un autre nom : on n'est pas contraint d'indiquer son nom et son "nom de jeune fille" comme souvent, contrainte inadaptée dans la mesure où certaines femmes ne changent pas de nom d'usage, et certains hommes choisissent AUSSI de prendre un autre nom d'usage après leur mariage (les deux conjoints choisissent un nom composé commun par exemple).

Dans mon souvenir, les formulaires CAF sont également faits sur ce modèle.
Comme quoi, rien de très compliqué, des formulaires non sexistes existent déjà dans des institutions publiques importantes. Ça simplifie la vie de tout le monde (je suis toujours effarée par les témoignages de galères administratives des femmes qui veulent garder leur nom/se faire appeler Madame sans être mariée... Devant me marier en 2012 et comptant bien garder mon nom, cela m'effraie grandement !). Il faudrait juste que les autres administrations se mettent au parfum !

11. Le 30/09/2011, 15:44 par Surfanna

En Allemagne, le combat a été mené à bien : toutes les femmes ont droit au "madame" maintenant, mariées ou non ! Il est même malpoli de dire "mademoiselle" à quelqu'un.

12. Le 30/09/2011, 16:39 par michelle

Quand on a (largement) passé l'âge et que quelqu'un, même bien intentionné, ose le "Bonjour Mademoiselle", c'est insultant et limite foutage de gueule!

13. Le 30/09/2011, 18:59 par pat

Bien qu'étant parfois qualifié d'antifeministe primaire, je trouve que cette revendication est tout à fait normale.

14. Le 01/10/2011, 09:51 par Pirée

Qu'on vous traite de citoyennes : c'est insultant mais pas macho.
Cela dit, je trouve profondément injuste qu'une roturière acquière la noblesse en épousant un gentilhomme. Vous êtes née ignoble, restez-le.

15. Le 01/10/2011, 10:55 par littera

La campagne d'OLF est légitime et attendue depuis longtemps par toutes les femmes qui n'en peuvent plus. Pour ma part je coche systématiquement la case Madame, et ai fait tous les courriers pour que l'on supprime cet insultant Mademoiselle. Premier exemple : ma banque m'a demandé copie de mon livret de famille prouvant mon mariage ! Deuxième exemple : après une signature chez un notaire paresseux que j'avais du un peu motiver pour conclure une transaction (signature par correspondance et procuration), après m'avoir donné du Madame et même du Chère Madame pendant les négociations m'a écrit sous Mademoiselle, que j'ai pris comme une basse vengeance pour sa mise au pas dans cette affaire. Ayant changé mon nom (ajouté le nom de ma mère à celui de mon père) et bénéficiant ainsi d'un nom double avec un tiret, je me suis vue demandé si j'étais divorcée ... Quelques exemples à verser au dossier. Il faut changer la LOI et la FAIRE APPLIQUER.

16. Le 01/10/2011, 12:05 par belm

Enfin une campagne pour éradiquer cet archaïsme !
En tant que Québécoise, je n'utilise jamais mademoiselle et... je me le suis vu reprocher souvent, par des femmes. Chaque fois, je leur propose d'appeler les hommes célibataires "mondamoiseau". Et, hélas, dans la majorité des cas, ça ne les convainc pas.
Idem pour le nom de naissance : de nombreuses personnes ignorent la loi et sont persuadées que les femmes sont obligées de prendre le nom de leur époux. D'autres, lorsque je leur explique que ce n'est pas le cas, me disent préférer tout de même prendre le nom de leur mari. "Il ne comprendrait pas pourquoi je ne prend pas son nom", "Ça sera plus simple quand on aura des enfants" et autres arguments fallacieux.
Je me suis mariée, en France, en 2003, et il y a encore des organismes publics qui n'ont pas compris que j'ai un nom, un seul, depuis ma naissance, et que je le garderai jusqu'à ma mort. C'est pourtant simple, me semble-t-il.

17. Le 01/10/2011, 12:52 par Monsieur F

La plupart des femmes que je connais tient à conserver "Mademoiselle".
De toute manière, beaucoup de formulaire comportent des vases "célibataire", "marié", divorcé"... Et donc, la situation maritale est renseignée que l'on soit homme ou femme.

18. Le 01/10/2011, 15:41 par Angie

@La Quebecoise Féministe: Je suis tout à fait d'accord avec vous! Et votre dernière remarque est très pertinente! D'ailleurs, si c'est si futile et pas important, pourquoi certaines insistent pour qu'on continue de les appeler mademoiselle? Pourquoi ça les dérange tant de cocher "madame" si c'est un détail sans importance?

19. Le 01/10/2011, 17:24 par Angie

Mais en fait, en lisant les commentaires, je réalise quelque chose. ça fait de nombreuses années qu'on n'est plus obligée de changer de nom en se mariant, ça fait également de nombreuses années qu'on ne doit pas nous imposer "mademoiselle" et qu'on a le droit à "madame" même si on est pas mariée. Pourtant, à voir le comportement des gens, on ne dirait pas! En fait, la loi est déjà du côté des mesdames! Les gens le savent juste pas et agissent contrairement à celle-ci! Même dans une banque ils ne savent apparemment pas que c'est contraire à la loi d'imposer Mlle à moins qu'on puisse prouver un mariage. En fait, ils ne connaissent pas la loi et nous impose quelque chose qui va à son encontre. Et ce ne sont de loin pas les seuls. Comme les administrations qui demandent des douzaines de papiers alors que ceux qu'on a déjà fourni les renseigne déjà sur ce qu'ils ont besoin de savoir et qu'au yeux de la loi, ça suffit, ou bien de remplir des lignes pour fournir des renseignements qui ne changent absolument rien à la donne et dont ils pourraient parfaitement bien se passer, là encore, à l'encontre de la loi! J'ai aussi fréquenté par le passé, un lycée professionnel qui exigeait de tous leurs élèves, y compris les majeurs, une autorisation de sortie signée par les parents, argumentant que "pour nous, votre responsable légal c'est vos parents"....manifestement ils ne connaissent pas la signification de ce mot "légal".......et des exemples de ce genre, je pense qu'on pourrait ouvrir un vdm exprès pour ça, y aurait largement de quoi faire! En fait, un des vrais problèmes, c'est qu'on est presque obligés de se promener avec le code civil partout où on va parce qu'on se retrouve sans arrêt confrontés à des gens qui baffouent nos droit parce qu'ils ne connaissent pas la loi! Les anecdotes sur les banques qui refusent de mettre "madame" à une célibataire en sont des exemples typiques!

20. Le 01/10/2011, 18:41 par ajuga

Ben oui, de la même manière que je connais un PAQUET de jeunes femmes (30 berges) qui VEULENT porter le nom de leur mari parce que c'est comme ça qu'il faut faire !
et quand je leur dit qu'en fait c'est la marque du proprio, on me traite de féministe à la con.

Et les filles de 20 ans que j'appelle madame m'engueulent en me disant qu'elles ne sont pas mariées ! et quand je leur avoue ne pas être intéressé par leur statut marital, elles ne répondent encore une fois "mais c'est comme ça qu'il faut dire".
Alors les fillettes, j'essaye même pas ! personne n’appellera une gamine de 7 ans ou même de 14 madame. Enfin pas tant que ce ne sera pass obligatoire ...

21. Le 01/10/2011, 19:03 par ajuga

J'oubliais : celles qui préfère mademoiselle disent souvent que c'est par e que madame, ça fait vieux ! bien sûr une femme, par définition, DOIT être jeune (et désirable) ...

22. Le 01/10/2011, 21:36 par michelle

@Pirée: j'espère que vous ne pensez pas ce que vous écrivez!

23. Le 02/10/2011, 07:15 par Pirée

Chère Michelle, "Mademoiselle" et, a fortiori, "Madame", sont des formules de politesse contraires à l'égalitarisme que vous revendiquez. "Monsieur" aussi, d'ailleurs. Si "Citoyenne", "Citoyen", ne vous séduit pas, il y a "Travailleuse, Travailleur". C'est signé Arlette Laguiller : une femme.

24. Le 02/10/2011, 14:55 par michelle

@Pirée: ce n'est pas le "Citoyen(ne)" qui me choque mais "Vous êtes née ignoble, restez-le" à moins que ce ne soit de l'humour....

25. Le 02/10/2011, 17:00 par Pirée

Ignoble n'est pas le synonyme d'immonde, mais l'antonyme de noble, comme illettré celui de lettré, impatient celui de patient, et ainsi de suite.

26. Le 02/10/2011, 17:21 par Mag à l'eau

Ce n'est pas "machos de service" mais "crétins de service" qu'il faudrait les appeler ces hommes qui ne comprennent rien et interprètent tout à la sauce "les féministes c'est rien que des chieuses".
Nous sommes des milliers de femmes agacées par ces cases "madame/mademoiselle", on a bien le droit de le dire non ? Et je n'ai aucun formulaire administratif sous les yeux mais il me semble bien que sur certains les cases "mariée/veuve/divorcée" ne sont présentes que pour les femmes.
Quant à la question du nom, j'ai été mariée de 2000 à 2003 et j'ai conservé mon nom. La CAF a toujours considéré comme mal remplis les formulaire sur lesquels j'avais inscrit "Madame Monnom" en me rétorquant que j'étais "Madame Nomdemonmari". Alors à tous je voudrais rappeler que sur les livrets de famille il est indiqué : l'épouse PEUT prendre le nom de son époux.
@ Tom, oui effectivement nous ne vivons pas dans la même société. Je ne vois aucune réaction de "mademoiselles" choquées par cette proposition. Seuls les hommes y réagissent négativement. Ça ne te questionne pas ? Et puis, tu crois franchement que c'est "joli et pas dégradant" d'être appelée "mademoiselle" quand on est jeune et "madame" à partir d'un certain âge ?

27. Le 02/10/2011, 21:52 par Ali

I agree tout à fait.

28. Le 02/10/2011, 22:31 par Paradox de la tasse de T

J'ai lancé le débat dans ma colocation, résultat j'ai eu le droit à tous les arguments bidons:
- c'est mignons
- vous n'avez pas plus utile à faire
- c'est la tradition
- ...
Étant moi même opposé depuis longtemps au "Mademoiselle" j'avais tenté de n’utiliser que "Madame" mais j'ai manqué plusieurs fois de me faire mordre par des personnes qui pensait que je les traitais de " vieille ".
Depuis je fais COMTOULEMONDE.

29. Le 03/10/2011, 11:47 par Lili

Je crois que je me fiche complètement qu'on m'appelle Madame ou Mademoiselle, de même que de la case dans les formulaires. Ce qui est insupportable, et au fond c'est ce que cette campagne vise à dénoncer, c'est le sourire mielleux du c.. que vous venez de rencontrer et qui vous demande : "Madame ou Mademoiselle ?"
Difficile de répondre poliment... Vous répondez quoi, vous ?

30. Le 03/10/2011, 14:41 par Pirée

On ne m'a jamais dit "jeune puceau", mais j'adore qu'on me dise "jeune homme". A juste titre, car on a l'âge de son cœur et non de sa prostate. Je déteste divulguer ma date de naissance, donc mon âge. Mais le pire, c'est quand on me demande : "Qu'est-ce que vous faites?" Selon saint Sartre, le salaud est celui qui définit l'être par la fonction.

31. Le 04/10/2011, 22:33 par nothing

Il s'agit d'être bien claire sur sa disponibilité sexuelle...ou alors de faire savoir que la date de péremption est dépassée...
La classe, quoi.

32. Le 04/10/2011, 23:38 par Angie

+1 Pirée! Moi aussi je déteste l'éternel "qu'est-ce que vous faites?" comme si ça revêtait une telle importance, genre "j'ai pas encore décidé si j'avais envie de te connaitre, dis-moi d'abord ce que tu fais, je déciderais ensuite"!

@Mag à l'eau: hé oui, l'administration Française a tendance à confondre "peut" avec "doit"! C'est marqué "l'épouse peut prendre le nom de son mari" ils traduisent par "l'épouse doit" ou en tout cas partent du principe que c'est ce qu'elle a fait et lui demande de prouver qu'elle ne l'a pas fait! C'est typique! Faudrait lancer une campagne contre ça aussi!

33. Le 06/10/2011, 11:02 par Rivages01

Suggestion pour Lili :
Lorsqu'on me demande "dois-je vous appeler Madame ou Mademoiselle ?" avec le sourire de circonstance, je réponds toujours "et vous ? dois-je vous appeler Monsieur ou Mondamoiseau ?"...
Ca ne rate jamais : l'indélicat balbutie et affiche le sourire idiot qui lui va parfaitement.