Madame la ministre

Un documentaire à regarder sur Pluzz.

Vraiment très intéressant même si un peu décourageant je trouve.

Commentaires

1. Le 20/06/2012, 11:34 par Didier Goux

Madame LE ministre ! Je serai intransigeant sur ce point.

(D'un autre côté, comme tout le monde se fout de mon avis…)

2. Le 20/06/2012, 11:54 par fanchon

@ Didier : bien vu : tout le monde s'en fout, d'autant plus que les intéresséEs ont tout de même le droit d'avoir un avis...
Je suis tout aussi intransigeante sur LA ; et en quoi ça dérange ? En 1997, quand toutes les ministres ont demandé LA, des journalistes trouvaient que c'était compliqué de tout mettre au féminin. En fait il se sont très vite adaptés, et plus personne (sauf à droite) n'y voit de problème.
(Mais j'apprécie la conclusion pleine d'humour : c'est ce qui nous sauvera !)

3. Le 20/06/2012, 16:03 par Didier Goux

En quoi cela dérange-t-il ? Oh, mais en rien, en rien ! D'ailleurs, à quoi sert une syntaxe ? Une grammaire ? Une orthographe ? Une culture ? Une civilisation ? Oh mais à rien, à rien !

4. Le 20/06/2012, 19:58 par olympe

Didier, nous aussi nous serons intransigeantes.

Si les civilisations ne changeaient jamais rien on en serait encore à tailler de pierres avec des pierres. Et on est aussi légitimes que vous pour décider de la façon dont on veut se faire appeler.

5. Le 20/06/2012, 19:58 par olympe

Didier, nous aussi nous serons intransigeantes.

Si les civilisations ne changeaient jamais rien on en serait encore à tailler de pierres avec des pierres. Et on est aussi légitimes que vous pour décider de la façon dont on veut se faire appeler.

6. Le 20/06/2012, 19:58 par olympe

Didier, nous aussi nous serons intransigeantes.

Si les civilisations ne changeaient jamais rien on en serait encore à tailler de pierres avec des pierres. Et on est aussi légitimes que vous pour décider de la façon dont on veut se faire appeler.

7. Le 20/06/2012, 21:23 par margot

J'ai du mal à lier la volonté d'obtenir une vraie égalité entre les genres sur le plan privé, professionnel, à la volonté qui tend à renforcer ces différences dans la langue.

Je veux une langue qui ne comporterait aucune notion de genre.

La langue reflète la façon dont chacun la parlant pense la vie. Si on fait des différences entre les êtres dans la langue, on en fera toujours en société. Nous ne sommes pas homme, femme, noir, arabe, nous sommes avant tout des personnes. Le reste n'est, devrait être que détail.

8. Le 21/06/2012, 11:59 par Axelle

Didier, excusez-moi, mais voilà bien la réfléxion de quelqu'un qui ne connait rien au fonctionnement d'une langue, ni au langage.

9. Le 21/06/2012, 12:36 par Didier Goux

Olympe : me le dire une fois aurait suffi, même si je suis un peu dur de la comprenette ! D'autre part, je ne me suis jamais considéré comme “légitime” (pas plus que vous, c'est-à-dire) : je suis simplement attaché à la règle commune, y compris dans ses bizarreries, qui ne sont pas les moindres de ses charmes.

Axelle : vous avez raison, je n'y connais absolument rien. Contrairement à vous, je suppose…

10. Le 23/06/2012, 02:47 par Axelle

Didier, je suis diplomée de linguistique et enseignante en langue. Vos "arguments" je les ai entendus de manière répétée et systématique dans la bouche de personne n'ayant aucune compétence en matière de langue. Jamais dans la bouche des linguistes, en revanche.
Il faut arrêter de croire qu'une langue est une chose figée, elle évolue au fil du temps et est au service de ceux qui l'emploient. Tout ceux à quoi vous faites référence comporte une énorme part d'arbitraire qui ne relève de rien d'autre sinon du "bon usage". Bon usage qui est souvent imposé par la classe dominante et qui n'a bien souvent rien à voir avec le fonctionnement réel de la langue, voire qui le contredit. Partant de là, il n'y a aucune raison de ne pas féminiser le nom des métiers ou encore de ne pas utiliser la règle de proximité tel que cela se fait au Canada.

11. Le 23/06/2012, 18:35 par Thaliane

D'un point de vue de la langue, il n'y a aucun problème à dire LA ministre, c'est à dire à transformer un masculin en épicène. Puisqu'on l'a fait sans difficulté pour journaliste, puisque c'est le cas d'adjectifs comme sinistre ou triste.
C'est l'utilisation de madame LE ministre qui est ridicule. Surtout de la part des concernées. Mais bon de la part de MAM, ce n'est pas surprenant...

12. Le 24/06/2012, 22:25 par Elisa

Je viens de finir de regarder la video. Je trouve le discours de M Alliot Marie consternant. Il illustre parfaitement les propos de R Dati sur les conservatismes. Elle les a tous.
Elle n' a pas l'intelligence de se rendre compte que sa carrière politique loin d'être le fruit de sa seule compétence n' a été possible, en dehors de sa véritable compétence, que par les combats féminsites qui le lui ont permis.
Ne vouloir juger les femmes que sur leur compétence et sous entendre que les femmes qui n'y arrivent pas ne sont pas compétentes est soit ignoble soit un mensonge.
Pour ma part je rêve d'être jugée sur ma compétence mais je suis jugée sur le fait d'être une femme. Un poste dans mon entreprise m'a été refusé par un DRH avec pour seul et unique argement " ce n'est pas possible pour une femme". Là j'ai bien vu le quota de 100% d'hommes.
NKM exprime comment les femmes sont écartés dans le monde professionel, c'est tellement vrai. Les compétences des femmes ne sont pas encore prises en compte dans le monde professionel comme il le devrait, c'est encore leur sexe qui est pris en compte.
C'est une belle restrospective qui montre tout de même qu'en un peu moins de 40 ans ( depuis S Veil), la normalité de trouver des femmes à des postes les plus hauts placés est en train de se faire. Il y a beaucoup de chemin quand on se souvient de ce que S Royal a essuyé de son propre camp lors de la campagne présidentielle précedente.

13. Le 25/06/2012, 10:57 par pat

Vous m'amusez un peu ....
Vous souvenez vous de la petit phrase de Anne Lauvergeon il y a un peu plus d'un an?
"à compétence égale, tout sauf un mâle blanc"
Je ne me souviens pas avoir vu de réactions dans les médias ou ailleurs.
Comme quoi le sexisme (et le racisme) ne sont pas réservés au machos... Il serait bon de balayer devant toutes les portes. Il n'y a pas de bon sexisme.

14. Le 25/06/2012, 19:47 par Elisa

Pour Pat.
Jusqu'à preuve du contraire, ce sont les hommes qui détiennent les plus gros patrimoines, les positions dominantes dans la société et ce sont les femmes qui meurent sous les coups des hommes et non l'inverse ( confer les différents articles sur les violences conjugales et les viols).
Le "sexisme" dont tu parles n'est pas du sexisme mais une démarche pour équilibrer les recrutements et ma connaissance les hommes à AREVA sont encore en position dominante et il n'y a pas eu de mort.
Le sexisme est la violence faite sur une partie des êtres humains( les femmes) par une autre partie ( les hommes) la plus destructrice et la plus universelle. Dans certaines parties du monde ( Inde Chine) les femmes font l'objet de telles violence que leur nombre est dramatiquement bas : moins de 75 femmes pour 100 hommes.
C'est ca le sexisme et pas autre chose.

15. Le 25/06/2012, 22:10 par pat

quand on lit ça, Elisa:
"Le sexisme est la violence faite sur une partie des êtres humains( les femmes) par une autre partie ( les hommes) la plus destructrice et la plus universelle." on se dit que vous devriez relire le dictionnaire d'une part et ouvrir les yeux sur certaines vérités découvertes même par des féministes comme Pizey, Sullerot , Badinter etc...
Vous pensez avoir la vérité, vous êtes aveuglée par vos idées. Évidemment personne ne pourra vous convaincre, mais les militante comme vous font beaucoup de mal à leur propre cause en niant farouchement certaines vérités qui leur reviendront tôt ou tard.

16. Le 27/06/2012, 08:18 par Elisa

Pour Pat.
Ce ne sont pas mes idées ce sont des chiffres qui décrivent ce que vivent les femmes.
Je ne sais pas de quelles vérités vous parlez car vous n'illustrez pas vos propos, vous citez des auteurs à charge pour moi de comprendre dans ces auteurs ce que vous y avez compris.
Je ne suis pas aveuglée par mes idées mais affligée par la réalité. Je ne comprend pas ce que vous vous voulez dire par "les militantes comme vous font beaucoup de mal à leur propre cause..." puisque une fois encore vous n'illustrez pas votre propos. Si ( je suppose) que cela veux dire que certains hommes subissent des violences exercés par les femmes, ils sont des cas particuliers ( et ces hommes là sont à plaindre et à défendre).
Dans aucuns pays de la planète les femmes n'ont les mêmes dorits que les hommes. Dans certains leurs droit à la vie, à la santé à la dignité sont niés par la loi et d'autant plus dans le faits , dans notre pays dans les grandes lignes femmes et hommes ont les mêmes droits dans la loi ( seulement dans les grandes lignes il y a encore des dispositions particulières qui minimisent leurs droits , exemple la cotisation retraite durant le congé maternité qui est déduite des congés maladie, les hommes n'étant jamais "enceints" ils ne subissenr pas cette diminution de droit bien qu'autant d'hommes que de femmes ont des enfants) en revanche dans les faits les femmes n'ont pas les mêmes droits que les hommes. Le fait qu'il y ait tant de femmes qui meurent sous les coups de leurs maris ou compagnons est symptomatique de la considération moindre dont elles sont l'objet.
Je vous propose de remplacer chaque blague sexiste que vous entendrez par une blague raciste ou antisémite, vous rendrez peut être compte que la tolérance au sexisme est bien plus élévée dans les mots que la tolérance au racisme et ou antisémite. Elle l'est dans les mots et dans les faits.

17. Le 27/06/2012, 09:38 par Elisa

Ce ne sont pas mes idées ce sont des chiffres qui décrivent ce que vivent les femmes. Je ne sais pas de quelles vérités vous parlez car vous n'illustrez pas vos propos, vous citez des auteurs à charge pour moi de comprendre dans ces auteurs ce que vous y avez compris. Je ne suis pas aveuglée par mes idées mais affligée par la réalité. Je ne comprend pas ce que vous vous voulez dire par "les militantes comme vous font beaucoup de mal à leur propre cause.. " puisque une fois encore vous n'illustrez pas votre propos. Si ( je suppose) que cela veux dire que certains hommes subissent des violences exercés par les femmes, ils sont des cas particuliers ( et ces hommes là sont à plaindre et à défendre). Dans aucuns pays de la planète les femmes n'ont les mêmes dorits que les hommes. Dans certains leurs droit à la vie, à la santé à la dignité sont niés par la loi et encore plus dans le faits , dans notre pays dans les grandes lignes femmes et hommes ont les mêmes droits dans la loi ( seulement dans les grandes lignes il y a encore des dispositions particulières qui minimisent leurs droits , exemple la cotisation retraite durant le congé maternité qui est déduite des congés maladie, les hommes n'étant jamais "enceints" ils ne subissenr pas cette diminution de droit bien qu'autant d'hommes que de femmes ont des enfants) en revanche dans les faits les femmes n'ont pas les mêmes droits que les hommes. Le fait qu'il y ait tant de femmes qui meurent sous les coups de leurs maris ou compagnons est symptomatique de la considération moindre dont elles sont l'objet et donc des droits moindres (le droit à la vie) qu'elles ont en France.
Je vous proposes d'essayer de repérer et d'écouter les innombrables propos sexistes dont sont l'objet les femmes.

18. Le 27/06/2012, 20:16 par Pat

Elisa vos vérités sont fausses
sur le problème des violences conjugales il se colporte des enormités comme celle de l'enquête ENVFF ou des rapports de solidarité femme sur le 3919. renseignez vous au lieu de gober les "infos" qui proviennent d'une seule source. Si par hasard cela vous intéresse il existe quelques analyses pertinentes qui confirment ce que je vous dis en raccourci. certaines de ces analyses sont faites par des feministes historiques.....

19. Le 28/06/2012, 06:58 par Elisa

Pat mes idées ne sont pas fausses, les chiffres relatifs aux violences faites aux femmes sont connus et disponibles pas seulement de moi.
La "litrerature" concernant les inégalités entre femmes et hommes est assez abondante pour que vous puissiez vous faire une idée de leur étendue. Lisez justes les articles de ce blogue.
Pour ma part je me suis engagée au sein du CE de mon établissement dans la commission éga pro, le rapport de situation comparée est éloquant, il est l'image moins exarbée ( quand même moins puisque toutes les personnes ont au moins un emploi) des écarts de salairiaux et de traitement/considération entre femmes et hommes dans l'ensemble de la société française. Je vous invite à lire de vrais chiffres, de vrais informations avec sincérité et honneté au lieu de nier la réalité.
Si je le pouvez je vous souhaiteriez d'être une femme mais peut être en êtes vous une?

20. Le 28/06/2012, 11:45 par pat

Chere Elisa les chiffres utilisés par de nombreux mouvements féministes sont faux.
Je peux vous fournir quelques articles particulièrement critiques sur l'interprétation très tendancieuses des données du 3919, ainsi que sur les statistiques des violences conjugales. Je suis particulièrement sensible a ce sujet pour des raisons personnelles. Autrement je suis effectivement taré puisque mâle blanc, donc la bête a abattre. Comme je le disais plus haut: il vaut mieux être "tout sauf un male blanc", c'est affligeant, c'est le nouveau racisme, sexisme....
Je ne souhaite pas plus que ça être une femme, le hasard m'a fait homme et je le vis assez bien, mais pour moi les femmes sont des hommes comme les autres qui ne méritent ni plus ni moins de considération.

21. Le 28/06/2012, 21:25 par Elisa

Pat, pourquoi lisez vous ce blog? Il y est développe des idées feministes. Olympe y expose des éléments qu'elle trouve dans les médias qui illustre tous les jours la moindre considération dont font l'objet les femmes. Tout cela est faux? Ce ne sont que des canulars?
Pour vous "les femmes sont des hommes comme les autres qui ne méritent ni plus ni moins de considération" très bien c'est aussi ce que je pense, nous sommes donc d'accord MAIS ce n'est pas la réalité. Les femmes bénéficient de beaucoup de considération et même de droits que les hommes. Ma contribution ( faible) aux combats féministes est d'obtenir les mêmes droits que les hommes ni plus mais ni moins.

22. Le 28/06/2012, 21:51 par olympe

Elisa et Pat, typiquement le style de conversation qui n'aboutira à rien. inutile de continuer.
Pat, arrêtez quand même de ne pas diffuser vos contre vérités ici