Manif, pétition

si vous ne l'avez pas encore fait vous pouvez signer ICI l'appel d'Oser le féminisme, La Barbe et Paroles de femmes

des images de la manif cet après midi (à laquelle je n'étais pas; je ne suis pas parisienne ) chez Sandrine

LE TEXTE DE L'APPEL


« Sexisme : Ils se lâchent, les femmes trinquent. »


Depuis une semaine, nous sommes abasourdies par le déferlement quotidien de propos misogynes tenus par des personnalités publiques, largement relayés sur nos écrans, postes de radios, lieux de travail comme sur les réseaux sociaux. Nous avons eu droit à un florilège de remarques sexistes, du « il n’y a pas mort d’homme » au « troussage de domestique » en passant par « c’est un tort d’aimer les femmes ? » ou les commentaires établissant un lien entre l’apparence physique des femmes, leur tenue vestimentaire et le comportement des hommes qu’elles croisent.

Nous sommes en colère, révoltées et révoltés, indignées et indignés.

Nous ne savons pas ce qui s’est passé à New York samedi dernier mais nous savons ce qui se passe en France depuis une semaine. Nous assistons à une fulgurante remontée à la surface de réflexes sexistes et réactionnaires, si prompts à surgir chez une partie des élites françaises.

Ces propos illustrent l’impunité qui règne dans notre pays quant à l’expression publique d’un sexisme décomplexé. Autant de tolérance ne serait acceptée dans nul autre cas de discrimination.

Ces propos tendent à minimiser la gravité du viol, tendent à en faire une situation aux frontières floues, plus ou moins acceptable, une sorte de dérapage. Ils envoient un message simple aux victimes présentes et futures : « ne portez pas plainte ». Nous le rappelons : le viol et la tentative de viol sont des crimes.

Ces propos prouvent à quel point la réalité des violences faites aux femmes est méconnue. De la part d’élites qui prétendent diriger notre société, c’est particulièrement inquiétant. 75 000 femmes sont violées chaque année dans notre pays, de toutes catégories sociales, de tous âges. Leur seul point commun est d’être des femmes. Le seul point commun des agresseurs, c’est d’être des hommes.

Enfin, ces propos font apparaître une confusion intolérable entre liberté sexuelle et violence faite aux femmes. Les actes violents, viol, tentative de viol, harcèlement sont la marque d’une volonté de domination des hommes sur le corps des femmes. Faire ce parallèle est dangereux et malhonnête : ils ouvrent la voie aux partisans d’un retour à l’ordre moral qui freine l’émancipation des femmes et des hommes.

Les personnalités publiques qui véhiculent des stéréotypes qu’on croyait d’un autre siècle insultent toutes les femmes ainsi que toutes celles et ceux qui tiennent à la dignité humaine et luttent au quotidien pour faire avancer l’égalité femmes – hommes.

Commentaires

1. Le 23/05/2011, 03:21 par gloup

MANIF FEMINISTE A BEAUBOURG.PARIS LE 22 MAI 2011

prises de paroles, dont celles de Clémentine Autain : (à partir de 3.30′)

2. http://www.dailymotion.com/video/xi...

1. http://www.dailymotion.com/video/xi...

2. Le 23/05/2011, 10:15 par Marco

Ayé, signé

3. Le 23/05/2011, 13:01 par pat

Je suis bien d'accord sur le début du texte mais quand je lis "Les actes violents, viol, tentative de viol, harcèlement sont la marque d’une volonté de domination des hommes sur le corps des femmes. " je trouve qu'il s'agit d'une généralisation extremement abusive

4. Le 23/05/2011, 13:29 par yop

"généralisation abusive" ??

...75 000 femmes sont violées chaque année en France. Et ce chiffre est prudent en plus.

Sans parler de la "séduction à la gauloise", qui le plus souvent est une forme de harcèlement.

J'ai assisté à ça dans le métro : lourde drague, comportement pressant et dominant, insistance étayée de phrases infériorisantes, cet homme a fini par extorquer le N° de tel de la jeune femme.

Tant que les femmes se laisseront ainsi traiter...aucune chance que ça avance.

5. Le 23/05/2011, 13:44 par pat

la généralisation tres abusive c'est de mettre dans le même lot que les rélexions sexistes et le viol, la violence et le harcèlement pour amener a faire passer l'idée que c'est l'homme qui est violent harceleur et malfaisant par nature et la femme toujours l'innocente victime. Je maintiens donc qu'a partir d'un fait totalement condamnable le texte dérive sur une généralisation fausse et sexiste.
Quand au chiffre de 75 000 viols par an je ne suis pas sur qu'il soit prudent. Que recouvre t il exactement et comment a t il été établi? (viol ou toute la palette d'agressions sexuelles? condamnations, plaintes déposées ou estimation?)

6. Le 23/05/2011, 13:46 par Viveleshumbles

@pat : Les règles sociales ou les lois souhaitées par cette manifestation ont une portée générale : actes violents, viol, tentative de viol, harcèlement sont intolérables et doivent être poursuivis avec une détermination extrême par le pouvoir judiciaire. Il ne s'agit pas de généralisation. De la même manière, si on souhaite une loi contre l'antisémitisme, cela ne veut pas dire qu'on considère tous les non-juifs comme antisémites.

Par ailleurs : je trouve égoïste, cynique (où est la solidarité avec la présumée victime?) et contre-productif de la part de Tristane Banon de se refuser de témoigner au procès de New York.

P. S. la présumée victime n'est pas le Berlausskahn en question, voyons!

7. Le 23/05/2011, 13:47 par pat

PS qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit: quand je dis que la femme serait toujours l'innocente victime je parle de manière générale face a la violence et pas du tout de l'argument selon lequel une femme violée aurait pu provoquer son agresseur......

8. Le 23/05/2011, 13:56 par yop

il ne s'agit pas de "La Femme innocente victime" , mais des femmes victimes quotidiennement en France de multiples forme de violences masculine.

ça doit cesser. point.

9. Le 23/05/2011, 14:06 par yop

Tristane Banon, en dehors du fait qu'elle est victime d'une tentative de viol elle est aussi aux prises avec de multiples contradictions imposées par l'omerta du viol en France. Porter plainte...oui mais : vu l'ambiance misogyne en France c'est tout simplement un risque pour sa vie.

10. Le 23/05/2011, 14:30 par yop

En fait...en France il y a de très fortes chances que les femmes dans la très large majorité ont tout simplement peur. Les pressions harceleuses, les insultes humiliantes quotidiennes, les menaces de représailles directes ou insidieuses en cas de dénonciation d'une violence subie, l'incrédulité de l'entourage, une justice systématiquement soupçonneuse de la parole de femmes victimes, des médias complices minimisant les crimes ou les ignorants purement et simplement, le dénigrement permanent du féminisme, font que les femmes sont seules face à ces violences. Et elles le savent.

11. Le 23/05/2011, 16:15 par pat

vive les humbles, quand vous dites :
"Les règles sociales ou les lois souhaitées par cette manifestation ont une portée générale : actes violents, viol, tentative de viol, harcèlement sont intolérables et doivent être poursuivis avec une détermination extrême par le pouvoir judiciaire. De la même manière, si on souhaite une loi contre l'antisémitisme, cela ne veut pas dire qu'on considère tous les non-juifs comme antisémites."
"
non la portée n'est pas générale elle ne s'applique que pour des victimes femmes et diabolise les hommes tel que c'est écrit dans le texte de référence.
Que diriez vous si l'on parlait d'antisémitisme pour les femmes exclusivement. C'est contre cela que je me révolte et contre le sexisme de certain(e)s feministes pour qui tout le mal vient des hommes qui ne sauraient jamais être victimes ou si peu...
Pour résumer le schéma:
-homme égal pervers violent
-femme égal victime innocente
est une imposture, la vérité est plus complexe que les schémas simplifiés de lobbys en tous genre.
condamnons donc le viol
condamnons les paroles stupides et sexistes mais dans les deux sens!
condamnons la violence sous toutes ses formes et pas seulement celle faite aux femmes!
condamnons le harcelement !
et que l'on n'essaye pas de me démontrer que les hommes victimes sont un "détail de l'histoire", ou qu'il est nécessaire de choisir un "camp".

12. Le 23/05/2011, 16:31 par yop

@pat

vous vous entêtez dans le déni.

13. Le 23/05/2011, 17:49 par pat

yop savez vous lire?

14. Le 23/05/2011, 19:26 par yop

@pat

oui très bien. Vous êtes parfaitement clair.
le traitement entre les hommes et les femmes c'est du kifkif bourricot.

vous êtes dans le déni le plus total.

15. Le 23/05/2011, 19:38 par yop

@pat

la domination masculine....ça vous dit quelque chose ?

s'il y a domination, il y a donc différence de traitement à l'avantage des hommes et au détriment des femmes.

je répète : à l'avantage des hommes et au détriment des femmes.

En conséquences le traitement de la société dans ces aspects médiatiques, politiques, judiciaires, culturels, symboliques, DOIT prendre en compte cette inégalité entre les hommes et les femmes, inégalité patente, historique et actuelle.

ce que vous ne faite pas en écrivant, ce qui se comprend, vous ne pouvez pas le faire en étant dans un tel déni.

16. Le 23/05/2011, 19:43 par pat

si je vous comprends yop vous demandez que les hommes et les femmes soient traités différemment si c'est cela nous ne pourrons jamais être d'accord. Pour moi la loi et son application doivent être les mêmes pour tous, idem pour les aides.
Vous pouvez penser le contraire mais ce serait alors du sexisme pur jus et vous seriez a ranger dans le même placard que les pires machos.

17. Le 23/05/2011, 19:49 par pat

au lieu de toujours citer les chiffres qui arrangent vos vues que pouvez vous dire des 87 % de SDF qui sont des hommes et des 9000 hommes suicidés sur 11000? quant aux violences on ne sait pas car on a simplement oublié d'étudier les violences subies par les hommes....ça fait un peu tache. C'est du deni? a moins que le deni soit de dire autre chose que ce que vous pensez.

18. Le 23/05/2011, 20:02 par yop

@pat

je demande qu'il est une prise de conscience sur cette différence de traitement entre les hommes et les femmes. Mais sais que pour vous c'est au dessus de vos forces.

je vous laisse dans votre deni des faits. D'autres vous le feront comprendre, bien malgré vous finalement. Enfin tout de même essayez de faire un effort parce que vous allez vous retrouver bien seul avec vos réflexes du genre : panique à bord on attaque nos privilèges !

bah oui c'est exactement ça dont il s'agit. Et ce n'est que justice. Car les privilèges accordés au sexe masculin sont dithyrambiques et surtout ces privilèges ne sont possible que parce privent les femmes de leurs droits les plus élémentaires, dont celui de ne pas êtres violemment inquiétées d'être née du sexe féminin.

bon aller.

hop.

19. Le 23/05/2011, 20:27 par pat

dithyrambiques????
vous essayez de justifier l'injustice au nom de votre idéologie.
que répondez vous aux quelques chiffres que j'ai cité? que les hommes sont toujours et partout suravantagés....ça c'est du déni!
Quant a traiter de déni la demande d'un traitement égal de problèmes identiques c'est soit une faute de grammaire, soit de la mauvaise foi.

20. Le 23/05/2011, 21:45 par yop

@pat

pas de panique, pas de panique.

Les femmes veulent l'égalité, elles ne sont pas comme les hommes qui ont tout pris et voulu tout garder pour eux-mêmes. Ils ont tout eut, maintenant qu'ils donnent, qu'ils lâchent leur privilèges honteusement exclusifs.

Mais rassurez vous ! vous avez encore de la marge. Beaucoup de marge : 82% d'hommes a l'assemblée Nationale. Comptez sur moi pour ne plus accepter ça.

21. Le 23/05/2011, 22:19 par gloup

@pat

« Sexisme : Ils se lâchent, les femmes trinquent. » est signé à ce jour par.....20 000 personnes.

vous êtes ringardisé au possible.

adios.

22. Le 23/05/2011, 22:28 par viveleshumbles

Chères amies de ce blog,

Pat ne mérite pas votre attention, ni vos réponses. Regardez ce qu'il a écrit hier (à part l'erreur de l'accord, ouïe au lieu de ouï) c'est inacceptable, parole d'homme hétéro et féministe qui aime son épouse. En tout cas, moi je l'ignore depuis:

20. Le lundi 23 mai 2011, 04:33 par pat
Michelle, votre réflexion va au fond de la simplification. Connaissez vous des mecs autrement que par ouïe dire?

23. Le 23/05/2011, 22:30 par viveleshumbles

J'ai oublié, cette "perle" n. 20 est sur l'autre billet : http://blog.plafonddeverre.fr/post/...

24. Le 23/05/2011, 22:36 par yop

@viveleshumbles

vous avez amplement raison.

25. Le 23/05/2011, 23:03 par pat

Donc j'ai bien compris:
1. vous prônez un système ou la loi s'applique différemment selon qui vous êtes .
2. pour vous les hommes sont tous les mêmes et ne couchent avec une femme que pour en tirer un plaisir immédiat (c'est bien ça?)
3. le fait que 20 000 personnes approuvent un texte suffit a prouver que tout ce qu'il contient est vrai et respectable.
4. le fait de faire une faute d'orthographe discrédite le discours et dispense de réfléchir au contenu.
5. du moment ou l'on ne dit pas exactement comme vous on est ringard

Au fond je suis content de ne pas être de votre monde. Je me sens néanmoins plus humain que vous et en accord avec un grand nombre de femmes que vous ne représentez pas.

PS personne ne répond sur les chiffres incontestables que je vous ai donnés et qui reflètent une vérité qui devrait déranger des humains doués d'empathie.

26. Le 24/05/2011, 20:34 par michelle

@viveleshumbles: merci et d'accord avec vous, dans certains "dialogues", l'indifférence est plus efficace....

27. Le 24/05/2011, 21:13 par pat

oui Michelle surtout quand on manque d'argument

28. Le 24/05/2011, 21:49 par littera

En voilà une qui ne manque pas d'argument http://delphysyllepse.wordpress.com
bonne lecture

29. Le 25/05/2011, 17:31 par tetue

Hop, signé !

(et pitié, modérez les trolls ! ça ôte toute envie de lire le moindre commentaire)

30. Le 26/05/2011, 16:16 par olympe

Tétue, bof, le problème c'est que quoi qu'on fasse ça ne va jamais. Si je supprime des comms on va me taxer de censure, si je les laisse de laxisme ou de donner la parole à des masculinistes (ce que semble effectivement être Pat) mais je ne vois pas non plus l'interet d'une discussion si tout le monde est d'accord.
Mon problème principal est d'ailleurs que j'ai aussi une vraie vie avec un vrai travail et que quand je rentre après quelquefois 2 ou 3 jours de déplacements je retrouve tous ces commentaires déja bien installés. et je trouve que la modération à priori tue carrément toute discussion je la réserve aux sujets vraiment chauds.

Pat, en niant la réalité de la situation des femmes vous contribuer à la maintenir. Les statistiques donnent des tendances et on peut toujours trouver les cas qui les infirment. Il y a des hommes qui subissent des violence de la part des femmes, évidemment ça arrive mais la différence est que ce n'est pas un phénomène de société. La violence de certains hommes envers leur conjointe n'est pas le fait de tous heureusement, mais il y a bien peu de temps que les innocents acceptent de la voir, avant toute la société cautionnait par son silence.

31. Le 26/05/2011, 17:23 par pat

Olympe, si vous lisez vraiment ce que j'ai écrit sans sauter a la conclusion apres mes premiers mots, vous devriez comprendre que je ne suis pas masculiniste, je ne dis nulle part que les hommes doivent être mieux traités que les femmes, mais que j'aimerais l'égalité dans le traitement des priorités et des problèmes de société.

Pouvez vous me dire a quel endroit je nie les problèmes de femmes?

Je ne nie pas les problèmes des femmes , ce que je conteste c'est leur exclusivité absolue.
Je ne dis pas qu'il ne faut pas traiter les problèmes des femmes mais qu'il faut prendre un peu de recul. Certains de ces problèmes annoncés comme typiquement feminins touchent aussi beaucoup d'hommes mais le dire est semble t il interdit.
Pour certaines, l'homme est un extraterrestre violent, insensible, pervers manipulateur et dominateur par nature. Je trouve cela légèrement réducteur.....
Si la violence conjugale a été longtemps tue, elle est aujourd'hui devenue un des principaux chevaux de bataille du feminisme.... elle s'intitule violence contre les femmes dans la loi. La violence que subissent certains hommes est encore cachée on peut a peine en parler sans se faire insulter; le principal argument c'est: ils sont ultra minoritaire. Comment peut on le savoir puisqu'on n'étudie pas (ou si peu) cette violence?
Quand je dis ailleurs que 87 % des sdf sont des hommmes c'est être masculiniste et basta ou doit on se poser la question pourquoi tant d'homme a la rue?
Quand je dis 80 % des suicidés sont des hommes je demande juste qu'on se pose la question :pourquoi.
Quand je me suis vu officiellemnt refuser une formation il y a quelques temps parce j'étais un homme j'ai trouvé cela sexiste.
Quand j'ai été déposer des plaintes pour certains faits que vous dénoncez sur ce site , que j'ai eu les pires difficultés a le faire et qu'il n'y a eu aucunes suites j'ai eu mal.
J'ai été feministe bien avant beaucoup d'entre vous, j'ai aussi risqué ma vie pour sauver deux femmes.
Aujourd'hui je me rends compte qu'un certain nombre de feministes ne veulent plus l'égalité mais plutôt l'exclusivité. Leur combat n'est plus juste.

Enfin censurer ceux qui ne parlent pas comme vous, je pense que ce serait confortable, mais alors ce site ne serait plus un lieu de débat mais un lieu d'auto congratualtion. Je pense que personne ne détient la vérité une fois pour toutes et que l'échange est important. Nous ne sommes pas en guerre de tranchée ou chacun entretient soigneusement la haine de l'autre qu'il se refuse a connaitre.
Je ne suis pas assez naif pour espérer convaincre quiconque ici, mais j'avais besoin de dire ce que je pense.