Marronnier de Noël

Cela fera 3 ans en mars que je tiens ce blog.

Ce sera donc le troisième Noël avec des photos de jouets sexistes. Rien, mais alors rien n'a changé. Notez que c'est la même chose que pour les médias et tous les autres sujets que j'aborde ici. Si les choses évoluent ce n'est pas à vue d'oeil. 

Dans les catalogues il y a toujours des pages filles et des pages garçons.

En 2003 déja Mix cité faisait une campagne, autant pisser dans un violon disait ma grand mère.

Donc 

-  les enfants, qui adorent tous regarder les catalogues de jouets, s'identifient à ce qu'on leur montre et qui correspond à leur sexe. Ce sont des enfants et ils ont une personnalité à construire. 

-  ils réclament  : des robots monstrueux si ce sont des garçons, des vêtements de Barbie si ce sont des filles.

-  certains parents se posent des questions et ne verraient pas d'inconvénient à  acheter une petite voiture à leur fille ou une poupée à leur garçon, mais ils ont surtout envie de faire plaisir à leur enfant.

-  Noël passé tous les enfants parlent dans la cour de récréations de ce que le Père Noël leur a apporté. Pas facile d'assumer la poupée ou le robot si ce n'est pas de leur sexe.

-  les publicitaires et les magazins sont prêts à recommencer l'année prochaine puisqu'ils répondent à la demande. C'est clair ils n'y sont pour rien ! 

-  dans quelques années les petites filles trouveront normal de faire le ménage et les garçons de conduire de bricoler

- les catalogues montreront des ménagères pour les filles et des robots pour les garçons

- les enfants, qui adorent tous regarder les catalogues de jouets, etc

Elisabeth Badinter nous a bien expliqué que la publicité n'est pas responsable et qu'elle ne fait que refléter le monde. Ce n'est pas faux.

Mais  Carrefour, Auchan ou Leclerc (et les autres) n'auraient ils pas remarqué qu'il y a plein des femmes médecins, que les jeunes papas s'occupent des bébés et poussent des poussettes, que la plupart des femmes conduisent et qu'elles sont de plus en plus nombreuses à bricoler (ils le savent d'ailleurs puisqu'ils ont des gammes spéciales d'outils pour elles) ?

Ils préfèrent les stéréotypes même quand ils deviennent éculés.

PS : Si quelqu'un trouve un catalogue grand public avec une photo de garçon jouant à la poupée ou de fille conduisant une voiture, je suis preneuse.

Commentaires

1. Le 18/11/2010, 10:00 par _batou_

Vu dans le métro parisien, pub géante pour deux vélos enfants (carrefour, je crois) :
Version garçon, un vélo bleu avec un coffre à bagages à l'arrière de la selle, un peu comme sur les motos.
Version fille, un vélo rose (si si, tant qu'à faire, restons dans les clichés) avec... Un siège enfant derrière, pour, je suppose, une poupée.

Pour des filles qui conduisent, il y en a dans la dernière vidéo de Feminist Frequency ( http://www.feministfrequency.com/20... ), mais c'est tout aussi affligeant : les garçons ont des 4x4 pour vadrouiller comme des "mâles", les filles des voitures rose barbie pensées comme des accessoires de mode.

Pour les plus grands, ça va parfois (un peu) mieux, avec par exemple ce spot pour le dernier jeu vidéo Call of Duty (tir à la première personne) :
http://www.youtube.com/watch?v=7dgA...
Le message : les joueurs peuvent avoir des profils très différents, le jeu vidéo touche toutes les classes sociales, et les femmes aussi y jouent. Mieux, une femme n'est pas obligée d'être une caricature de sex symbol pour jouer...

2. Le 18/11/2010, 10:00 par mamzelle carnetO

et donc... est-ce qu'on peut faire qq chose, à part évidemment ne pas acheter de jouets sexistes ? Des idées ?

3. Le 18/11/2010, 10:11 par Pralines et Canelés

Cette année, les cadeaux vont tourner autour de la dînette élargie, pour notre fils comme pour notre fille, d'ailleurs les deux sont aussi attirés par nos affaires de cuisine.
Le plus dur, ce sont les couleurs. Lorsqu'on laisse notre fille choisir, on se retrouve assez immanquablement avec du rose, ce qui n'était pas le cas avant d'aller (un peu) à la garderie l'an passé. Mais pour le moment, si on choisir autre chose pour elle sans lui poser la question, ça lui convient aussi.

4. Le 18/11/2010, 10:32 par ajuga

J'ai cherché exprès, et sur le catalogue de la redoute j'ai vu une petite fille qui conduisait un tracteur (http://www.laredoute.fr/achat-jouet...)
OK, c'est le seul que j'ai trouvé, je ne vais pas non plus chercher des heures !
il faut aussi lire le courrier sur rue 89 à propos de ça, c'est hélas très symptomatique.

5. Le 18/11/2010, 10:45 par dedalus

"La plupart des femmes conduisent"...
Certes oui.

Mais mal.

6. Le 18/11/2010, 12:20 par pat

la plupart des filles conduisent mal?
J'ai initié ma grande fille a 14 ans au karting apres 3 séances elle me prenait 5 secondes au tour de piste.....et se frictionnait en tête de course avec les garçons parfois un peu vexés de voir des cheveux long dépasser du casque quand ils se faisaient dépasser.
Quant a ma petite je lui ai offert à 6 ans une caisse a savon de course et elle a écumé les places d'honneur en course jusqu'au championnat de France... Il fallait voir une gamine de son age prendre des virages en dérapage controlé et doser freinage et contrebraquage! Elle a essayé aussi le kart et la aussi elle s'est avérée redoutable...quand elle passera son permis elle saura surement mieux tenir sa voiture que la plupart des garçons.
A part ça je ne suis pas feministe car il y a aussi du grain a moudre pour que les hommes soient aussi bien traités que les femmes dans certains domaines...Pour moi la bonne règle c'est pas de sexisme , dans les deux sens, pas d'a priori sur ce peuvent faire les garçons et le filles, qu'on leur donne les mêmes droits , les mêmes devoirs et le mêmes armes, et a eux de jouer

7. Le 18/11/2010, 13:56 par dedalus

Oui, Pat. Surtout que le grain à moudre, bah c'est quand même un peu un travail de gonzesses.

8. Le 18/11/2010, 14:12 par pat

Le travail avance mieux quand tout le monde s'y met et qu'il n'y a pas de gens qui ne jouent pas le jeu, si tu vois ce que je veux dire.

9. Le 18/11/2010, 14:13 par Clem

Pat, il semblerait que tu sois féministe sans le savoir, car ta dernière phrase est la définition parfaite du féminisme : " pas de sexisme, dans les deux sens, pas d'a priori sur ce peuvent faire les garçons et le filles, qu'on leur donne les mêmes droits , les mêmes devoirs et le mêmes armes, et à eux de jouer "

10. Le 18/11/2010, 14:13 par Clem

Pat, il semblerait que tu sois féministe sans le savoir, car ta dernière phrase est la définition parfaite du féminisme : " pas de sexisme, dans les deux sens, pas d'a priori sur ce peuvent faire les garçons et le filles, qu'on leur donne les mêmes droits , les mêmes devoirs et le mêmes armes, et à eux de jouer "

11. Le 18/11/2010, 15:15 par pat

Non je ne veux pas être qualifié de feministe, j'ai assez souffert d'un certaine forme de sexisme anti homme, notamment pour ce qui concerne la relation avec mes enfants, et les violences conjugales que je n'appelerai jamais violence contre les femmes. Au mieux je suis égaliariste ou "respectueux et bienveillant" ou quelque chose comme ça.

12. Le 18/11/2010, 18:01 par Léna

Quand je dois faire des cadeaux à des enfants, j'opte généralement pour un bouquin. Comme il n'est pas évident d'en trouver ne véhiculant pas des clichés sexistes, je choisis ceux de Lab-elle http://www.lab-elle.org/

13. Le 18/11/2010, 18:16 par Kalista

Pat, le féminisme n'a rien à voir avec le sexisme anti-homme. Certaines (et même certains) sexistes anti-hommes se réclament du féminisme, mais ces personnes ne savent visiblement pas de quoi elles parlent ou sont de mauvaise foi. Le féminisme est justement égalitariste et bienveillant...

Pour revenir au sujet, c'est fou comme les petits mordent vite à l'hameçon. Mon fils (3 ans, à l'école depuis septembre) feuillette beaucoup les catalogues de jouets pour constituer sa liste au Père Noël. L'autre jour, je l'ai vu sauter les pages "filles" en soupirant qu'il n'y a pas droit... Je lui ai expliqué que si, et même qu'il serait bien bête de s'en priver, si ça lui fait plaisir. Je force son père à passer dans le rayon fille des magasins de jouet pour regarder à égalité avec les rayons de garçons, mais on sent une réticence... Il n'empêche que mon petit bonhomme rêve d'une cuisine comme de l'avion Playmobil.

Tout ça parce que les pages fille des catalogues et les rayons de jouets sont en rose ! A l'école les cahiers sont bleus pour les garçons, rouges pour les filles, et la maîtresse lui a dit que c'était parce que les filles aimaient le rouge et que les garçons aimaient le bleu... Merci le corps enseignant !

14. Le 18/11/2010, 19:50 par Laure

Je suis persuadée que l'éducation joue un énorme rôle dans la définition du genre masculin ou féminin. Les enfants s'identifient très vite à leur parent. Est-ce que les petites filles choisissent pour Noël un kit de ménage parce que c'est dans les pages pour filles des catalogues ou plutôt parce qu'elles veulent ressembler à leur mère et que c'est toujours maman qui passe l'aspirateur ! Je pencherai plutôt pour la deuxième raison. A nous, dans nos couples de montrer autres choses à nos enfants et la société évoluera ... peut-être ...

J'attends d'avoir des enfants pour mettre en pratique !

15. Le 18/11/2010, 21:28 par ajuga

ben t'es mal partie ! le conditionnement de la société en général, et les besoins de respecrt des normes des enfants en particulier font que tu risques d'être très déçue sans même comprendre ce qui se passe.

16. Le 18/11/2010, 21:40 par pat

ce qui est important c'est d'ouvrir l'esprit des enfants, de leur donner confiance en eux même et qu'ils se sentent libres de leurs choix, tout en comprenant qu'ils se heurteront à quelques murs plus ou moins infranchissables mais ils seront armés pour ça.

17. Le 19/11/2010, 08:25 par rply

tiens c'est marrant, ma fille ne joue pas à la poupée (bien qu'elle en ait reçu de part et d'autres), elle prefère tracteur et jeux de constructions, jeu du docteur (et pas d'infirmière) et là elle veut l'établi bricolage !
Ne lui parlez pas de barbie, elle aime juste les attacher aux rails de son train electrique pour faire des accidents ^^

18. Le 19/11/2010, 10:38 par Sikhs

Et après ça donne du sexisme ordinaire du genre :

choix de la personnalité culturelle de l'année avec le soutien de Radio France, on a le choix entre 7... garçons, la preuve http://www.lemouv.com/evenement/le-...

Dans un autre registre la pétition contre les notes en primaire, on a les 20 premiers signataires : 18 mecs et 2 femmes...http://suppressiondesnoteselementai...

19. Le 19/11/2010, 14:15 par Karine

Les jeux vidéo sur DS, WII... sont un grand égalisateur, je trouve. Mon fils et mes filles s'échangent sans arrêt Mario, Zelda, Professeur Layton (jeux DS) et jouent ensemble à Mario aux Jeux Olympiques (WII).

20. Le 19/11/2010, 14:59 par Sammy

Bonjour,

En lisant la fin de cet article, je me suis demandé si cette répétition de clichés usés jusqu'à la corde avait finalement une si grande importance, puisque, comme vous le dites, les papas s'occupent des bébés et les femmes font du bricolage ?

Sans doute n'est ce pas encore complétement entré dans les mœurs, d'où la nécessité de lutter contre les préjugés qu'on nous inculque dès la prime enfance ? Ou, pour être plus exact, il s'agit plutôt de faire entrer la publicité en adéquation avec l'époque qu'elle est censée représenter...

21. Le 19/11/2010, 15:51 par dedalus

Hmm, sinon... Si vous trouvez que vos petites filles sont un peu trop petites filles et vos garçons un peu trop petits garçons... Ou au contraire si vous vous réjouissez que vos petites filles préfèrent les gros camions et vos petits garçons s'éclatent à faire la dinette... Attendez et craignez l'adolescence.

Et là, franchement, me dites pas que ce n'est pas d'abord une question hormonale. Approchez un adolescent et vous comprendrez qu'il secrète l'hormone grosboeufavachietriregras. Approchez une adolescente et voyez ce que donne l'hormone pétassefrivolepetitrirehystérique.

A l'adolescence au moins, la différenciation n'est pas que sociale.

22. Le 19/11/2010, 15:53 par Kalista

Je parlais hier soir des rayons des magasins et des pages des catalogues, mais j'oubliais les pubs télé ! Juste comme je finissais d'écrire mon commentaire, mon fils m'a dit, après avoir regardé une pub pour une console de jeux où un garçon jouait à Toy Story et une fille à Dora, que Dora c'était pour les filles et qu'il voulait le jeu Toy Story. Il est fou de Dora depuis longtemps, c'était pas une réaction à laquelle je m'attendais. J'ai galéré pour lui expliquer qu'il pouvait jouer aux deux s'il voulait... Je ne suis même pas sûre de l'avoir convaincu.
Mon mari fait largement sa part de boulot à la maison. Il fait le ménage et participe à la cuisine et au linge, il s'occupe de son fils autant que moi. Il n'empêche que, dans la tête de notre fils, poupons, cuisines et aspirateurs sont des jouets pour fille à cause des pubs. Comme quoi, la famille ne suffit pas !

23. Le 19/11/2010, 16:09 par Pat

Je me demande quand même si le désir d'égalité des feministes survivrait jusque devant la justice familiale. En fait j'ai quelques preuves concrètes du contraire.

24. Le 19/11/2010, 20:28 par Le Journal de Chrys

J'ai trouvé du bricolage côté fille:

http://www.joueclub.com/produits_ca...

Et soin de la maison, côté garçon:

http://www.joueclub.com/produits_ca...

Certes ce n'est pas un catalogue papier mais... quand même.

25. Le 19/11/2010, 22:53 par mariel75

C'est marrant j'ai parlé à peu près du meme sujet hier.
le catalogue Fnac eveil et jeux fait un petit effort, avec ce jeux de construction presentée par une petite fille (meme photo dans le catalogue papier)
http://www.eveiletjeux.com/Produit-...

cette micro-voiture aussi presenté par une petite fille
http://www.eveiletjeux.com/Produit-...

le reste est assez rose ou bleu, mais y'a un effort de fait.

26. Le 20/11/2010, 07:04 par MonsieurPoireau

la genrisation…
:-)

27. Le 20/11/2010, 17:09 par thaliane

Seule manière de résoudre le problème à domicile : boycotter les catalogues de jouets... Ou, a minima, ne pas les donner aux enfants.
Bon, faut aussi boycotter les pubs et donc la télé. Merci les dvd...

Ceci dit, malgré tout ça, j'ai une petite fille de 6 ans d'un sexisme hallucinant : ton frère a interdiction de prendre le feutre rose, de jouer avec les petshops ou avec les poupées parce que "c'est que pour les fiiiiiilles". Ca a commencé à l'entrée en maternelle et ne cesse pas. Je m'avoue un peu désespérée ;)

28. Le 20/11/2010, 17:10 par thaliane

Seule manière de résoudre le problème à domicile : boycotter les catalogues de jouets... Ou, a minima, ne pas les donner aux enfants.
Bon, faut aussi boycotter les pubs et donc la télé. Merci les dvd...

Ceci dit, malgré tout ça, j'ai une petite fille de 6 ans d'un sexisme hallucinant : ton frère a interdiction de prendre le feutre rose, de jouer avec les petshops ou avec les poupées parce que "c'est que pour les fiiiiiilles". Ca a commencé à l'entrée en maternelle et ne cesse pas. Je m'avoue un peu désespérée ;)

29. Le 20/11/2010, 17:10 par thaliane

Seule manière de résoudre le problème à domicile : boycotter les catalogues de jouets... Ou, a minima, ne pas les donner aux enfants.
Bon, faut aussi boycotter les pubs et donc la télé. Merci les dvd...

Ceci dit, malgré tout ça, j'ai une petite fille de 6 ans d'un sexisme hallucinant : ton frère a interdiction de prendre le feutre rose, de jouer avec les petshops ou avec les poupées parce que "c'est que pour les fiiiiiilles". Ca a commencé à l'entrée en maternelle et ne cesse pas. Je m'avoue un peu désespérée ;)

30. Le 20/11/2010, 17:10 par thaliane

Seule manière de résoudre le problème à domicile : boycotter les catalogues de jouets... Ou, a minima, ne pas les donner aux enfants.
Bon, faut aussi boycotter les pubs et donc la télé. Merci les dvd...

Ceci dit, malgré tout ça, j'ai une petite fille de 6 ans d'un sexisme hallucinant : ton frère a interdiction de prendre le feutre rose, de jouer avec les petshops ou avec les poupées parce que "c'est que pour les fiiiiiilles". Ca a commencé à l'entrée en maternelle et ne cesse pas. Je m'avoue un peu désespérée ;)

31. Le 22/11/2010, 12:28 par Obsédé Textuel

Mais grand vous fasse à vous toutes mesdames ! Trop facile d'accuser la pub, de gémir.
Vous êtes encore libres de passer outre et de faire valloir vos "convictions".
La nature est toujours là, la réalité s'impose plus que jamais.
Et si vous avez envie de faire de votre petit garçon un homosexuel, achetez lui une Barbie !

Rien ne sert de pleurnicher, à chacun ses mérites.
A propos, l'Education Nationale comporte plus de 90% de femmes. Je ne vous ai jamais entendu y réclamer la parité homme-femme.....
Tendrement votre.

32. Le 22/11/2010, 17:35 par _batou_

Troll détecté !

33. Le 22/11/2010, 19:35 par Obsédé Textuel

Troll ? Et pourquoi ? Je n'ai insulté personne !
J'interviens ailleurs sous le même pseudo...

Parce que mon propos trouble votre doux zinzin lénifiant et progressiste qui a déjà fait tant de mal à nos enfants ?
Si vous ne supportez pas le débat contradictoire, hormis entre vous (c'est plus sûr !), alors il ne faut pas ouvrir les commentaires, et faire un accès privé à votre blog, sur invitation.
Si vous ne voulez pas de moi alors je m'en vais.

Vous semblez oublier la réalité qui toujours vous sautera au visage, que vous le vouliez ou non.
Les hommes et les femmes ont leurs caractéristiques propres. C'est cette altérité qui permet la richesse. Elle nait de la coopération mutuelle et d'une vision différentes des choses de la vie.

Avez vous vu des pères de famille vouloir changer la nature de leurs petites filles et de rêver d'en faire des Lara Croft ?

34. Le 22/11/2010, 20:55 par olympe

les barbies ne sont pas nos poupées préférées. Vous avez mal lu OT, on ne veut pas seulement que nos garçons puissent jouer à la dinette, on veut aussi que nos filles conduisent des voitures ou tapent avec des marteaux.
sinon je n'ai pas souvent parlé des profs mais j'ai déja fait plein de billets pour protester contre le fait qu'il n'y ait jamais de campagnes pour inciter les garçons à choisir des métiers jugés féminins.

Et la différence à bon dos quand elle permet à la moitié de l'humanité de recevoir des salaires inférieurs et d'être écartés de toutes les décisions importantes prises pour la société

35. Le 22/11/2010, 21:59 par Obsédé Textuel

Olympe "-ou tapent avec des marteaux."

Vous venez de me rappeler ce souvenir charmant où ma fille, jadis petite, "assomait" des fourmis dans la cour à grands coups de marteau !
Ce n'est pas d'aujourd'hui.

Quant aux salaires des femmes et l'accès au pouvoir il leur suffit de se servir. Vous n'avez pas de permission à demander à quiconque.
Je connais bien des femmes qui gagnent bien plus que la moyenne des hommes, à commencer par ma femme !

Reconnaissons honnêtement que la plupart des femmes n'aiment pas la politique, dès lors il devient difficile d'accéder aux postes de décisions...
Dans l'entreprise, les hommes se montrent plus carriéristes, plus accrocheurs que les femmes. Mais les femmes ont bien d'autres aptitudes, d'autres talents où les hommes ne brillent guère.
C'est la vie.

36. Le 23/11/2010, 01:12 par _batou_

OT : partir du principe que les commentaires sont écrits par des femmes, si ce n'est pas un troll, c'est... un préjugé fâcheux.
"Mais grand vous fasse à vous toutes mesdames !"

Pour info, je suis un homme. Et ça ne m'empêche pas d'être sidéré devant des jouets censés transformer les fillettes en femmes de ménage.

"Parce que mon propos trouble votre doux zinzin lénifiant et progressiste qui a déjà fait tant de mal à nos enfants ?"
A quoi pensez-vous en particulier, comme "mal" ?

37. Le 23/11/2010, 11:52 par Obsédé Textuel

Bonjour Monsieur Batou.
Votre point de vue est intéressant cela dit, il me semble que nous vivons dans un pays où l'on a jamais offert autant de diversité de choix de jouets pour les enfants. Si la dinette ne vous convient pas, elle peut convenir à d'autres, et vous pouvez choisir autre chose.
Je vous ferais observer aimablement que les fillettes n'ont pas attendu les réclamations des féministes pour emprunter les clous et le marteau de leur papa, un vrai marteau, pas un jouet !
Ni de taper dans le ballon de leur frère, ou de grimper dans l'arbre de leur cabane.

« A quoi pensez vous comme mal ? »
Je vous invite à discuter en privé, en confiance, avec bien des enseignants, entre autres. Ils vous décriront tous les ravages causés aux élèves par les prétendues « sciences de l'éducation ».
On reconnaît l'arbre à ses fruits, avec le temps pour chaque parent un peu lucide le doute n'est plus permis.

Lorsqu'on observe un blog affichant fièrement 100% femmes on ne peut qu'applaudir. Et je ne pense pas que les femmes soient minoritaires ici !
Nous vivons une époque qui s'appauvri intellectuellement, où les mots se voient chargés d'un moralisme gluant et binaire. Le mot préjugé est toujours connoté dans le mal. Il y a plein de phrases à la con, de lourds stéréotypes qui irriguent articles et conversations urbaines et ne permettent plus l'accès à la nuance. C'est par l'auto-censure du verbe que nous perdons peu à peu nos libertés.
Quelques une pour illustrer, avec des objections. On pourrait faire un jeu et en trouver plein d'autres :

« Faut pas généraliser»
- Non. Et faut pas synthétiser, ni classer, ni choisir. On risquerait de conclure.
« Vous avez des préjugés»
- Ça c’est quand on a conclu.

38. Le 25/11/2010, 14:05 par Karine

Chère Olympe,
J'ai pensé à vous en regardant le catalogue Toys'r'US, page 80, on y voit un garçon et une fille jouer à la marchande. J'ai scanné la page mais je ne retrouve pas votre email pour vous l'envoyer.
Sincèrement