Comparaison sur la situation des femmes en France et en Allemagne

  ALLEMAGNE FRANCE
Tx d'emploi 16-64 ans
66.2%
60.1%
Tx d'emploi 25-54 ans
74%
76.1%
Tx d'emploi temps plein
45%
53%
Tx d'emploi temps partiel
45.3%
29.8%
Tx de natalité
1.4
2.1
Couverture garde d'enfants 0-2 ans
9%
28%
Couverture garde d'enfants 3-6 ans
78%
99%

"Bien que l’emploi des femmes ait augmenté de manière continue durant les dernières décennies en France et en Allemagne, on observe entre ces deux pays des différences considérables quant aux modes d’emploi des femmes. Alors qu’en France beaucoup de femmes, même avec des enfants en bas âge, occupent une activité à temps plein, en Allemagne la grande partie des femmes travaillent à temps partiel et/ou à contrats à durée déterminée. En Allemagne, la différence au niveau des heures de travail entre hommes et femmes, et entre femmes sans enfants et mères de famille, est bien plus marquée qu’en France. Les Allemandes sont désavantagées dans plusieurs domaines sur le marché du travail par rapport aux Françaises. Elles doivent non seulement accepter des réductions de salaire plus marquées, mais elles sont aussi confrontées, plus que les Françaises, aux conditions de travail précaires, aux chances inégales de promotion et à une sécurité sociale insuffisante. De ce fait, les femmes âgées sont plus exposées au risque de pauvreté en Allemagne qu’en France.  "

Et malgré cela, ou à cause de cela, le taux de natalité est bien plus faible en Allemagne. Probablement parceque les femmes doivent choisir entre maternité et carrières.

"L'Allemagne peut prendre exemple sur son voisin français dans bien des domaines pour améliorer la conciliation entre emploi et vie familiale pour les parents ainsi que pour favoriser l’emploi des femmes."

Mais tout cela ne pèse pas bien lourd face au discours idéologique qui veut absolument imputer une partie des conséquences de la crise aux 35H.


L'analyse complète et détaillée " Les femmes sur le marché du travail  en Allemagne et en France  Pourquoi les Françaises réussissent mieux à  concilier famille et emploisur le site Friedrich-Ebert-Stiftung