On expulse bien les prostituées...

J'ai reçu il y a déja 2 ou 3 semaines un communiqué du mouvement du nid.

Mise en parallèle avec l'enquête sur les femmes rescapées de la traite (voir billet précédent) , il n'y a pas de quoi être fier au pays des Droits de l'Homme.

Voici de quoi il retourne. Le communiqué complet ici

Sous prétexte de « lutter contre le proxénétisme », le tribunal correctionnel de Béziers a condamné le 30 septembre une jeune femme à un mois de prison ferme suivi d’une expulsion avec interdiction de retour en France pendant 5 ans. Six autres personnes prostituées ont été interpellées, qui seront jugées ultérieurement.

Les personnes ont été interpellées lundi 28 septembre, pour racolage sur la voie publique. Dans ce quartier, les riverains interpellent de longue date les autorités.

L’omniprésence des proxénètes est une évidence pour les pouvoirs publics : sous leurs yeux, les réseaux organisent la traite à l’intérieur du territoire national et également, depuis des pays d’Europe centrale et d’Afrique. Le vice-procureur a d’ailleurs déclaré qu’à Béziers « les prostituées, les filles de joie, sont toutes d’importation », selon Le Midi Libre du 1er octobre. Le quotidien rapporte également la division territoriale de la ville, coupée au cordeau entre une zone dévolue aux "Roumaines", une autre réservée aux "Africaines".

Dans ce contexte le procureur de Béziers, a, dès sa prise de fonction en juillet dernier, claironné sa volonté de faire « une priorité » de la lutte contre les réseaux. Mais, de l’aveu même du tribunal, « on s’en prend toujours à ces filles, qui sont régulièrement rackettées par des proxénètes, hélas les proxénètes ne sont pas ici, ce que nous déplorons ». Le tribunal déplore... mais condamne néanmoins.

Doublement victimes, les personnes prostituées, que le vice-procureur appelle « les filles de joie » : victimes de la violence proxénète, jetées en pâture aux "clients", puis arrêtées et emprisonnées comme des criminelles, expulsées enfin du bien-nommé « pays des droits de l’Homme ». Rappelons qu’en mars 2008, le Comité des Nations Unies pour l’élimination des Discriminations à l’Egard des Femmes (CEDAW) avait déjà exprimé sa « préoccupation  », dénonçant ce type de mesures qui, parce qu’elles s’attaquent aux personnes prostituées ou limitent leur protection, écartent la France du positionnement abolitionniste qui est censé être le sien.

PS : je précise que je ne souhaite pas avec ce billet aborder le débat sur l'interdiction ou non de la prostitution. Je ne publierai donc pas les commentaires à ce propos car hors sujet.



Commentaires

1. Le 27/10/2009, 11:46 par Suzanne

Assez de baratin sur la grande honte des expulsions. Ne te demande pas ce que ton pays peut faire pour les expulsés, tends toi-même la main à ton frère souffrant, disait le père Dieumegarde sur je ne sais quel plateau télé. Hébergez les Afghans ! Prenez en un chez vous, si si, il y a de la place, poussez un peu le piano, mettez vos filles dans la même chambre.
Hébergez les sans papiers et les sans domicile fixe. Au moins un, allez, chacun le sien !
Hébergez les prostituées clandestines ! A chaque famille la sienne.
Allez, zou, assez de discussion, just do it !

2. Le 27/10/2009, 13:15 par Suzanne

Valérie: ce n'était pas du cynisme. Tout le monde paie des impôts, ça dispense donc de toute solidarité autre, personnelle, supplémentaire ?
La cybersolidarité c'est bien, mais ça ne mange pas de pain, et ça n'en donne pas non plus.

Cette réaction parce que je me demande, sur tous les gens qui dénoncent, qui s'indignent, qui relaient, qui sont contre chaque expulsion (et les proxénètes en situation irrégulière, on a le droit de les renvoyer dans leur propre pays, même si on sait qu'on leur coupera la tête ou les couilles ? ah, grave problème moral, là) qui fait quoi dans la vraie vie, qui donnera un bout de pain à un malheureux, hébergera un SDF puant une nuit dans son garage. On paie des impôts pour ça. J'ai déjà donné. C'est à l'Etat de...

3. Le 27/10/2009, 13:19 par polluxe

Le "mirage occidental" c'est exactement ça. TV5 devrait diffuser des documentaires plus réalistes sur la France...

Sinon à quoi fait référence l'expression : "[...] écartent la France du positionnement abolitionniste qui est censé être le sien."

4. Le 27/10/2009, 13:47 par olympe

Suzanne, moi je me sens mal en lisant le reportage sur les rescapées de la traite (2 billets plus bas) et quand je sais que celles qui sont en France sont envoyées en prison et expulsées comme ça j'ai honte. Si elles sont ici c'est qu'il y a un marché français et une économie française autour de la prostitution.

Polluxe, tu as raison sur le point 1, ... et aussi sur le 2 c'est dans le communiqué du Nid, je l'ai laissé puisque c'est leur opinion mais je me garderai bien de lancer un débat sur le sujet

5. Le 27/10/2009, 14:08 par Suzanne

Mirage occidental: montrons à ceux qui ont envie de venir chez nous comme ils ne seront pas bien accueillis, montrons leur le chômage, les difficultés de logements, les cités d'immigrés, et ils ne viendront pas chez nous ? Mais si chez eux, c'est mille fois pire?

"Si elles sont ici c'est qu'il y a un marché français et une économie française autour de la prostitution." (Olympe)

"Les visages de la prostitution sont multiples et leurs caractéristiques en font un véritable problème de société. Notamment en ce qui concerne les Africains.
La grande pauvreté qui sévit sur le continent porte ceux qui y vivent à considérer, le plus souvent, l'Occident comme un nirvana. Et l'Afrique est en train, encore une fois de se vider de ses femmes, son essence, et de ses enfants, son avenir." (c'est tiré de cet article d'un journal camerounais : http://www.cameroon-info.net/storie... )

Tu ne publieras pas de commentaires à propos de la légalisation, donc, je n'en ferai pas.

6. Le 27/10/2009, 14:08 par Suzanne

Les commentaires sont modérés tout le temps, ou c'est moi qui ai un problème ?

7. Le 27/10/2009, 14:16 par olympe

les com sont désormais modérés Suzanne, du moins pendant quelques temps, j'ai piqué un coup de sang ce week end

8. Le 27/10/2009, 18:16 par Floréal

Mouais... Moi ce genre de morale: "notre petit confort passe souvent avant nos idées généreuses", ça ne passe pas. Mon confort est tout petit, effectivement, et je n'ai pas de quoi nourrir une personne de plus, j'ai déjà du mal à arriver en fin de mois. Je pourrais me serrer la ceinture pour une personne de ma famille en difficulté, momentanément, pas pour un-e inconnu-e.

Et puis je me pose une autre question. 90 % des personnes prostituées sont des femmes, et on sait que bcp voient se refermer sur elle un piège affreux, parce qu'au départ leur projet n'était absolument pas de se prostituer, elles s'y retrouvent contraintes.

Mais les afghans? Les clandestins? 90% sont des hommes. Pourquoi? On sait qu'il faut entre 2 et 3 000 € pour payer un passeur et entrer dans l'UE, par l'Italie par exemple. Où trouvent-ils autant d'argent? Alors que dans leur pays de provenance la plupart du temps avec 3 ou 400 € on vit bien (nombre de retraités occidentaux passent l'hiver en Thailande pour ce prix là par mois)...

9. Le 27/10/2009, 23:21 par Osez le féminisme

Les droits des femmes sont loin d'être toujours respectés! Lisez Osez le féminisme pour apprendre chaque mois des nouvelles sur les inégalités femmes-hommes et trouver des moyens de faire changer les choses. http://www.osezlefeminisme.fr

10. Le 28/10/2009, 00:13 par Floréal

Ces femmes venues d'Ukraine par exemple viennent parce que précisément elles ne gagnent pas 400 E et que le passage leur coute bcp moins que 3000 E. En outre la Roumanie fait désormais partie de l'UE.

Mais au Sénégal, au Mali, par exemple, et pas mal d'autres pays, il n'y a pas de guerre.

Et comme Valérie est tellement intelligente, (et tellement féministe qu'il y a plus de masculinistes que de femmes et de féministes à intervenir sur son blog ) elle va m'expliquer où et comment ces 90 % d'hommes trouvent 3000€ pour payer un passeur, et comment il se fait que des personnes venant de l'intérieur et qui n'ont jamais vu la mer, n'ont pas même l'idée de ce que c'est, se précipitent en Lybie pour traverser la méditerranée sur des rafiots comme s'il s'agissait de traverser le lac Léman?

C'est pas qu'on en payerait pas mal d'entre eux pour venir, par exemple? Moi je pense que oui.

11. Le 28/10/2009, 00:16 par Floréal

Et pourquoi des afghans et pas des afghanEs au fait? ah oui, les femmes elles servent à marcher devant les hommes pour sauter sur les mines au cas où il y en ait. C'est vrai, j'avais oublié.

12. Le 28/10/2009, 12:59 par Floréal

Je n'ai pas invectivé ces femmes, relisez. Je dis que pour venir d'Ukraine ou de Roumanie on ne paye pas 3000 E. Et cultiveuse de jardin sait mieux que mois qu'un retraité occidental vit plutôt bien au Vietnam avec 400 E par mois.

Par conséquent, plutôt que de me diffamer ou de me faire dire ce que je ne dis pas, cultiveuse qui en a certainement les moyens plus que moi dont le niveau de vie doit davantage se rapprocher de celui de Marie que de celui de cultiveuse, peut joindre le geste à la parole en prenant chez elle une prostituée ukrainienne ou un afghan au lieu de le sussurer aux autres.

13. Le 28/10/2009, 13:10 par alphabet

Nous sommes tombés il n'y a pas très longtemps sur un reportage sur des réfugiés afghans (il me semble ? ou pakistanais), mineurs, qui squattaient un ... square ou une place toute la journée, n'ayant aucun endroit où aller. Les riverains commençaient sérieusement à se plaindre.
Les journalistes expliquaient la situation catastrophique de leur pays d'origine, que ces jeunes fuyaient, partant "à l'aventure", risquant gros pour essayer de trouver un endroit pour grandir en paix et avoir un avenir. Et ce squatte étant juste à côté d'une école, l'un des garçons, interrogés par le journaliste, disait qu'il aimerait bien mener une vie normal, aller à l'école ...
Et là, ma fille, 13 ans, après avoir commencé à les plaindre, avec raison, a eu a eu LA remarque :
"Pourquoi il n'y a que des garçons ? Elles sont les filles ? Elles ne fuient pas leur pays, elles aussi ?".
Et ma réponse est sortie du coeur :
"Ah non, les filles de ce pays, elles préfèrent s'asperger d'essence et mettre le feu pour bruler vive"
"A cause de la guerre, elles aussi ? Mais pourquoi elles ne peuvent pas fuir, comme ces garçons ?"
"Elles faisaient déjà avant la guerre, tu sais. Je parle de filles de ton âge, guère plus âgées. Elles n'ont pas le droit d'aller à l'école, elles n'ont aucun droit."
Et ce que je ne lui ai pas dit, mais qui a fait tilt dans ma tête; c'est que si les soeurs de ces garçons avaient tenté de fuir, au lieu d'être aidées par toute la famille, c'est une grande partie de ces mêmes garçons, ou leurs pères, oncles etc qui les auraient empêcher, voire tuer pour "sauver l'honneur"....

14. Le 28/10/2009, 18:58 par Floréal

C'est aussi beaucoup le marabout-prêteur qui va décider QUI va partir parmi des postulants connaissant mieux le coran que l'informatique. L'Arabie Saoudite comme khedaffi (et d'autres aussi certainement) prêtent aussi bcp à tarif préférentiel selon la charia. Curieusement d'ailleurs, ces postulants là semblent voyager sans encombres jusqu'à la mer, tandis que d'autres partis de leur propre chef dans les circonstances décrites par Valérie subissent les sévices de la police lybienne. Evidemment, même les "protégés" risquent leur vie durant la traversée, mais n'est-ce-pas, ils iront droit au paradis d'allah le cas échéant et Khedaffi n'est pas à un postulant près, il en a tellement.

Les femmes, enceintes ou non et/ou accompagnées d'enfants ou non représentent moins de 10% du transit par la méditerranée.
Les prostituées africaines en Europe sont minoritaires. Les plus nombreuses viennent d'Europe de l'Est. Et la plupart ne viennent pas pour se prostituer. Elles sont piégées à un moment ou à un autre dans la filière du voyage.

Et 90% des clandestins dans les centres de rétention sont des hommes, partout en Europe. Et le fait qu'ils viennent de pays pauvres ne change rien au fait que la plupart d'entre eux ont des femmes une vision archaique et très traditionnelle.

15. Le 12/12/2009, 14:24 par aie

qu'est-ce que vous pensez d'une pétition contre la compagnie Marc dorcel qui humilie les femmes à un point incroyable. Ya qu'à regarder la dernière vidéo de lui dans dailymotion "sexy"...La fille n'est qu'un objet au milieu d'une cinquantaine de mecs..Parce qu'elle a besoin d'argent on peut mettre ça sur internet?
En plus cette compagnie risque d'avoir sa propre chaîne.. C'es t écoeurant de voir à quel point ces gars ne voient plus que des "trous" à la place de la fille! c'est vraiment choquant