Orelsan et Rimbaud

Dans la polémique concernant Orelsan ce sont surtout des femmes qui se sont élevées contre ses chansons. J'avais recopié ici le texte de l'association des femmes élues.

La plupart des hommes politiques qui se sont exprimés l'ont fait en faveur de la liberté d'expression, on se souvient de François Bayrou qui a trouvé dans la chanson "Sale pute" plus de passion que de violence ou de Frédéric Mitterand qui n'a pas hésité à en appeler à Rimbaud.

Alors, bien que Michel Onfray ne soit pas mon philosophe préféré, le texte qu'il a publié sur le sujet mérite d'être cité.

Commentaires

1. Le 08/09/2009, 13:15 par polluxe

Merci pour ce lien : excellent texte.

2. Le 08/09/2009, 15:18 par Emma

Merci pour le lien.

ce qui m'a le plus déprimée dans cette affaire que l'inouïe violence sexiste de ces textes laisse tant de monde indifférent... que des gens apparemment "évolués" genre F Mitterand puissent lire de tels déversements de haine sans tiquer, sans sourcilier, sans être le moins du monde choqués.

C'est révélateur du peu de sensibilité aux violences envers les femmes, car soyons en sures la licence artistique n'est invoque que dans les cas de violences envers les femmes. Jamais un "artiste" ne pourrais dire je vais vous auschwitizer.

3. Le 08/09/2009, 15:56 par Resh

Encore un qui ne capte rien au second degrés et qui attribue à l'artiste les paroles de son personnage voire celles de son acolyte...
En même temps c'est bien normal qu'il soit incapable de les différencier, vu qu'il a seulement lu le texte, voire seulement des extraits, et n'a donc pas vu le clip qu'il incrimine, et encore moins cherché à le décoder et l'interpréter.
...
Tu parles d'un philosophe.

Et moi ce que je trouve honteux, déprimant et inouï, c'est de comparer sans tiquer ou sourciller l'industrialisation calculée du génocide de 6 000 000 de personne sur des critères communautaires, avec la mort accidentelle et passionnelle d' une seule femme.

4. Le 08/09/2009, 16:06 par Emma

S'il n'y en avait qu'une et une seule de femme morte de façon accidentelle, et surtout totalement déconnectée de toute idéologie....

Parce que c'est bien vrai le crime passionnel n'est que passionnel, pure émotion qui n'a rien à voir avec l'idéologie de la possession, de la femme qui appartient à l'homme... ces crimes sont pure coïncidence et ne s'inscrivent en rien dans l'histoire de la dominations masculine, ils sortent du néant, certainement...

Quant au fait de créer le mot maritrintigner, ça n'est en rien lié au violences faites aux femmes, à un système de pensée, une organisation sociale, non non, menacer une femme de lui peter la tronche à coups de poings et de baffes ca n'est pas inscrire un cas singulier dans une longue idéologie de soumission des femmes à l'ordre patriarcal, non c'est totalement singulier et deconnecté de dizaines d'années de dominations masculine. Le simple fait d'en faire un mot générique montre boen qu'il ne s'agit en rien d'un "accident" isolé.

Alors Ok ma comparaison peut faire tiquer, mais que je sache le sexisme n'est pas moins scandaleux et grave que l'anti-sémitisme, et j'ai prix auschiwitziser pour illustrer ce mot avec un équivalent anti-sémite peut-être maldroit. mis je ne vois pas en quoi il es choquant de comparer les deux phénomènes, anti-sémitisme et sexisme. A moins que l'un ne soit bien sur plus grave que l'autre...

Quant au second degré, il a bien bon dos. en fait en quoi stylistiquement ce texte est)il imagé ou au second degré ?

5. Le 08/09/2009, 16:47 par Resh

Tu viens bien toi même de créer le mot "auschiwitziser" comme Orelsan a créer le mot "maritrintigner". En reprenant ton raisonnement, dois-je en déduire que pour avoir oser créer et employer ce terme, tu ne peux être qu'une immonde antisémite, et une pure abomination nazie nostalgique du 3e reich ?

"en fait en quoi stylistiquement ce texte est il imagé ou au second degré ?"
Pfff...
Si tu avais vu le clip, (car comme pour sale pute, il s'agit d'un clip, pas d'un texte), si tu avais vraiment écouté les paroles, et si tu partageais la sous culture de l'artiste et de sa génération, tu aurais vu que toute la mise en scène comme le texte fait juste référence aux sites pornos amateurs qui fleurissent sur la toile. Quand il dis par exemple "j'suis romantique, suce ma bite pendant que je regarde le foot", faut vraiment avoir de grave soucis pour ne pas voir une représentation de la beauferie macho ambiante, qui n'en fait pas pour autant une apologie, juste une protestation en forme d'antithèse de la Saint Valentin, on réponds à la mièvrerie dégoulinante par la vulgarité crasse, je trouve ca de bonne guerre :)

Mais bon, comme le débat sur sale pute, ca a duré des mois pour rien, alors plutôt que de mettre mon doigt plus en avant dans l'engrenage, je vais sauter directement à la conclusion : en matière de second degré, comme le dis l'adage populaire, "il n y a pas plus aveugle que ceux qui ne veulent pas voir"

6. Le 08/09/2009, 17:32 par Emma

Resh si tu n'es pas capable de voir que j'emploie le mot auschweitizer dans un contexte 100% différent de celui de marietinrtigner c'est que tu as de la merde dans les yeux.

J'attends toujours une démonstration du 2e degré.

Quant à l'antithèse de la saint valentin, on est pas obligé pour celà de l'avoir en version 100% sexiste et reprenant de le pires poncifs de la violence sexiste.

Ce qui m'épate c'est que pour les femmes tout le monde voit le 2nd degré mais par ex pour l'antisémitisme, on en voit là ou il n'y en a pas cf affaire Siné.

Ceci dit je trouve for dommage que l'on ait, par nos protestations donné une visibilité énorme un type qui n'en aurais jamais eue vu l'indigence crasse de sa musique (là je ne parle pas du rap en général mais du rap d'Orelsan qui est assez minable)

7. Le 08/09/2009, 18:34 par olympe

Resh, ce n'est pas une seule femme mais 160 en 2007 et je crois que c'est encore plus en 2008. alors bien sur on ne va pas comparer ça à un génocide, mais ça se passe aujourd'hu,i en France, là ou TOI tu peux faire quelque chose. tu as le droit de t'en foutre comme de ta première chemise.
moi j'ai envie que ça s'arrête

8. Le 08/09/2009, 19:50 par Jean-Jacques

Je crois qu'il n'y a rien de comparable entre l'antisémitisme et la violence dont sont victimes certaines femmes.

L'antisémitisme est purement culturel. Si une personne ne vous dit pas qu'elle est juive, on le le réalise pas. Si vous n'avez pas appris à croire que les juifs sont la cause de tous les maux, vous ne les hairez pas.

En revanche la sexualité est profondément ancrée en nous. Les cocus qui pètent les plombs, ce n'est pas parce qu'ils ont lu des livres ou écouté Orelsan. Ca existe dans toutes les cultures, ça a toujours existé et ça existera toujours. On trouve cette réaction dans de nombreuses espèces animales, notamment celles où le mâle s'investit beaucoup pour élever les petits.

En 1976, David Barash a mené des expériences sur les rouge gorge bleus des montagnes. La plupart des oiseaux sont monogames. En l'absence du mâle, parti chercher de la nourriture, il a disposé une statuette représentant un autre mâle de la même espèce tout près du nid. A son retour, le rouge gorge bleu des montagnes mâle met une râclée à sa compagne, puis il la laisse et s'en va chercher une autre femelle avec laquelle il s'installe.

Dans d'autres espèces, le mâle, quand il se croit cocu, viole immédiatement la femelle (il a une chance que son sperme supplante celui du rival).

L'explication est simple: un mâle cocu court le risque d'investir une quantité d'efforts très importante (jusqu'à 20 ans pour un homme) pour une descendance qui ne lui appartient pas. Des stratégies ont évolué au cours de l'évolution qui permettent à l'homme de lutter contre la possibilité de se faire arnaquer, les deux principales étant la jalousie (qui pousse à surveiller la compagne et à l'empêcher d'entrer en contact avec d'autres hommes) et le dispositif anti-cocufiage (une réaction violente lorsqu'il découvre qu'il est cocu, tellement violente qu'elle peut le pousser à assassiner le rival, à frapper sa femme (ou la tuer) et la quitter.

Des hommes ont tué leur femme infidèle bien avant qu'on ne soit capable de parler, bien avant l'apparition de la culture. Ca existait chez les préhumains.

Tous les hommes ressentent une animosité extrême lorsqu'ils se découvrent trompés. Il est certain que selon les normes culturelles en vigueur et la loi, ils réagiront différemment, mais tous auront une réaction émotionnelle très forte.

Penser qu'on pourra éradiquer cette réaction, c'est comme s'imaginer qu'on pourrait apprendre aux mères à rester zen si on leur enlève leur enfant ou à ne pas éprouver de tristesse lorsque leur fils meurt dans un accident de la route à 16 ans. 160 morts par an, étant donné le nombre de couples qui se font et se défont, le nombre de femmes qui trompent leur mec, je ne crois pas que ce soit énorme. C'est plutôt un gage de civilisation.

Je suis déçu par Michel Onfray. C'est indigne d'une personne cultivée.

9. Le 08/09/2009, 20:18 par Joel de Liège

Je ne comprends pas trop l'argument de Jean-Jacques. Même si les violences conjugales étaient fondées en nature (et l'idée d'un fondement naturel des relations humaines a déjà été bien démontée par les Gender Studies), il n'est pas illégitime de former un jugement de valeur contre elles et d'estimer que l'on peut, dans le cadre d'un processus de civilisation, les combattre en réagissant contre les textes qui les légitiment.

Quant à Orelsan lui-même, je n'ai pas d'avis précis sur lui dans la mesure où il faudrait que je lise tous ses textes, que je voie ses vidéos et la façon dont il s'est justifié après le début de la polémique. De deux choses l'une :
- le texte est au premier degré, c'est un con sexiste et violent.
- le texte est au second degré, mais il faut quand même analyser et condamner la complaisance globale vis-à-vis du sexisme qui permet à de tels textes d'être diffusés sans réactions.

Mais bon, j'imagine que mon commentaire ne va pas clore la polémique...

10. Le 08/09/2009, 20:27 par Resh

Joel > Orelsan a très vite dis et redis 1000 fois que c'était évidemment du second degré, une fiction, des personnages...

Olympe > Ce n'est pas que je m'en fous, simplement je ne vois pas plus le rapport de cause à effet entre le "maritrintigner" d'Orelsan et ce décès, qu'entre le "auschiwitziser" d'Emma et ces 6 millions de morts.

Alors bien sur il y a tout ces bon vieux arguments de la banalisation ou la dédramatisation. Toujours aussi moisi mais toujours aussi efficace !

C'est pour ca que je me suis amusé à vous prendre à votre propre jeu. Quand vous suggérez qu'Orelsan dédramatise la violence faite aux femmes en parlant de "Maritrintigner" et pousse à la misogynie, c'est la même rhétorique que quand moi je suggère qu'en comparant à Auschwitz, Emma dédramatise la Shoah et pousse à l'antisémitisme...
C'est complétement con, c'est du flanc, et de la mauvaise foi, puisque je n'en crois pas un mot, mais c'est amusant de jouer là dessus car au moins c'est imparable, la preuve, vous n'osez pas répliquer !

Seulement aujourd'hui, vous, moi, tout le monde, aime user de ce petit procédé pour discréditer ses adversaires. C'est tellement facile aussi de ressortir ce genre de trucs quand ca nous arrange... Mais le drame, c'est que c'est aussi là dessus que s'appuie tout le politiquement correct et cette bien pensance de bas étages qui étouffe la création.

En fait la logique est simple, et dans l'esprit de ses adeptes, elle doit donner quelque chose comme "Vous vous êtes grand beau et intelligent, mais le reste du monde est trop con ! Ils ne sont pas comme vous, ils prennent tout au premier degrés, sauvez leurs âmes, empêchez les de voir et d'entendre ces insanités !"
Alors forcement les gens adhèrent... Pourtant désolé, mais le reste du monde aussi a un cerveau, un cœur, sa propre réflexion et ses propres émotions. Quand un artiste nous dépeint une certaine vision de la réalité, PERSONNE ne se met subitement à la partager pour autant... Une opinion ca se répands par réflexion, pas par contagion.

L'artiste n'a donc pas a nous indiquer quoi penser ou ne pas penser, ce n'est pas son job.
Il y a 30 ans un film comme Taxi Driver pouvait remporter une palme d'or, mais aujourd'hui il se prendrais des huées, et on nous dirais que le film est honteux, et qu'il fait l'apologie du fascisme et de la pornographie, parce que y a pas de super morale pour nous montrer que ce que fait et dit Travis c'est maaaaaal...

Alors moi, ce dont je me fous comme de mon premier slip kangourou, ce n'est pas de la mort des femmes battues, c'est juste de l'avis de ce moraleux de service, qui ferait bien de commencer par regarder les oeuvres qu'il critique avant de se permettre de paraphraser les avis des autres et d'y accoler son nom.

11. Le 08/09/2009, 21:03 par Emma

@jean-jacques : tu enlèves tes petites oeillères, et ensuite tu regarde ce que vivent aujourd'hui 80 % des femmes dans le monde, et ensuite tu réfléchis aussi à ce qu'on vécu les femmes européennes dans le passé et la situation qui leur a été faite ces dernières 10 000 anées, et ensuite on recause OK ?

Pour le blabla animalier, j'évite de répondre... ca va me faire sécréter des radicaux libres, et c'est mauvais pour mes rides

12. Le 08/09/2009, 21:23 par Resh

"Des hommes ont tué leur femme infidèle bien avant qu'on ne soit capable de parler, bien avant l'apparition de la culture. Ca existait chez les préhumains."
Euuuh... j'ai de sérieux doutes là dessus, déjà chez les chimpanzés et les bonobos ca copule dans tout les sens (même entre mâles ou entre femelles d'ailleurs) la notion de couple est absente, mais pour ce qui est des préhumains et des humains ?? De quand ca date ?

"Tous les hommes ressentent une animosité extrême lorsqu'ils se découvrent trompés. Il est certain que selon les normes culturelles en vigueur et la loi, ils réagiront différemment, mais tous auront une réaction émotionnelle très forte."
De même pour les femmes...

13. Le 08/09/2009, 22:07 par Irène Delse

Ce qui m'agace le plus, dans la phrase de Frédéric Mitterrand sur Rimbaud (et je ne suis pas la seule, il y a au moins Dominique du Petit Champignacien illustré qui a réagi là-dessus), c'est qu'elle révèle à quel point notre ministre de la culture a oublié ses classiques! On aurait bien du mal à trouver ce genre de brutalité dans l'œuvre de Rimbaud. Du cru, oui (voire de l'obscène dans les textes qu'on n'étudie pas en classe...), mais pas de sadisme. En fait, c'est bien à Sade qu'aurait dû se référer Frédo s'il voulait défendre le droit de l'artiste à écrire n'importe quoi. Mais non, c'est apparemment devenu un réflexe du prêt-à-penser courant que de mettre Rimbaud à toutes les sauces!

14. Le 09/09/2009, 11:02 par Ajuga

En fait JJ est un excellent exemple de ce qu'Onfray étudie dans ses textes et ses chroniques : le primat du cerveau (?) reptilien sur la l'encéphale.
Quand à l'autre rapeur et son prétendu deuxième degré, mon cul.

Merci Olympe de m'avoir fait découvrir ces chroniques que je ne connaissais pas et que j'ai beaucoup appréciées. Son livre sur les religions est un bouquin que je relie souvent tellement je le trouve intelligent.

15. Le 09/09/2009, 12:35 par Jean-Jacques

Je suis perplexe.

Le "cerveau reptilien" est le siège de l'agressivité. Lorsque tu me lances une pique Ajuga, c'est sous l'impulsion de ton "cerveau reptilien". Les personnes qui vivent dans l'indignation perpétuelle sont constamment sous l'emprise de leur cerveau reptilien.

Si tu veux te détacher un peu de tes émotions "reptiliennes" ou "mammaliennes", il faut cultiver ton cynisme ou la froide rationalité du regard scientifique.

Michel Onfray est réputé pour sa connaissance de la philosophie grecque, notamment l'hédonisme. Si tu comptes sur lui pour comprendre notre cerveau ou notre comportement, tu risques de te cogner rapidement la tête contre un plafond de verre triple épaisseur :-).

16. Le 09/09/2009, 12:39 par castor

Vous êtes lourds, là. Orelsan il a dit "Second degré", alors il faut arrêter de l'attaquer. (Bon, il est un peu con Orelsan, il aurait pu dire "Miroir", non seulement cela aurait bloqué les insultes, mais en plus cela les aurait renvoyées. Moi à l'école primaire, je disais toujours "Miroir")

17. Le 09/09/2009, 13:58 par olympe

Castor, oui parcequ'Orelsan est d'une légèreté sans pareille. il n'a qu'à arréter de chanter St valentin

18. Le 09/09/2009, 15:01 par Resh

Mais de quel droit devrait il se plier à votre volonté ?

19. Le 09/09/2009, 15:48 par olympe

ah mais j'ai bien compris que les femmes n'avait qu'un droit en la matière celui de fermer leur gueule.

bon au prochain commentaire de ce style Resh c'est moi qui ferme la votre parceque sur mon blog je fais ce que je veux

20. Le 09/09/2009, 16:12 par Resh

Mais justement, je ne t'ai pas demandé de fermer ta gueule, je t'ai demandé de quel droit lui devrait fermer la sienne.
Entre partisans de la liberté d'expression on devrais pourtant s'entendre non ?

21. Le 09/09/2009, 18:19 par Emma

Parfaitement, il a le droit de chanter ses chansons et le féministes ont le droit de protester et manifester devant ses concerts. Quant aux subventions d'une région pour un festival où il se produit, et bien un mécène est tout à fait en droit de retirer ses billes si les artistes produits ont des textes jugés discriminants et violents et sexistes. Et dans ce cas là il ne s'agit en rien d'attenter à la liberté d'expression du chanteur, contrairement àce qui clamé sur tout les toits. Il y a eu des précédents avec certains artistes dancehall aux propos ouvertement homophobes et bizarrement aucun Ministre la Culture pour hurler à la censure et à Rimbaud qu'on assassine. Sauf que là on s'attaque de front au privilège qu'on les hommes de traiter les femmes plus bas que terre, les insulter et leur promettre mille sévices. Et là si on ne peut plus menacer les femmes, ca n'est plus possible. Sauf que oui nous militons, nous agissons pour leur faire fermer leur gueule, pour que de telles paroles ne soient plus perçues comme relevant du 2nd degré et de licence artistique. Et perso j'assume pleinement ce positionnement dit liberticide. Et qu'on ne viennepas comparer mon positionnement avec d'autres interdictions vis à vis d'oeuvres d'art comme par ex l'expo présumés innocents à Bordeaux.

22. Le 09/09/2009, 19:44 par olympe

Jean Jacques les discussions sont quelquefois rudes sur mon blog, mais les insultes sont interdites. j'ai donc supprimé votre dernier commentaire et vous considère désormais comme persona non grata ici.

23. Le 09/09/2009, 22:57 par Resh

Ceux qui ont étés censurés pour leur homophobie ne faisait pas du tout du second degré, c'était des chansons engagés, et non des fictions, et c'est là toute la différence que vous refusez de voir.
Donc retour à la case départ, "en matière de second degré, comme le dis l'adage populaire, il n y a pas plus aveugle que ceux qui ne veulent pas voir"

Pour ce qui est des festival, l'état n'est pas un mécène, c'est la région qui file des billes, et si elle le fait, ce n'est pas par mécénat, mais pour les retombées économiques.

" Des textes bien pires que cela, il y en a des millions. sauf que les mecs ne sont pas assez cons pour s'exposer."
Ils ont aussi des labels, des myspaces, et des vidéos sur le net et ce genre de trucs, ils s'exposent eux aussi, seulement ils n'ont pas le même succès c'est tout. (Du moins en France, parce que des gens comme vous les empêchent d'accéder au grand public, Orelsan choque parce que vu que c'est de l'autoprod, il a pu passer au travers l'espace de quelques jours avant de se faire allumer...)

"Il a voulu être connu, sa discographie a donc été regardée. logique."
Ca existe des artistes qui ne veulent pas être connus ? Quel intérêt d'être artiste dans ce cas ?
De plus, contrairement à ce que tu dis, médiatisés ou pas, ca ne les empêche pas de se faire emmerder, par des gens comme vous toujours, cf : Costes.

"mais si lui a le droit de d'exprimer, alors il doit accepter d'être exposé à la critique. a paroles violentes, critiques violentes."
Tout à fait, ce n'est pas votre critique qui est remise en cause, c'est la censure dont il fait l'objet.
De plus, ca fait quand même 3 mois que vous nous répétez en boucle que vous n'aimez pas Orelsan...
Ok c'est bien, je crois que tout le monde vous a bien entendu, mais vous savez, vous pouvez continuer à nous ressasser vos gouts et vos couleurs pendant des années encore, le reste du monde en aura pas pour autant quelque chose à foutre, vu que le débat n'est pas sur les opinions, mais sur la liberté artistique.

Vous n'aimez pas Orelsan, ON A COMPRIS, so what ?

24. Le 21/09/2009, 14:55 par Ash

Quand meme...
Que de bruits pour pas grand chose...

25. Le 21/09/2009, 15:24 par Ash

J’en profite pour apporter un peu d’eau à vos moulins.

Une chanson d’Orelsan encore, très sexiste a mon avis…

Bien sur elle m’a fait mourir de rire et jamais l’idée ne m’est venue de la prendre au premier degré…

Donc je suis un sale con j’aime Brassens Gainsbourg Ferré et Brel aussi.
Tous macho misogynes et amoureux des femmes.

Mais la je sent que la comparaison va etre male vecue… (Notez bien c’est quand même un peu mieux de Rimbaud)

Intro :
- Ouais excuse moi de te déranger, je t'observe depuis tout à l'heure et en fait je te trouve trop charmante
- Ah ouais vraiment ?
- Ouais c'est ça, j'ai l'impression que t'es le genre de meuf qu'on rencontre qu'une seule fois dans sa vie
- Carrément... Mais franchement vous êtes vraiment tous des baratineurs, vous pouvez pas venir nous voir comme ça tranquillement, et nous dire simplement la vérité...
- La vérité ? Ah ça tombe bien parce qu'en fait...

(Chanté)
Parce qu'en fait j'ai pas eu de rapports depuis des mois
Je cherche une fille un peu facile, un peu naïve qui voudrait sortir avec moi
Physiquement, tu m'attires pas plus que ça
Mais je taperai dans n'importe quoi
J'ai l'intention de te faire tiser
Jusqu'à ce que tu veuilles bien dormir chez moi
J'irai jamais décrocher la lune pour tes yeux
Mais quitte à rien branler autant le faire tous les deux
Où, où, où je veux
Que tu sois plus ou moins ma petite copine en attendant d'avoir trouver mieux

Refrain (Chanté) :
Je vais pas te mentir nan
Je suis pas vraiment ton prince charmant
Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire
J'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs
Ça sera peut-être pas tous les jours la fête
Je suis qu'un homme et je réfléchis pas toujours avec ma tête
Maintenant tu sais à quoi t'en tenir
Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire

Oublie tes rêves d'ado
J'oublie ton anniversaire pour esquiver le cadeau
Je paye même pas le McDo
Si tu cherches un beau gosse, sportif et romantique
C'est raté, paraît que je suis juste un pauvre type égocentrique
Si ta meilleure copine est bonne j'essaierai de l'attraper
Si je me fais cramer, je dirai que c'est elle qui m'a dragué
Je serai gentil quand t'auras bien travailler
Un bouquet de fleurs de rond point, je débarque chez toi quand j'ai plus rien à grailler
Je fais ni le ménage ni la cuisine
Si on va au cinéma c'est toi qui paye, c'est moi qui choisis le film
Si on va en boîte c'est sans toi
Parce que si je rencontre n'importe quelle meuf consentante je rentre dans le tas
Je préfère te dire la vérité
Oublie les clichés d'amour de série B
Je pourrais peut-être kiffer, t'es peut-être ma destinée
Mais je te quitterai dès que je trouve une chienne avec un meilleur pédigrée

Refrain (Chanté) :
Je vais pas te mentir nan
Je suis pas vraiment ton prince charmant
Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire
J'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs
Ca sera peut-être pas tous les jours la fête
Je suis qu'un homme et je réfléchis pas toujours avec ma tête
Maintenant tu sais à quoi t'en tenir
Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire

Bon des fois je me tromperai de nom
Parce que je kiffe encore mon ex alors je t'appellerai ptet par son prénom
Des fois je rentrerai à l'aube avec 12 grammes dans le sang
De temps en temps je penserai à une autre quand on couchera ensemble
Tu verras jamais mes parents et je veux pas rencontrer les tiens
Je veux pas qu'on crée des liens je te préviens
Si tu me dis "Je t'aime" je te répondrai "Je t'aime bien"
Si tu veux des câlins dès le matin, c'est mort je fais rien
Si tu cherches quelqu'un pour confier tes problèmes, suis une thérapie
J'ai plus de batterie dès que tu commences à raconter ta vie
Si tu crois que t'es enceinte, je disparais comme par magie
J'aurai changé d'adresse avant que tu sois rentré de la pharmacie
C'est l'amour à sens unique, je donne pas de signe d'affection en public
Tu passes après mes potes et ma musique
Ça commence par bébé, princesse, petite puce, mon ange
Ça finit par "Où t'était petite pute, quand est-ce qu'on mange ?"

Refrain (Chanté) :
Je vais pas te mentir nan
Je suis pas vraiment ton prince charmant
Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire
J'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs
Ca sera peut-être pas tous les jours la fête
Je suis qu'un homme et je réfléchis pas toujours avec ma tête
Maintenant tu sais à quoi t'en tenir
Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire

(Chanté)
Je suis pas ton prince charmant
Non je suis pas ton prince charmant

(Mes excuses pour les nombreuses fautes d'ortho et de frappe)

26. Le 02/10/2009, 09:57 par fanchette

Bonjour,

pardon de faire un copié-collé mais voici une info amusante :

"Orelsan cartonne
Tu l'as découvert cette année sur Skyrock avec "Different" et en ce moment "Peur de l'échec" toujours extrait de son album "Perdu d'avance " qu'il était venu présenter pendant Planete Rap cartonne sur Skyrock!
Orelsan a annoncé une bonne nouvelle dernièrement sur son blog:
"(...)je suis toujours en compétition pour les MTV Europe Music Awards, c'est chaud, mais on se bat, merci à tous ceux qui ont voté! Et merci de continuer à me soutenir! J'étais chez MTV l'autre jour ils m'ont dit que j'étais premier avec Sliimy pour le moment, même devant David Guetta!"
Orelsan nommé aux Mtv Europe Music Awards, voici le lien pour l'encourager:
http://ema.mtv.fr/votez?category=vo...
Posté le 02/10/2009"

En activant ce lien, on peut voter autant de fois que l'on veut pour slimmy ou david guetta, c'est à dire contre orelsan ! C'est lui même qui nous communique cette nouvelle !
Bonne votation.
Fanchette

27. Le 27/10/2009, 14:19 par nocturnous

Ah ah ah ah ah ah...ah!
Alors là Fanchette, tu l'as dans l'os. "Orelsan est nominé au concours des révélations françaises du prix Constantin et est, dans le même temps, élu par les Internautes comme étant le meilleur artiste français de l'année pour représenter la France aux MTV Europe Music Award." Il serait peut-être temps de l'oublier.

J'ai découvert orelsan grâce au buzz que vous avez créé. Je me suis dit, sans avoir vu le clip, que ça devait être un monstre pour tenir de tels propos. Mais, par hasard, j'ai récemment vu un de ses clips sur youtube que j'ai apprécié(soirées ratées). je me suis dit : pour une fois il y a un bon rappeur qui ne parle pas tout le temps de sa cité, du fric, de la drogue et des flics. C'est alors que je suis allé voir "sale pute" et j'ai constaté qu'on l'a diabolisé à tort, on l'a fait passer pour ce qu'il n'est pas. En aucun moment je n'ai vu une quelconque incitation à battre les femmes; les textes ont été sorti de leur contexte. Alors quand je repense à Valérie Letard parlant d'une chanson d'une rare violence à l'égard des femmes, je me demande si elle a réellement vu le clip.

Si ce clip, qui est une fiction, doit-être supprimée des plateformes comme youtube et dailymotion, alors il faut aussi supprimer plusieurs contenus et interdire les films à la télé. Ce n'est pas parce que j'ai vu kill bill que j'irai forcement massacrer des gens pour me venger.

Les féministes, vous vous êtes trompées de cible l. Je respecte votre lutte contre les violences faites aux femmes, mais qu' y a-t-il de pire entre crier la haine que ressentent la majorité des hommes à ce moment là et traiter les femmes comme des chiennes ou des objets (écoutez du Booba et vous comprendrez).

De plus Anaïs a chanté dans "Christina" : "Je verrai bien une ablation. Sans tes couilles tu seras p'tête moins con."On a jamais dit que c'était un appel à l'émasculation des hommes.
S'il faut attaquer quelqu'un, c'est la loi, qui ne définit pas très bien les limites de la liberté d'expression car, juridiquement, Orelsan est inattaquable.

Petite précision.
Je ne suis pas un macho. Je respecte les femmes de la même manière que je respecte ma mère.

28. Le 19/01/2010, 14:07 par Féministe ah bon ?!!

Les questions qu'il faut se poser c'est : "pourquoi les féministe tapent plus sur lui que sur les autres ? qu'est qui fait que cela vexe à un tel point les féministes qu'elles font des manifestations ?"

Moi je pense qu'il a taper ou ça fait mal, il a vu juste avec cette chanson.

On parle beaucoup des mecs c'est des salops, des machos, des connards incapables de se prendre en charge, d'avoir des repsonsabilité autre que le boulot.

Alors une fois de temps en temps rappeler qu'une femme peut aussi être "une grosse salope" voir plus, c'est cela qui gène les féministes.

Faut pas oublier que pour les féiministes, tout les hommes sont des ennemis de la cause, a part les quelqu'un qui sont dans le mouvemement pour d'obscur raison.

Bravo Orelsan continue a faire baver ces chiennes de gardes.

Petit anecdote : l'autre jour je voyais alonso a la télé qui fustigaient les hommes qui offraient des appareils ménager a leur femme. je la cite : "Moi, si un mec (bon faut qu'elle en déja un) m'offre un appareil a faire le pain, je lui balance à la gueule"

C'est de l'incitation à la violance envers son mari

La je me suis que cette femme est vraiment taré, et je fais le cliché mais c'est trop dur de resister : "fait toi bien fourrer connasse, ça ne peut te faire que du bien" désolé mais la c'est plus possible.