Petit décryptage du plafond de verre

C'est Céline (dont je vous recommande le blog) qui a trouvé cette vidéo.

A regarder et à appliquer au quotidien ensuite.

elle est sous titrée en français en cliquant sur view subtittles

3 conseils à mettre en pratique :

- s’asseoir à la table

- ne pas se sous estimer

- reconnaître et faire reconnaître que nos succès sont dus à nos mérites

(et comme ça n'a pas l'air de marcher avec tous les navigateurs la vidéo est ici http://www.ted.com/talks/view/id/1040)

Commentaires

1. Le 03/01/2011, 11:48 par Ali

pareil, pas de vidéo chez moi...

2. Le 03/01/2011, 12:57 par nsaury

J'espère pour ces voeux 2011 que les femmes françaises prendront connaissance de cette vidéo. Merci de cette info.

3. Le 03/01/2011, 13:16 par TheCélinette

Ca a inspiré mon week-end, et je l'admets ça m'a mis une claque phénoménale sur ma façon d'agir dans mes projets pro comme d'une certaine manière dans ma vie personnelle... Ca a renversé ma conception de ma féminité !

Merci d'avoir fait partager ce lien !

4. Le 04/01/2011, 04:24 par e,,a#2

Merci Olympe pour ce lien... je m'empresse de le faire circuler parmi mes amies.
En +, il est sous-titré, comme je suis malentendante, enfin, je peux voir un vidéo!!!!
Ça doit être la deuxième fois de ma vie que je peux voir un vidéo sous-titré sur internet...
En plus il est féministe, et plein de bon sens!!
(sauf pour la phrase où elle dit en gros : évitez de prendre de mauvaises décisions, surtout celles dont vous n'êtes pas consciente" hihihi... à moins que j'aie lu vite)

5. Le 04/01/2011, 09:14 par Josephine

Merci pour ce lien.
Pour ma part je retiens "don't leave before leaving". Il me semble tout à fait juste qu'on a tendance à se désinvestir professionnellement dès qu'on envisage de faire des enfants.

6. Le 05/01/2011, 00:13 par Duchesse

Ouille la claque !!!
Je suis pessimiste en raison même d'un point qu'elle note en début de speech. Alors que le niveau d'éducation des filles augmente partout et que la dernière enquête PISA montre également que les filles réussissent mieux à l'école partout, le nombre de femmes dans les instances décisionnelles recommence à chuter. Et cela est très, très préoccupant. ce n'est pas juste en donnant de bons (excellents, même) conseils aux jeunes femmes que l'on changera cela. Mais aussi en faisant participer les hommes au "domestique" (ce qu'elle ne fait qu'effleurer) et en co-éduquant garçons et filles dans leur égalité et leur différence.

7. Le 05/01/2011, 14:29 par pat

et si la majorité des femmes voulait seulement l'égalité des droits et ne revendiquait pas la place de patron du cac ou de leader politique cela serait il si étonnant?
Est ce un but intelligent que de courir apres l'ascencion sociale au plus haut niveau?
Est ce que le vrai problème qui est soulevé ne serait pas la violence de l'éducation des enfants et des garçons en particulier?
Connaissez vous cette expérience menée en Angleterre ou on laisse une poussette dans un super marché avec un bébé qui pleure. La réaction des passants est totalement différente selon que le bébé est habillé en fille ou en garçon: en gros
fille: oh la pauvre, ta mamamn va bientôt revenir etc...
garçon: tais toi arrête de pleurer ce n'est pas digne d'un garçon....

8. Le 05/01/2011, 17:26 par Brigitte

merci Olympe pour ce lien ! j'ai fait suivre à la jeune génération : fille, nièces, car ce message à se répéter à soi-même est très important. nous sommes si souvent nos premières ennemies ...
bonne journée !

9. Le 05/01/2011, 18:27 par ecole des candidats

Objet : préparation des élections, candidats et campagne électorale
Bonjour,
Nous sollicitons votre aide pour diffuser largement cette information citoyenne auprès des personnes intéressées par les élections.
Nous vous présentons l’association
« école des candidats »
Une démarche originale
Notre objectif est de former les candidats aux élections politiques, locales (municipales, cantonales, régionales et territoriales), nationales (présidentielles, législatives et sénatoriales) et européennes.
Il s’agit d’atteindre une certaine maîtrise des concepts fondamentaux d’une campagne électorale, en utilisant une méthode intensive et directement opérationnelle (méthode Bergé).
Cette méthode se présente comme un maillage serré entre la théorie et la pratique, sur une période courte de 2 jours ( soit ½ journée de cours théoriques et trois ½ journées de mise en situation). C’est donc une matrice adaptable à la personnalité du candidat, à sa démarche politique, et à la circonscription électorale.
Public visé
Ces stages s’adressent, et sont ouverts, à tous les électeurs, tous les candidats et les équipes de campagne, sans condition de diplôme, de parcours ou niveau scolaire, de statut social ou professionnel, ni d’engagement partisan ou militant.
Nous ne pratiquons aucune discrimination. Nous considérons que c’est l’électeur qui, par son vote, valide certaines démarches politiques.
Une contribution citoyenne et non partisane
Nous ne dépendons , ni directement ni indirectement, d’aucun groupement politique, syndical, philosophique, religieux, sectaire, économique ou financier.
Nous n’avons aucune revendication, ni position politique sur les sujets d’actualités.
Nous souhaitons seulement apporter notre contribution dans l’espace politique, en favorisant les candidatures, par l’intermédiaire des stages de maîtrise de la campagne électorale.
Une équipe composée de personnalités aux parcours et engagements divers
Nous exerçons ou avons exercé des responsabilités associatives, politiques, syndicales, économiques, administratives, mutualistes.
Nos parcours, nos expériences et nos engagements différents sont :
• un enrichissement pour cette école,
• une garantie d’indépendance et de neutralité à l’égard des structures et institutions,
• une garantie de respect des opinions de chacun.

courriel : contact.ecoledescandidats@gmail.com

10. Le 06/01/2011, 11:28 par agathe

MERCI

11. Le 06/01/2011, 11:28 par agathe

MERCI

12. Le 17/01/2011, 11:33 par Laetitia

Merci pour ce lien!! Très honnêtement, j'en ai eu les larmes aux yeux... parce que c'est tellement dur quelquefois quand on est à un poste à responsabilité, quand on a trois jeunes enfants comme moi... MERCI!! Cela donne du courage pour la suite.