Polanski : finalement les ministres et les artistes semblent plutôt seuls

Seuls dans leur tour d'ivoire.

Isabelle Germain l'a noté dans son nouveau magazine web les nouvelles news sous le titre "Polansky. Divorce entre les citoyens et les élites.(ce qui implique de considérer Mitterrand, Lang, Kouchner ou Costa Gravas comme étant nos élites)

et il semble d'ailleurs que le gouvernement ait officiellement pris un peu de distance.

Maitre Eolas a fait un brillant historique de cette affaire pour ceux qui estiment qu'elle est prescrite ou qu'elle n'a pas de sens.

Commentaires

1. Le 30/09/2009, 16:45 par olympe

Emelire, et en l'occurence nos blogs sont un super outil. Comment aurait on pu donner notre avis sinon ?

2. Le 30/09/2009, 17:27 par Julien

Et oui, elles sont seules sur cette affaire...

3. Le 30/09/2009, 17:42 par gael

kikoo LOL je continue à lire, tu vois :)

4. Le 30/09/2009, 17:56 par Zoé

je pense que le web 2.0 permet de donner son avis un peu partout et que les journalistes sont plus influencés par les commentaires sur leurs propres articles que ce qui se passe dans la blogosphère...
Je trouve aussi que ton titre est largement "racoleur"... "les" ministres, "les" artistes... Tous dans le même sac. Très réducteur... C'est assez facile de ne parler que de ceux qui défendait Polanski, alors que de nombreux autres trouvaient ça normal qu'il soit arrêté. Ne parler que de ceux qui n'ont pas la même conception des choses que nous, pour faire croire que tous sont mauvais? Je simplifie, mais c'est un peu l'impression que je j'ai quand je lis certains posts ici.
Enfin, j'espère que maintenant on pourra clôturer le buzz.

5. Le 30/09/2009, 18:31 par olympe

Paul je n'ai pas vu ce film, par contre j'ai vu Rose maries baby quand j'étais au lycée, ça m'a beaucoup marquée
Julien, je n'arrive pas à mettre la perle. il faudra qu'on en reparle (je suis un boulet comme dit Gael)
Gael, OUF !
Zoé, oui je reconnais mon titre est un peu racoleur mais le propre d'un titre c'est de donner un résumé du contenu et de donner aussi envie de lire le billet. Mitterrand a quand même dit que le Président de la République était au même diapason que lui . alors je n'ai pas l'impression de généraliser concernant les politiques, et j'ai rajouté les propos du porte parole du gouvernement dès que j'en ai eu connaissance .
concernant les artistes j'ai vu la (longue) liste de ceux qui ont signé la pétition, je n'en ai entendu (ou plutôt lu )qu'un seul ayant un point de vue différent (mais je n'ai pas tout lu)

sinon je ne vois pas pourquoi je citerais ceux qui ont un avis différent du mien, outre que je n'ai pas fait le tour du web pour ça, je blogue pour donner mon avis et si je peux être ouverte au débat c'est dans les cas ou je trouve les questions complexes et qu'il m'intéresse de confronter mon avis à d'autres.

Dans ce cas précis je n'ai pas d'hésitation sur la position que je défends

De plus ceux qui ont défendu Polanski avaient accès à des moyens de com autrement plus performant que mon petit blog , on les a vu à la télé entendu à la radio inutile que je me fasse aussi leur porte voix.

Le buzz va s'arreter parceque, à moins d'élément nouveau tout a été dit, mais sans lui on ne connaitrait que la position de ceux qui ont lesm oyens de se faire entendre, alors vive le buzz

6. Le 30/09/2009, 19:21 par ali

Qu'on considère les artistes comme des élites dans leur tour d'ivoire, je trouve ça bien triste. Non non, il y a quand même des gens "du peuple" qui défendent le cinéaste Polansky (faire la différence avec le peut-être violeur) et la pétition dénonce la mise en scène théatrale de son arrestation, pas que Polansky soit poursuivit.
Par les temps qui courent, je préfère défendre les artistes que les flics.
Heureusement il y a encore quelques artistes pour défendre le peu d'humanité qu'il nous reste dans ce monde de cons.
Je ne regrette pas que Polansky n'ai pas fait 20 ans de prison, car il a beaucoup plus apporté à la société derrière une caméra.
La justice n'est pas la vengeance.
Ce qu'il a peut être fait n'est pas excusable (ne pas oublier la présomption d'innocence avant que quelqu'un soit jugé), mais encore un fois, je préfère largement le monde du cinéaste Polansky que le troupeau des lyncheurs, et j'ai cru comprendre que la victime était aussi plutôt dans cet état d'esprit.
Comme quelqu'un le dit plus haut, "le féminisme n'a rien a gagner dans cette foire."

7. Le 30/09/2009, 19:35 par olympe

Ali, je n'ai jamais eu l'intention de lyncher Polanski que la justice fasse son boulot, c'est après Mitterrand et consort que j'en ai

8. Le 30/09/2009, 20:30 par Véronique

La Californie, déjà très endettée, ayant été condamnée il y a 10 jours, sans aucun recours possible, à libérer 46000 prisonniers dans les deux ans pour cause de prisons surpeuplées, devait bien sûr de toute urgence faire procéder à cette arrestation. Franchement, le scandale est que la victime qui demande ardemment depuis fort longtemps que les poursuites soient abandonnées pour qu'elle et sa famille puissent vivre en paix, et qui a été "récompensée" il y a quelque mois par la publication des détails les plus intimes des actes qu'elle a subit, et qui n'avaient jusque là pas été révélés au public, ne soit pas écoutée... Il y a même des américains pas stars d'Hollywood pour le penser.

9. Le 03/10/2009, 16:04 par muse

Polanski a dédommagé la victime, a reconnu sa culpabilité donc on ne peut plus le juger comme s'il n'avait ni payé ni n'avait plaidé coupable. On ne peut pas non plus l'accuser de pédophilie ou d'être pervers sexuel puisqu'il a été prouvé lors de son court passage en prison pour ce viol, qu'il ne l'était pas.Le seul hic c'est qu'il a payé son crime hors de la justice américaine de l'époque, qui ne s'en est jamais remise.

Cette affaire ressemble plus à une histoire de vengeance et de lynchage qu'autre chose.
Et c'est aussi un moyen de pratiquer un écran de fumée vis à vis de certains gros soucis économiques des US. Quoi de mieux qu'un bon scandale avec une personnalité connue.

Sans compter que Polanski est étranger, juif (mais pas franchement favorable aux positions ultras de la communauté)...peu conventionnel dans ses approches, allié fantasmé du communisme et du satanisme, grand partouzeur. Il a également le tort de n'être pas américain car Jack Nicholson avec qui Polanski a partagé de nombreux week-ends de frasques et de coucheries n'a jamais été inquiété alors qu'il a pratiqué et souvent partagé avec Polanski les mêmes excès.
Deux poids deux mesures donc.

La victime a envie que cesse ce buzz parce qu'elle considère que Polanski a payé son crime, que le procès était inéquitable puisque le juge de l'époque voulait faire sa pub avec et envoyer Polanski durant 50 ans derrière les barreaux et aussi parce qu'ayant des enfants, elle veut aussi préserver ses enfants qui doivent subir actuellement énormément de réflexions assez lamentables sur leur mère.
C'est légitime et respectable.
Ca a pourtant été totalement nié par la justice américaine dans son obsession de se faire une pub à bon compte, comme du temps du juge Rittenband .
Et pire, le buzz de cette affaire accentue encore la pression sur ces enfants.

J'ai donc l'impression que cette affaire donne lieu à une sorte de règlement de comptes et de défouloir public. Hurler à la pédophilie, masquer des situations politiques graves et aussi se faire de la pub à bon compte.

Et personnellement pour avoir vécu un inceste, je trouve odieux qu'on continue de faire un buzz médiatique sur un évènement aussi traumatisant qu'un viol. Et comme la victime de Polanski, je détesterais que mes enfants aient à endurer une médiatisation continue de cet évènement traumatique.
C'est déjà suffisamment difficile de se reconstruire après ce genre de moment terrible, pour ne pas que sa progéniture ait à endurer sous une autre forme plus sournoise, le même calvaire.