Si vous me suivez sur ma page facebook, vous avez certainement remarqué que je partageais régulièrement des évènements de type stages de self-défense. C'est que je suis de plus en plus convaincue que si des hommes agressent physiquement des femmes c'est parce qu'ils pensent, et le plus souvent à raison, qu'elles ne sauront pas se défendre correctement et même qu'elles n'essaieront pas.

Et si les femmes ne se défendent pas c'est 

1/ parce qu'elles ne savent pas comment faire, 

2/ parce qu'elles craignent que cela soit encore pire, en quoi elles n'ont pas tort. On l'a vue récemment avec cette vidéo d'un homme qui frappe une femme en plein Paris, devant témoins, parce qu'elle s'est permise de répondre à ses propos injurieux. 

La supériorité physique masculine est considérée comme incontestable.

Or, si les hommes sont généralement plus grands, plus lourds et plus musclés que les femmes ce n'est pas toujours le cas. Et surtout cela n'est pas suffisant pour qu'ils l'emportent systématiquement, d'autant plus que les femmes ont davantage de résistance notamment en situations extrêmes. Et l'histoire est pleine de combattants à priori plus faibles qui ont fini par l'emporter par l'intelligence, la ruse ou leur détermination.

En fait, si les hommes se sentent tellement sûres d'eux pour attaquer une femme c'est qu'ils ont la certitude que non seulement ils sont plus forts, mais qu'elle n'opposera qu'une faible résistance, voire pas de résistance du tout. Car eux se sont entrainés à la bagarre depuis toujours, eux ont appris que s'affirmer, gagner, faisait partie de leur identité. Non seulement les filles n'apprennent pas à se battre, car ce n'est pas très féminin, mais elles apprennent que, quoi qu'elles fassent elles n'y arriveront pas, et qu'il est préférable de renoncer avant que cela ne tourne mal.

Beaucoup de jeux, notamment  adolescents reposent sur des confrontations physiques au cours desquels les garçons se mettent à plusieurs pour, par exemple, mettre une fille à l'eau. C'est drôle, ça permet de se toucher, mais une fille qui résisterait vraiment serait vite cataloguée comme une pimbêche avec laquelle il n'est pas drôle de jouer. Les filles apprennent ainsi qu'il est préférable, voire inutile de se rebeller. L'inverse peut se produire, mais si le garçon réussit à résister et ne pas aller à l'eau ce sera plutôt à son honneur.

Alors certes le mieux serait que les hommes n'agressent pas les femmes, mais si on peut y travailler, il me parait prudent de se protéger et de leur montrer que nous ne sommes pas un sexe faible comme la société s'emploie à le croire. 

L'importance de s'entrainer

Bref ! je suis désormais certaine, et ça n'a pas toujours été le cas, que les filles et les femmes doivent apprendre à se battre. Il n'est pas question de se lancer à corps perdu dans un combat dangereux en cas d'agression mais déja d'avoir une attitude qui pourra surprendre l'agresseur qui ne s'y attend pas et l'inciter à chercher une proie plus facile. Il s'agit pour cela d'acquérir quelques réflexes utiles. 

J'ai essayé pas mal de choses et personnellement ce que je trouve de plus efficace est le Krav-Maga. Malheureusement il n'y a pas de cours là où j'habite, mais j'ai fait 2 stages et je compte bien continuer. Je me suis aussi mise au Karaté, qui est un sport très différent et beaucoup moins opérationnel mais dont la pratique repose également sur la répétition sans fin des mêmes mouvements jusqu'à ce qu'ils deviennent des réflexes. C'est long !

J'aime beaucoup l'état d'esprit de ces sports. Chacun fait à son niveau et les plus aguerris, loin d'étaler leur supériorité, prennent soin des débutants en se mettant à leur portée.

Pas besoin d'être une grande sportive puisque, par définition, la self défense concerne tout le monde. Dans un stage de Krav maga d'environ 60 participants comme celui que j'ai fait il y a des gens de tous les âges et un peu plus d'hommes mais on n'est pas loin de la parité.

Krav Maga Women protect associaton

J'y ai aussi rencontré des personnes qui ont créée une association Krav-Maga Women protect Charity Association dont le but est de développer les pratiques de self défense auprès des jeunes filles en Inde, pays où les agressions sexuelles sont très fréquentes. L'association enseigne les techniques à des femmes des RED BRIGADES, qui transmettent ensuite ce savoir aux jeunes filles.

Ils voudraient également  développer cet enseignement auprès des fillettes en France.

Vous pouvez adhérer ou les soutenir