Pas besoin d'en avoir une grosse

Sixt le loueur de voitures récidive dans les pubs provocantes. La première "les Allemandes je les cravache" est d'un gout douteux mais je trouve les pubs sexistes plutôt drôles quand elles changent de sens.

Commentaires

1. Le 07/06/2010, 01:24 par Meli

Eh bien, une fois n'est pas coutume, aucun commentaire sur cet article. Plutôt surprenant. Serait-ce le sujet qui dérange ?
Si je trouve cette publicité plutôt drôle, je ne suis pas certaine qu'elle soit du goût de nos homologues masculins. Rien que ceux qui se présentent pour louer la voiture ont un air plus embarrassé qu'amusé.
Cela me fait songer qu'il y a quelques semaines de cela, je m'étais étonnée que, passé les sujets de société, nos homologues masculins semblaient effectivement concentrés (sur twitter) sur tout ce qui était en dessous de la ceinture et les sujets traitant de leur attribut. Je n'ai pas gardé les liens mais les articles tournaient effectivement autour de la taille de ce dernier ou titraient autour des performances sexuelles de ces messieurs.
J'avoue avoir été quand même (un peu) surprise car je ne pense pas être une extra-terrestre en écrivant que lorsque nous songeons à nos chers et tendres, c'est immédiatement sous cet angle là qu'ils nous apparaissent.
Naturellement, il y a une certaine pudeur ou correction à ne pas aborder ce genre de sujet avec nos ami(e)s mais ce n'est pas la seule raison. Il me semble (mais je peux me tromper) qu'une femme s'estime heureuse de partager sa vie avec un homme lorsque ce dernier se montre attentionné, respectueux, etc ... sachant que si, en plus, elle atteint le firmament à chaque occasion, c'est la cerise sur le gâteau mais quand on aime une personne, on sait aussi être indulgent dans les moments de faiblesse et cela me semble, somme toute, une réaction très féminine.
Nous songeons beaucoup à travailler sur l'image de la femme mais sans doute devrions-nous aussi songer à communiquer sur l'image que les femmes ont des hommes et sur les fausses idées qu'ils entretiennent. Chacun en sortirait grandi.

2. Le 07/06/2010, 09:58 par olympe

Meli, merci de le noter parceque moi aussi ça m'a rendu perplexe de ne pas avoir de com sous ce billet. Peut être parcequ'elle est drole mais qu'il est difficile de l'avouer.
par contre quand je pense aux homme je ne pense pas d'abord à cet aspect là (mais je suis une incorrigible romantique).

3. Le 07/06/2010, 11:51 par Meli

Oups désolée Olympe ... J'ai écrit ce commentaire à une heure tardive et effectivement, je voulais dire le contraire de ce que j'ai écrit.
Je ne sais pas si je suis une incorrigible romantique pour ma part mais il est certain que je te rejoins lorsque tu précises que lorsque tu penses aux hommes, tu ne penses pas d'abord à cet aspect là ...
J'aurai du écrire : "J'avoue avoir été quand même (un peu) surprise car je ne pense pas être une extra-terrestre en écrivant que lorsque nous songeons à nos chers et tendres, ce n'est pas immédiatement sous cet angle là qu'ils nous apparaissent." ...
La prochaine fois, cela m'apprendra à me relire lol :)

4. Le 07/06/2010, 11:51 par Meli

Ce n'est pas que je cherche des excuses mais d'ailleurs, cette fameuse petite phrase, qui ne cadrait pas avec mes pensées dans mon premier commentaire, ne cadrait pas davantage avec le reste du commentaire.
Il est grand temps que je prenne des vacances, je crois.

5. Le 07/06/2010, 11:55 par olympe

ça m'étonnait un peu mais pourquoi pas ! ça dépend aussi des situations

6. Le 07/06/2010, 12:02 par Meli

Merci Olympe :)