Il  avait déja donné sa vision de la femme dans les années 80 , aujourd'hui il reprend le même thème et commence sa chanson de la même façon .

Vous allez me dire "mais pourquoi t'intéresser à lui ? Ignorons le". En fait je ne sais pas si Michel Sardou a encore beaucoup de fans, mais cette chanson va être entendue par des millions de gens et les idées qu'elle trimballe s'insinuer insidieusement dans des millions de cerveaux.




Dans un voyage en absurdie
que je fais lorsque je m'ennuie
j'ai imaginé sans complexe
qu'un matin je changeais de sexe
que je vivais l'étrange drame
d'être une femme.

Notons déja que pour lui être une femme est un drame.

Inversons pour voir ce que ça fait  "j'ai imaginé sans complexe qu'un matin je changeais de sexe, que je vivais l'étrange drame d'être un homme". Moins crédible non ?

La suite est un vibrant plaidoyer contre les femmes qui font carrières et pour leur retour  dans le giron des hommes. 

Le clip suffit d'ailleurs à comprendre ce qu'est une femme pour Michel Sardou :  Jeunes, jolies, assez peu vêtues elles se déhanchent et minaudent. Et visiblement il regrette bien que nous ne soyons pas toutes comme ça.

Depuis les années 80
Les femmes sont des hommes à temps plein
fini les revendication
ce qu'elles ont voulu maintenant elles l'ont
ce sont toutes des femmes accomplies
sans vraiment besoin d'un mari
femmes capitaines de sociétés 
elles ont d'autres chats à fouetter
de conseil d'administrations, de longs diners en réunions
passer en coup de vent chez le coiffeur
se maquiller dans l'ascenseur
 

Parceque travailler à l'extérieur c'est être un homme ?

Et puis il s'agit d'une contre vérité, les femmes ne sont pas des hommes à temps plein. Elles le sont au boulot lorsqu'elles ont la chance d'avoir effectivement un temps plein (puisque le temps partiel est surtout réservé aux femmes) et surtout elles sont 4 fois plus à temps plein que les hommes lorsqu'il s'agit du travail domestique.  

Quand aux femmes dans les conseils d'administration et les longs diners elles existent bien heureusement, mais elles y sont très minoritaires comme chacun sait.

Inversons : les hommes sont des femmes à temps plein. Moi je vous dis, ils seront obligés de se raser dans l'ascenseur parcequ'ils ne sont pas habitués.

Mais le plus pernicieux dans ce couplet est le "ce qu'elles ont voulu maintenant elles l'ont" parceque ce leitmotiv est l'une des raisons qui font que les jeunes générations se détournent du féminisme. Comme si l'égalité était acquise. Comme si ils suffisait d'avoir le droit d'exercer tous les métiers pour que ça se passe en réalité.

Elles rentrent épuisées tous les soirs, 
la télé elles veulent plus la voir 
à peine la couv d'un magazine
et un cachet qui les assassine

Il faut le reconnaitre le travail ça fatigue, mais ça ne fatigue que les femmes ? Sinon il semble que s'affaler avec une bière devant la télé soit un idéal de vie.

quand à l'amour elles n'y pensent plus
juste un amant qu'elles revoient plus
d'ailleurs c'est un acte manqué
quand leur portable se met à vibrer

Rappelons que le taux de natalité  en France est le second plus élevé d'Europe. Des bébés qui ne se font généralement pas par l'opération du Saint Esprit . 

Pour la nostalgie d'autrefois
faudrait du temps elles n'en ont pas
elles y reviendrons évidemment 
avec les premiers cheveux blancs

Inversons : "faudrait du temps ils n'en ont pas, ils y reviendrons évidemment avec les premiers cheveux blancs" ce couplet s'applique tout aussi bien aux hommes, mais il n'envisage pas bien sur de remettre en cause le fait que les hommes investissent du temps et de l'énergie dans leur travail parceque ça c'est normal.
30 années se sont écoulées
ont elles perdues ce qu'elles ont gagné
Elles étaient femmes en 80
et femmes jusqu'au bout des seins

Encore un poncif," femme qui travaille femme imbaisable" ?

Question salaire ça ne va pas mieux
celui d'un homme coupé en 2

Ah ! il a remarqué (le vrai chiffre est - 27%)

On les enfume de parité 
mais qui promet l'égalité ?

Réponse : tout le monde promet l'égalité, surtout les Présidents en campagne et les ministres en exercice.

Je sais que beaucoup en ont marre
il n'est pas encore trop tard
il suffit de retrouver l'adresse
du type caché dans leur jeunesse
un homme gentil, qu'elles ont laissé 
au bord des occassions manquées

refaire sa vie
et pourquoi pas être une femme
et belle à la foi
l'amour d'automne c'est encore mieux
laisser un homme faire ce qu'il veux  (voila donc où il voulait en venir !)
et puis s'endormir contre lui
jeter les dossiers aux orties

Se dire qu'au fond 
ce sont des femmes et mon Dieu
ce n'est pas un drame
Femme de n'importe quelle année
femme pour se faire aimer d'être une femme

Tout ça pour ça !

image 2 : clip de la chanson