Restez à la maison ou marchez à pied

Ceci est ma contribution au buzz :
On le savait déja depuis Elisabeth Badinter "rares sont les femmes (et les couples) qui se livrent lucidement au calcul des plaisirs et des peines, des bénéfices et des sacrifices" qu'apporteront l'arrivée d'un enfant.

Ceux qui habitent Paris feraient bien d'y regarder à 3 fois. Parceque chaque fois qu'ils voudront amener le petit à la crèche (si ils ont la chance d'avoir trouvé une place), faire les courses, aller au parc ils auront le choix entre marcher ou subir le regard désapprobateur de ceux qui n'ont pas d'enfants, ou qui ne se rappellent plus comment ils faisaient.
Ils peuvent aussi  (sauf pour ceux qui ont des jumeaux ) se convertir à l'écharpe de portage .
Les enfants ne sont pas les bienvenus à Paris. L'affiche est claire : laissez les jeunes cadres sup se mouvoir facilement.
Et on passera  volontiers sur le fait qu'elle est rose puisque les dessinateurs ont bien voulu mettre aussi 1 homme pousseur
.
La révolte gronde sur les blogs, chez :
EDIT : cette affiche s'inscrit dans une campagne plus globale sur le civisme dans les bus, dans laquelle on propose aussi de laisser sa place à ceux qui en ont besoin dont les femmes enceintes

Commentaires

1. Le 10/01/2011, 20:52 par Séverine

Je pense que la meilleure solution est peut être qu'ILS réservent des bus spéciaux pour poussettes voir même des rames de métro réservées qu'aux mamans avec bambins!!!
Non, sans rire, cette affiche est une honte...et puis le rose layette...aaahhh quelle horreur cette pub!!!

2. Le 10/01/2011, 21:03 par Loop

incroyable, j'ai vu cette affichette dans le bus ce matin et je me suis dit que c'était super abusé !!!!!!
Ma nounou prend le bus tous les jours avec ma fille 4 ans, mon fils 2 ans et l'autre petite fille qu'elle garde qui a 9 mois.
Comment ferait-elle?
elle enlève la petite de la poussette, la prend dans les bras, plie le machin, le tout en surveillant/tenant les 2 autres?
Déja que PERSONNE ne laisse sa place aux femmes enceintes....
Grrr

3. Le 10/01/2011, 22:35 par mariel75

le problème des poussettes dans les bus c'est pas un problème de civisme, c'est un problème de place, si les transports en commun n'étaient pas saturés ce genre de campagne n'existerait pas.
ce ne sont pas les enfants qui ne sont pas les bienvenus dans Paris ce sont les encombrants: les poussettes, les valises, les chiens, etc etc...

4. Le 11/01/2011, 15:44 par sarah

à lire aussi sur :

http://jocelynes.canalblog.com/

et :

http://feminisme-ecologie-mixte.blo...
(en prime, la réponse de JV Placé d'EELV)

5. Le 11/01/2011, 18:04 par Liselei

Paris n'est tellement pas fait pour les poussettes que j'avais préféré m'adapter en optant pour l'écharpe de portage. Je ne l'ai pas regretté, c'est vraiment plus pratique.

Les trottoirs sont trop petits et n'ont pas toujours de "bateau" aux passages piétons, les bus impossibles d'accès (et pas seulement aux heures de pointe), quant au métro, je n'en parle même pas, il n'y a quasiment jamais d'ascenseur.

Après je ne comprends pas certains parents qui optent pour des "poussettes char d'assaut" énormes alors qu'il existe des modèles plus petits et maniables maintenant.

6. Le 11/01/2011, 19:43 par pupuce

c'est pas compliqué...au pays du saint fric la méritocratie te demande de te sacrifier sur l'autel du travail pour ensuite rendre grâce à sainte consommation comme il se doit.
tu joues le jeu, tu es intégré.
tu fais autre chose tu es un élément gênant.
enfant, handicapé, femme enceinte, vieux, malade, même faute même punition.
ne rêvez pas les cadres trentenaires super pressés, à part à cette faste période de dix ou quinze ans si on a du bol et la santé (et qu'on est un mâle), on est tous obligés de faire autre chose à un moment donné, vous faites les fiers à dégager les poussettes alors qu'il y a pas si longtemps c'est vous qui étiez dedans (c'est beau la mémoire) mais votre tour (re) viendra...

7. Le 12/01/2011, 09:39 par Anna

L'écharpe de portage est une bonne solution, certes, mais :
- d'une part elle ne protège pas le bébé aussi bien qu'une poussette quand il y a du monde et que les gens "poussent", précisément, sans regarder qui ils poussent,
- d'autre part si l'enfant est un peu grand ou lourd on ne peut pas toujours le porter jusqu'à ce qu'il soit capable de marcher sur des distances comme maison->arrêt de bus.
Cela dit, je suis aussi d'accord avec Mariel, on n'a pas tellement de problème d'agressivité envers les enfants en poussette à Lille, où le métro est accessible (ascenceurs, métros de niveau avec le quai) et où en général il y a bien la place.

8. Le 12/01/2011, 09:41 par Marie

Waouh ou comment véhiculer soit même des clichés! Parce que dans le bus il n' y a que des cadres et des mères. Figurez-vous que non! Je tiens à rappeler que c'est une campagne RATP alors je doute que vous pussiez la trouver dans le métro.
J'irai bien de ma petite expérience personnelle sur le nombre de poussette vide que j'ai rencontré dans mon bus mais je crois que chacun y est déjà aller de sa petite anecdote.
Je me contenterais de dire que j'approuve complètement l'initiative de la RATP de s'intéresser au confort de ses clients pour ne pas m'attarder sur la couleur rose choisis. Surtout que cette affichette est complètement hors contexte. Il eut été intéressant de montrer les autres.

9. Le 12/01/2011, 10:52 par Anna

Marie : "confort de ses clients" ?
Vous voulez parler des parents ou des assistantes maternelles qui douvent se faire pousser 2 bras de plus (au moins)pour plier la poussette en tenant l'enfant (ou les enfants) ?
Vous remarquerez que sur l'affiche les poussettes ne sont pas vides...

10. Le 12/01/2011, 11:11 par Zoé

Combien d'entre vous s'est déjà retrouvée avec PLUS de 2 poussettes voulant entrer dans le même bus? Je ne sais pas si c'est souvent le cas à Paris, mais à Bruxelles, en 20 ans d'utilisation des transports en commun, je pense que j'ai du voir ça 1 fois.
La campagne n'est pas "contre" les enfants, elle est juste pour le partage de l'espace commun. Et quand je vois effectivement la taille de certaines poussettes (genre 30 kilos de ferraille pour un gamin de 10 kilos ou moins), et bien je n'ai pas spécialement d'empathie...

11. Le 12/01/2011, 13:02 par pupuce

"La femme doit être respectée autant qu'un chat, un veau ou un panda."

monsieur est trop bon!

( il me semble avoir entendu un éléphant rigoler... )

12. Le 12/01/2011, 14:52 par vendredie13

Je me demande une chose: est-que sans la 2ème phrase de légende, la RATP aurait évité la polémique?

13. Le 12/01/2011, 16:24 par e-zabel

Merci pour le lien. J'ai eu des commentaires parfois ... je suis scotchée par la réaction des gens... bref, chacun pense ce qu'il veut hein (dirons nous - hum)

14. Le 12/01/2011, 16:46 par Anna

e-zabel : chacun a le droit de penser ce qu'il veut, certes. Mais pas de faire ce qu'il veut, quand il vit en société. Or c'est bien des règles de la vie en commun dont nous parlons ici...

15. Le 12/01/2011, 23:10 par Déna

Le problème ce n'est effectivement pas les enfants, ce sont les trois (ou quatre parfois!) poussettes dans le même bus, en général plantées devant la porte histoire que personne ne puisse plus bouger (ou qui vous roulent dessus si vous vous êtes permise de vous mettre à l'endroit de l'emplacement "réservé").
Et si vous avez le malheur de vouloir descendre, vous la "non-mère", attention aux oeillades assassines!
Vivre ensemble, c'est n'est pas valable pour tout le monde? Homme, femme et mère de famille y compris? Il n'y a rien de sexiste là dedans.
Une femme forcément affublée d'un enfant dans sa poussette (son tank devrais-je dire), ce n'est pas ça le sexisme, la réduction de la femme à sa fonction reproductrice?
Il me semble qu'attribuer des relents sexistes à cette campagne revient à dire que ce sont exclusivement les femmes qui gèrent les enfants donc qui sont directement visées par la RATP. Qu'en pensez-vous?

16. Le 13/01/2011, 10:53 par NEP

Yo Olympe, c'est NEP de chez Caro.

J'ai eu une soudaine envie de te dire combien j'admire que tu continue ton travail sur ce blog, avec mesure, et sans réagir au quart de tour à certains commentaires qui pour ma part me laissent quelque peu pantoise.

Il me semble que la RATP déplace le débat pour se déresponsabiliser non? Le métro étant totalement inaccessible aux personnes en chaise roulante et difficilement accessible aux personnes avec enfants en poussettes, il est de la responsabilité de la RATP, en tant que prestataire d'un service public, d'assurer une alternative à ces personnes à Paris. Or il n'y a clairement pas assez de places de bus pour elles. J'habite en haut d'une colline, et je ne compte plus le nombre de fois où j'ai du la grimper avec ma poussette simple d'abord, puis double (je suis une suppôt de Satan reproductrice) après avoir laissé passer trois bus.

Et comme la solidarité n'a pas l'air d'être top fashion ces quelques dernières saisons, on se met sur la tronche entre pro et anti-poussettes, alors qu'on devrait plutôt demander à notre cher transporteur public de s'attacher à fournir un service décent au lieu de dépenser l'argent qui lui manque à donner des leçons à ses usagers.

17. Le 13/01/2011, 20:28 par polluxe

les poussettes ayant des roues elles sont faites pour le trottoir pas pour le bus... ok je sors... ;-)

18. Le 13/01/2011, 21:37 par aalia

Mais en quoi est-ce un problème féminin?

19. Le 14/01/2011, 11:02 par pat

c'est un problème feminin dans la mesure ou il permet aux feministes de se placer et de culpabiliser un peu tout le monde. Je suis un homme dans une grande ville et j'ai toujours adapté le mode de transport avec mes enfants pour ne pas avoir de problème de cet ordre.

20. Le 14/01/2011, 11:10 par Arlette

Zoé, je n'habite à Bruxelles que depuis 4 ans, et je ne prends pas souvent les transports en commun, mais 2 poussettes dans le bus, j'ai déjà vu ça à plusieurs reprises. On ne doit pas habiter dans le même quartier.
Il ne faut pas oublier qu'une mère avec poussette, c'est une personne à mobilité réduite. On ne dirait pas à un chaisard: "On adore les handicapés, mais les chaises roulantes, ça roule pas ma poule".
Donc, +1 pour NEP.

21. Le 14/01/2011, 11:45 par Zoé

Arlette, j'ai parlé de PLUS de 2 poussettes... c'est ce dont on parle, c'est le point de départ de la colère des blogueuses: une campagne qui dit "Deux poussettes, pas de soucis; 3 poussettes ou plus, ça commence à faire juste"...
C'est quand même agaçant de voir la mauvaise foi de certain-e-s qui part au quart de tour en claironnant "la RATP ne veut pas de poussettes dans les bus, les gens détestent les mômes" alors qu'on dit juste que "physiquement", deux poussettes c'est la limite pour que tout les usagers, faibles, forts, etc vivent en harmonie. Après, qu'il y ait un manque de bus, que ceux-ci ne soient pas complètement adaptés, on ne peut le nier...
Enfin, soit...

22. Le 14/01/2011, 18:30 par olympe

Pour être souvent à Paris il est clair que le problème est surtout celui de la RATP qui est visiblement de plus en plus débordée. on nous incite à prendre les transports en commun plutôt que la voiture, avec raison, mais dans le même temps ces temps de transports sont de plus en plus des temps de galère pour tous.

est ce une question féministe ? il est facile de voir que parmi les réactions la majorité ne proviennent pas de personnes qui se revendiquent féministes. c'est une question qui mobilise les gens qui savent ce que c'est que se déplacer avec un jeune enfant (ou plusieurs).

est ce un problème féminin ? je n'ai pas insisté sur le joli rose de l'affiche (j'ai déjà dit que j'aime le rose ?) . De toute façon, l'un de mes leitmotiv ici est de défendre la notion de parentalité plutot que celle de maternité. cela concerne donc tous les parents.
je suis convaincue que les choses iront beaucoup mieux le jours où les pères s’investiront, seront autorisés à s'investir davantage dans ce rôle.
Or que voit -on sur cette iage ? 2 femmes et 1 homme avec des poussettes et un jeune cadre dynamique qui est le gêné. on en reparle quand il aura des enfants si il en a
NEP, de chez Caro, ça signifie que tu veins par le blog de Caroline ? bienvenue en tout cas

sinon je n'ai aucun mérite à ne pas réagir au quart de tour, la journée je travaille et si je trouve 5 mn par ci par là pour venir faire un tour ici je n'ai pas le temps de répondre. Il m'arrive même de partir 2 jours sans blogs et quand je rentre je ne peux que lire et vérifier qu'il n'y a rien d'illégal ou de trop agressif.

23. Le 14/01/2011, 22:09 par aalia

Ce sont des statistiques contre lesquelles on lutte, non? Comment dire que la poussette est autant affaire d'homme que de femme et ensuite monter au créneau féministe quand on voit une campagne "anti-poussettes"?
C'est un autre combat, pour moi pas celui du féminisme.