Le magazine Sciences Humaines de juin publie un dossier sur "La fin de l'homme ?"

Plusieurs articles sont écrits par Xavier Molénat ( alias @SH_lelabo sur twitter) et 2 d'entre eux sont accessibles en entier sur le site.

Il cite notamment une étude à paraître sur le traitement judiciaire des séparations qui contredit nettement les propos des escaladeurs de grues :

- si il est vrai que dans près de 80 % des divorces, la résidence de l’enfant est fixée chez la mère, cela ne donne lieu à aucun conflit dans  82 % de ces cas 

- il n’existe pas de biais « promaternel » chez les magistrats.  Une analyse statistique met enfin en évidence le fait que le sexe du magistrat n’a aucune influence significative sur le type de décision rendue.

- si les magistrats attribuent beaucoup plus souvent la responsabilité principale de l’enfant à la mère, c’est tout simplement« parce que les justiciables eux-mêmes vont dans ce sens ». De nombreux pères, à l'inverse des mères« affirment ouvertement qu’ils ne souhaitent pas ou ne peuvent pas s’occuper seuls de leurs enfants ».

Les auteures de cette étude notent d'ailleurs  que les militants de SOS-Papa ne se mobilisent nullement pour une meilleure conciliation vie privéevie professionnelle.

Et Xavier Molenat de conclure par ailleurs que ces hommes qui ont une conception très traditionnelle de la parentalité devraient peut-être avant de grimper aux grues donner un petit coup de main à la maison ?